1. //
  2. // Ce qu'il fallait retenir de la 23e journée

Leverkusen creuse, le Werder respire

En attendant Hoffenheim – Wolfsburg et Francfort – Stuttgart, on a vu un derby du Nord remporté par le Werder, la défense de Schalke être pilonnée, Dortmund rassurant et Leverkusen beaucoup moins... Et puis des buts, des gestes fous et un Bayern maître de son sujet. Comme d'hab quoi.

Modififié
0 8
L'équipe du week-end : le Werder Brême.

Le 100e « Nordderby » de l'histoire de la Bundesliga entre Hambourg et Brême était loin d'une affiche de haut de tableau. Oubliée la demi-finale de C3 en 2009, oubliées les confrontations pour une place en Europe ou mieux. Non, cette saison, c'est un derby de l'Abstiegskampf. En cas de victoire, Hambourg pouvait revenir à hauteur des Brêmois. Ce sont pourtant les Werderaner qui ont sorti les grands moyens : un tifo à 45 000 € et une victoire 1-0. Une bonne affaire au final, car six points d'avance sur le lot d'équipes à 19 points. Pas sorti d'affaire, certes, mais Robin Dutt peut se sentir un peu plus à l'aise avec cette première victoire de 2014. Le Werder est solide et réaliste, à défaut de revivre sa belle époque.

Vous avez manqué Bayern-Schalke (et vous n'auriez pas dû)

Le Topspiel en Allemagne a lieu à 18 h 30 le samedi. Bon, vous étiez sûrement à l'apéro entre potes déjà à cette heure, alcool allemand type Paulaner et Jägermeister plutôt que football allemand, alors en bons princes, on vous fournit un compte-rendu de la gifle reçue par Schalke. Et pour votre lendemain de cuite, faites confiance aux joueurs frisson de Hoffenheim et Wolfsburg. Arnold, De Bruyne et Bas Dost d'un côté, Volland, Firmino et Modeste de l'autre. Ça promet d'être un match fou, encore un.

L'analyse définitive

Le Bayer ne sera pas européen. En dégringolade complète façon LOSC, l'ex-dauphin du Bayern plonge, creuse, s'engouffre dans la Bundesliga. Le Borussia Dortmund est enfin passé devant. Schalke ne va plus tarder. Son adversaire de la semaine, le surprenant Mayence de Thomas Tuchel, se rapproche lui aussi. Et Wolfsburg est bien placé en embuscade. La lose est en route, Neverkusen va atterrir à la 7e place dans deux mois.

On risque d'en parler sur RMC

Que vaut réellement la Bundesliga ? Le championnat d'Allemagne n'est-il pas tout compte fait qu'un ersatz du championnat écossais ? Le seul Bayern pour remporter tous les matchs, deux ou trois équipes dans son sillage pour récupérer quelques morceaux... Pire, le reste n'est là que pour faire de la figuration et le souffre-douleur deux fois par an, lorsque les matchs contre les Munichois arrivent. De toute façon, les équipes allemandes hors-Bayern ne sont pas au niveau pour la Coupe d'Europe. Il suffit de voir les résultats de Schalke, Leverkusen et Francfort pour s'en convaincre. La finale de la Ligue des champions en 2013 ? Le « modèle allemand » tant vanté ? Un mirage. Une illusion. Une erreur de jugement.

Le top 5

Choupo-Moting, auteur d'une Madjer impeccable.


Thiago Alcántara, toujours plus à l'aise dans l'entrejeu bavarois et très admiratif de la qualité technique de l'arbitre de touche.

Ter Stegen, auteur d'une boulette impeccable qui coûte deux points à Gladbach.

Davari, gardien de Brunswick et auteur d'une boulette impeccable lui aussi. Dans le même match.


Mats Hummels, qui signe son retour par un but. Revoir ce bel homme fait du bien. D'ailleurs, Dortmund n'a pas pris de but.

Le geste

La passe dé de génie, en aile de pigeon, par Aaron Hunt.


Jens Keller, entraîneur de Schalke, a dit...

« C'est la pire première mi-temps que j'ai jamais vue. C'était catastrophique, une performance vraiment exceptionnellement mauvaise. » On confirme.

La stat inutile : 112.

Comme le nombre de victoires en championnat pour Jürgen Klopp avec le Borussia Dortmund. Il est désormais devant Ottmar Hitzfeld. Excusez du peu.

Et sinon...

- Neuer a pris un but contre Schalke, pour la première fois depuis son départ.
- Javi Martínez n'a plus perdu en championnat depuis le 13 mai 2012.
- Robben a fêté un but collectivement.
- Le Bayern a un nouveau record à son compte : cela faisait 41 ans qu'un club de Bundesliga n'avait pas connu 12 victoires consécutives à domicile.
- En 2. Bundesliga, Paderborn a chipé la 2e place en profitant de l'échec de Kaiserslautern. Et en attendant le résultat de Greuther Fürth et surtout la confrontation alléchante entre Sankt-Pauli et l'Union Berlin ce lundi.

Retrouvez le classement et les résultats de la Bundesliga

par Côme Tessier et Ali Farhat
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Quelque soit la qualité du bayern, un championnat aussi déséquilibré est chiant. Cette année, c'est la premier league la plus passionnante avec la liga mais plus pour très longtemps (envolée du real en perspective...)
Sinon, Rabah s'appelait Madjer.


Tu sais que y a un bouton pour les +1 hein ?
Haha, ce gif d'Alcantara, sympa.
Ahmed-Gooner Niveau : CFA
Note : 1
Je pense quand même que ce qui s'est passé à Dortmund cette année (blessures incessantes, cadres partis ou sur le départ) a beaucoup favoriser cette domination outrageuse du Bayern.

Je veux bien voir comment Dortmund va se débrouiller en été pour se renforcer et voir s'y aurait il des pépites qui vont exploser (Hofmann ?).
Rakamlerouge Niveau : National
Ouais... la buli est chiante cette année parce que le Bayern est exceptionnel, point.
J'étais à Leverkusen samedi et j'aurais tendance à dire (et confirmer) que vu le niveau de jeu ils risquent bien de se prendre le gadin du Ruckrunde et se retrouver hors des places européennes assez rapidement.
c'etait lent, brouillon, assez léger pour un 2eme de bundesliga. Can a un beau toucher de balle mais incapable d'accélerer le jeu. Son est la plaque tournante mais ne peut pas tout faire a lui tout seul. Kiessling n'a pas su faire la différence alors qu'il y avait moyen de bousculer la défense de Mainz.

je m'attendais à mieux.

Sinon pour ceux qui voudraient un jour tenter le voyage ,je confirme aussi ce qui a pu être dit dans d'autres articles sur le bayer. Ce club ne soulève pas l'enthousiasme (incroyable de voir la différence en 15km entre Koln et Leverkusen), c'est pas sexy (sauf peut être pour la foule de coréens que j'ai croisé), l'ambiance est terne (heureusement que les Ultras de Mainz étaient la pour mettre l'ambiance)et j'ai clairement senti cette fameuse différence entre un Traditionverein et un "Club d'entreprise" (ça c'etait pour l'instant tourisme...)
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 8