Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Bayern-Atlético (1-0)

Lewandowski pour le plaisir

Auteur d'un coup franc splendide, Robert Lewandowski, bientôt papa, offre une victoire pour du beurre au Bayern Munich, qui aura bien maîtrisé sa rencontre face au leader de sa poule, l'Atlético de Madrid.

Modififié

Bayern Munich 1-0 Atlético de Madrid

But : Lewandowski (28e) pour Munich

Arsenal et Naples premiers de la classe

Un match dans le match. Une guerre mentale dont l’arbitrage français est pour une fois sorti un peu plus fort. Acteur principal mais brillant d’un match sans enjeu qui n’a toutefois rien eu d’amical, Clément Turpin a eu affaire à Arjen Robben. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que l’homme qui sévit au quotidien sur les pelouses de Ligue 1 est peut-être le seul homme à ne pas se faire avoir par les spéciales du Batave. Sermonné à d’innombrables reprises par le gaucher encore plus simulateur que d’habitude ce mardi, Clément Turpin lui a accordé une seule faute, logique, après un découpage en règle de Lucas Hernandez. Tout aussi appliqués, les joueurs de Carlo Ancelotti ont livré une prestation maîtrisée suffisante pour remporter cette rencontre sans enjeu. Sur un coup de sifflet décisif de l’arbitre du soir, évidemment.

La merveille de Robert


Le coup franc est logique. À l’entrée de la surface, après une petite demi-heure d’observation et un peu de souffrance, les Bavarois regardent Robert Lewandowski prendre deux petits pas d’élan. Le reste est tout simplement parfait. Oblak, qui voit le ballon nettoyer sa lucarne, peut confirmer. Et faire la gueule. Car si Douglas Costa vient, quelques minutes auparavant, d’allumer une première mèche que le portier madrilène a brillamment repoussé, l’Atlético a laissé passer sa chance en début de rencontre. Héros du match aller, Carrasco se retrouve deux fois en position de marquer face à Neuer, mais tire sur le portier allemand à deux reprises. Privés de ballons par la machine bavaroise après l’ouverture du score, les hommes de Simeone n’ont que les coups francs pour espérer. Ils s’en procurent deux intéressants. Les deux sont mal bottés. Le Cholo l’a compris : son bloc a beau être quasi imperméable, la mission s’annonce sacrément compliquée.

Arjen ce truqueur


Discret, Antoine Griezmann se frotte les mains au retour des vestiaires. Pas pour savourer quoi que ce soit, mais juste parce qu’il caille sévère à Munich. Pour se réchauffer, Godín et Thiago se mettent un coup de tête involontaire, tandis que d’autres multiplient les taquets, histoire de garder leurs corps au chaud. Moins intense, le second acte est le moment choisi par Arjen Robben pour essayer de gratter quelques penaltys, tandis que Simeone tente d’inverser les dynamiques en faisant entrer Correa, Gameiro, puis Partey. En vain. L’Atlético est battu, mais premier. Et cette deuxième confrontation entre ces deux belles équipes pourrait bien ne pas être la dernière. Robben, lui, espère juste que Clément Turpin n’arbitrera pas de quarts ou de demies.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions



    Par Swann Borsellino
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié




    Dans cet article


    Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses jeudi 21 juin Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ? 1 jeudi 21 juin Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 8 jeudi 21 juin Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? jeudi 21 juin Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 10
    À lire ensuite
    Les notes du PSG