Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 20e journée
  3. // Leverkusen/Borussia Dortmund

Leverkusen et Dortmund, une vie en chasse-patate

Le Bayern va être sacré champion pour la 23e fois de son histoire. Ce n'est pas pour autant que la Bundesliga est terminée. Il reste une bagarre intéressante entre le Bayer Leverkusen et le Borussia Dortmund. Surtout que le Bayer aura à cœur de rectifier le tir après sa défaite 3-0 lors de la Hinrunde au Westfalentstadion. Ceci étant, après deux années au top, Dortmund ne tient pas à rentrer dans le rang.

Modififié
Tandis que le Bayern Munich dégomme tout ce qui bouge et se dirige sereinement vers son 23e titre de champion, une autre bataille s'engage : celle pour le titre honorifique de dauphin. L'Eintracht Francfort, LA surprise de la saison, pourrait éventuellement mettre son grain de sel, mais de l'avis général, la place de vice-champion devrait se disputer entre deux équipes plus solides : le Borussia Dortmund, double champion en titre, qui tentera de passer au classement devant le Bayer Leverkusen, qui tentera lui de justifier une fois de plus son surnom de « Vizekusen » .

Stefan Kiessling, l'homme providentiel

Comme à son habitude, le Bayer Leverkusen la joue discret. En début de saison, outre le Bayern, on aime bien penser outre-Rhin que des équipes comme Schalke, Dortmund, voire le Werder (qui est une véritable inconnue) ou Hambourg (qu'on aimerait bien voir se relever) vont foutre un boxon pas possible en Bundesliga. Mais l'on ne cite que très rarement le Bayer. Pourtant, c'est oublier que depuis 1997, les mecs de la banlieue de Cologne ont fini cinq fois deuxièmes (97, 99, 00, 02, 11) et n'ont raté que deux échéances européennes. Pas mal. Cette saison encore, les hommes du tandem Hyypiä/Lewandowski (aucun lien de parenté) se sont hissés à la deuxième place du classement devant les écuries citées plus haut, avec toujours le même style : sans faire de bruit. Pourtant, ce ne sont pas les arguments qui manquent. Dans un effectif où règne un véritable esprit d'équipe et où aucune tête ne semble dépasser, il faut quand même sortir quelques joueurs du lot, comme le portier Bernd Leno, le polyvalent Gonzalo Castro, le virevoltant André Schürrle et surtout le buteur-maison Stefan Kiessling. Auteur d'une année 2012 exceptionnelle, le longiligne attaquant est un candidat sérieux au titre de Torschützenkönig, et pourrait inscrire son 100e but en Bundesliga face au BVB. Ce qui lui permettrait de se rapprocher de deux légendes du club, Rudi Völler (132 pions) et Ulf Kirsten (181).

Une croix sur le titre


Grâce aux buts de Kiessling, aux courses folles de Schürrle et à l'activité incessante de Castro (entre autres), le Bayer Leverkusen, c'est très costaud en ce moment. Encore plus à la BayArena. Il s'agit tout simplement de la dernière équipe qui n'a pas connu la défaite à la maison (7V, 2N). Autant dire que la tâche qui attend les ouailles de Klopp s'annonce très difficile. Toutefois, le coach à la barbe de trois jours a tenu à atténuer la pression en faisant d'ores et déjà une croix sur le Meisterschale : « Dire que le BVB va finir champion cette saison – c'est ridicule ! » À partir de maintenant, tout ce qui compte, c'est se faire plaisir, et le faire bien. En ce sens, le retour de Nuri Şahin dans son club de cœur est un signe fort, même si pour le moment, sa place est trustée par son successeur, Ilkay Gündogan, qui n'est rien d'autre que l'homme du moment chez les Schwarzgelben. Derrière, Klopp espère que Marcel Schmelzer s'est bien remis de sa petite blessure en amical face au 1.FC Köln (défaite 1-0, de bon augure avant le carnaval de Cologne) et, devant, tout le peuple jaune et noir prie pour que Robert Lewandowski retrouve son efficacité devant le but. Quoi qu'il en soit, ça risque d'être difficile pour le Borussia demain. Surtout quand on sait que depuis mars dernier, le club de l'usine pharmaceutique ne s'est jamais fait enrhumer deux fois de suite. Ce qui en fait une équipe vraiment redoutable.

Par Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Podcast Football Recall Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi
Podcast Football Recall Épisode 33: Le feu d'artifice belge, les Bleus s'ennuient et les scandales anglais Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier
À lire ensuite
La remuntada de Valence