Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 33 Résultats Classements Options
  1. // Coupe Gambardella
  2. //

Les U19 du Tours FC sont-ils meilleurs que leur équipe fanion ?

Ce mardi soir, le Tours FC accueille Quevilly-Rouen pour l'honneur. Lanterne rouge de Ligue 2 depuis septembre dernier, le club tourangeau va retourner la saison prochaine en National 1. Mais il peut nourrir l'espoir d'un renouveau avec des jeunes prometteurs. L'équipe U19 est qualifiée pour la finale de la Coupe Gambardella.

Modififié

Ça y est, c’est fait depuis samedi. En s’imposant 2-1 face à l’AJ Auxerre de Pablo Correa (un agent infiltré ?), l’AS Nancy Lorraine s’est donné de l’air dans la course au maintien en Ligue 2, officialisant par ricochet la descente en National 1 du Tours FC. Un vrai coup dur dans le paysage du championnat pizza. Et pas seulement dans la cabine des routiers fans de Rodéric Filippi. Voilà dix saisons que les férus de football avaient l’habitude de se faire stimuler par un « but à la Vallée du Cher ! » lors du multiplex pas toujours excitant du vendredi soir. Depuis leur accession commune à l’issue de la saison 2007-2008, le Tours FC et le Clermont Foot étaient les deux clubs les plus anciennement ancrés en Ligue 2. Seulement voilà, les Tourangeaux vont retrouver le goût du derby face à Laval, Cholet et Le Mans - qui débarque en N1 de l’étage inférieur. La seule bonne nouvelle chez les Tourangeaux, c’est qu’ils sont déjà armés pour faire un retour fracassant.

Si la saison de l’équipe fanion ressemble à un calvaire depuis le mois d’août, il y a bien un rayon de soleil dans le bleu ciel du TFC assombri par ces nuages maussades. Le 8 mai prochain, une équipe frappée du blason aux trois tours va fouler la pelouse du Stade de France face à l’ESTAC, en lever de rideau de la finale de la Coupe de France, avec dans l’idée de ramener un trophée en Touraine. Oui, les U19 du Tours FC sont qualifiés en finale de la Coupe Gambardella. Oui, c’est la première fois de l’histoire de la compétition qu’un club de la région Centre (et son extension Centre-Val de Loire) atteint la finale. Non, ce n’est pas un hasard.

La panenka de Plamedi Buni Jorge

À l’automne dernier, le co-entraîneur de l’équipe première, Nourredine El Ouardani, paye les mauvais résultats de l’équipe en Ligue 2. Il est remplacé, mais trois semaines de battement plus tard, le coach profite d’une clause dans son contrat lui permettant de retrouver les U19 du club. Un groupe qu’il connaît bien, puisqu'ils ont atteint ensemble la phase finale du championnat de France U17 l’année dernière. « On a fini premiers de notre poule devant Bordeaux et Nantes, puis on a perdu en demi-finale du championnat contre Monaco sans nos deux meilleurs joueurs » , remet le coach. Une manière de dire que cette génération tourangelle 1999-2000 avait des promesses à tenir.

Pour l'entrée en lice en Gambardella, Chambray est écarté 3-0. Au tour suivant, les Tourangeaux défouraillent Thouars 9-0. Vient ensuite un premier gros morceau en 16es de finale : le Stade Malherbe Caen (actuellement premier de sa poule U19 nationaux). 0-0 à l’issue des 90 minutes, pas de prolongation, le Tours FC sort vainqueur aux tirs au but. Plamedi Buni Jorge s’en souvient très bien. Ce jour-là, il a imité un « joueur légendaire » . Comme Andrea Pirlo face à l’Angleterre, le milieu relayeur place une panenka au fond des ficelles. « C’était de la folie ! Bon, si le gardien l’avait arrêtée, ça aurait été terrible » , imagine le tireur audacieux.

Le rêve de Thomas

Après Caen, il y a eu Bordeaux. Après Bordeaux, Toulouse et Orléans. Et au terme de l’éclatante victoire 5-2 en demi-finale, il y a eu les larmes du coach Nourredine El Ouardani. Entre joie et tristesse. La joie d'emmener au Stade de France des joueurs qui ont l’habitude d’évoluer devant 200 personnes chaque week-end. La tristesse que Thomas Rodríguez ne soit plus là pour vivre ce moment. Le jeune homme est mort dans la nuit du 8 au 9 mars, victime d’une malformation cardiaque, à l'âge de 18 ans. Son décès a profondément bouleversé le club et particulièrement son équipe. Nourredine El Ouardani se souviendra d’un garçon travailleur, bien élevé, un joueur qui renforçait le côté gauche de la rotation de l’équipe, reconnaissable à son accent chantant des Pyrénées. « Il aimait la vie. Il était souriant. Je rigolais avec ses expressions du Sud-Ouest, raconte l’entraîneur. Il disait "hein-hein" pour 1-1... »


Une semaine après la terrible nouvelle, les U19 du Tours FC entrent sur le terrain face à Bordeaux vêtus d'un maillot noir en la mémoire de Thomas. À la mi-temps, les Girondins mènent 2-0. « À ce moment-là, on est frustrés du résultat parce que ça ne reflétait pas la physionomie du match, pose Yanis Hamoudi, la caution technique de l’équipe au milieu. Le coach nous a fait un discours pour qu’on garde la tête haute. Il nous a dit qu’il fallait se battre pour accomplir le rêve de Thomas. » Et les Tourangeaux sont allés chercher la victoire 3-2.

Profiter de la descente

Le 8 mai prochain, au stade de France, nul doute que Thomas Bertholot, auteur d’un triplé en demi-finale face à Orléans, aura à cœur de marquer à nouveau pour dévoiler encore son T-shirt «  Thomas, je t’aime » en hommage à son ami. Et après ? La descente du Tours FC en National va-t-elle coïncider avec le départ de ses jeunes espoirs vers d’autres horizons, sachant que six d’entre eux ont déjà mis les pieds à divers échelons dans le groupe pro ? « C’est un mal pour un bien, lance Nourredine El Ouardani, ils vont pouvoir toucher le niveau National pour finir leur formation alors que ça n’aurait pas forcément été le cas en Ligue 2. » Yanis Hamoudi et Plamedi Buni Jorge assurent de concert qu’ils veulent continuer l’aventure en Touraine. À eux l’avenir du Tours FC et les déplacements à Laval, Cholet, Les Herbiers, Le Mans... En plus, c’est sympa la route des Châteaux de la Loire.



Par Florian Lefèvre Propos recueillis par FL // crédit photos : Tours FC.
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 10:00 Le but vainqueur de Mítroglou face à la Hongrie 8
Partenaires
Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Podcast Football Recall Olive & Tom
Hier à 09:30 Le corner rentrant de Salah 20