1. //
  2. // 7e journée
  3. // Ce qu'il faut retenir

Levante, roi de Valence

Avec leurs doublés, Messi, Cristiano Ronaldo et Falcao ont monopolisé l’attention des deux chocs espagnols du week-end. Dans le derby de Valence, Levante a trouvé le remplaçant de Koné et pris le contrôle de la ville.

Modififié
0 1
La Liga a quelque chose en plus. Les trois meilleurs attaquants du monde, exactement. Trois buteurs d’une autre catégorie qui marchent sur tout ce qui se présente face à eux. Messi, Cristiano Ronaldo et Falcao ont déjà inscrit 8 buts chacun en championnat, dépassant la moyenne d’un but par match. Un rythme qu’en Angleterre, en Allemagne, en Italie et en France, seul Ibrahimović est capable de suivre. Ce dimanche, la Pulga et CR7 ont réduit le Clásico à leurs doublés, avant que Falcao n’offre la tête de la Liga aux siens. Par leurs buts et leur leadership, les trois gâchettes font du Real, du Barça et de l’Atlético les immenses favoris de la Liga bien sûr, mais aussi des deux compétitions européennes. Pour les Colchoneros, ça reste quand même à confirmer sur le long terme. Le Tigre n’a pas autour de lui les effectifs catalan et madrilène, mais pour l’instant, c’est bien la bande à Simeone qui fait la plus forte impression. Avec 15 victoires consécutives en Europe et six mois d’invincibilité en Espagne, les Colchoneros sont dans un état de confiance maximal. Dimanche soir, ils ont validé leur premier gros test de la saison en Liga, face au solide Málaga de Pellegrini.

Levante, roi de Valence

Villarreal ayant quitté l’élite, le règne de Valence se joue désormais entre Chés et Granotes. Ce week-end, les deux équipes s’affrontaient à la Ciutat, où les joueurs de Pellegrino ont pris une nouvelle grosse baffe. Battus pour la troisième fois en sept journées, Soldado et les siens se sont fait dépasser par le voisin dans un classement qu’ils ne préfèrent pas regarder pour l’instant, tant leur 14e place fait tache. Au contraire, on a retrouvé le Levante de la saison passée, capable de faire tomber les plus gros grâce à la combinaison solidité défensive-efficacité offensive. Une combinaison gagnante qui refait surface grâce à un joueur, Obafemi Martins, qui depuis son arrivée a repris le rôle qu’occupait Arouna Koné l’année dernière. Celui du buteur rapide et puissant qui achève en contre un adversaire endormi par le bloc granote. Dans ce derby du week-end, Levante a réussi à se créer plus d’occasions franches que le FC Valence, le tout avec 29% de possession.

Le Betis fonce, La Corogne s’enfonce

Le Real Betis Balompié et le Deportivo La Corogne ont des profils similaires. Équipes sans véritable palmarès (un titre, deux coupes) mais de renommée importante, à l’identité régionale prononcée, et passées tout récemment par la deuxième division. En revanche, au classement, les deux suivent une trajectoire opposée. En remportant au Benito Villamarin leur quatrième victoire de la saison, les Andalous se sont installés à la 4e place de la Liga. Mieux, ils sont passés devant le rival sévillan, battu vendredi soir sur la pelouse du Celta Vigo. Dans le même temps, les Galiciens ont basculé dans la zone rouge suite à leur troisième défaite consécutive, à Vallecas. Bien partie avec une victoire au Riazor sur l’Osasuna en ouverture du championnat, la bande à Valerón, qui a disputé face au Rayo Vallecano son 300e match de Liga, n’a plus connu la victoire depuis.


Par Léo Ruiz
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

ChamartinSB Niveau : Loisir
Peut etre cette saison le real et le barca vont enfin avoir un vrai concurrent comme l atletico. En tout cas apres 7 journees, l atletico tient la cadence
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Mais où va le Sporting ?
0 1