1. //
  2. //
  3. // Retraite de Francesco Totti

Lettre à Francesco Totti

Francesco Totti va donc raccrocher à la fin de la saison. Tout le monde a envie de lui dire adieu. Y compris ceux qui ont passé leur vie à le haïr.

Modififié
Francesco,

Je t'ai véritablement rencontré le 29 novembre 1998. J'avais 13 ans, une raie au milieu et un maillot au sponsor Cirio trop grand. À l'époque, la rivalité entre ma Lazio et ta Roma ne signifiait pas grand-chose pour moi. Mes rivaux, c'étaient surtout l'Inter, qui venait de me flanquer un 3-0 en finale de Coupe UEFA, le Milan, que j'avais battu en finale de Coupe d'Italie pour mon premier grand frisson de supporter, et la Juventus, qui m'avait ôté mes premiers rêves de Scudetto sur un but de Pippo Inzaghi. Toi, ton équipe, je venais de la battre quatre fois en quatre matchs lors de la saison précédente, sur un score total de 11-3. Autant dire que vous me faisiez rigoler plus qu'autre chose. Et puis, il y a eu ce 29 novembre. Lazio-Roma, devant 80 000 spectateurs. 3-1 après 69 minutes, c'est plié, il ne peut rien nous arriver. A priori. Di Francesco réduit l'écart. Et ensuite, toi. Les présentations officielles. Sur un ballon gratté par Delvecchio et sur une sortie foireuse de Marchegiani, tu égalises froidement à 3-3. Et pendant que moi, j'ai les larmes aux yeux, je te vois courir sous le virage des tifosi de la Roma. Tu enlèves ton maillot, tu hurles de joie, et ces cris, je les ai entendus jusque chez moi, meurtri sur le gros fauteuil marron du salon. Ton visage s'est alors imprimé dans mon esprit. Tu es devenu l'ennemi. Le Mark Landers d'Olivier Atton, le chef des méchants, le boss de fin, celui qu'il faudra désormais battre à chaque fois. Quand on a 13 ans, on se crée facilement des symboles et des figures antagonistes.

Vidéo

Et voilà 19 ans que ça dure. Que je te vois dégainer des T-shirts quand tu marques lors des derbys (le « Vi ho purgato ancora » après m'avoir déchiré un morceau du Scudetto 1999, le « 6 Unica » après ta cerise sur le gâteau lors du 5-1 de 2002, comme si le quadruplé de Montella n'avait pas suffi), que je te vois prendre des selfies sous la Curva Sud, que je te vois marquer des pénos, et surtout ne jamais en rater contre nous. 19 ans que je te hais et que je te respecte. Car on ne peut haïr quelqu'un sans le respecter, sans avoir de l'estime pour lui. Sinon, cela s'appelle l'indifférence. Or, l'adversité est ce qui fait le football. Un derby n'aurait pas été un derby sans toi. Tu les rendais insupportables quand tu les gagnais, et terriblement jouissifs quand tu les perdais. Quand nous t'avons battu en finale de Coupe d'Italie 2013, au lieu de mettre une photo de mon équipe en train de soulever la Coupe en fond d'écran de mon ordinateur, j'ai mis une photo de toi en train de pleurer. Et pourtant, je n'avais plus 13 ans. Mais comme je t'ai rencontré enfant et que j'ai grandi avec toi, chacune de nos retrouvailles me replongeait dans cette haine née un soir de novembre.

Francesco, je t'ai aussi détesté parce que tu as toujours représenté ce que l'on m'a ôté. Enfant, puis ado, je n'ai jamais eu à envier les supporters de la Roma parce que moi aussi, j'avais ma bandiera, mon capitaine. Moi aussi, j'avais un joueur magnifique qui provoquait la peur chez les supporters du camp adverse. Il s'appelait Alessandro Nesta. Laziale, formé à la Lazio, capitaine, champion d'Italie, élégant, invincible. Toi l'attaquant, lui le défenseur. Les deux symboles. Romulus et Rémus, les frères ennemis. C’était parfait. Sauf que l'histoire aurait été sacrément nulle si, au moment de la fondation de Rome en -753, Romulus s'était tiré à Milan – pardon, Mediolanum – laissant Rémus tout construire seul. C'est pourtant ce qui s'est passé le 31 août 2002, quand Nesta, en vrai capitaine, a dû se sacrifier pour sauver le navire. Je suis resté sans emblème, sans porte-étendard, pendant que toi, tu étais toujours là, avec ton inamovible 10 sur les épaules, pendant que mon 13 était devenu rouge et noir.


Tu as tué le frère, prétendant qu'il n'avait jamais existé et que tu avais toujours été le seul roi de Rome. Pour ça, je t'ai haï et, oui, j'ai jalousé tes supporters. Pendant ces 19 années, j'ai toujours refusé d'applaudir tes prouesses. Je ruminais quand tu marquais une reprise de volée de dingue et que le monde entier s'inclinait face à ton talent. Je continuais de répéter, comme pour m'auto-convaincre, que tu n'aurais jamais l'aura de Roberto Baggio ou d'Alessandro Del Piero. Quand on me demandait si j'aurais aimé avoir un Totti à la Lazio, je répondais toujours que tu étais mon porte-bonheur, car depuis que je supporte la Lazio, tu as remporté cinq trophées avec la Roma pendant que moi, j'en ai gagné onze. Plus du double.

Vrai: j’ai craqué une fois. Une seule. Le 26 juin 2006. Quand, à la 94e minute d'un irrespirable Italie-Australie, tu as envoyé la Nazionale en quart de finale du Mondial d'une minasse sur penalty. Oui, j'ai hurlé. Peut-être même que j'ai hurlé « Oui Totti ! » Je ne sais plus. J'ai oublié. J'ai volontairement oublié.

Vidéo

Le reste, je n'oublie rien. Je n'oublie pas tes onze buts lors des derbys. Je n'oublie pas tes courses sous la Curva Nord. En 1999, en 2003, en 2006, en 2011. Comme des repères temporels, des marqueurs d'époque. Le temps passait, et toi, tu étais le point de repère. Tu as coupé tes cheveux, mais le visage de l'ennemi ne change jamais. Pour moi, tu auras toujours le visage que tu avais le 29 novembre 1998, jour du coup de foudre. Mais pas un coup de foudre amoureux. Un coup de foudre de haine. On dit d'ailleurs toujours que la frontière entre les deux est infime. Moi, j'avais besoin d'un ennemi. Et cela a été toi. Toi pendant 19 années. Et tu me le rendais bien, puisque tu as toujours haï la Lazio et tous ses tifosi.

Alors voilà que ce mercredi 3 mai, quand on m'a annoncé que tu allais raccrocher tes crampons dans quelques jours, je me suis senti vide. Pas de joie, pas de tristesse. Je n'ai pas su comment réagir. Plus qu'un joueur adverse, tu étais devenu une figure iconique. Et les figures sont éternelles. Alors, j'ai du mal à réaliser. Qui vais-je pouvoir détester ? Quelle saveur va avoir un derby sans toi ? Que seraient les Tortues Ninja sans Schredder, les Jedi sans Dark Vador, Batman sans le Joker ? Tu étais mon méchant préféré. Et tu as décidé d'annoncer ta retraite après une bataille de Rome perdue 3-1. Comme le happy end d'un film américain, où le méchant meurt à la fin, « et tout le monde vécut heureux » . Alors, je lève mon verre. Je n’ai plus treize ans, mon maillot Cirio est rangé dans un placard, le fauteuil marron a été jeté depuis longtemps, et voilà que toi, dernier vestige de cette époque, tu t’en vas aussi. Messieurs, trinquons. À Francesco Totti. Mon meilleur ennemi. Tu vas me manquer, salopard.

Un supporter de la Lazio
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Simon 1661 Niveau : DHR
Beau!

Quel grand joueur. Il n'y a pas d'autres mots. Il est à mettre au même rang qu'un Gerrard. Deux de mes joueurs préférés...

Avec lui (et les autres de ces derniers mois) c'est toute une part de ma jeunesse qui s'en va !
je pense que notre génération (j’imagine que nous sommes de la même, né fin année 80 pour moi) a été marquée par les zidane, ronaldo, henry nedved etc, mais je trouve que les bandiera sont vraiment les joueurs qui marquent le plus une époque, et quand en plus ils sont talentueux...
Les giggs, scholes, gerrard, maldini, totti, del piero, raul vont nous manquer, et avec l'age, on ne retombera jamais autant amoureux de joueurs je pense.
Sad story.
Ciao
1 réponse à ce commentaire.
Annabella Niveau : DHR
Totti est un joueur hors norme. Les êtres singuliers sont soumis à des nécessités singulières, il devait exister quelqu'un ou quelque chose dont le rôle était de le protéger dans cette rare singularité. La Roma a été parfaite dans ce rôle. Peu de clubs ont cette dimension romanesque.
Merci et encore merci pour cette symbiose
Superbe hommage de Maggiori (sans doute lui), on sent que ca vient du coeur

Il va nous manquer ce salaud *snif
Eric Maggiori on t'a reconnu
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 5
Allez Mr Maggiori le prochain grand joueur de Rome sortira peut être pour vous et ce sera à notre tour de vous détester.

Il nous reste toujours De Rossi.
Perso' j'ai toujours eu un respect et une admiration profonde à l'égard de Nesta. J'ai même rêvé de l'avoir à la Roma sachant qu'il est plus probable de voir le Pape se marier plutôt que de voir ce voeux se réaliser!

Par contre, Lulic, bien que n'étant pas formé au club, je le déteste autant que j'ai aimé Alessandro!
1 réponse à ce commentaire.
lemoine met son douala où c'est sall Niveau : CFA2
Quel joueur... Et toute une carrière sous le même maillot. La classe absolue.

Merci Francesco
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  09:18  //  Tifoso della AS Rome
Note : 16
Magnifique EM (non pas En Marche ni Emmanuel Macron)!
Et merci.

Quoi qu'il en soit, oui, ce ne sera plus jamais pareil,
Pour nous bien sûr, on perd notre capitaine, le meilleur joueur de notre histoire, celui qui, par sacrifice, n'est pas parti pour rentrer dans la légende parmi les plus grands et a préféré rester chez nous, à la maison.
Parce qu'il ne faut pas s'y tromper, Totti était de la trempe des plus grands. Il avait tout, technique, physique, sens du jeu, du but. Il avait surtout quelque chose que très peu de joueurs ont eu dans l'histoire du foot, ou en tout cas, pas dans ces proportions, les yeux dans le dos. Je n'ai jamais vu d'autres joueurs le faire si facilement, à l'instinct. C'est pour cela qu'il est considéré parmi les plus grands, Baggio et Rivera, par les spécialistes du football italien.

Il a préféré rester. Pour nous. Et peut-être pour vous aussi. Un peu. Il a sacrifié les titres (même s'il en a eu quelques-uns aussi bien collectifs qu'individuels) pour rester près des siens. Par facilité diront certains. Moi, je dis par amour.

Ce qui est drôle, c'est qu'il a fini par y rentrer dans la légende. Pour ses buts, ses passes folles, pour avoir porter de la tête et des épaules, comme peu avant lui, une équipe parfois bonne, parfois très moyenne. Par fidélité!
25 ans. Un rien quoi!

Pour vous aussi, j'en suis sûr, ce ne sera plus jamais pareil. Comme tu le dis si bien, bien mieux que moi d'ailleurs, vous n'aurez plus votre ennemi préféré. C'est qu'on s'y attache à ses ennemis, parfois plus qu'à ses amis. C'était votre Mark Landers, votre Gargamel ("je me vengerai"!), votre cousin maléfique.

Tu as raison, on n'y a pas eu droit à ça, nous.
On a pu haïr que périodiquement.
Nesta? Trop maldinien pour attirer la haine et j'aime croire que nous sommes nombreux parmi les romanisti à l'avoir apprécié secrètement...
Nedved? Oui, un peu. Sa fougue et sa classe, mélangées à son vice et sa science du plongeon en faisait un ennemi idéal. Surtout qu'il signe à la Juve ensuite. Parfait! Oui, mais trop court.
Di Canio? N'en parlons pas! Mais pareil, trop court.
Les autres? Trop lisses, trop faibles, pas intéressants!

Je comprends donc ce vide qui est le tien. C'est le notre aussi.

Encore une fois, merci pour cet hommage.
Venant d'un Laziale, ça fait plaisir.

Amicalement,

Totti Chianti.

PS : par contre, y a une grosse coquille tout au long de ta superbe lettre. Tout le monde sait que les méchants, c'est vous!
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  09:27  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
Ma modif n'a pas marché.
Tant pis, vous garderez les fautes!

("faisaient" au lieu de "faisait" par exemple, mais y en a sûrement d'autres, je ne me suis pas relu! D'où le célèbre, "tu t'es relu quand t'as bu"!)
Homerachu Niveau : CFA2
Ne t'en fais pas, ça n'enlève pas grand chose à la qualité intrinsèque du commentaire
Barney_Stinson Niveau : CFA
 //  12:46  //  Amoureux de Lyon
Superbe !
O Alegria Do Povo Niveau : Ligue 2
Note : 1
Superbe article et superbe post !

Un seul mot : merci.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Bah à toi aussi d'être ENFIN revenu, :)))
@Eric @Totti Chianti
Superbe hommage de votre part !!

L'amour et le respect dans la haine, qu'est-ce que c'est beau!!

Sûrement l'un des plus nobles sentiments :))

Merci
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  22:07  //  Tifoso della AS Rome
Merci à tous.
Et merci à Francesco!
7 réponses à ce commentaire.
Paradigm Shift Niveau : National
La magie s'en va, à jamais, restent les beaux souvenirs et cette classe éternelle.

Merci pour tout.

Déroulez le générique //

https://www.youtube.com/watch?v=ySlMyXNm8AI
J'ai découvert le joueur à l'euro 2000. Une élégance balle au pied, une confiance en lui, un charisme sur le terrain, un certain vice pour se laisser tomber et râler contre l'arbitre.
Depuis que je l'ai connu, j'ai commencé à suivre presque tous les matchs de la Roma, juste pour le regarder. Pour la suite, ce sera sans moi.
Son poste, 10 derrière l'attaquant, semble en fin de vie. Ces 10 très techniques et diaboliques devant le but mais qui courent peu. A cause des nouveaux système de jeu et de leurs exigences physiques, ils sont remplacés par des ailiers "faux-pieds" et des meneurs de jeu reculés.
Au revoir Francesco, tu nous aura fait rêver.
Homerachu Niveau : CFA2
Très bel hommage un peu à l'image de celui rendu par les tifosi de l'inter à Maldini.

C'est fou mais depuis l'annonce de la retraite de Totti, je ressens comme un vide quand je pense à ma Roma (pourtant le bougre n'a presque plus de temps de jeu).
DDR (et Florenzi dans une moindre mesure) est toujours là mais, à mon humble avis, il n'a pas la même aura, le même prestige que Totti (il reste tout de même une légende du club et un capitaine exemplaire, pas me faire dire ce que j'ai pas dit).
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 6
Tu sais je me ballade depuis deux jours sur les forums anglais, français et italiens et le nombre de gens expliquant qu'ils se sont mis à aimer la Roma grâce à Totti est faramineux.

Une espèce d'erreur systémique qui a fait boule de neige jusqu'à rendre un club très italien connu et important à l'international sans que les résultats soient décapants.

J'ai la Roma dans le sang depuis 34 ans et j'en ai vu beaucoup à son sujet mais c'est très émouvant de voir qu'une majorité de supporters identifient le club et la ville à Totti.

Totti pour eux c'est un doudou, un objet marquant dont il faut bien se débarrasser un jour mais qui incarne véritablement un passage de leur vie. Celui de l'émotion, de la passion, de la découverte de sa propre capacité à aimer et être fou. Pour pas grand chose finalement, que du foot.

Mais Totti aura fait oublier à tous les amoureux que ça n'était que du foot. C'est Rome.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Homerachu Niveau : CFA2
Parfaitement résumé !

J'imagine que pour les tifosi de longue date comme toi, il doit y avoir un avant et un après Totti.

Personnellement, quand j'ai commencé à m'intéresser au foot (en 2006) Totti était déjà une légende de la Roma et son nom déjà associé à celui du club. J'ai donc grandi avec l'idée que Totti est Rome. Je n'ai jamais connu la Roma sans Totti.

J'ai toujours aimé ce joueur et oui, il est une des raisons qui ont fait de moi un supporter de la Roma il y a 4 ans.

Ca va vraiment faire bizarre de le voir dans les tribunes et non plus sur le terrain (ou sur le banc). Mais bon, toutes les bonnes choses ont une fin et les légendes ne font pas exception

P.S. : 34 ans de fidélité putain. C'est ta femme qui doit être contente
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 1
Surtout mes parents et grands parents qui m'ont pas trop laissé le choix à la naissance haha.

Mais je suis très heureux que Totti ait pu ramener à ce club de nouveaux fans. J'ai arrêté de compter les matchs de la Roma vus aux stades mais à chaque fois je vois les memes jeunots.

Il fallait qu'ils viennent au moins une fois voir la Roma jouer et si possible Totti faire son entrée. Ça a l'air de rien dit comme ça mais c'est vraiment important.

Beaucoup ne vivent l'amour d'un club que par écran interposé par manque de temps, moyens etc. Et à chaque fois dans le cas de la Roma/Totti j'ai vu des gens m'expliquer qu'il fallait voir la Roma et Totti jouer.

Y'a le pèlerinage pour la Mecque mais Totti a amené chez nous des nouveaux supporters qui se doivent de venir voir le stade et l'équipe.

Pour moi c'est son plus grand exploit à Rome.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
@Homerachu

On peut être amené à changer de vie. Plusieurs fois même. Mais on ne change jamais d'équipe. :)
Je fais partie de ces gens là. 20 ans que je regarde du foot et plus d'une dizaine que je supporte la Roma grâce à lui. Sans raison particulière j'ai toujours aimé ce joueur et je ne vois pas qui le remplacera dans la catégorie "joueur préféré"
La dernière fois que je l'ai vu jouer en vrai c'était contre le Milan à Milan au printemps 2015 (Je l'ai revu à Barcelone ensuite mais je ne me souviens plus de rien de ce soir là...).

Nous avions perdu 2-1 mais dès que Totti touchait le ballon, il y avait une sorte de magie, une délicatesse de toucher, un ballon qui semblait flotter et pourtant arrivait rapidement et toujours, inévitablement, au bon endroit, au bon moment.
6 réponses à ce commentaire.
Renardinho gaucho Niveau : Loisir
Magnifique hommage d'un ennemi...

Bravo Monsieur Totti, tes "minasses" sous la barre "à l'instinct" resteront gravées à jamais!!
Malgré ma kuyt d'hier, je boirai un bon verre de Rome antique, pardon de rhum vieux, à la santé de tous les romantiques qui sentent comme un vide depuis l'annonce de sa retraite.
"Rien n'est plus stable que le changement" comme disait Bruce Lee.
Pepèrearnaud Niveau : Ligue 1
Totti qui nous quitte, Monchi qui débarque... Et Rome qui brûle.
Honte à qui peut chanter pendant que Rome brûle!
1 réponse à ce commentaire.
Copier coller de mon dernier commentaire à quelques mots près:

"Tout a été déjà dit à propos du capitano.
Il est des de ces nouvelles dont on (je) se passerait bien, et celle ci en fait partie même si c'est pas une surprise. Il emporte avec lui une partie de notre jeunesse et ça ne nous rajeunit pas.
On savait tous que ça allait arrivé un jour, il ne tardait que l'officialisation. Vous ne savez pas la tristesse qui m'habite en apprenant cette triste infos surtout à une période les résultats du club ne sont pas assez follichons.

Totti, est tout simplement la raison de mon amour pour la Roma. Je suis tombé amoureux de lui en même temps que le club au tout début des 2000. J'ai tout connu avec lui, la joie, la tristesse, la déception, l'immortalité, le sens du sacrifice et du don de soi, mais ce que j'ai le plus appris avec lui c'est l'endurance, cette force mentale qu'il a de repousser les limites est admirable et force le respect. Ta loyauté envers l'ASR n'a d'égale que ton charisme et ta classe balle au pied!

Ce fut un plaisir immense de t'avoir vu jouer pendant toutes ces années. Ce sera plus comme avant malheureusement, mais ton esprit sera toujours présent et c'est le plus important.

Bon vent Champion, je t'aime Francesco!"
les règles qui changent, les départ à la retraite des Gerrard lampard et autres. le foot serait t'il arrivé à un tournant de son histoire.
P.S: Sauf les humiliations des clubs Français en coupe d'europe. L'OL
les règles qui changent, les départ à la retraite des Gerrard lampard et autres. le foot serait t'il arrivé à un tournant de son histoire.
P.S: Sauf les humiliations des clubs Français en coupe d'europe. L'OL
Piero Berini
Aussi loin que je me souvienne, j'ai toujours aimé le Foot. En 2001 j'avais 7 ans. Trop petit pour goutter pleinement au succès de 98. La victoire de 2000 contre la Squadra, bof...
Bien sûr, j'aimais Zinédine, comme 60 million de Français.
Mais en ce printemps 2001, je tombe sur ces images d'hystérie collective, de tout un peuple rouge et orange envahir le grand Stadio Olimpico. Et un nom qui s'affiche, partout, au dos des maillots des tifosi et sur les étendards : Francesco Totti. Je venais de me faire une idole. Je me suis alors passionné pour la Roma, sans connaître son ADN de perdante mangifique, de looser romantique, et je l'ai appris à mes dépends. Eternel second, dauphine de la Juve ( club de coeur de mon père, imaginez ce que je subie... ) ou de l'Inter au choix. 3 titres en plus de 15 ans, et pas de scudetto... chaque année je me dis que je vais enfin le vivre, ma Roma championne, Totti couronné de nouveau, vivre ça comme un vrai supporter. Le Temps à raison des plus beaux héros. Totti m'a fait adoré le Foot parce qu'il est le Foot.
Le 25 Mai 2014 écharpe autour du cou, j'étais à l'Olimpico. Roma vs Milan. 2-0. Je l'ai vu, dans son jardin, au terme d'une saison magnifique que plus de 60.000 tifosi étaient venus célébrer. J'ai sauté, frappé de joie, j'ai ri, j'ai hurlé, j'ai chanté. Hier j'ai pleuré.
Merci Francesco.
Cet hommage m'a donné la chair de poule, parce que oui avec Totti c'est une partie de notre jeunesse qui s'en va.
Dernier resistant de ce magnifique calcio des années 90/2000.
Après Shevchenko, Nesta, Maldini, Del Pierro, Nedved, Inzaghi, Perruzi, Pirlo, Batistuta, Recoba, Edgard Davids, Seedorf tu nous laisse avec nos seuls souvenir de PES et de l'équipe du dimanche.
Tu étais le dernier joueur qui a accompagné cette tranche de vie magnifique qui s'éteint désormais avec toi : l'insouciance de l’adolescence.
Tu me rappelleras à jamais les duels fratricides sur la play avec mon petit frère, les discussions interminable sur le meilleur 11 possible au CDI avec les potes, le temps bénit des ballons usés par le bitume des cours de récré, les soirées en boite où l'on croisait le seul maillot de foot classe avec lequel tu pouvais entrer, pour tous ces moments qui deviennent aujourd'hui des souvenirs et vont désormais appartenir au passé : merci Totti !
Tu me laisses avec une pointe de mélancolie et de nostalgie, mais je termine ce commentaire avec le sourire.
Ciao Francesco
Blatter m'a tuer Niveau : Ligue 1
 //  13:57  //  Hooligan du Panama
Il reste plus que Gigi. J'ai deja pose 3 mois de conge maladie pour depression le jour ou il arrete.
1 réponse à ce commentaire.
Mes amis je me joins à vous dans tous ces beaux hommages.

Je suis clairement sonné depuis l'annonce de sa retraite, lui qui a tant émerveillé mes yeux de gamin dès ses premières foulées sur la pelouse de l'Olimpico.

Je suis heureux malgré tout qu'il ne fasse pas une saison de plus, le fait de le voir impuissant sur le banc voir sa Roma patauger(notamment contre Lyon et la Lazio) étant une image bien trop dure à supporter.

J'espère être au stade pour ta dernière, et j'en viens à prier que le championnat soit plié avant pour pouvoir savourer pleinement les 90 dernières minutes de ta carrière.

Grazie di tutto France'
Totti Chianti Niveau : Ligue 2
 //  13:24  //  Tifoso della AS Rome
Note : 1
Le plus beau maintenant, vu que c'est mort pour un dernier titre, ce serait de finir par le but qui nous assure la deuxième place.
1 réponse à ce commentaire.
J'ai pas grand souvenir marquant de lui, j'ai toujours préféré la Lazio, je me rappelle surtout de l époque Roma 2000 avec batisuta et Cafu, et un peu avant quand j'ai commencé à aimée le foot aldair, balbo et cie je me souvient de se beau maillot kappa moulant sur ses épaule si élégant surtout en blanc qu'on pouvait comparer avec le maillot d Auxerre et de Cissé a l époque un grand totti au sommet en 2006 avec une équipe championne du monde qui l'as mérité au vu des noms qu'il y avait aussi de ses coup francs et des pralines a pes6, qui nous faisait rager
Cafu crème Niveau : Ligue 2
Note : 1
J'ai encore la carte mémoire avec un coup franc de 48m inscrit par Totti sur pes6.

Jamais fait mieux.
1 réponse à ce commentaire.
Hier à 22:38 Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 8
Hier à 19:30 Les supporters niçois déjà bouillants 2 Hier à 16:40 Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 98 Hier à 16:27 Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 18
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 14:44 Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)
mardi 25 juillet Ederson atteint d'un cancer des testicules 66 mardi 25 juillet Marca annonce un accord pour Mbappé au Real Madrid 163 mardi 25 juillet Droit de réponse "Mistral Gagnant" 32 mardi 25 juillet La praline de Castillo au Mexique 4 lundi 24 juillet Reading présente ses maillots en réalité virtuelle lundi 24 juillet Entraînement arrêté à Leipzig après un pétage de plomb de Keïta 53 lundi 24 juillet Le maire de Mont-de-Marsan mange un rat à cause du PSG 26 lundi 24 juillet Quand des joueurs s'essaient aux glissades à plat ventre 6 lundi 24 juillet Ronald McDonald donne le coup d'envoi de Real-MU 27 lundi 24 juillet Ronaldinho régale au beach soccer 16 dimanche 23 juillet Benjamin Bourigeaud se la joue comme Beckham 7 dimanche 23 juillet Neymar claque un doublé contre la Juve 33 samedi 22 juillet Ménez accusé d'avoir dissimulé sa pubalgie 33 samedi 22 juillet Le fils de Pelé retourne en prison 8 samedi 22 juillet La mine de Batshuayi qui assomme Arsenal 25 samedi 22 juillet Le beau geste de Boateng pour Nouri 11 samedi 22 juillet Lama répond aux critiques sur la sélection guyanaise 15 vendredi 21 juillet Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 11 vendredi 21 juillet Manchester City passe au foot US 12 vendredi 21 juillet La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75 jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3 jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 20 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 11 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 9 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20