Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 10 Résultats Classements Options

Ligue 2 : affluence en baisse

Modififié
Depuis le début de saison en Ligue 2, pas un stade n’échappe aux banderoles incendiaires envers le nouveau diffuseur, beIN Sport, et ses horaires mal sentis. En cause, les rencontres se disputant le vendredi à 18h45, compliquant sensiblement le suivi de leurs clubs pour la majorité des supporters.

Un courroux relayé par les statistiques de fréquentation des enceintes sur les cinq premières journées : 90 000 spectateurs en moins selon les chiffres officiels de la LFP, une chute de 23% par rapport à la saison précédente.

Même si les conditions climatiques et la crise sont passées par là, on ne peut pas tout leur imputer. Le public de travailleurs actifs et d’étudiants est fortement touché par ces nouvelles mesures, et est progressivement redirigé vers son canapé pour distiller ses encouragements.

Un phénomène amplifié par la perte de locomotives en matière d’affluence, qu’il s’agisse de la montée de Bastia, Troyes et Reims, ou de la descente de Metz, Boulogne et Amiens, généralement copieusement garnis. De plus, l’augmentation des droits télévisuels, passés de 13 à 18 millions d’euros, ne sera pas compensée par le montant général des droits perçus par la deuxième division (baisse de 61 millions d’euros).


En attendant, la grogne perdure. Pas sûr, cependant, qu’elle soit entendue. AG
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 4 heures La VAR débarque en Premier League la saison prochaine 11

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE
il y a 8 heures Diego Maradona : « Mourinho est le meilleur coach du monde » 74
À lire ensuite
Quand Conte snobait Elia