1. //
  2. // 29e journée
  3. // Metz/Saint-Étienne (2-3)

Les Verts passent l'obstacle grenat

En déplacement à Metz, ce samedi après-midi, les Verts sont parvenus à s'imposer face à la lanterne rouge, 3-2, malgré quelques frayeurs en seconde période.

Modififié
4 0

Metz - ASSE
(2-3)

K. Lejeune (55'), Y. N'Gbakoto (90') pour Metz , M. Gradel (37'), M. Erding (41'), Y. Mollo (80') pour Saint-Étienne.


Il ne faut pas grand-chose pour qu'un match bascule. Parfois, cinq petites minutes peuvent être suffisantes. Comme aujourd'hui, sur la pelouse de Saint-Symphorien, où les Verts n'auront pas eu besoin de plus de temps pour changer le cours du match. Cinq minutes et deux passes précises d'Hamouma pour Gradel et Erding, voilà largement de quoi repartir de Metz avec les trois points. Et même si Metz sera parvenu à réduire deux fois l'écart, l'ASSE ne lâche pas le rythme du haut de classement et revient à quatre points de Monaco. Une bonne opération, en somme.

La différence en cinq minutes


S'ils veulent continuer à rêver d'Europe, les Verts ne doivent pas se foirer sur la pelouse de Saint-Symphorien, face à des Messins bons derniers de Ligue 1. D'ailleurs, les quinze places qui séparent les deux équipes au coup d'envoi se font très vite ressentir, les Stéphanois s'installant immédiatement dans le camp messin. Largement supérieurs, les visiteurs se procurent quelques occasions de buts sans parvenir à ouvrir le score. Contre le cours du jeu, les locaux sont même à deux doigts de créer la surprise, mais la volée du genou de Sylvain Marchal frôle la transversale de Stéphane Ruffier. Les dieux du foot ont un sens de l'humour limité, quand même. Finalement, la domination stéphanoise finit par se concrétiser lorsque Gradel reprend parfaitement un centre d'Hamouma pour ouvrir le score. 1-0, l'ASSE passe logiquement en tête. La machine verte est lancée, et quatre minutes plus tard, Erding, superbement lancé par Hamouma, efface Anthony Mfa avant de doubler la mise. Les Verts creusent l'écart au moment opportun, juste avant la pause.

Des débats plus équilibrés


Après quinze minutes de repos, la donne n'a pas vraiment changé, et l'ASSE continue d'imposer son rythme dans cette rencontre à sens unique. François Clerc est d'ailleurs tout proche d'ajouter un troisième but, mais le latéral voit sa lourde frappe détournée par un Mfa vigilant. Réveillés par cette nouvelle occasion stéphanoise, les locaux se mettent enfin à jouer, et Lejeune profite d'une mauvaise relance de Clerc pour réduire le score d'une splendide frappe des vingt mètres qui termine sa course dans la lucarne de Ruffier. 2-1, le match est relancé, et les Messins poussent désormais pour arracher l'égalisation. À la 70e, Lemoine dévie un centre de Krivets de la main. Si le joueur stéphanois est dans la surface au moment de l'impact, l'arbitre n'accorde finalement qu'un coup franc. Un coup franc que frappe parfaitement Sarr, obligeant même Ruffier à claquer une superbe parade. Beaucoup mieux dans la rencontre, les Messins se font pourtant surprendre en contre et c'est encore Hamouma qui trouve parfaitement Mollo, fraîchement entré en jeu, lequel vient crucifier les espoirs lorrains en trompant Mfa sur une frappe déviée par Métanire (80e). 3-1, la messe est dite et même si Ngbakoto réduit le score sur penalty en toute fin de match, l'ASSE empoche les trois points et garde l'ASM dans son viseur.

⇒ Résultats et classement de L1

Par Gaspard Manet
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
4 0