1. //
  2. // 31e journée
  3. // Lyon/ASSE (1-2)

Les Verts passent à Lyon!

La bonne victoire au bon moment ! Privés de succès lors des derbys depuis 2009, les joueurs de l'AS Saint-Étienne s'imposent à Gerland et s'affirment comme de sérieux candidats à la Ligue des champions. Côté lyonnais, on pourra déplorer les absences, l'excellente partie de Trémoulinas et une main dans la surface de Bayal Sall. Aux Verts la région Rhône-Alpes!

Modififié
19 114

Lyon - ASSE
(1-2)
A. Lacazette (37') pour Lyon , M. Erding (25'), M. Gradel (73') pour Saint-Étienne.


De l'affichage sauvage en tribunes, des tacles dans le dos, des mots plus hauts que les autres et du grabuge entre militants. Lyonnaise depuis 2009, la région Rhône-Alpes se cherchait, ce dimanche soir, un nouveau leader. Dans un bureau de vote de Gerland chaud comme la Bastille de 1789, paré de Blanc et sans abstentionniste, le scrutin a été une histoire de tickets. Gomis–Lacazette pour le Parti Gones et Erding–Brandão pour les Verts avaient pour mission de bourrer les urnes. Conquérants tout au long d'une campagne éprouvante et haute en couleur, les joueurs de l'AS Saint-Étienne quittent Lyon en vainqueurs après un dépouillement tardif et musclé. Les coéquipiers de Max-Alain Gradel, tête de liste surprise de la soirée, sont plus que jamais des candidats sérieux pour les Européennes.

Galtier en campagne

Le peuple vert a dit non. Deux fois. Sur deux revers consécutifs face à Paris (0-2) et Lorient (1-0), avant un léger mieux face à Sochaux la semaine passée (3-1), Christophe Galtier se devait de relancer sa campagne. Quoi de mieux que le suffrage le plus important de l'année pour tenter une opération de com' un peu folle ? Désireux de s'adapter au 4-4-2 en losange lyonnais, peu importe les membres qui le composent, le patron de l'AS Saint-Étienne expérimente pour la première fois de la saison une défense à cinq, avec Zouma, Bayal Sall et Perrin dans l'axe et le duo Clerc–Trémoulinas sur les côtés. Une audace payante, puisque le camp d'en face semble rapidement perturbé par les nouveaux arguments de l'opposition, notamment dans les couloirs où Trémoulinas passe son temps à abreuver la doublette Erding–Brandão - l'autre surprise de la soirée - en ballons. Intenable à l'extrême gauche du terrain, l'ancien Bordelais envoie à la 25e minute un centre que Gonalons ne parvient pas à intercepter. Seul au second poteau, François Clerc tente un plat du pied sécurité qu'Anthony Lopes détourne magistralement. Très à son avantage ce soir, le portier ne peut rien quelques minutes plus tard, quand l'arrière gauche stéphanois se la joue Besancenot, à multiplier les distributions de colis. Inspiré, « Tresh » balance une merveille de centre à destination de Brandão qui, au second poteau, remise parfaitement vers Erding. Au bon endroit au bon moment à défaut de se la jouer esthète, le Turc devance Lopes et ouvre le score après un petit cafouillage. Aussi excités que des députés un jour de robe de Cécile Duflot dans l'hémicycle, les joueurs, Malbranque, Mvuemba et Cohade en tête, dégainent quelques sales tacles. Touché, Yoann Gourcuff ne verra pas le deuxième tour.

Le scooter Briand, le coaching de Galtier

Renversé par Briand après la pause, Yoann Gourcuff a tout de même pu assister à quelques belles réformes lyonnaises. Après avoir pris la mesure du programme proposé par l'opposition, le parti de Garde répond intelligemment, notamment en passant au bon endroit, c'est-à-dire sur les côtés, dans le dos de Trémoulinas et de Clerc. Idéal quand on a envie de se faufiler, avec ou sans chauffeur, le scooter Lacazette fait souffrir les Verts. Sur des une-deux avec Malbranque ou en solitaire, à droite ou à gauche, l'excellent Lyonnais crée le danger par ses courses avec et sans ballon. Exilé à gauche, Bafé Gomis profite d'une montée de Trémoulinas et d'un contre favorable face à Perrin pour partir en contre. Un grand pont sur Bayal Sall et une droite caviar plus tard, Lacazette hérite de la sphère et mitraille un Ruffier impuissant. Dos à dos, les deux candidats, lassés de débattre, sont sous pression et les Gones pètent un plomb quand Bayal Sall se la joue Richard Nixon et déclenche un Watergate après une main dans la surface. L'arbitre ne bronche pas et c'est finalement Erding qui démissionne au profit de Max-Alain Gradel. Un mandat à court terme que l'Ivorien exploite à merveille. Seul dans l'axe suite à un centre de Cohade mal repoussé par Lopes, le petit Stéphanois marque du droit et plante un drapeau de l'ASSE sur la région Rhône-Alpes. Enfin un combat que les Verts auront remporté ce dimanche.

Par Swann Borsellino
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

"Lucky Borsellino Luke"
Attendez, y a de la baston!
Ok il y avait beaucoup d'absents côté lyonnais, mais c'est pas une raison pour jouer aussi mal et pour être aussi frileux à domicile.
L'équipe la plus méritante a gagné ce soir.
Tellement chauds les stéphanois qu'ils ont défoncé quelques supporters sur la fin...c'est bien le foot.
cortex 91 les pyramides Niveau : Loisir
Allez qui c'est les plus forts evidemment c'est les verts !
Trés bon match de swann borsellino sur le coté gauche
Lisandro Le Pez Niveau : CFA
Enfoirés de vermines !!

Ce sera ma seule contribution au débat.
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Le lyonnais qui est descendu de la tribune il a de la chance qu'il y ait des caméras qui retiennent les joueurs. Sinon il aurait pris cher le garçon, très cher.



Au fait....


NOLEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEEE. DA BOSS
RadamelFalcao Niveau : Loisir
Grenier :"C'est pas des lunettes qu'il lui faut, c'est un labrador"


J'achète !
J'en suis même pas énervé. Tellement prévisible.
Gourcuff encore blessé. On ne peut qu'en rire.

Ce qui me dérange un peu, c'est que Galtier va passer pour un génie alors qu'il est venu avec une défense à 5 pour jouer contre lU19 lyonnais.
Mais quand même, on peut reparler de ce péno oublié... après le match à Lille, le fameux OL-Monaco et maintenant ça, les lyonnais peuvent l'avoir mauvaise.
Tu veux un bon état d'esprit en tribunes, faut dire que les joueurs montrent vachement bien l’exemple. Laissez les se taper la gueule une fois pour toute !
Honêtement commenter le match là tout de suis j'en ai rien à foutre!!

Je suis en sueur, j'ai un mal de crâne fou, quel stress! C'est bon putain!
Je ne suis pas lyonnais , mais qu'est-ce qu'il m'insupporte Ruffier dans son attitude , tu peux troller les supporters rivaux parce que t'as gagné mais pas comme ça .
Message posté par Vert&Blanc
Honêtement commenter le match là tout de suis j'en ai rien à foutre!!

Je suis en sueur, j'ai un mal de crâne fou, quel stress! C'est bon putain!

Encore 20 ans et vous pourrez savourer...
Vortigern Niveau : CFA2
Parfois, c'est l'équipe la plus dégueulasse qui l'emporte sur le terrain.

Bravo aux verdatres, c'est à se demander comment on peut supporter Brandao ET Erding.

Et j'ajoute avec Licha:

JE VOUS EMMERDE, ET JE RENTRE A MA MAISON.
Message posté par RadamelFalcao
Grenier :"C'est pas des lunettes qu'il lui faut, c'est un labrador"


J'achète !

Punchliner a ses heures perdues
Message posté par RadamelFalcao
Grenier :"C'est pas des lunettes qu'il lui faut, c'est un labrador"


J'achète !

Punchliner a ses heures perdues
Aux dirigeants de Saint-Etienne:

Faites pas les cons et prenez Trémoulinas définitivement. D'ailleurs, je mets une petite pièce sur le fait de le voir en EDF pour la coupe du monde.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
19 114