Liewig : « Les joueurs décidaient en AG s'ils s'entraînaient ou pas »

Ancien entraîneur de jeunes au Paris Saint-Germain, le coach Patrick Liewig a beaucoup voyagé (des Émirats à la Tanzanie) et vécu des moments d'histoire de l'intérieur comme la guerre en Côte d'Ivoire ou le printemps arabe en Tunisie. S'il a insisté pour ne parler « que » du sportif, son parcours permet de mieux cerner le quotidien des fameux « sorciers blancs » .

Modififié
5 4
Vous avez été formateur au PSG dans les années 90. Une période où on a l'impression que la formation parisienne avait du mal à émerger... Un constat que vous partagez ?
De 89 à 1999, l'année où je suis parti, de nombreux joueurs comme Jérôme Leroy, Sylvain Distin, Nicolas Anelka et d’autres encore sont sortis du centre de formation du PSG. On a gagné la Gambardella et dans un autre club, certains auraient pu commencer une carrière pro. Le problème, c'est qu'à Paris, il n'y avait pas une politique adéquate pour l'intégration des jeunes. On voulait des vedettes qui attirent du public au Parc des Princes... Et un jeune n'attire pas grand monde. C'est ce qu'il s'est passé sous la présidence de Michel Denisot suite à la reprise du PSG par Canal + par exemple. Des joueurs de grand talent tels que Le Guen, Ginola, Guérin, Weah ou bien Lama ont rejoint Paris. Et en plus pour eux, c'était tout le temps une mentalité de compétition. Ils voulaient jouer non-stop ! Aucune notion de turnover et force est de constater que cet esprit a fait le succès de cette période... Mais quoi que l’on puisse penser, la formation existait au PSG. On a bien travaillé, il y avait des hommes de terrain novateurs en termes de formation, tels que Gérard Houllier, Erick Mombaerts, Paul Jurilli ou Gérard Banide; aux philosophies de jeu bien précises. Et à leur contact, j'ai pu acquérir beaucoup d'expérience au niveau de la formation et de l’entraînement.

Le départ de Sakho, c'est un nouveau désaveu pour la politique de formation du PSG ?
C'est difficile pour un joueur international d'être sur le banc, surtout au cours de l’année qui précède une Coupe du monde et notamment au Brésil. Dommage qu'un vrai Parisien ne puisse pas continuer sa carrière au club, mais quand on est un jeune joueur, il n'y a pas de secret : il faut jouer. Il fallait qu'il parte pour garder son potentiel. Aujourd'hui, un jeune qui sort du centre doit tenter de concurrencer le gros recrutement effectué par les dirigeants et doit réussir à s'adapter à cette nouvelle pression autour de l'équipe. C’est paradoxal car le PSG, pour devenir un grand club européen, se doit d’avoir une politique de recrutement agressive et attractive comme aujourd’hui même si cela implique de perdre un petit peu de son âme. Au niveau des espoirs d'aujourd'hui, Rabiot a le talent et le potentiel pour réussir. Mais seulement si l’on continue à lui faire confiance et qu’il gagne en temps de jeu...

Après le centre de formation du PSG, vous avez quitté la capitale pour les Émirats. Pourquoi et comment ?
Pendant des années, les jeunes du Paris Saint-Germain étaient invités à un tournoi international à Abu Dhabi, tournoi qui regroupait les équipes des meilleurs clubs européens et africains. Et lorsque l'on réussit de bonnes performances là-bas, on est forcément sollicité par les dirigeants locaux, les cheikhs et les présidents de clubs, pour y former leurs jeunes. Quand j'étais sous contrat, je n'ai jamais cédé à la « tentation » malgré les sommes proposées. Après que nous ayons perdu la finale de la Gambardella aux tirs au but face à Saint-Étienne - un souvenir qui me reste en travers de ma gorge - j’ai poursuivi au club avant de saisir, en juin 1999, l’opportunité qui m’était offerte de rejoindre l’équipe d’Al Wahda (Abu Dhabi, ndlr). Je l'ai saisie parce que je connaissais la culture du pays et ses us et coutumes, les infrastructures de qualité mises à ma disposition et le groupe de jeunes talents qui évoluaient puisque j’avais pu les observer au travers de nos confrontations. Le challenge sportif était motivant puisque je devais de former les meilleurs afin qu’ils intègrent l’équipe pro dans les deux ans.

Ça reste un bon souvenir ?
Absolument ! J'y suis resté quatre ans. J’y ai laissé des amis émiratis. Je suis quelqu'un qui a toujours eu besoin de contacts avec les différentes directions que j'ai connues. Les présidents Borelli et Denisot au PSG et les Princes aux Émirats. Et par la suite le président Roger Ouegnin à l’ASEC Mimosas. Au fil du temps, ma famille et moi avons intégré le milieu familial et culturel de mes responsables et amis Émiratis. Ce qui est loin d'être le cas pour tous les expatriés... Ils ont une culture ancestrale qui leur est propre et qu’ils conservent au fil des années. J'ai toujours pensé par rapport à ma profession, à ma culture d'entraîneur européen, mais aussi vis-à-vis de la culture du pays où je vivais et de garder le « Act Local but Think Global » comme ligne de conduite.

Vous y étiez lors du 11 septembre, vous n'avez pas perçu un changement de comportement ?
Non, pas vraiment de gros changement. Bien que les Émirats étaient une force d'appoint dans le soutien logistique lors de l'invasion de l'Afghanistan. En tant que Français, je n'ai pas eu le moindre souci ou perçu la moindre agressivité à mon encontre. Sans doute du fait que je bossais qu'avec des Émiratis et non avec des expatriés mais plus encore par les bonnes relations qu’entretiennent les Émirats avec la France depuis la création des Émirats arabes unis par son président Cheikh Zayed.

« Dans ce genre de situations, on sait que cela peut péter à tout instant »

Cette stratégie « culture locale + expérience occidentale » , vous l'avez également utilisé avec succès en Côte d'Ivoire, si l'on en croit votre palmarès (triple vainqueur du championnat de Côte d’Ivoire et de la Coupe Nationale, demi-finaliste de la Ligue des champions africaine, ndlr) ?
En Côte d'Ivoire, on a réalisé un grand parcours, une grande aventure professionnelle. J'ai quitté la sélection des Émirats espoirs, la Coupe du monde des moins de 20 ans ayant été reportée, et on m'a proposé le poste d'entraîneur de l'équipe professionnelle de l'Asec Mimosas. Mon vécu en tant qu’entraîneur-formateur et toute l’expérience acquise au contact de grands entraîneurs (et plus particulièrement Gérard Banide qui m’a imprégné sa philosophie de jeu, de travail et son sens de l’humain) m’ont permis de faire face à mes responsabilités d’entraîneur principal. À l’Asec Mimosas, j’ai bénéficié de l’infrastructure d’un centre d’entraînement digne des grands clubs européens. Je n'ai pas pu atteindre le but ultime qui est de remporter cette LDC africaine (élimination en demi contre le club égyptien d’Al Ahly en 2006, ndlr), mais ça reste quelque chose de très fort...

Souvent, les entraîneurs expatriés ne font pas forcément reconnus à leur juste valeur...
Un entraîneur professionnel qui est à la tête d'un club africain a les mêmes challenges qu'un entraîneur européen. Il doit gagner le championnat local, participer à la Ligue des champions de ce continent avec les désagréments que ça peut apporter comme de longs déplacements au travers de l’Afrique et des reports de matchs de championnat. La pression est la même, les supporters sont aussi, voire plus, exigeants que leurs homologues européens. C'est la stabilité qui fait le succès du club, en Afrique comme en Europe. Heureusement, il y a des présidents forts qui soutiennent leurs coachs... Parfois, les entraîneurs expatriés peuvent être sous-estimés. Alors que c’est le challenge sportif qui domine, pas le financier. Du moins la plupart du temps. Certains réfléchissent à partir, ils ont peur du nouveau. Personnellement, je suis né à Madagascar et ai vécu au Sénégal à l’âge de 7 ans. C'est quelque chose qui est en moi. Mais quand on part, il faut prendre ses responsabilités. Et sur le plan affectif, ça peut-être très difficile...

À propos de moments difficiles, vous avez dû en connaître en Côte d'Ivoire, non ?
Lorsque l’armée française a détruit l'aviation ivoirienne en novembre 2004, il y a eu des répercussions sur les expatriés avec des manifestations anti-françaises. À ce moment, le championnat se terminait tout juste et je suis parti le mercredi, juste au moment où ça s’est aggravé. La situation stabilisée, je suis revenu pour préparer la saison 2005 sachant que les matchs se déroulaient pour la plupart à Abidjan où à la limite de la zone nord.

Il y a eu des séquelles par la suite ?
Naturellement, il y avait des tensions. Je n’étais pas coupé de ce qu'il se passait vraiment dans le pays. Le football permettait d’échapper aux problèmes politiques et tensions du quotidien avec le souci majeur du président Roger Ouegnin de ne pas nous mettre en danger. Du fait de mon statut d’entraîneur principal et de l’investissement de tous les jours au service du club, ma vie était facilitée comparativement aux autres expatriés. Nous organisions des matchs amicaux et détections dans les différents quartiers, nous rencontrions des éducateurs de centre de formation de quartiers pour poursuivre notre mission d’éducateur ou partager la vie de nos joueurs dans leur famille. Donc il y avait une sorte de « protection naturelle » , toujours sous la vigilance du président. Mais dans ce genre de situations, on sait que cela peut péter à n'importe quel instant. Il faut faire attention, prendre des précautions dans ta vie de tous les jours.

Et après, vous avez enchaîné avec la Tunisie... Et le printemps arabe !
J'avais déjà été contacté par l’Espérance de Tunis lorsque j’étais sous contrat avec l'ASEC Mimosas. Mais une fois arrivé, ce projet sportif a été stoppé net suite à la révolution du 14 janvier 2011 et le printemps arabe... Il n'y avait plus de matchs, plus de sponsors, ni de recettes. C'était donc compliqué pour la direction de subvenir aux besoins du club et de payer les salaires. J'ai tenté de faire le tampon entre la direction et les joueurs, afin de sauver l’essentiel au niveau humain, de maintenir une certaine ligne sportive malgré les événements. Je poussais les joueurs à venir au stade et ils décidaient le jour même en AG s'ils s'entraînaient ou pas. Après deux mois, le championnat a pu reprendre. On a réussi à se maintenir, à se hisser en demi-finale de la Coupe Nationale malgré les grandes difficultés rencontrées.

« L'hôtel bloquait notre mini-bus »

Présent en Tunisie à ce moment, comment avez-vous vécu le printemps arabe ?
Je l'ai vécu auprès de mes joueurs et de mes amis tunisiens et avec expérience. J'ai quand même vécu six années en Côte d'Ivoire où nous avions des barrages à gérer chaque jour. Ou quand nous devions rester au centre d'entraînement et ne pas revenir dans nos maisons parce que c'était déconseillé... Cette révolution spontanée a fini comme elle a commencé. Il n'y a jamais eu réellement de danger pour moi ou pour les autres étrangers vivants en Tunisie.

Après un rapide passage en Algérie, vous avez été en Tanzanie ?
J'ai eu une proposition pour le Mouloudia, dans un contexte algérien où l'on est rapidement sur un siège éjectable, mais que j'apprécie. Beaucoup de pression, cette adrénaline, se remettre en question tout le temps... Peut-être que c'est ma destiné (rires). Malheureusement, le président en place, aujourd’hui radié à vie du football algérien, n’a jamais été en mesure d’honorer ses engagements. On avait fait une très bonne préparation, le président a vu que nous étions très pro', mais comme nous ne marchions pas dans ses « combines » , des tensions sont vite apparues entre lui et mon équipe. Des gens au club m'ont dit de laisser tomber, de partir. Le président Borelli par exemple, c'était un homme de parole. Michel Denisot aussi, des hommes qui avaient une éthique... En décembre, le Simba FC, un club tanzanien qui jouait la Ligue des champions, a remercié son entraîneur et m'a contacté. Le club venait de transférer le meilleur attaquant de l'équipe à l'Étoile du Sahel. Et ils comptaient sur cet argent pour gérer le club. Or l'Étoile du Sahel n'a jamais pu honorer ce transfert. Le Simba FC a donc commencé lui aussi à avoir des dettes, l'hôtel dans lequel j’étais a commencé par bloquer un minibus du club et ma voiture de fonction pour mettre la pression... On a tout de même terminé troisième du championnat.

Maintenant, vous en êtes où ?
J'ai arrêté en Tanzanie en juin avec beaucoup de dossiers administratifs et juridiques en suspens à régler. J'ai pu récupérer un peu depuis. Je suis entraîneur pro' depuis 2000, c'était important de faire un break, mais j'ai encore une grande envie de coacher. Je n'ai pas le DEPS, mais j'espère avoir une validation d'acquis par expérience pour obtenir la licence pro UEFA nécessaire pour certains postes aujourd’hui.

Vous avez envie de continuer votre carrière à l'étranger ou vous songez à rentrer en France ?
Les gens dans l'Hexagone ont une mauvaise image des entraîneurs avec un vécu africain. On peut même parler d'a priori... C'est bien qu'Hervé Renard soit à Sochaux, son expérience africaine lui a été profitable et il faut qu'on lui donne sa chance. Me concernant, j'ai 63 ans et aujourd'hui ça devient difficile d'entraîner. C'est un rapport de réseaux, d'agents...

Pas trop dur de concilier vie de famille et carrière d'entraîneur à l'étranger ?
Quand tu deviens entraîneur, il faut qu'il y ait une compréhension, une complémentarité avec ta famille. Par exemple quand j'étais avec les moins de 17 ans du PSG, ma femme venait régulièrement, même à l’extérieur. C'est une vie, enfin, un choix de vie. Les Émirats, j'y suis allé parce que je connaissais, mais aussi parce que je savais qu'une de mes filles, qui rentrait en sixième à cette époque, allait pouvoir suivre ses études normalement. Pour mon fils qui rentrait en terminale, c'était plus difficile, il était obligé de quitter ses copains. Mais il a, comme le reste de la famille, vécu une expérience unique, et possède maintenant une ouverture d'esprit exceptionnelle dans la société actuelle. Ils n'ont pas pu me suivre dans les autres pays, mais ils me rendaient souvent visite.

On suppose que vous avez dû les élever dans le football...
Si ma première fille est moins dedans, les deux derniers sont à fond pour le PSG. Mais plus que dans le football, ils ont davantage bénéficié du côté sportif/compétitif. Ma femme a eu un cancer il y a trois ans et avec tout ce que l'on avait vécu, la famille était soudée comme une véritable équipe... Le « meilleur » challenge…


Propos recueillis par Antoine Aubry
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

A chaque article on le redit mais c'est vraiment une des meilleures rubriques du site.
Entre lui et Claude Le Roy, il y a moyen de faire une belle encyclopédie du foot africain
Tres belle interview, c'est vrai que cette rubrique est vraiment bien. J'apprecie notamment parce que ca parle de gens que je ne connais pas ou peu et qu'ayant bouge un peu aussi je peux comprendre certains de challenges d'integration.
Par contre si vous pouviez corriger quelques fautes horribles. Par exemple:
* « Dans l'Hexagone ont une mauvaise image des entraîneurs avec un vécu africain »
* des hommes qui avait une éthique
A jamais Mimo !
Simplicité et professionalisme.
Salut au coach Liewig de la part de son frère Farafina de Bassam.
Brooklyn Olympic Niveau : CFA2
Ca gueule, on trouve souvent des breves bien nazes et puis on tombe sur ces articles qui sont un plaisir et une decouverte. Merci!

(dsl clavier qwerty)
Hier à 21:07 224€ à gagner avec la Juventus & Benfica
Hier à 20:43 Sissoko rend visite à Théo Hier à 16:57 Le golazo de Giroud recréé en Lego Hier à 16:32 Viggo Mortensen représente San Lorenzo aux Oscars Hier à 16:27 Le Tianjin Quanjian offre 50 millions pour Modeste Hier à 15:11 La FIFA est confiante pour le stade de Saint-Pétersbourg
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:21 La boulette des fans de Crystal Palace Hier à 13:52 Le numéro d'Eljero Elia face au PSV Hier à 12:18 Wayne Shaw mange encore une tourte Hier à 11:51 Le PSV trahi par la goal-line technology Hier à 11:48 Ancelotti reçoit un bretzel géant pour son 1000e match Hier à 11:38 Ça se frite entre Paul Le Guen et Habib Beye Hier à 11:21 Dani Alves craque sur Instagram
Hier à 11:19 Un tatoueur signe le nouveau ballon du championnat néerlandais Hier à 11:19 Jonathan Soriano s'envole pour Pékin Hier à 10:50 Une appli pour les fans de foot et de rugby ! Hier à 10:35 Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 27e journée Hier à 10:21 Les Parisiens accueillis en héros au Bourget Hier à 09:33 Piqué critique l'arbitrage Hier à 09:03 Zlatan se paye Arsenal et Liverpool Hier à 08:43 Youri Tielemans a remis ça Hier à 08:07 Luis Fernandez trolle les supporters de l'OM dimanche 26 février Un but de fou au Nigeria dimanche 26 février Mancini à Danse avec les stars dimanche 26 février Harry Kane franchit la barre des 100 buts dimanche 26 février Le lob encaissé par Sirigu dimanche 26 février Kazuyoshi Miura, titulaire à 50 ans dimanche 26 février Gignac décisif pour les Tigres dimanche 26 février Un gardien tchèque sauvé par son adversaire samedi 25 février Pronostic OM PSG : jusqu'à 540€ à gagner sur le Classico ! samedi 25 février Et encore un rouge pour Yannick Cahuzac ! samedi 25 février La pépite collective du Celtic samedi 25 février Vidal conclut une belle action collective samedi 25 février Joli but collectif pour le jubilé de Fàbregas samedi 25 février Des chercheurs anglais apprennent aux abeilles à jouer au foot samedi 25 février Ronaldo rend visite à sa statue samedi 25 février Gianluigi Donnarumma est majeur samedi 25 février Douze ans de prison pour le fils de Pelé vendredi 24 février Quand Olivier Dacourt se faisait arnaquer par Donald Trump vendredi 24 février Kombouaré pessimiste avant d'accueillir Monaco vendredi 24 février BT Sport diffusera des matchs de FIFA 17 vendredi 24 février Le capitaine de Falkirk s'entraîne sur l'autoroute vendredi 24 février Le joli coup franc du KRC Genk en Ligue Europa vendredi 24 février Manchester City a inauguré son catwalk vendredi 24 février L'horrible tacle de Dele Alli en Ligue Europa jeudi 23 février Le Parc OL rend hommage à Lisandro jeudi 23 février 357€ à gagner avec la Lazio & Saint-Etienne jeudi 23 février Suivez la trade deadline NBA en direct sur Trash-Talk jeudi 23 février L'affiche maladroite du Stade brestois jeudi 23 février La nouvelle signalétique du Vélodrome jeudi 23 février 15 000 euros d'amende pour une banderole jeudi 23 février La vilaine blessure de Héctor Herrera jeudi 23 février À bientôt 50 ans, il plante son 2000e but jeudi 23 février L'échange de maillot entre Casillas et Buffon jeudi 23 février L'investisseur du Munich 1860 souhaite le retour des ultras jeudi 23 février Dix sélections africaines à la Coupe du monde 2026 jeudi 23 février Les LA Galaxy organisent des détections en Angleterre jeudi 23 février Le slalom géant de Jordi Mboula en Youth League jeudi 23 février Le golazo de Zaza jeudi 23 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 22 février Les Stéphanois raillent les supporters mancuniens mercredi 22 février L'ancien gardien de Chapecoense veut rejouer en paralympique mercredi 22 février L'ascenseur émotionnel d'un fan de City mercredi 22 février Interdit de stade pour avoir porté un peignoir mercredi 22 février Coup franc imparable en Bolivie mercredi 22 février Les violences au stade sont en baisse mercredi 22 février Le dur métier de traducteur du Rubin Kazan mercredi 22 février Lourdes suspensions pour avoir laissé leurs adversaires marquer mercredi 22 février PV pour Karim Benzema à cause d'un iguane mercredi 22 février Bellerín, la relève de la droite barcelonaise ? mercredi 22 février Giggs : « Donner plus de chance aux entraîneurs anglais » mercredi 22 février EXCLU : 120€ offerts pour parier chez Unibet ! mercredi 22 février Wayne Shaw pourrait rebondir comme testeur de tourtes mercredi 22 février Quand Griezmann peste contre le remplacement de Gameiro mardi 21 février Le gardien de Sutton contraint de démissionner mardi 21 février Chamakh, le Qatar plutôt que l’Italie ? mardi 21 février La minasse d'Hulk mardi 21 février La femme d'Axel Witsel vend une Ford KA mardi 21 février Robert Vittek rebondit à Bratislava mardi 21 février Record explosé dans le Ninety-Two Club mardi 21 février Samuel Eto'o en Chine ? mardi 21 février Manuel Neuer a trollé Arsenal ce week-end mardi 21 février Des incidents durant un match de D3 anglaise mardi 21 février Pronostic Manchester City Monaco : jusqu'à 560€ à gagner sur l'affiche de Ligue des Champions ! mardi 21 février Theo Walcott dans les vestiaires de Sutton pour les féliciter mardi 21 février Wayne Shaw mange sur le banc lundi 20 février Des joueurs de Viry-Chatillon accusés d'avoir parié sur leur match lundi 20 février Une bicyclette en D5 belge lundi 20 février Brésil : l'arbitre annule le match avant de donner le coup d'envoi lundi 20 février Guardiola a hâte de voir Bielsa à Lille lundi 20 février CDM 2018: les sponsors ne se bousculent pas lundi 20 février Acheampong fête la victoire sur un adversaire lundi 20 février Neil Warnock veut qu'on le hue à sa mort lundi 20 février Christian Bassogog part toucher le jackpot en Chine lundi 20 février L'entraîneur d'America joue le douzième homme lundi 20 février Le poirier du coach des Rangers lundi 20 février Une sacrée quetsche en D2 belge lundi 20 février Quand le gardien de Sutton était approché pour poser nu lundi 20 février Une prime de 5000 livres pour les joueurs de Lincoln lundi 20 février La chevauchée fantastique de Mavididi lundi 20 février Berbatov cherche un club lundi 20 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 26e journée lundi 20 février 315€ à gagner avec City-Monaco, Séville & Caen-Nancy lundi 20 février Un joli coup franc du milieu de terrain lundi 20 février Les golazos de Youri Tielemans lundi 20 février Superbe geste technique raté au Mexique lundi 20 février Volés par l'arbitre, ils protestent en laissant leur adversaire marquer trois fois dimanche 19 février Coup du foulard de l'espace chez les U15 de Wigan dimanche 19 février Le golazo d'Insigne face au Chievo dimanche 19 février Le tifo gigantesque des fans du Standard dimanche 19 février Le golazo de Rudy Gestede dimanche 19 février Les supporters de Millwall envahissent la pelouse dimanche 19 février Ancelotti, un homme (de doigt) d'honneur dimanche 19 février Ribéry rend visite à Théo dimanche 19 février Favre en colère contre Letizi dimanche 19 février Chamakh va rebondir en Serie B dimanche 19 février Thibaut Courtois chanté par Shay dimanche 19 février Pronostic PSG Toulouse : jusqu'à 390€ à gagner sur l'affiche de Ligue 1 ce week-end ! samedi 18 février La virgule petit pont de CR7 samedi 18 février Le but somptueux de Thauvin samedi 18 février Ronaldo explique son départ du Barça samedi 18 février Dwight Yorke refoulé des États-Unis samedi 18 février Suspendu six matchs pour avoir bousculé un ramasseur de balle samedi 18 février Cyril Hanouna veut racheter Guingamp samedi 18 février Un club norvégien signe un défenseur grâce au crowdfunding samedi 18 février Momo Sissoko de retour en Europe, en Serie B samedi 18 février CR7 à la télé turque avec Angelina Jolie samedi 18 février André-Pierre Gignac marque enfin samedi 18 février Suspendu 47 matchs pour avoir frappé l'arbitre vendredi 17 février Le coup franc soyeux de Dybala vendredi 17 février Des Iraniens copient Messi et Suárez vendredi 17 février Ronaldinho publie son deuxième clip vendredi 17 février But contre son camp... du milieu de terrain vendredi 17 février Les Ultramarines à l'honneur sur le maillot girondin vendredi 17 février Chabal avec les Chamois niortais vendredi 17 février Lutz Pfannenstiel et les pingouins vendredi 17 février La banderole provocatrice des fans de Thessalonique vendredi 17 février SO FOOT & Mon Petit Gazon vendredi 17 février Les clubs de Championship donnent leur accord pour la goal-line technology vendredi 17 février Les hooligans du Legia se déchaînent contre l'Ajax vendredi 17 février Les Pogba à Manchester jeudi 16 février La merveille de Bernardeschi jeudi 16 février 203€ à gagner avec Chelsea, Atalanta Bergame & Burnley jeudi 16 février Mark Clattenburg file en Arabie saoudite jeudi 16 février Dégoûtés, les fans d'Arsenal revendent leurs tickets jeudi 16 février La coupe de cheveux fraternelle de Florentin Pogba jeudi 16 février Quand Darmstadt invite Barack Obama jeudi 16 février Infantino n'a pas peur des hooligans jeudi 16 février Un bar ouvre en hommage à Chapecoense jeudi 16 février Baston pendant un entraînement à Boca Juniors jeudi 16 février La boulette du gardien de Newcastle jeudi 16 février Les hooligans russes sont déjà prêts pour « leur » Mondial jeudi 16 février Lemina, lui aussi de retour à l'OM ? jeudi 16 février La compagne de Maradona ne fait pas de dépositions jeudi 16 février Le Bayern enterre Arsenal sur Twitter jeudi 16 février En Suisse, des ultras deviennent sponsor maillot de leur club mercredi 15 février Une étude montre des dommages cérébraux sur six anciens footballeurs mercredi 15 février Ricardo Carvalho signe en Chine mercredi 15 février L'hymne de la Ligue des champions sauce tarentelle mercredi 15 février Le chant de Saint-Valentin des supporters de Cardiff mercredi 15 février Le père de Zizou n'a pas regardé la finale de France 98 mercredi 15 février Maradona a-t-il agressé sa compagne à Madrid ? mercredi 15 février Ces clubs français plus forts que le Barça mercredi 15 février La coupe « non éthique » d'Asamoah Gyan mercredi 15 février Matuidi, sa femme et Google mercredi 15 février 5€ offerts sans dépôt : 100€ à aller chercher chez Winamax mercredi 15 février 216€ à gagner avec le Bayern Munich & Real Madrid - Naples mercredi 15 février Luis Enrique perd son sang-froid face à un journaliste mardi 14 février Craig Gardner offre 50 tickets famille aux supporters de Birmingham mardi 14 février Le corner rentrant de Youssouf mardi 14 février Philadelphie cherche à renforcer son staff avec un tatoueur mardi 14 février Guardiola congratule Arter pour sa future fille mardi 14 février Thierry Froger de la L2 au TP Mazembe mardi 14 février Gignac stoppe une interview de son coéquipier Vargas mardi 14 février Djibril Cissé serait complice dans l'affaire de la sextape de Valbuena mardi 14 février Thomas Tuchel veut attiser la curiosité des joueurs mardi 14 février Quand le fair-play débouche sur un but gag lundi 13 février Le bijou de Sinama-Pongolle lundi 13 février Diaby : la blague de Julien Cazarre ne passe pas lundi 13 février Golazo en D3 espagnole lundi 13 février La finale de la Coupe maintenue au Calderón ? lundi 13 février Le FC Cologne lance un projet de réalité virtuelle lundi 13 février Un fan de Burnley évite un drame en tribune lundi 13 février Un supporter meurt en marge d'un derby de Rio lundi 13 février Pas assez de contrôles antidopage en Angleterre ? lundi 13 février Sankt Pauli : la banderole qui fait mal lundi 13 février 308€ à gagner avec PSG - Barça & Benfica - Dortmund lundi 13 février La célébration ratée de Simon Terodde lundi 13 février Un joueur de Serie B copie Zlatan lundi 13 février Mon Petit Gazon : les tops et les flops de la 25e journée lundi 13 février Quand un joueur de l'Ajax utilise une blessure pour dribbler son adversaire dimanche 12 février Ligue 1 : une 25e journée record dimanche 12 février La merveille de Torres dimanche 12 février Gareth Bale a repris l'entraînement dimanche 12 février Robbie Brady nettoie les filets de Courtois dimanche 12 février Un joueur amateur décède sur le terrain dimanche 12 février Tolérance zéro contre l'homophobie dans le sport britannique dimanche 12 février Les supporters des Orlando Pirates envahissent la pelouse dimanche 12 février Deux splendides reprises de volée à Norwich dimanche 12 février Le commentaire polémique de Lee Dixon sur Son dimanche 12 février Bilić en tribune pour avoir fracassé un micro dimanche 12 février Morecambe régale (littéralement) ses fans
5 4