Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // Tous championnats
  2. // Réflexion profonde autour du foot

Les vraies questions existentielles du football

Les questions les plus bêtes sont parfois, souvent, les meilleures. Sofoot.com a décidé, tous les jeudis, de répondre à trois interrogations fondamentales de tout amoureux de la balle ronde et même des néophytes.

Modififié
  • Faut-il être athée pour crucifier le gardien ?


    En ce jour d'Ascension, rendons hommage aux gardiens crucifiés lors de face-à-face perdus avec l'attaquant adverse. En effet, si le gardien, en tant que dernier rempart, est la victime principale des buteurs sans foi ni loi, il permet aux fans d'oublier sa faute ou les erreurs collectives qui ont pu amener à cette situation. En d'autres termes, il permet d'expier les péchés des autres, comme nous le raconte Lorenzo, de la paroisse Saint-Eustache : «  Le crucifié souffre pour expier ses péchés dans le cas des bandits, et dans le cas de Jésus, il souffre pour expier les péchés des hommes, alors qu'il n'a lui-même commis aucun péché. Ils pourront bénéficier du pardon de Dieu, et accéder à la vie éternelle.  » Mais alors, faut-il nécessairement être athée pour prendre le rôle du bourreau ? « Les Romains ne crucifiaient pas vraiment pour des questions religieuses. La mise en croix, chez eux, étaient faite pour punir les gens. En fin de compte, c'était une peine de mort. Mais cela n'avait rien à voir avec le fait qu'ils croyaient en d'autres dieux. » Enfin, le gardien anéanti a-t-il des motifs d'espoir, des raisons de se relever ? « Par la crucifixion, il anéantit le péché et il introduit l'humanité à la vie éternelle  » , conclut Lorenzo. Amen.

  • Quelle amende pour un billet non composté pour le prochain tour ?


    Il est des défaites plus amères que d'autres. Des revers concédés après avoir mené au score, des déceptions constatées lors d'un match retour, alors que l'aller avait dirigé l'équipe sur les rails du succès. Comme si, après avoir acheté un ticket pour embarquer dans le bon wagon, un simple détail vous échappait, conduisant à la déroute. Ou pire, une mise à l'amende. Sankay, agent à la boutique SNCF située sur un grand boulevard du 10e arrondissement de Paris, explique : « En cas de billet non composté, deux règles : 10 euros s'il a été acheté le jour même, 25 sinon. Et si vous ne pouvez pas payer directement, les frais de dossier rajoutent 30 euros sur l'amende.  » En clair, s'abstenir d'un dernier effort pour valider la débauche consentie coûte cher. Très cher. Alors, pour s'affranchir d'un toucher rectal sponsorisé par ces as du costume gris et de la casquette rigide, deux solutions : retenir la leçon, comme le PSG à l'entrée de l'Eurostar, ou se foutre, comme le Barça, de toutes les conventions et tentatives d'extorsion en forçant le passage. En résumé, entrer dans le train qui conduit à la gloire sans avoir le moindre titre de transport. Mais là encore, les gardes veillent : « Si le train est complet, cela ne veut pas dire qu'il est en capacité maximum. On peut mettre un quota en plus. Mais il y a des personnes abonnées. Imaginons que vous arriviez et le contrôleur a déjà accepté trop de personnes, le contrôleur peut refuser. S'il a envie de le faire, il le fera. » Vous l'aurez compris, mieux vaut donc composter son billet le plus tôt possible. Et si d'aventure, le mental ou la mémoire vous font défaut, un dernier conseil s'impose pour éviter une mésaventure à la note salée : choisissez l'option e-billet.

  • Comment faire pour avoir la vista ?

    À côté de ces joueurs frustres, tout juste bons à courir, faire des passes en retrait et des têtes, voire prendre des jaunes, il existe des esthètes à la vision du jeu magnifique, des types qui «  puent le football  » comme certains le rabâchent à l'envie. Oui, Javier, c'est pour toi. Assez souvent, ces gars-là sont sud-américains, ou du moins latins, et ils ont quelque chose en plus, la «  vista  » . Suivant la définition du Larousse, «  vista : nom féminin (espagnol vista). Familier. Bonne vision qu'un sportif a du jeu, du geste à effectuer  » . Évidemment, difficile de se procurer un tel pouvoir. Un rapide détour par la rue Montgallet, dans le 12e arrondissement parisien, repaire d'une multitude d'échoppes d'informatique, fait prendre conscience de l'ampleur de la tâche. Au premier magasin, le tenancier, David, nous apprend qu'il n'a plus de Vista en magasin. «  On a quasiment plus que du 8 maintenant, mais je peux vous faire un très bon prix sur du 7 si vous préférez.  » N'ayez pas forcément besoin d'ailier ou de relayeur, mais bien d'un vrai 10, nous continuons notre périple à la vitrine d'à côté. Là aussi, pas de chance : «  Ce n'est pas terrible, Vista, vous savez, détaille Michel. XP était quand même bien plus stable et moins gourmand, alors que Vista crashait tout le temps.  » Et oui, car à l'instar de ces meneurs argentins qui en ont regorgent, Vista n'est jamais que comparé à ses glorieux prédécesseurs, et a tendance à se planter. Parce que rien ne remplace l'expérience, pas même la vista.

    À lire : toutes les questions existentielles...
    Épisode 1
    Épisode 2
    Épisode 3
    Épisode 4
    Épisode 5
    Épisode 6
    Épisode 7
    Épisode 8

    Épisode 9
    Épisode 10
    Épisode 11
    Épisode 12
    Épisode 13
    Épisode 14
    Épisode 15
    Épisode 16

    Par RG, PP et CAL
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE
    Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 24