1. //
  2. // Journée 6
  3. // Groupe A à D

Leverkusen et l'Olympiakos en seront

11 buts, un penalty marqué, mais plusieurs ratés, des qualifiés dans les arrêts de jeu, des éliminés en larmes, les « autres » matchs de cette 6e soirée de Ligue des champions des groupes A, B, C et D n’ont certainement pas déçu. La preuve.

Modififié
2 25

Groupe A


Manchester United - Chakhtar Donetsk : 1-0
But : Jones (67e) pour MU.

Incompréhensiblement invaincus et déjà qualifiés dans ce groupe A au vu du pauvre niveau de jeu affiché, les Red Devils avaient 90 minutes pour essayer d’établir un minimum de cohérence dans leur jeu et ainsi entamer l’opération de reconquête d’un public de plus en plus excédé. Raté. Les Ukrainiens n’avaient, eux, aucun besoin d’assurer le spectacle, mais bien de prendre des points. Raté. Jamais en mesure de prendre le jeu à leur compte, les hommes du pauvre David Moyes ont pourtant subi, subi et encore subi en première mi-temps. Dans leur exercice préféré, Ferdinand, Evans et Büttner ont pu faire les bourrins. Pour sa part, Rooney continue de s’éclater comme il peut : sur coup franc. Devant le manque de qualité, Moyes s’oblige à faire entrer Robin van Persie et se rend compte qu’avec des bons joueurs, c’est tout de même plus simple de faire du jeu. Bien vu. À la 70e, Phil Jones vient offrir, sur corner, une victoire loin d’être méritée, mais qui confirme que le mardi soir, David Moyes est définitivement cocu. Et le Chakhtar définitivement en Europa League. Après avoir connu Manchester, les Ukrainiens vont apprendre à connaître les calibres de renom que sont Tel-Aviv, Esbjerg, Trabzonspor ou Ludogorets Razgrad en 16es de l’Europa. Youpi !

Real Sociedad - Bayer Leverkusen : 0-1
But : Toprak (49e) pour le Bayer.

1 600 km plus au sud, du côté de San Sebastián, la situation n’était pas franchement différente. Déjà éliminés, les Basques n’avaient plus rien à jouer, alors que les Allemands du Bayer espéraient encore pouvoir coiffer les Ukrainiens sur le fil. Mouvements, dribbles, ouvertures et grosses frappes, le premier acte est délicieux. Les protagonistes : Griezmann et Vela d’un côté, Son, Kiessling, Hegeler, Bender, Rolfes et Castro de l’autre. Forcément, ça fait un peu plus de monde côté allemand. Pas suffisant cependant pour marquer ce petit but si important. Heureusement, le sort sera plus généreux au retour des vestiaires. Après s’être rendu compte que les grosses frappes des trente mètres, c’est joli, mais ça ne sert à rien, les Allemands la joue réaliste sur corner. À l’ancienne, quoi. Du coup, c’est Omer Toprak qui libère le Bayer. Le second acte est géré avec une grande maîtrise par le Bayer. De l’autre côté, United assure son rang et permet donc aux Allemands de rejoindre les huitièmes de finale.

Groupe B


FC Copenhague - Real Madrid : 0-2
Buts : Modrić (25e) et Ronaldo (48e) pour le Real.

Ce n’est pas franchement une surprise. Mais même un Madrid en dilettante, en déplacement sur un terrain gelé, en orange et sans aucune motivation, ça reste 10 fois plus fort que des Danois morts de faim. Du coup, et même si Copenhague n’a jamais réellement démérité, le Real s’est fait plaiz ce soir. Par Benzema d’abord, pour régler la mire, par Modrić ensuite pour ouvrir le score. Le petit vélo croate, Hummer en moins, serre-tête en plus, mystifie puis enroule dans la lucarne. Sublime. Jaloux, Ronaldo insiste pour un planter un lui aussi. C’est chose faite avant même l’heure de jeu grâce au dévouement d’un Pepe toujours là pour frotter la manche de son pote de sélection. But pour Cristiano, mais pas un aussi beau que Modrić. Du coup, Cristiano tente sa chance à plusieurs reprises, mais ne trouve pas mieux que le poteau sur sa trajectoire. Pas de bol. CR7 en est quand même déjà à neuf buts après cette première phase et attend avec impatience les huitièmes. Dans deux mois et demi… Pour Copenhague, c’est le dur retour à la réalité. Pas d’Europa League et le retour aux joies du championnat danois dans trois jours.

Groupe C


OlympiakosAnderlecht : 3-1
Buts : Saviola (34e et 58e ) et Dominguez ( 95sp.) pour l'Olympiakos. Klestjan (39e) pour les Mauves.

L’Olympiakos est qualifié et c’est mérité. Franchement. Maître de leur sujet, les Grecs ont livré une prestation bien supérieure à celle de leurs homologues belges. Anderlecht, déjà éliminé suite à la défaite enregistrée il y a 15 jours à Bruxelles contre Benfica (2-3), n’avait, c’est vrai, plus rien à gagner. Ou presque. Eh oui, parce que les stigmates de la deuxième journée et une défaite cruelle à domicile (0-3) ne s’effacent pas tout seuls, les Bruxellois avaient à cœur de prendre leur revanche. Jusqu’au bout, ils ont rêvé de priver les Grecs de qualif’. Oui, mais non. Au final, Anderlecht est même très content de s’en sortir avec ce score de 3-1. Parce qu’avec une défense à la ramasse et sans un gardien, exclu en fin de match, mais drôlement bien inspirés - deux penaltys arrêtés - les Bruxellois auraient bien pu repartir avec une nouvelle valise. Heureusement pour les Mauves, Saviola n’était, disons-le poliment, pas dans un grand soir. Une kyrielle d’occasions ratées, dont un penalty, pour l’Argentin qui a permis à Anderlecht de garder la tête hors de l’eau. Joueur, mais trop peu réaliste, l’Olympiakos s’est donc fait peur. Et ce, même si Saviola avait fini par déflorer les cages dès la demi-heure. Problème, dans la foulée, Anderlecht, qu’on croit alors parti pour se prendre une nouvelle branlée, concrétise sa seule occasion du match par l’entremise de l’horrible moustache de Sacha Klestjan. La suite n’est qu’un festival de ratés signé Saviola & co. Mais comme le destin est sympa, il décide tout de même de dévier la frappe de Fuster sur l’arrière du bout du coin de la fesse droite de Saviola à l’heure de jeu. Pour conclure, M. Stark décide de siffler un troisième penalty et d’exclure un troisième Bruxellois, après Kouyaté et N'Sakala, c'est au tour du héros malheureux de la soirée, Silvio Proto, de voir rouge. Plus de changement, c’est donc Mitrović, l'attaquant, qui s’en va défendre les cages bruxelloises pour ce dernier penalty. Celui-là finira dedans. Évidemment.

Groupe D


Viktoria Plzeň – CSKA Moscou : 2-1
Buts : Kolar (76e) et Wagner (90e) pour Plzeň. Musa (65e) pour le CSKA.

Un match pour rien ? Non pas vraiment. De fait, et malgré un bilan comptable nul, les Tchèques pouvaient encore espérer accéder à la troisième place de groupe. Pour ce faire, une petite victoire 1-0 pouvait suffire. Oui, mais c’est bien plus beau de faire ça à l’arrache. Du coup, les Tchèques attendent d’être menés pour s’y mettre. Kolar, à la 76e, égalise et entretient l’espoir, d’une tête rageuse. Wagner attend, lui, la 90e pour crucifier les Moscovites. Contrôle, frappe enchaînée, but. Plzeň sera encore européen en février. Le CSKA est, lui, tout penaud.

Par Martin Grimberghs
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Et l'article sur le Bayern avec ribery et sans ROBBEN?
Vite, chuis chaud!
"Groupe C
Olympiakos – Anderlecht : 3-1
Buts : Saviola (34e et 58e ), Dominguez ( 95sp.) pour Benfica, Klestjan (39e)"

Bien joué.
C'est qui qui me parlait de l'absence de Robben pour le match du Werder? et qu'est ce que je lui ai répondu? j'attends le match contre City
bah voilà!!!
Quel minables mais quels minables ces franchouillards! et quel minable ce Ribery mais quel tache!
Ridicule!
Le niveau d'écriture de l'article est tout simplement affligeant. Des phrases tout sauf françaises, des ponctuations hasardeuses, des "blagues" débiles, etc. Bref difficile de comprendre comment il possible de rentrer dans une rédaction de journal avec un potentiel journalistique si proche du vide.

Dsl mais je n'en reviens toujours pas.

Message posté par laudrup all night le 07/12 à 18:51 Note : 13 /
Ruud ? Un petit commentaire sur le rôle indispensable de Robben dans cette équipe ?

Message posté par Ruud04 le 07/12 à 19:02 Note : 1
Laudrup,
On en parle mardi contre City, hein?
J'ai vu la première mi-temps et ça y allait les boulevards!
la rage, putain d'anniv de belle-maman, j'ai raté cette soirée...
Ruud tu kiffes trop fort, c'est limite indécent. il était vraiment nul rib'?

le werder était vraiment en dessous de tout, j'avais hâte de voir face à city qui a l'air vraiment costaud avec pellegrini.
Outch, 3 fois vraiment en un seul post. je savais que j'aurais du relire.
Vraiment étonnante cette absence de benfica, finaliste malheureux de la dernière finale de l'europa league, au deuxième tour; elle n'avait sur le papier qu'un seul adversaire, logiquement à sa portée, l'olimpiacos; vu qu'anderlecht, à l'effectif trop jeune, inexpérimenté et manquant cruellement de talents, ne pouvait entrer en ligne de compte pour la qualification...Bravo quand même à la formation grecque, qui a su déjouer les pronostics.
derIngenieur Niveau : CFA
Message posté par Ruud04
C'est qui qui me parlait de l'absence de Robben pour le match du Werder? et qu'est ce que je lui ai répondu? j'attends le match contre City
bah voilà!!!
Quel minables mais quels minables ces franchouillards! et quel minable ce Ribery mais quel tache!
Ridicule!


Bon, d'habitude j'aime bien argumenter mais la je me mets à ton niveau:

TROUVE TOI UNE MEUF BORDEL !
Sans trancher au fond (et même si je préfère largement Robben à Ribery) autant de rage dans tes réactions c'est ridicule.
Comme disait un franchouillard débile "tout ce qui est excessif est insignifiant"; et tu desserts ta noble cause...
Message posté par derIngenieur


Bon, d'habitude j'aime bien argumenter mais la je me mets à ton niveau:

TROUVE TOI UNE MEUF BORDEL !


Hélas pour toi, je suis marié!
Mais belle tentative pour savoir si j'étais à prendre!
Y a pas de honte à être gay, tu sais?
pas besoin d'user de ces stratagèmes!
Message posté par Ibath
Sans trancher au fond (et même si je préfère largement Robben à Ribery) autant de rage dans tes réactions c'est ridicule.
Comme disait un franchouillard débile "tout ce qui est excessif est insignifiant"; et tu desserts ta noble cause...


C'est beau ce que tu dis et kje suis,dans le fond,assez d'accord mais pourquoi sofoot ne nous pond pas d'article sur la défaite du Bayern qui est, ma foi, le fait marquant de la soirée?
Parce qu'ils sont aussi con que moi voire pire car leur cause est moins noble que la mienne....
Message posté par JacK B
la rage, putain d'anniv de belle-maman, j'ai raté cette soirée...
Ruud tu kiffes trop fort, c'est limite indécent. il était vraiment nul rib'?

le werder était vraiment en dessous de tout, j'avais hâte de voir face à city qui a l'air vraiment costaud avec pellegrini.


Pas nul, juste insignifiant comme d'hab en C1
Fort avec les faibles et fable avec les forts.
derIngenieur Niveau : CFA
Message posté par Ruud04


Hélas pour toi, je suis marié!
Mais belle tentative pour savoir si j'étais à prendre!
Y a pas de honte à être gay, tu sais?
pas besoin d'user de ces stratagèmes!


Si c'est vrai ( ce dont je doute), vos dialogues avec ton esprit de contradiction ca doit etre:

Elle: je trouve ce plat pas assez salé
Ruud: au contraire, il est bien trop salé, d'ailleurs,....et c'est la faut à Ribéry.

Elle: il fait froid, non
Ruud: au contraire, il fait chaud, d'ailleurs,....et c'est la faute à Ribéry.

Elle: tu pourrais m'offrir des roses au lieu de troller sur sofoot
Ruud: non tu aura des tulipes parce qu'elles poussent au pays de Robben

Etc,...
Message posté par europa
Vraiment étonnante cette absence de benfica, finaliste malheureux de la dernière finale de l'europa league, au deuxième tour; elle n'avait sur le papier qu'un seul adversaire, logiquement à sa portée, l'olimpiacos; vu qu'anderlecht, à l'effectif trop jeune, inexpérimenté et manquant cruellement de talents, ne pouvait entrer en ligne de compte pour la qualification...Bravo quand même à la formation grecque, qui a su déjouer les pronostics.


Pas étonnant vu le faible niveau affiché par Benfica, mais l'Olympiakos n'était pas vraiment supérieur.

Avec un vrai coach, Anderlecht termine minimum 3e. Et avec un vrai arbitre, l'Olympiakos ne termine pas 2e. C'est l'équipe à tirer ces Grecs, on peut parler du faible niveau des mauves hier soir mais en face c'était pas beaucoup mieux, match d'une pauvreté affligeante. Alors en plus si chaque effleurement d'un grec vaut un carton jaune, c'est tout de suite plus difficile. Rappelons que la "branlée" de l'aller est le scénario inverse d'hier soir (foule d'occasions non-concrétisées, les Grecs marquent sur leurs 3 sorties), l'expérience en moins pour les mauves.

Au final le PSG est vraiment tombé dans un groupe de niveau Europa League. Un 1/8e contre un vrai adversaire de C1 ça sera un dur retour à la réalité.
Heiseinberg Niveau : CFA
Quel footix ce Rudd tu as regardé le match ? Ribery a fais l'amour toute la rencontre a Zabaleta il était omnipresent . Le bayern se sentaient juste invincible et bim 3 buts de City et je suis bien comptant ils vont redescendre de leur petit nuage .
Heiseinberg Niveau : CFA
D'ailleurs que Sofoot n'écrient pas d'articles sur ce match c'est aberrant quand même c'était The match de la soirée après le report de Galatasaray-Juve
elmazatleco Niveau : DHR
ok si c'est pour pas etre objectif et ne pas avoir mater le match d'anderlecht autant rien n'écrire car c'est ridicule ce résumé
proto ne touche pas le plongeur weiss et se prend une rouge ok
merci stark plus mauvais arbitre ce soir la
ok sporting a été mauvais mais olympiakos grandement aidé par l'homme en noir
Message posté par derIngenieur


Si c'est vrai ( ce dont je doute), vos dialogues avec ton esprit de contradiction ca doit etre:

Elle: je trouve ce plat pas assez salé
Ruud: au contraire, il est bien trop salé, d'ailleurs,....et c'est la faut à Ribéry.

Elle: il fait froid, non
Ruud: au contraire, il fait chaud, d'ailleurs,....et c'est la faute à Ribéry.

Elle: tu pourrais m'offrir des roses au lieu de troller sur sofoot
Ruud: non tu aura des tulipes parce qu'elles poussent au pays de Robben

Etc,...


Tu peux m'imaginer en branleur, ça ne me dérange pas!
Y a que la vérité qui blesse et en l'occurrence, celles que j'assène sur Ribery vous font très très mal!
Message posté par Heiseinberg
Quel footix ce Rudd tu as regardé le match ? Ribery a fais l'amour toute la rencontre a Zabaleta il était omnipresent . Le bayern se sentaient juste invincible et bim 3 buts de City et je suis bien comptant ils vont redescendre de leur petit nuage .


T'es bien comptant?
je savais pas que t'étais prêteur sur gage.
Sinon, Ribery a fait l'amour à Zabaleta quand le bayern menait 2-0, comme d'hab quoi!
Mais dès que City est revenu dans le match, plus aucun duel gagné, comme d'hab quoi!
Ce mec est un minable!
Il s'amuse quand le match est plié comme au retour contre le Barça
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Schär all-in soccer
2 25