1. //
  2. // 8e de finale aller
  3. // Leverkusen/Atlético Madrid (1-0)

Leverkusen dompte l'Atlético

Dans un match où l'Atlético a clairement déjoué, c'est Leverkusen qui réalise la très bonne opération. En s'imposant (1-0), les Allemands prennent une belle option sur la qualification. Madrid devra hausser son niveau de jeu au Calderón pour prétendre à un quart de finale.

Modififié
3 19

Bayer L. - Atlético
(1-0)

H. Çalhanoğlu (56') pour Bayer Leverkusen


Le football est souvent une affaire d'artistes. Et ce n'est pas Leverkusen qui dira le contraire. Suite à un véritable festival devant Godín, Bellarabi envoie sur orbite Çalhanoğlu d'une subtile talonnade. Le Turc, esseulé face à Moyá, envoie alors une véritable frappe de forain. Un tir limpide, spontané, qui vient conclure un contre rondement mené. Un but magnifique qui récompense une belle performance de Leverkusen, qui a malmené une équipe madrilène décevante. Maître du milieu de terrain, le onze rhénan a éteint les maigres velléités offensives de visiteurs à côté de leurs chaussures. À trop vouloir jouer sur leurs qualités de défense et d'agressivité, les Colchoneros ont balbutié leur football. La faute à un milieu bien peu inspiré, et à un duo d'attaque muet. Face à une attaque en verve, la défense de Simeone, d'habitude si solide, a perdu les pédales. Une performance loin des standards auxquels ont habitué les Rouge et Blanc, et dont les Allemands ont parfaitement su profiter. Une victoire logique, qui promet un match retour appétissant.

Spahić et Leno font la paire


Simeone avait prévenu avant la rencontre, il voulait que ses Colchoneros mettent le pied sur le ballon. Coup de bluff ou incapacité tactique, les Espagnols sont pourtant incapables de prendre le jeu à leur main. Défendant bas, ils laissent le contrôle du cuir à Leverkusen, qui s'attendait sûrement à plus d'engagement physique de la part des visiteurs. C'est même le teigneux Emir Spahić qui place les deux banderilles les plus dangereuses des locaux. Sur corner d'abord, le défenseur pousse le ballon de la semelle, mais Mandžukić repousse sur sa ligne (12e). Puis, dans un domaine moins habituel, le Bosnien envoie un missile des 25 mètres en direction de la cage ibérique, mais c'est l'équerre qui sauve Moyá (26e). Malmené par un Bender impeccable à la récupération, et des Bellarabi et Son au diapason technique, l'Atlético est alors méconnaissable. Pire, rien ne semble sourire aux Madrilènes quand Siqueira et Saúl Ñíguez doivent sortir sur blessure. Heureusement pour le onze espagnol, la frappe de Spahić a le mérite de le réveiller. Dix minutes après la tentative du Bayer, Griezmann est d'ailleurs tout prêt de trouver l'ouverture du haut de sa crête blonde, mais d'une détente féline, Leno empêche l'attaquant tricolore de placer sa tête. Pas de repos pour le portier rhénan qui doit encore s'employer juste avant la mi-temps. Sur une demi-volée en ciseau, Tiago croit tromper le dernier rempart des Allemands, mais c'est sans compter sur un superbe réflexe de Leno, qui permet à sa formation de rentrer aux vestiaires cage inviolée.

Hakan secourt le Bayer


Au retour des vestiaires, Leverkusen, sans vraiment être inquiété, continue d'imprimer son empreinte sur la rencontre. En plus d'ouvrir le score, les Allemands sont solides et bien organisés. Rien qui ne plaise à Godín, qui y va de son carton jaune, et manquera le match retour. Simeone le sait, il faut que ses joueurs réagissent. Le coach argentin procède à son dernier changement peu après l'heure de jeu, en lançant Torres à la place de Turan. Un coaching presque payant, mais l'Espagnol tire en plein sur Leno alors qu'il est seul devant les buts (74e). Sur le contre, c'est au tour de Drmić de buter sur le portier adverse. El Niño croit se rattraper dans la foulée, mais s'il arrive enfin à trouver le fond des filets seul face aux bois vides, le but est logiquement refusé. C'en est décidément trop pour Tiago. Déjà averti en première période, le Portugais voit rouge à un quart d'heure de la fin sur un nouveau tacle trop appuyé. Réduits à 10 et menés, les Espagnols savent alors qu'il ne leur reste plus qu'à tenir, mais la tension est palpable et oblige l'arbitre de la rencontre à distribuer les cartons jaunes. Madrid ne reviendra jamais. Leverkusen, séduisant et entreprenant, s'adjuge une victoire méritée. Il ne s'agit plus que de confirmer au retour, dans la capitale espagnole. Un moindre mal, car si les Ibériques ont montré une chose ce soir, c'est que ce sera bouillant...

⇒ Résultats et classement de la Ligue des champions

Par Pierre-Valentin Lefort
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Si l'Atletico a déjoué, c'est à cause du pressing, de l'agressivité et de l'intensité du Bayer.

Ils n'ont clairement pas l'habitude de jouer contre des équipes qui mettent une telle pression (niveau agressivité, c'est un peu l'arroseur arrosé sauf que le Bayer ça joue en plus).

Ça m'a rappelé comment le Real avait été dépassé par le pressing de Dortmund lors du 4-1.

Voila le mode d'emploi pour battre les équipes espagnoles, habituées à un rythme plus lent.

Bellarabi, Calhanoglu vont devenir monstrueux sous peu, quelle technique en mouvement.


A confirmer au retour.
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Aucune chance pour les allemands au retour, pas la peine de nous vendre un soit disant suspens ;)
Johanromabatimessi Niveau : Loisir
Message posté par Bavarjoie


Voila le mode d'emploi pour battre les équipes espagnoles, habituées à un rythme plus lent.



Regarde un peu plus la liga avant d'écrire une aussi grosse bêtise.
Kit Fisteur Niveau : Loisir
Message posté par Bavarjoie
Si l'Atletico a déjoué, c'est à cause du pressing, de l'agressivité et de l'intensité du Bayer.

Ils n'ont clairement pas l'habitude de jouer contre des équipes qui mettent une telle pression (niveau agressivité, c'est un peu l'arroseur arrosé sauf que le Bayer ça joue en plus).

Ça m'a rappelé comment le Real avait été dépassé par le pressing de Dortmund lors du 4-1.

Voila le mode d'emploi pour battre les équipes espagnoles, habituées à un rythme plus lent.

Bellarabi, Calhanoglu vont devenir monstrueux sous peu, quelle technique en mouvement.


A confirmer au retour.


Oui c'est vrai que même en dehors des deux "mastodontes", Valence; Bilbao ou Séville c'est de la merde en boîte qui n'a aucun niveau et seul 3 clubs jouent vraiment au foot en liga...
Message posté par Johanromabatimessi


Regarde un peu plus la liga avant d'écrire une aussi grosse bêtise.


Fait pas ton frustré mec ;) Aucune chance? C'est bien catégorique...
Message posté par Kit Fisteur


Oui c'est vrai que même en dehors des deux "mastodontes", Valence; Bilbao ou Séville c'est de la merde en boîte qui n'a aucun niveau et seul 3 clubs jouent vraiment au foot en liga...


T'as rien compris mon pauvre... Je bash pas la liga, Valence and co c'est très bon mais ça ne presse pas tout terrain.
Ian Curtis
Putain, vous devenez insupportables à descendre les championnats à chaque article.
Y a des équipes, des entraineurs, des tactiques....etc
Descendu quoi? Je trouve que la liga est très bonne techniquement et sur le plan du jeu mais on y applique pas un pressing de malade. Du coup ils peuvent avoir du mal face aux équipes qui jouent comme ça, surtout à qualité technique égale.
Ian Curtis
Moi, je préfère la Buli mais sur tous les articles , t'as un mec qui descend un championnat en fonction du résultat.
Comme je le dis depuis quelques semaines, cet Atletico est moins fort que l'année dernière. Du moins il tombe sur des équipes qui ont compris que sans intensité face à eux, il n'y a aucune chance. Milan, le Barça et Chelsea en ont fait les frais, mais cette année les adversaires ont compris la donne et sont prêts à modifier leur philosophie pour leur marcher dessus. C'est la seule manière de battre l'Atletico.

Très gros match de Leverkusen sur ce plan-là, physiquement le Bayer a été un ton au-dessus et méritait mieux que ce 1-0. Cela dit je pense que l'Atletico passera au retour, entre l'esprit de revanche et un Calderon surchauffé ça devrait le faire pour les Colcho. Mais c'est vraiment pas cher payé pour Leverkusen ce soir.
PauletaSusicGaucho Niveau : Ligue 1
Note : 4
Wow wow wow
Stop and breaking down!

Ça va Bavarjoie a rien dit du tout sur la Liga!

Il dit juste qu'en Liga, l'Atletico est l'équipe qui presse le plus et que du coup ils ont pas l'habitude de tomber sur une équipe qui les prend à leur propre jeu.

Ne tombons pas dans la paranoïa.

Par contre il est vrai que je pense que Levzrkusen n'est pas à l'abri avec ce résultat.
Südkurve28 Niveau : CFA
Sans Tiago et Godin les espagnols vont quand même être diminués pour le match retour. Belle performance de Leverkusen sinon, le score aurait pu être plus lourd en leur faveur.
Leverkrusen aurait dû plier le match a plusieurs reprises, ça risque de se payer cher au retour! Si l'athletico ne se bouge pas, que ce soit à Calderon ou Paris plage, le tarif sera le même. Simeone un grand coach?! Pas sur ce match là en tout cas...
zinczinc78 Niveau : CFA
Note : -3
Message posté par Klinsi18
Leverkrusen aurait dû plier le match a plusieurs reprises, ça risque de se payer cher au retour! Si l'athletico ne se bouge pas, que ce soit à Calderon ou Paris plage, le tarif sera le même. Simeone un grand coach?! Pas sur ce match là en tout cas...


La saision 2014 - 2015 c'est la saison de la fin de toutes les hypes :

- Dortmund
- Athletico
- Roma
- St Etienne

Ces trois équipes ont d'ailleurs un point commun : leur coach est surcôté
Tout d'abord : ENFIN , ENFIN on a vu un Leverkusen a la hauteur de ses plus grosses prestations en Bundesliga: assez mature tactiquement, prudent, avec des attaques à trois ou quatre, en profitant des qualités et spécificité de chaque joueur offensif, et notamment de sa superbe ligne Son, Calhanoglu, Bellarabi, tous capable d'éliminer un joueur en un contre un.

Et pour rebondir sur la polémique de début de commentaires: j'ai eu vraiment l'impression que l'Atletico ne s'en sortait pas avec ce jeu très serré ces lignes très rapprochée pour Leverkusen et surtout ce gros travail de densification en milieu de terrain (qui est une des façons de jouer physique et de mettre la pression). D'ailleurs grâce à ça Leverkusen a récupéré énormément de seconds ballons.
Et faut bien le dire en Liga on voit rarement des lignes très serrée... après l'Atletico est habitué de la champion's, donc je ne suis pas sûr que l'explication soit à chercher uniquement du coté de l'habitude de la Liga. Et si il y a un suiveur de l'Atletico, physiquement ils sont au top en ce moment les gars?

Puis Leverkusen est une équipe souvent souveraine dans les airs (bp de joueurs de grande taille notamment), et là encore l'Atletico a été dépassée.

Malheureusement, 1-0 c'est pas un score génial. Et il faudra faire le même genre de prestation, en espérant que Simeone n'ait pas trouvé la clé d'ici là pour espérer.
Message posté par zinczinc78


La saision 2014 - 2015 c'est la saison de la fin de toutes les hypes :

- Dortmund
- Athletico
- Roma
- St Etienne

Ces trois équipes ont d'ailleurs un point commun : leur coach est surcôté


Il vaut mieux être surcôté que totalement à la ramasse, hein zinc?
Allez ferme la porte en sortant. Merci.
Message posté par zinczinc78


La saision 2014 - 2015 c'est la saison de la fin de toutes les hypes :

- Dortmund
- Athletico
- Roma
- St Etienne

Ces trois équipes ont d'ailleurs un point commun : leur coach est surcôté


Il vaut mieux être surcôté que totalement à la ramasse, hein zinc?
Allez ferme la porte en sortant. Merci.
georgesleserpent Niveau : Loisir
Message posté par zinczinc78


La saision 2014 - 2015 c'est la saison de la fin de toutes les hypes :

- Dortmund
- Athletico
- Roma
- St Etienne

Ces trois équipes ont d'ailleurs un point commun : leur coach est surcôté


Ton comm est navrant, que ce soit avec le fait de faire des analogies entre équipes qui n'ont rien à voir entre elles, en expliquant que Klopp, Simeone et Garcia (pour Galtier je ne dit pas, mais je me demande ce qu'il vient foutre au milieu de ces 3 coachs), ou en écrivant "athletico" : c'est atletico bordel de dieu, enlève le H !
Heiseinberg Niveau : CFA
Aucune chance pour Leverkusen au retour, ils se feront manger à Calderon
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Magistral Monaco !
3 19