Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
Matchs du jour
  1. // Tous championnats
  2. // Réflexion profonde autour du foot

Les vraies questions existentielles du football

Les questions les plus bêtes sont parfois, souvent, les meilleures. Sofoot.com a décidé, tous les jeudis, de répondre à trois interrogations fondamentales de tout amoureux de la balle ronde et même des néophytes. Pas de discrimination, surtout pas en ce moment.

Modififié
  • Qu'est-ce qu'une belle brochette d'attaquants ?


    Si les automatismes défensifs se travaillent, l'alchimie entre les différents joueurs offensifs est souvent plus difficile à trouver. La recette pour réussir à former une belle brochette d'attaquants existe, mais est assez délicate. D'abord, trouver la base sur laquelle construire, la valeur sûre : « Cela peut être du poulet, de l'agneau ou de la viande hachée, mais la viande est l'élément le plus important  » détaille Haïdar, du restaurant AS, kebabiste réputé du 11e arrondissement de Paris. Un rôle que remplit par exemple parfaitement Messi au Barça. Ensuite, il convient d'ajouter de la fantaisie : « Sel, piment concassé, piment en poudre, c'est pour relever le goût. » Encore une fois, le board du Barça ne s'est pas trompé en s'offrant Neymar, puis Suárez, pour donner du caractère à ses grillades. Enfin, du liant, « de l'huile et un peu de sauce tomate » , car pour tout MSN ou BBC, il faut un Iniesta ou un Modrić. Mais attention, car en football, comme en cuisine, l'essentiel est de trouver le bon équilibre : « Il faut surtout faire attention à ne pas mettre trop d'épices » , termine Haïdar. Un Balotelli ou un Zlatan auront donc plus de chances de gâter le subtil mélange. Enfin, à la boucherie Charly, autre lieu sacré du 11e, on met en garde les gourmands impatients : « L'erreur à ne pas faire, c'est de mettre la viande directement sur le gril. Il faut laisser mariner au moins une demi-heure, trois quarts d'heure. » Un conseil en forme de message pour tous les entraîneurs du monde : donnez-vous du temps !

  • Le renard des surfaces aime-t-il l'aile de pigeon ?


    Si Zlatan Ibrahimović en abuse, difficile de le ranger dans la catégorie « renard » à cause de sa propension à décrocher. Remontons donc à l'origine de l'espèce, du côté de Rudi Völler, voire du côté d'un dérivé, Fabrizio Ravanelli. Or le renard argenté n'est jamais qu'une forme mélanique (c'est-à-dire plus foncé, comme la panthère noire) du renard roux (Vulpes vulpes), appelé aussi renard commun, renard rouge ou, rarement encore, goupil. Or le renard roux est omnivore ; il mange strictement tout : campagnols, souris, écureuils, hamsters, gerbilles, marmottes, rats, lapins, porcs-épics, ratons laveurs, opossums, grenouilles, reptiles, sauterelles, lombrics, animaux marins échoués, végétaux, graines, champignons et fruits, même carcasses et placentas de mammifères. Et, fatalement, des oiseaux. S'il fait plutôt dans la poule, le renard ne crache pas sur un petit pigeon de temps en temps. André, chasseur émérite en palombière et éleveur de pigeons, en a fait l'amère expérience. « Ils creusent des trous pour se glisser sous la clôture. Tu sais, on dit malin comme un renard, c'est pour ça. Ils font ça la nuit, et le matin c'est un carnage, t'as des plumes partout. Ça mange pas que les ailes, ça laisse juste la carcasse, ces saloperies. » Pour celui qu'on surnomme Dédé, une seule solution : « Une bonne volée de plombs » . Ce qui expliquerait que le renard des surfaces soit en voie de disparition, victime de sa gourmandise.

  • Faut-il nécessairement mouiller le maillot pour effectuer un bon pressing ?


    Ici, deux écoles s'affrontent. Car mettre l'adversaire sous pression est un art qui ne souffre aucune approximation, tout au plus une appréciation. S'acharner sans relâche contre son adversaire, quitte à tremper la tunique, ou élaborer une technique plus globale pour contenir le onze d'en face ? Au pressing Saint-Jean, situé au Puy-en-Velay, on a résolu le dilemme en tranchant dans le vif : « Je fais uniquement de l'aqua-nettoyage, j'estime qu'écologiquement, c'est mieux. Et en plus, avec le nettoyage à sec, je crains l'odeur du perchlo » . Produit chimique à visée plus large, donc moins artisanale, le perchloroéthylène aurait pu être une avancée s'il n'avait pas subi le désamour des chasseurs de particules toxiques. Serait-ce également la raison du retour inlassable à un pressing particulièrement élevé sur les prés ? Sans doute. Car la méthode, en dépit de ses défauts, ne déçoit que rarement : « Le perchlo enlève surtout le gras. Avec le nettoyage à l'eau, on est obligés de travailler tache par tache. Et puis, par exemple, je ne prends pas les fourrures qui ont souvent déjà été traitées à sec car ça enlève le gras des peaux. Et avec un nettoyage à l'eau ensuite, ça peut craquer. » Sans sous-entendu chez les maîtres du linge précieux, on avoue donc que passer de l'un à l'autre causerait des dommages irréversibles. Imaginez donc une défense à laquelle il est demandé de rester en place, puis de charger les attaquants à haute température... Par manque d'habitude, la fissure est donc inévitable. Dès lors, une seule évidence : choisir une technique, et s'y tenir.

    À lire : toutes les questions existentielles...
    Épisode 1
    Épisode 2
    Épisode 3
    Épisode 4
    Épisode 5

    Épisode 6
    Épisode 7
    Épisode 8
    Épisode 9
    Épisode 10
    Épisode 11
    Épisode 12
    Épisode 13

    Par PP, CAL et RG
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Modifié



    il y a 2 heures Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 il y a 3 heures Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? il y a 4 heures Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9
    Partenaires
    Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom
    il y a 6 heures Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 il y a 6 heures La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou Hier à 14:15 Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 48 Hier à 10:41 Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34 Hier à 09:41 La chanson d'Oldelaf pour encourager les Bleus (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 29: Le blocus français, le blocus saoudien et l’œdipe marocain mardi 19 juin Bonus Coupe du monde : 1900€ offerts pour parier sur le Mondial 3