Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options

Les vérités d'Appiah sur Boateng

Modififié
L'affaire avait fait grand bruit lors du dernier Mondial. À l'aube d'un dernier match crucial contre le Portugal, Sulley Muntari et Kevin-Prince Boateng avaient été exclus de la sélection ghanéenne à cause d'un comportement jugé inacceptable.

Désormais ex-sélectionneur du Ghana, Kwesi Appiah a fait quelques révélations sur les événements qui l'ont poussé à écarter Boateng de son groupe. « À plusieurs reprises, Kevin Boateng utilisait des mots vulgaires tel que le mot "fuck" lors de l'entraînement, a confié Appiah. La plupart du temps, je restais silencieux et faisais comme si je n'avais rien entendu. […] Il s'est adressé à moi de la sorte à deux reprises et il a fait la même chose avec des membres de mon équipe technique. Il l'a fait devant tous les joueurs et je suis resté silencieux parce que c'était le jour avant le match contre l'Allemagne. Après ce match, il a recommencé et donc je l'ai viré du terrain d'entraînement. Mon intention était de lui faire savoir que ce n'est pas acceptable d'utiliser un tel vocabulaire devant tout le monde. Si ça n'avait été qu'entre nous deux, je l'aurais ignoré, mais répéter continuellement les mêmes choses devant les jeunes, c'est quelque chose que nous ne pouvions pas tolérer. »


Après son éviction, le joueur avait tenu un discours tout autre. Il avait notamment invoqué un malentendu impliquant son coéquipier Sulley Muntari et avait déclaré : « Je pense qu'Appiah avait un problème avec moi et qu'il cherchait un prétexte pour me renvoyer. » Le sélectionneur avait manifestement trouvé une raison en tout cas bien valable de renvoyer Boateng chez lui. AR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 3 heures 470€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde 2018
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE
Podcast Football Recall Épisode 32 : La France gagne 11-0, le miracle suisse et notre interview de Thomas Meunier Podcast Football Recall Épisode 31: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses