Les ultras nîmois ont choisi leur camp

68 4
Le Nîmes Olympique est engagé dans un sacré mic-mac présidentiel.

Ainsi, on ne sait plus trop qui prendra les commandes des Crocos la saison prochaine. Actuellement, le club de la ville gardoise est partagé entre Rani Assaf, numéro 2 de Free et actionnaire minoritaire du club, l'ancien président Jean-Louis Gazeau qui possède toujours des parts et enfin le duo Conrad-Kasparian, accusé d'avoir arrangé des matchs.

Dans ce contexte aux allures de poudrière, les ultras nîmois des Gladiators ont pris position en faveur de Rani Assaf, et leur porte-parole l'a clamé dans les colonnes du Midi Libre : « Dans cette situation floue, Assaf demeure le seul porteur de vraies garanties. S'il prend la tête du club, nous resterons vigilants et nous n'hésiterons pas à nous faire entendre s'il nuit au Nîmes Olympique. Nous, on veut un club de foot, on veut pouvoir parler foot. Si la situation perdure, on se réserve le droit de faire des actions.  »

Le Nîmes Olympique ou la corrida permanente. TF
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Johnny Decker Niveau : DHR
Il est très actif sur les réseaux sociaux le Assaf...

Espérons que ce ne soit pas seulement de la poudre aux yeux pour se mettre les supporters dans la poche!

Conrad avait fait un peu la même chose à son arrivée lors de la présentation de son projet à l'Impérator en pleine feria... avec le nouvel ambassadeur du club JJ Bourdin!
ah les croco co les croco co les crocodiles..
Sur les bords du nil..ils sont partis...



désolé
ColoniaNemausensis Niveau : Loisir
On ne peut pas comparer Conrad à Rani Assaf. L'un a lâché 5M€, l'autre a fait le coq sur le nom du Nîmes Olympique.
Comment Conrad peut-il être dans la course avec ce qu'il s'est passé?
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
68 4