1. //
  2. // Demi-finale aller
  3. // Dortmund/Real Madrid (4-1)
  4. // Notes

Lewandowski, mot compte quadruple

Pour le dernier match de la saison qui compte au Westfalenstadion, on a eu le droit à un Borussia Dortmund de gala. L'arrière-garde a fait le taf, le milieu a asphyxié l'entrejeu madrilène, et Lewandowski s'est gavé de Merengue.

Modififié
59 54
Weidenfeller (8) : Le seul trentenaire au début du match côté Dortmund a été très fringant. Sorties du poing, arrêts dans la plus grande sérénité, comme à l'entraînement. Il ne peut rien sur le but amené par la bourde de Hummels.

Piszczek (7) : D'habitude, le latéral polonais se retrouve souvent aux avant-postes. Ce soir, il est resté calme. En même temps, il y avait Fábio Coentrão et Cristiano Ronaldo à contenir. Résultat : il a bétonné, a balayé devant sa porte, pour le résultat qu'on connaît.

Subotić (7,5) : La tour de contrôle serbe a tout repoussé, tout contré. Ce soir, le Mur jaune, c'est lui.

Hummels (6/10 ou 20/20) : Et si c'était sa bourde monumentale qui avait ravivé les esprits des Schwarzgelben ? L'envie n'était plus trop là, elle est revenue après qu'il a lancé Higuaín pour le but. Les ouailles de Klopp se sont remobilisées, et sont reparties à l'assaut des buts de Diego López. Avec succès. Mats Hummels est un génie.

Schmelzer (7) : Toujours aussi bagarreur, le natif d'ex-RDA compense son manque de technique par une volonté sans faille. Mesut Özil n'a pas vu le jour. Son esprit est parti se coucher à Gelsenkirchen.

Gündogan (6 des fois, 8 des fois) : Ce mec a de la magie dans les pieds. Sauf que des fois, il en fait un peu trop. Les transversales pour chercher Błaszczykowski ou Lewandowski ne sont pas toutes indispensables. En revanche, dans le jeu court, il y a une qualité de passe indéniable. Et une accélération subite dans les petits espaces. Le MIP du Borussia.

Bender (7) : La tâche était a priori aisée : il fallait être un peu plus visible que Sebastian Kehl. Mission accomplie. Tel un guerrier viking, Sven a allongé ses compas, quitte à faire le Berserker par moments.

Błaszczykowski (6) : Courir, courir, courir. Tel est le credo de Kuba. Par contre, il va falloir penser à retrouver le niveau footballistique qui était le sien avant sa blessure récente. Sa complicité avec Piszczek est la marque de ce grand Borussia.

Götze (37) : Mario, sérieusement, pourquoi tu veux te barrer du Borussia Dortmund ? Alors ok, t'es né en Bavière, mais c'est la Ruhr qui t'a formé, qui t'a tout donné. Nul n'est prophète en son pays, Mario, tu devrais le savoir. Allez, laisse couler ta clause qui court jusqu'au 30 avril et fais pas le con. Ou plutôt, fais le bon choix.



Reus (8) : Marco Reus joue comme un daron. Pourtant, c'est sa première saison en Ligue des champions. Toujours aussi déroutant, toujours aussi imprévisible, il aura réussi à provoquer deux pénaltys. Dont un seulement a été sifflé.

Lewandowski (numéro 9 + 4 buts + 65 829 spectateurs en délire – 3000 Espagnols) : Le Grand Robert a fait la leçon à la défense madrilène. Un but de renard, deux buts tout en toucher (avec une bonne cacahuète pour assurer le troisième), et un pénalty pour finir le job. En signant un quadruplé en demi-finales de Ligue des champions, Robert Lewandowski est définitivement entré dans la cour des grands.

Kehl, Schieber et Grosskreutz (non notés) : Plus on est de fous, plus on rit.

Le public du Westfalenstadion (12) : Même réduite de moitié, la Südtribüne a poussé son équipe comme jamais. « Le joueur court, le stade brûle – Nous sommes les fans que toute l'Europe connaît. » Voilà pour les banderoles du début de match.

Klopp (Mention très bien, félicitations du jury, applaudissements) : Quand Jürgen n'est pas en survêt et ne gesticule pas dans tous les sens, il dégage une certaine classe. Une classe qui se traduit sur le terrain par un jeu léché, tout en vitesse, en percussion, en pressing, en combinaisons dans les petits espaces. Une synthèse de ce qui se fait de mieux en Europe. L'avenir est à lui.

par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
va être content ronharris...
le mec il lance même des lasers avec sa bouche
Message posté par Ulys
le mec il lance même des lasers avec sa bouche


made my day
Note : 7
Dorénavant, une chose est sûre :

Que Robert Lewandowski ou à la plage, ses maillots s'arracheront comme des petits pains.

Alors oui, j'ai mis une heure à la trouver, oui j'ai attendu une heure de plus pour pouvoir la poster, mais je vous emmerde*. Allez trouver un jeu de mot avec Blaszczykowski et on en reparle. OK ?!
Myros el matador Niveau : CFA
En deux match le Onze type de la Fifa c'est fait violer ... Good job
Y a 1 an, on me crachait à la gueule quand je disais que Lewandowski faisait parti du top 5 des meilleurs buteurs. Là je crois que je vais devoir retourner mes crachats et j'ai pas fini de rouler ma trachée
milanello44 Niveau : CFA
Avant on l'appelait le petit Robert mais ça, c'était avant.
Hier Schweini, ce soir Gundogan.

Khedira peut demander la nationalité tunisienne.
WernerRuhr Niveau : DHR
Cette soirée est une des plus belles de ma vie merci Dortmund. En plus je vais pécho salut.
Reus, plus je le vois jouer, plus il me fait kiffer. Que du bonheur ce joueur !
Note : 5
bon les allemands auront enfin réussi a envahir Londres ...

rdv en mai
Rainbowman Niveau : DHR
Message posté par rikii
Y a 1 an, on me crachait à la gueule quand je disais que Lewandowski faisait parti du top 5 des meilleurs buteurs. Là je crois que je vais devoir retourner mes crachats et j'ai pas fini de rouler ma trachée


C'est normal, y a 1 an il n'en faisait pas partie.
Soulcialist Niveau : Loisir
Nuri Sahin: Gundogan m'a tuer...
L'équipe qui va signer Lewandoski la saison prochaine aura signé un gros coup ( le bayern peu etre). Je le dis pas parce qu'il a marqué un quadruplé, mais j'ai vu un attaquant digne de ce nom: costaud dans les duels, doué techniquement balle au pied et d'une finition incroyable.

Son 3em buts est juste un amour: quel contrôle orienté dans un espace serré.
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Ali va bien dormir ce soir^^

J'ai pas compris le commentaire sur Götze. Qon transfert n'est pas encore entériné?
Gustavo Fring Niveau : District
L'avantage dans tout ça les copains, c'est que les footix vont reprendre Bayern sur fifa.
Et le bayern, sur fifa, c'est SACREMENT FACILE A BATTRE ahahah !
You can call me Heisenberg.
DIMITRI-SUR-LE-DON-S04 Niveau : Ligue des champions
Message posté par Soulcialist
Nuri Sahin: Gundogan m'a tuer...


Clair, comment flinguer sa carrière par Nuri Sahin.

J'espère pour Götze que sa carrière ne prendra pas la même tournure, mais là pour le coup, à part financièrement, il ne gagne rien à signer au Bayern. Sauf si Dortmund se fait saigner au prochain mercato, ca c'est une autre affaire.

Ils ont réussi à oublier Kagawa, je me demande qui ils vont aller chercher pour oublier Götze et Lewandowski.
2yemklubapanam Niveau : Ballon d'or
Message posté par ericfan
L'équipe qui va signer Lewandoski la saison prochaine aura signé un gros coup ( le bayern peu etre). Je le dis pas parce qu'il a marqué un quadruplé, mais j'ai vu un attaquant digne de ce nom: costaud dans les duels, doué techniquement balle au pied et d'une finition incroyable.

Son 3em buts est juste un amour: quel contrôle orienté dans un espace serré.


marca l'annonce au bayern aujourd'hui mais je ne sais pas en quoi c'est une info fiable un jour de match contre madrid...(enfin j'ai mon idee quand meme)
Message posté par DIMITRI-SUR-LE-DON-S04


Ils ont réussi à oublier Kagawa, je me demande qui ils vont aller chercher pour oublier Götze et Lewandowski.


Kevin De Bruyne!
Et Jeremain Lens, meilleur joueur des éliminatoires pour la CDM
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
59 54