Les ultras caennais reviennent au stade

Modififié
0 0
La persévérance des supporters caennais aura finalement payé.

Après deux mois de grève des encouragements au stade d’Ornano, pour protester contre le traitement dont ils faisaient l'objet, les supporters du Malherbe Normandy Kop (MNK) ont réinvesti, dimanche face à Dijon, les travées de la tribune Borelli.

Un retour de la bâche MNK et surtout des chants, salués à leur manière par les joueurs qui se sont imposés 3-0 contre les Bourguignons. L’accord est intervenu à l’issue d’une troisième réunion, jeudi dernier, avec le président du Stade Malherbe de Caen, Jean-François Fortin, le directeur de la sécurité Pilou Mokkedel et son directeur adjoint Laurent Charbonnet. « Nous avons obtenu satisfaction sur pas mal de nos demandes » , a assuré Christophe Vaucelles, le président du MNK, lors d’une conférence de presse commune avec le président Fortin, avant la rencontre.

Des avancées mentionnées dans un communiqué publié par le Malherbe Normandy Kop : le groupe de supporter caennais retrouve ses locaux au stade d’Ornano ainsi que la possibilité d’accéder à l’enceinte en semaine ou avant les matches pour organiser les animations.

Le président Fortin a, par ailleurs, promis d'étudier à la baisse la politique tarifaire la saison prochaine. Sur la question de la sécurité, chère aux supporters normands, le message a été passé auprès des pouvoirs publics. Le MNK souhaite que cette présence soit plus discrète, d’autant que « l'on travaille beaucoup pour qu'il n'y ait pas de violence ou de propos racistes au stade » , affirme Christophe Vaucelles.

Enfin, les supporters normands seront associés aux festivités du centenaire du club et à l’évolution du logo. De son côté, le président Fortin s’est déclaré « soulagé que les incompréhensions qui pouvaient exister entre le club et les supporters soient levées » .

« Venir au stade doit rester un plaisir et il faut arrêter de considérer les supporters comme des gens dangereux  » a annoncé le président du MNK.

Une affaire qui finit bien, donc. Assez rare pour être signalé. AC
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
0 0