En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. //
  2. //
  3. // Levante-Barcelone (0-2)

Levante fait honneur à un petit Barça

Opposé à une belle résistance, le Barça obtient une victoire étriquée contre un adversaire qui méritait mieux (2-0). Malgré son statut de dernier de la classe, Levante prouve que la Liga est un championnat où tout se mérite.

Modififié

Levante UD 0-2 Barcelone FC

Buts : Navarro C.S.C (21e) et Suárez (92e) pour le Barça

Personne n’ose y croire. On joue la 38e minute de jeu au stade de la Ciutat de València, et l’impossible est en train de se produire : l’UD Levante, vingtième et bon dernier du championnat, est en train de mettre à mal la défense du Barça qui ne mène que d’un petit but. Lancé en profondeur par Verza, José Morales prend de vitesse Daniel Alves, puis se présente seul face à Claudio Bravo. D’un subtil intérieur du pied droit, le milieu contourne le portier chilien. La balle termine sa course… sur l’extérieur du poteau. Levante manque l’égalisation d’un rien, et vu la physionomie du match, cela n'aurait en rien été un braquage. Pâlichon, le Barça s'imposera finalement 2-0 dans cette rencontre, et peut, une nouvelle fois, remercier sa MSN.

Ohé, ohé, Navarro abandonné


Dans ce choc des extrêmes, Luis Enrique ne souhaite pas lever le pied face à la lanterne rouge de la Liga. Sans aucune once de pitié, il aligne donc son trio magique devant, Rakitić et Iniesta en milieux relayeurs, ainsi que sa défense type. Fan de Sergi Roberto depuis son passage au sein de la réserve barcelonaise, Lucho laisse les clés du camion à son poulain. Et quand le leader rend visite au bonnet d’âne, tout le monde s’attend à une humiliation. Dominateur de la rencontre avec ordre et discipline, le Barça joue à la passe à dix. Porté par son festival de la semaine contre Valence, les Culés se voient d’ailleurs refuser un fantastique but collectif inscrit par Lionel Messi pour un hors-jeu… inexistant. Étouffé par la possession de balle adverse, Levante tente de faire face avec courage, même si les vagues catalanes reprennent de plus belle, et Neymar oblige Marino à l’horizontale.


Trop installé dans son camp, Levante va finir par craquer. Lancé comme une fusée côté gauche, Jordi Alba centre en première intention sur la fesse droite de David Navarro. Bien malheureux, le capitaine trompe Diego Marino et marque contre son propre camp (21e). Un mal pour un bien pour les Granotes. Car si Suárez possède la balle de break dans la foulée, c’est bien Levante qui termine fort cette fin de premier acte. Deyverson, Jefferson et Morales possèdent chacun leur tour l’occasion de revenir à égalité avec l’ogre catalan. Hélas pour eux, à chaque fois, les tentatives ne sont pas cadrées. Dans ce cas, la règle est implacable : si la frappe ne prend pas la direction du but, impossible de marquer. Le FC Barcelone garde la main au moment de rentrer aux vestiaires, mais Levante vient de souffler fort sur le champion d’Espagne.


Les derniers seront les premiers


Malgré son inefficacité offensive, le club de banlieue continue de battre le fer tant qu’il est chaud : Giuseppe Rossi enroule bien sa balle, mais Claudio Bravo repousse sur le côté le tir de l’Italo-Américain. En face, le Barça peine à se créer des occasions franches : seule une tête de Rakitić oblige Marino à boxer la gonfle en corner. Toujours intenable devant, Deyverson sent l’inspiration monter au rythme de ses tentatives de ciseau retourné. Mais l’attaquant fatigue et doit laisser sa place.

Le Barça passe aussi par le stand ravitaillement, Busquets et Aleix Vidal font leur entrée. À l’image de Lionel Messi, peu inspiré aujourd’hui, et Neymar, trop adepte des gri-gris inutiles et peu enclin à faire vivre la balle, la MSN ne trouve pas l’ouverture. Pas encore. Petit joueur, le Barça se décide donc à faire tourner la balle et temporiser, parce qu'il ne pouvait pas vraiment faire mieux aujourd'hui. Seul un ultime contre offrira à Luis Suárez le statut de meilleur buteur de la Liga (92e). Au moins un titre que Messi acceptera peut-être de lui laisser.

  • Résultats et classement de Liga

    Par Antoine Donnarieix
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié


    Dans cet article


    Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
    Partenaires
    Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88