1. //
  2. // Adriano au Havre
  3. // Billet d'humeur

Lettre à Adriano

Adriano, le vrai, le beau, le gros, pourrait rejoindre le HAC cet hiver. Si l'attaquant de 32 ans ne sait pas encore s'il quittera le Brésil pour la Haute-Normandie, qu'il lise cette lettre. Et fasse ses valises dans la foulée.

Modififié
4k 19
Adrien,

J'ai une histoire vraie à te raconter. Je connais un mec qui a appelé son fils « Adriano » en référence à toi. C'est un gars qui, pendant que tu flambais à l'Inter Milan, gagnait la Coupe Gambardella, puis tombait dans l'oubli pour mieux y rester. Son quart d'heure de gloire a duré à peu près un quart d'heure. Il s'appelle Stéphane. Comme tout bon trentenaire qui se respecte, je sais à peu près quels sont les prénoms les plus donnés en France en ce moment. Et je peux te dire que le sien a disparu des radars. Le tien a un peu résisté au temps car ta moitié de demi-heure warholienne a dégouliné un peu partout sur les années 2000.

Tu sais, le HAC est vraiment fait pour toi. Depuis que Benoît Donckele a sorti l'info dans le Paris Normandie de mercredi, j'ai fait comme tout le monde, je me suis demandé si c'était juste un coup de comm' de Christophe Maillol - l'homme censé reprendre la présidence dans une semaine – ou une vraie perspective. Mon avis, c'est que cette ville est la tienne depuis toujours. Bon, pour l'instant, au Havre, tu es comme le soleil et le plein emploi : un vieux fantasme. Il paraît que tu viens visiter le club et la région dans quinze jours. J'ai entendu un supporter dire que ce n'était pas super malin de faire venir un Brésilien fêtard un 1er novembre au Havre. Je ne vois pas de quoi il veut parler. S'il pense que ta venue sera éclipsée par les 37 ans et demi que fêtera Jean-Michel Lesage ce jour-là, à mon avis, il se trompe. Quoique… Ici, à force de se faire piller nos trésors, on a pris l'habitude de vénérer des héros discount. Avec une Coupe de France en 142 ans d'histoire, c'est pas la visite du musée des trophées qui risque de te pomper le plus de temps lors de ta visite. Au fait, tu connais Jean-Michel Lesage ? J'imagine qu'entre dieux gauchers, vous avez déjà dû vous croiser quelque part dans la stratosphère.

Adrien, j'ai peur des chiffres, mais je dois te dire que c'est le 76 qui vous unit, celui qui sera sur les plaques de ta Golf quand tu vivras ici. Il y a des signes qui ne trompent pas : 76, c'est le nombre de buts de Lesage pour le HAC, le meilleur total de l'histoire du club. Peu importe que ce soit tiré par le cuir chevelu, toi, tu étais en couverture de So Foot en mai 2010, pour le n°76. Ne me fais pas croire que ce n'est pas un signe du destin. Si j'avais du forfait et un doute, j'appellerais Prof Bambo, qui a aimablement laissé ses coordonnées dans le hall de mon immeuble il y a quelques jours, pour me rassurer et m'appauvrir. Je ne sais pas si quelqu'un t'a prévenu, mais quand tu viendras au Havre dans deux semaines, ne t'encombre pas avec la crème solaire. Mais ouvre les yeux sur tout le reste. Tu as beau avoir fait toute ta carrière en Italie et au Brésil et soigné tes déprimes sous le soleil, le ciel gris qui héberge Le Havre est taillé sur mesure pour ton intérieur bousillé.

Tu as connu l'alcoolisme et le chômage, comme une vulgaire sous-préfecture de Seine-Maritime. Il y a des chances qu'ici, tu ne voies pas le côté « Deauville » que la mairie est en train d'essayer de donner au Havre. Mais si, tu sais Deauville... Bref. Je t'imagine plus t'épanouir dans les quartiers, au Mont-Gaillard ou à Caucriauville, organiser des barbecues hors-saison ou te prendre une murge au PMU avec les poivrots du coin. Au pire, les soirs où tu te sentiras d'humeur nocturne, tu pourras toujours demander quelques bonnes adresses aux frères Diawara. « Les gens disent que je vis en marge de la société, c'est peut-être vrai. Mais sans manquer de respect aux riches, je préfère rester avec les miens. » C'est toi qui as dit ça, mais tu dois savoir que tous les tiens n'habitent peut-être pas à Rio de Janeiro. Je rêve d'un monde où tu tutoies Jérôme Leroy et joue un match de Coupe de France contre Schiltigheim ou Carquefou. D'un monde où tu retrouves le sourire et fais taire ces clowns qui te résument aux 120 kilos que tu as un jour pesé sans savoir que si tu en étais arrivé là, c'est parce que tu aimais trop la vie ou pas assez.

Adrien, je te l'ai déjà dit, j'ai peur des chiffres. Tu as 32 ans et ta page Wikipédia existe dans 48 langues. Tu as joué 51 fois pour la Seleção (29 buts) et je viens de tuer 10 minutes de ma vie en passant en boucle ton coup franc de bourrin marqué à Casillas. Adrien, viens au Havre et on verra ce qui se passera. Et tant pis si tu n'arrives pas à relever le défi que je te propose : rejoindre mon panthéon et te perdre quelque part entre Cyrille Pouget, Teddy Bertin et Alain Caveglia.



Par Matthieu Pécot
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 8
entre"alcooliques, chômeurs et ciel gris : bienvenue au Havre" et "le Havre, c'est moche, ça pue et ça pollue" : Monsieur Pécot, soit vous êtes caennais, soit vous n'aviez pas vraiment d'inspiration pour écrire ce billet.
pier-rototo Niveau : DHR
Article qui aurait pu être écrit par Vikash. dommage que ça soit un peu redondant, parler un peu plus des coins comme les docks qu'il devrait apprécier aurait été fun ^^.
en effet au havre c'est la folie
Adriano au HAC? la puissance du port du Havre, la culture de la betterave !
Sinon il est allé au havre ...
C'est vrai qu'il aurait pu parler de la mer couleur essence, s'écrasant avec joie sur les somptueuses plages de galets, des mecs de bon aloi que tu croises le soir, flairant une nana seule pour lui balancer "et miss, t'es bonne, t'as pas un 06?", de la beauté de ces tours grises reconstruites à la va-vite après la seconde guerre mondiale, des effluves marines provenant des poubelles du port, de l'accent si chantant de ses habitants, des nuages de pollution que tu aperçois au loin alors que t'es encore à 50 bornes de la ville...

Le pire c'est que j'ai passé de très bons moments au Havre, mais il faut avouer que c'est difficile de mettre cette ville en valeur!
Note : 9
Message posté par bukowski
C'est vrai qu'il aurait pu parler de la mer couleur essence, s'écrasant avec joie sur les somptueuses plages de galets, des mecs de bon aloi que tu croises le soir, flairant une nana seule pour lui balancer "et miss, t'es bonne, t'as pas un 06?", de la beauté de ces tours grises reconstruites à la va-vite après la seconde guerre mondiale, des effluves marines provenant des poubelles du port, de l'accent si chantant de ses habitants, des nuages de pollution que tu aperçois au loin alors que t'es encore à 50 bornes de la ville...

Le pire c'est que j'ai passé de très bons moments au Havre, mais il faut avouer que c'est difficile de mettre cette ville en valeur!


c'est dommage de porter ce beau pseudo et de ne pas savoir trouver la beauté cachée (des laids, des laids) des lieux apparemment glauques.

serions-nous vraiment la seule ville où les mecs abordent des filles de la sorte ?
on peut dire aussi que Perret, certes mal conçu pour les habitants, établit une échelle pour la ville et que son béton sablonneux change de couleur en même temps que le ciel, ce qui lui a valu l'unesco
on pourrait mentionner l'identité ouvrière, même si tout est fait pour la remplacer par celle d'une cité balnéaire, arf
on pourrait souligner que si la ville est polluée, elle l'est moins que la cuvette rouennaise, célébrée pour ses clochers mais surtout pour sa préfecture,
on pourrait parler de ce ciel changeant qui a tant inspiré les peintres, et du fait qu'Impression, Soleil levant de Monet date de la même année que la création du HAC,
du musée Malraux, premier musée sans murs de France,
de Raymond Queneau et de Jean-Sol Partre,
de Michel Hidalgo et d'Abdelkrim Krimau,
de Jérémy Hénin et de Guillaume Hoarau.
Le Havre, c'est aussi Aki Kaurismaki qui a su saisir la beauté cachée de la ville.
JunMisugi86 Niveau : DHR
Si il trouve pas de boite branchée au havre il pourra toujours prendre un taxi...
Message posté par ouam


c'est dommage de porter ce beau pseudo et de ne pas savoir trouver la beauté cachée (des laids, des laids) des lieux apparemment glauques.

serions-nous vraiment la seule ville où les mecs abordent des filles de la sorte ?
on peut dire aussi que Perret, certes mal conçu pour les habitants, établit une échelle pour la ville et que son béton sablonneux change de couleur en même temps que le ciel, ce qui lui a valu l'unesco
on pourrait mentionner l'identité ouvrière, même si tout est fait pour la remplacer par celle d'une cité balnéaire, arf
on pourrait souligner que si la ville est polluée, elle l'est moins que la cuvette rouennaise, célébrée pour ses clochers mais surtout pour sa préfecture,
on pourrait parler de ce ciel changeant qui a tant inspiré les peintres, et du fait qu'Impression, Soleil levant de Monet date de la même année que la création du HAC,
du musée Malraux, premier musée sans murs de France,
de Raymond Queneau et de Jean-Sol Partre,
de Michel Hidalgo et d'Abdelkrim Krimau,
de Jérémy Hénin et de Guillaume Hoarau.


bon certes mais sans faire de mauvais procès au Havre, quand on sait qu'Adriano est le genre de mec capable de déprimer à Milan (qui n'est certes pas la plus belle ville de la botte mais ca reste l'Italie) voir dans son Brésil natal, il y a fort à parier qu'il ne tiendrait pas 2 averses au Havre.

Et j'ai rien contre cette ville, hein, c'est juste du bon sens.
On dit que les normands en font souvent preuve : c'est le moment de le prouver en ne fantasmant pas sur sa venue et en s'activant pour trouver le prochain Guillaume Hoarau.

Parce qu'au fond, et c'est sans doute le plus important, on vous attends depuis trop longtemps en L1. Oui, toi le club doyen.
Message posté par Socth


Et j'ai rien contre cette ville, hein, c'est juste du bon sens.
On dit que les normands en font souvent preuve : c'est le moment de le prouver en ne fantasmant pas sur sa venue et en s'activant pour trouver le prochain Guillaume Hoarau.

Parce qu'au fond, et c'est sans doute le plus important, on vous attends depuis trop longtemps en L1. Oui, toi le club doyen.


ah mais pour moi c'est très clair : on annonce Park ou Adriano, je n'en veux pas. Parce qu'ils vont devenir titulaires indiscutables à cause de leur poids médiatique (sans jeu de mot pour Adriano) à la place de jeunes qu'on pourrait faire évoluer. C'est ça, l'identité du HAC, se reposer sur ses jeunes - actuellement, un seul titulaire est formé au club (JP Fontaine), c'est triste à pleurer, d'autant qu'on ne peut pas parler de trou générationnel (Mendy & Samba à l'OM, Fofana à Lyon, Ba à Bastia, Pogba à la Juve et j'en passe).

Adriano ce serait vraiment pour faire une Beckham, sauf qu'on est loin d'être le PSG et de pouvoir bénéficier des retours commerciaux ; Leroy et Mbami apportent dans la mentalité et sur le terrain, au moins, ce sont des cadres comme on a pu en avoir avec Gillet, Cavéglia ou autres, qui ont toujours été les garants de l'explosion de belles générations.

Sur le mauvais temps au Havre, c'est un mensonge, il y fait beau plusieurs fois par jour.
LeDivinChauve Niveau : District
Au moins maintenant on est surs qu'il signera pas
lemacaque Niveau : DHR
Une ville où il aura enfin la paix...
Tout ce que je sais c'est que ça va être de la folie à l'Abricot' et au Music Bar s'il déboule.
Note : 1
Message posté par matdaron
Tout ce que je sais c'est que ça va être de la folie à l'Abricot' et au Music Bar s'il déboule.


il paraît même que le duplex rouvrirait.
Obligé de faire une carrière à Fifa 15 avec le HAC s'il vient ! :D
Je crois tjrs à un retour en grace de ce joueur putain... "El Patator", "la quadruplette", le gars qui décidait du sort d'un match à PES avant le début de la rencontre ! :D Tu voyais la flèche rouge tu savais que c'était bon !!

++
Coach Kévinovitch Niveau : Ligue 1
Il va venir et marquer un double a ses deux premiers matches. Tout le monde va croire a une renaissance, d'aucuns parleront d'une rivalite avec Ibra l'annee suivante en L1, d'autres d'une association avec Neymar en Selecao et puis il va rencontrer le chauffeur du taxi "Le havre-Crystal" des Bleuets renouant ainsi avec ses demons.
Tony"Vairelles"Montana Niveau : District
Même au meilleur de sa forme, il valait pas 1/2 Cavegoal!
Three-Eyed Frenchy Niveau : Ballon d'or
Note : 1
Par contre vu l'etat du garcon, vaudrait mieux pas lui parler d'etretat..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4k 19