Les ultras Italiens se distinguent

0 0
L'Italie n'a pas fait belle figure face à la Roumanie, mais au moins, elle n'a pas perdu la face. Contrairement à une quarantaine de supporters venus assister à la rencontre.

Tout commence pendant l'hymne Italien. Le sympathique petit groupe l'entonne tout en faisant le salut fasciste. Le ton est donné. Après quelques minutes en première période, un premier chant retentit. « Il n'y a pas d'Italiens nègres » . Puis un second. « En Italie, seulement des Italiens » . Bizarrement, ils ne sont qu'une quarantaine mais dans le stade, on n'entend plus qu'eux.

En seconde période, ils vont même encore plus loin dans la provocation (et personne n'a eu l'idée de les dégager entre temps). Une grande banderole est déployée, avec un message clair : « Non à la Nazionale multiethnique » . Spéciale dédicace à Cristian Ledesma et à Mario Balotelli. Ce dernier n'a d'ailleurs pas hésité à dire ce qu'il en pensait à la fin du match, aux micros de la Rai : « Je ne sais plus quoi dire. Heureusement que je ne connais pas ceux qui m'insultent. Franchement, vous feriez mieux de vous concentrer sur ce problème du racisme plutôt que de parler de mes conquêtes amoureuses » . Pas si immature que ça, ce SuperMario.



EM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0