1. // Tous championnats
  2. // Réflexion profonde autour du foot

Les vraies questions existentielles du football

Les questions les plus bêtes sont parfois, souvent, les meilleures. Sofoot.com a décidé, tous les jeudis, de répondre à trois interrogations fondamentales de tout amoureux de la balle ronde et même des néophytes. Pas de discrimination, surtout pas en ce moment.

Modififié
953 32

  • Mais au fait, à quoi sert le rond central ?


    D'entrée, il faut dénoncer la discrimination honteuse dont fait l'objet le carré. Évincée du terrain de foot sans raison évidente, la figure géométrique préférée des Allemands se retrouve marginalisée. « On parle du rectangle vert, ça veut tout dire » , s'amuse Eric Borghini, le président de la commission fédérale des arbitres de la FFF : « Je ne sais pas pourquoi, il faut demander aux Anglais ! Ce sont eux qui ont tout codifié. Nous, en tout cas, on n'a rien contre les carrés.  » Au milieu des rectangles, seul le cercle parvient encore à se frayer la moitié d'une place aux piquets de corners ou devant la surface. Et évidemment dans le rond central, où il atteint sa plénitude et son apogée. Derrière tout ceci se cache une métaphore évidente : figure de protection légendaire, il fait office de ceinture de défense. « Le rond central sert à s'assurer que l'ensemble des joueurs sont bien postés à 9 mètres 15 au moment du coup d'envoi, à la reprise ou après un but.  » De par sa forme et sa circonférence, il est le seul capable de laisser tout le monde à une distance équivalente, en attendant la résolution tant attendue de la quadrature du cercle. « Ainsi, il permet d'éviter le désordre et la mêlée après un but marqué. Imaginez-vous le contexte d'un but à dix minutes de la fin, dans quel état de frustration et d'énervement seraient les acteurs ! Sans ce rond central, tout le monde serait sur le ballon. Le rond central permet d'aérer le jeu et de calmer les choses, en introduisant un cérémonial que tout le monde doit respecter : se mettre à distance de jeu et se tenir prêt à attaquer. » Si on est honnête, cela revient à dire qu'il ne sert pas à grand-chose. Mais peu importe : sans début ni fin, il reste le symbole de l'éternité, de l'infini et de la continuité. De quoi conclure, sans trembler, que « le foot ne serait pas le même sans lui  » .


  • Le refroidissement des relations franco-russes influence-t-il le nombre de caviars distribués en L1 ?


    Face à la crise ukrainienne, la France s'est élevée. En refusant de livrer les quelques Mistral grassement vendus à la Russie, le gouvernement hollandais a tendu des relations que Nicolas Sarkozy avait eu à cœur de pacifier. Un coup de canif dans les échanges commerciaux entre les deux pays qui amenaient dès lors à une interrogation des plus légitimes : fallait dire adieu aux passes caviars et se contenter de vulgaires œufs de lompe sur les terrains de Ligue 1 ? Bien qu'alarmante, la situation est un faux problème comme on l'explique chez Caviar Kaspia, célèbre distributeur d'esturgeon ayant comptoir place de la Madeleine : « Les Russes produisent, mais le gardent pour eux. Cela fait des années qu'ils n'exportent plus. Après, c'est la Russie, c'est un peu tout permis. » Pire, l'exemple de Sergueï Semak rappelle que lorsque la Russie est disposée à échanger, elle n'offre qu'un mauvais grain. Un problème pris à bras-le-corps par les autorités : « Des quotas existent depuis la convention de Washington, autrement appelée CITES (Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages, ndlr), il y a eu instauration de quotas en mer Caspienne. De 2008 à 2036, il n'y aura plus d'exportation de caviar sauvage » , détaille-t-on chez Prunier, où les boîtes d'or noir se bousculent. Face à ces restrictions, les clubs de Ligue 1 ont dû s'adapter et élever leurs passeurs caviars en vase clos. Recordman de l'exercice, Marvin Martin, 17 offrandes en 2010-2011, ne saurait faire de tort à l'élevage français. Un parti pris que l'on vante encore chez Prunier, malgré les antécédents de William : « Nous sommes les seuls producteurs et distributeurs dans ce cas. Notre manufacture se trouve en Dordogne » . Dès lors, le constat est clair : le football français ne s'inclinera jamais face aux contingences politiques, même si celles-ci émanent de Moscou. Mieux, il les combattra avec intelligence. Une preuve ? Le meilleur passeur de Ligue 1 s'appelle Dimitri. Tout sauf un hasard.


  • Un ballon doit-il être séduisant pour avoir une chance de flirter avec le poteau ?


    « D'habitude, je sors toujours avec mon wingman Klaas-Jan, et avec lui, c'est toujours poteau rentrant. Faut dire qu'on prend notre chance que lorsqu'on est sûr que ça finisse au fond. Quitte à toujours être très près du but, une histoire de 95-5%. On reste toujours jusqu'à la fin, juste avant qu'on éteigne la lumière et que tout le monde se barre, des fois qu'il y ait une occasion qui se présente, même une pas belle. Faut savoir profiter de la fatigue hein, c'est le jeu. Hate the game, not the player. Bon, toujours est-il que ce con de Hollandais a abusé sur le Jäger, et que je me suis rapproché d'un Portos qui traînait dans le coin. Il a beaucoup aimé mon T-shirt étoilé, je crois. Il comprenait pas tout à fait l'allemand, mais on était vraiment sur la même longueur d'ondes. Enfin, la majeure partie du temps : il lui arrivait d'aller un peu trop loin quand même, de basculer dans le n'importe quoi. Un type show off, Christian, je crois qu'il s'appelait d'ailleurs. À un moment, on a repéré une véritable cible de choix, un sacré bloc. Une grande blonde à la peau diaphane, épaisse comme un câble de frein à main. Tout à fait mon style. N'allez pas penser que c'était viser trop haut, c'était pas du tout hors-jeu. Je suis quand même plutôt pas mal, on peut même dire qu'il arrive qu'on s'arrache ma compagnie, bien que je sois généralement rond, au propre comme au figuré. Bref, j'allais pas me dégonfler. Sauf que Christian a déconné. Il m'a un peu trop chauffé, et m'a envoyé directement vers elle. C'était trop fort, je partais de trop loin. Résultat des courses, j'ai pris un mur. Heureusement, Christian a fini par utiliser sa tête, et je peux vous dire que j'ai fini au fond. Il m'a même refilé à un pote touffu à lui, brésilien, Marcel, qui s'y connaît lui aussi en caresse. Pas sûr qu'il soit ce qu'il prétend en revanche. En tout cas, c'était une bonne soirée. J'espère qu'ils reviendront.  »


    Par CAL, RG et CG D'autres questions existentielles du foot, ici, ici, ou ici
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié

    "Imaginez-vous le contexte d'un 0-0 à dix minutes de la fin, dans quel état de frustration et d'énervement seraient les acteurs ! Sans ce rond central, tout le monde serait sur le ballon."
    Le mec est président de la commission fédérale des arbitres de la FFF, et il a pas compris qu'à 0-0 à 10 minutes de la fin, il n'y avait pas de renvoi au centre du terrain...
    renard6920050 Niveau : District
    La dernière fois que j'ai lu un article aussi pourrit c'était en 92 ! Le pire c'est qu'il a fallu 3 mecs pour pondre ça !

    #TeamWork
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    Message posté par lélé66
    "Imaginez-vous le contexte d'un 0-0 à dix minutes de la fin, dans quel état de frustration et d'énervement seraient les acteurs ! Sans ce rond central, tout le monde serait sur le ballon."
    Le mec est président de la commission fédérale des arbitres de la FFF, et il a pas compris qu'à 0-0 à 10 minutes de la fin, il n'y avait pas de renvoi au centre du terrain...


    Remarque pertinente, mais le cas se vérifie en cas d'égalisation à 1-1 ou 2-2 ou 3-3 etc...
    ToxikCheese Niveau : Loisir
    dans le genre de question existentielle :

    un coup franc peut il être vicieux ?

    est-ce qu'un arbitre homosexuel prend les hués des supporters pour des encouragements ?

    Un petit pont n'est il pas finalement un petit tunnel ?

    En cécifoot, la passe aveugle a t'elle la même saveur ?

    Est-ce que le petit filet fume pour paraître plus grand ?

    Pourrait-on organiser le concert de Roudoudou au Roudourou ?




    PhoenixLite Niveau : Loisir
    "Un gardien doit-il mettre une tenue de cérémonie pour faire une parade ?"
    Les gars n'en rajoutez pas svp, ils vont nous pondre un article encore plus naze à 5 stagiaires.
    LucaBrazzi Niveau : CFA
    Note : 5
    Bon j'aime pas critiquer mais la clairement vous(sofoot) ne traitait pas les meilleurs questions et l'article perd en interet dommage ?
    Entièrement d'accord avec Mr Luca Brasi.

    D'ailleurs, pourriez-vous allé chercher des informations chez les Tattaglia ?

    Grazie.
    Note : 13
    Doit on jouer à une seule pointe au stade de la licorne?
    "Doit-on arrêter ce genre d'articles ?"
    So Foot a développé une de mes propositions (le caviar) !

    C'est le plus beau jour de ma vie... <3

    En route vers la gloire ! Le prestige ! L'argent !! HAHAHA !!!
    LucaBrazzi Niveau : CFA
    Message posté par DjangoRoro
    Entièrement d'accord avec Mr Luca Brasi.

    D'ailleurs, pourriez-vous allé chercher des informations chez les Tattaglia ?

    Grazie.



    J'ai bien peur de ne pas en revenir si Sollozzo m'attend .
    Les supporters des merlus ou des sardines, peuvent ils partir à la pêche?
    Faut-il être une brioche de poche pour être un pitchichi?
    Coup-franc CFA Niveau : District
    Le réalisateur de 50 nuances de grey est-il supporter du Stade Rennais ?
    Message posté par LucaBrazzi
    Bon j'aime pas critiquer mais la clairement vous(sofoot) ne traitait pas les meilleurs questions et l'article perd en interet dommage ?


    Luca Brazzi a-t-il des amantes Lorientaises ou Marseillaises?
    KingMastre Niveau : CFA2
    Ahhhhhhhhhh... Bizzzzzzoooooooo à tous...
    Pour qu'un match soit sans saveur, les equipes doivent elles jouer avec des maillots de mauvais gout ?
    Le Ptit Pont Niveau : District
    Faut-il instaurer des promotions sur le Monaco à la buvette de Louis II pour avoir le droit à un stade plein ?
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    953 32