1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique/Italie (0-2)

Les trois salopards

Ils sont solides, ils font des fautes, ils défendent merveilleusement bien. Eux, ce sont Andrea Barzagli, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini, les trois beaux salopards de la Nazionale italienne.

Modififié
7k 59
En 2015, Quentin Tarantino a sorti Les Huit Salopards. Mais le réalisateur américain ne se doutait pas, qu'à peine un an plus tard, un sélectionneur italien du nom d'Antonio Conte dégainerait un spin-off : les Trois Salopards. Dans les rôles principaux, trois gueules. Trois grognards. Trois roublards. Giorgio Chiellini, Leonardo Bonucci et Andrea Barzagli. La défense de la Juventus qui, ce lundi soir, a appliqué à la lettre le plan établi par leur parrain, Don Antonio. Il fallait museler les attaquants et les milieux offensifs de la Belgique. La manière ? Peu importe. Avec des fautes s'il le faut, la jambe un peu en l'air, mais pas trop, le tacle appuyé juste ce qu'il faut, l'anticipation. Et les trois salopards se sont exécutés. À la perfection.

Ranocchia, où es-tu ?


Il faut dire que Barzagli, Bonucci et Chiellini ont déjà été aux ordres de Don Antonio pendant trois années, couronnées de trois titres de champion d'Italie. Avec eux derrière, la Juventus a retrouvé sa souveraineté en Italie. Chiellini est le premier à débarquer à Turin, en 2004 en provenance de Livourne. Il est rejoint en 2010 par Bonucci, puis un an plus tard par Barzagli. Le trio est au complet. Avec eux, la Juventus ne laissera plus filer le moindre Scudetto et redevient la meilleure défense de Serie A. Surtout, depuis que les trois compères composent la défense, Gigi Buffon semble connaître une seconde jeunesse, lui qui avait connu un vrai coup de mou après la remontée de la Juve en Serie A, entre 2007 et 2010.


En Italie, on a souvent eu tendance à se moquer gentiment de ces trois-là. Chiellini n'est pas surnommé « le Gorille » pour rien. Il est gauche, parfois lourd, pataud, fait marrer les foules avec ses gros pansements sur le crâne, mais fait preuve d'une abnégation exceptionnelle. On pourrait avoir l'impression qu'il commet énormément de fautes grossières, mais les statistiques affirment qu'il n'a pris que deux cartons rouges directs en onze saisons passées à Turin. Bonucci, lui, a souvent subi quelques railleries lors de son arrivée à Turin. De fait, il formait auparavant à Bari une belle défense centrale avec Ranocchia. L'Inter a recruté Ranocchia, la Juve Bonucci, et la plupart des observateurs affirmait que c'est le club nerazzurro qui avait recruté « le bon » . Six ans plus tard, leur courbe de progression respective se passe de commentaires.

De CGS à BBC


Car, en 2016, c'est bien le trio infernal BBC qui est aligné en équipe d'Italie. Ranocchia ? Disparu des radars. Les autres ? Tous relégués au second plan, en attente. Comme si tout ceci n'était qu'un plan machiavélique élaboré par Conte depuis 2011. Comme si l'ancien coach de la Juve avait tout prévu à l'avance, qu'il savait déjà qu'en 2016, ce serait lui, le patron de cette Nazionale, et que ces trois années passées à Turin avaient aussi servi à préparer son futur bloc défensif. Comme un scénario de film à la Tarantino. Aujourd'hui, Barzagli, Bonucci et Chiellini ne font qu'un. Un bloc défensif aux automatismes parfaitement rodés, et un bloc qui ne s'est ébranlé qu'à de rares, très rares occasions (un Espagne-Italie 2012, un Fiorentina-Juventus 2014, un Bayern-Juventus 2016, c'est à peu près tout).


Trois défenseurs bianconeri qui se connaissent par cœur, et qui tiennent la baraque en Nazionale... Tiens, ça nous rappellerait presque quelque chose ? Mais si... Juillet 1982. Il y a 34 ans. La défense de la Nazionale qui soulève la Coupe du monde en Espagne est composée de trois autres salopards, des magnifiques salopards. Antonio Cabrini, Claudio Gentile et le regretté Gaetano Scirea. Trois Juventini, qui évoluaient ensemble sous le maillot blanc et noir depuis 1976. Ah, et dans les cages, il y avait un certain Dino Zoff, emblématique gardien de la Juventus. Les superstitieux apprécieront.

Par Éric Maggiori
Modifié

Dans cet article

Ils étaient là et bien là.. Comme prévu.
Mais le truc c'est que leur milieu les a bien aidé.
L'équipe entière est au niveau
Totti Chianti Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par didier gomis
Et Motta qui prend son jaune inutile alors qu il n a mm pas encore touche le ballon. Un vrai champion celui là.


C'est important de marquer les esprits... et les tibias!
Note : 1
je veux bien parier que l'Italie finira meilleure défense de l'Euro. Hier soir c'était du grand art. J'ai pris plus de plaisir à regarder défendre l'Italie qu'à voir les belges attaquer ! J'aime pourtant beaucoup les diables rouges, mais hier on aurait dit des communiants qui allaient pour la première fois au bordel.
Message posté par Uzeh
J'ai lu à nouveau le post, ça m'a pas l'air d'être écrit sur un ton ironique. Après je peux me tromper, mes excuses si c'est le cas!


Au temps pour moi, il semblerait que ça n'en soit pas ... Alors là merde entre Wilmots et lui c'est le comble de la mauvaise foi.
Note : 1
Message posté par Elji haz14
Les Huit Salopards puisque l'auteur en parle, je l'ai pas encore suivi, vaut il vraiment le coup? Ou ai je bien fait de pas le regarder?


Si t'as envie de te taper 3 heures de mauvais théâtre pontifiant et filmé rempli de clichés, fonce. Sinon... Pour moi, le plus mauvais Tarantino depuis longtemps, un remake barbu et pantouflard de Huit Femmes.
Note : 1
Ma femme est italienne. Et comme tous les italiens, elles supportent son équipe. Hier soir, dans le canapé, avant le début de la rencontre.

21h

- "Chérie, je ne veux gâcher ton optimisme mais cette fois, de l'avis général, l'Italie n'est pas en forme".
- "Arrête avec tes clichés! J'ai entendu ça toute ma vie!".
- "Oui je sais bien mais ne t'emballe pas car je ne vois pas comment cette équipe peut actuellement être performante...".
- "Comme toujours, elle le sera car on joue ensemble, on meurt ensemble sur le terrain et que le foot est la seconde religion de notre pays".
- "C'est pas suffisant, il manque des talents, de la technique, de l'organisation...".
- "Tu me gonfles, c'est justement quand on est critiqué et qu'on joue sans pression qu'on arrive au moins en finale. On défend tous, on attaque tous, et finalement on a une défense béton et un bon milieu...".
- "C'est la Belgique! Une des équipes les plus fortes en ce moment".
- "Ta gueule ça commence!".

22h45

- "Au fait, tu disais quoi avant le match?".
En tout cas, voir la Belgique "favorite No1 FIFA autoproclamée meilleure équipe du monde" se faire torcher comme ça (avec la manière, franchement, ça aurait pû finir à 5-0 comme une fleur), alors que je bosse au milieu de belges qui bitent rien avec leurs chaussettes sur les retroviseurs, quel putain de bonheur, vous avez pas idée !

Pourtant, je suis tout sauf fan de l'Italie, mais là, plaisir !
Note : 1
Message posté par .Pelusa.
Si t'as envie de te taper 3 heures de mauvais théâtre pontifiant et filmé rempli de clichés, fonce. Sinon... Pour moi, le plus mauvais Tarantino depuis longtemps, un remake barbu et pantouflard de Huit Femmes.


Les films de Tarantino sont de pire en pire, et celui ci, ne déroge pas à la règle en étant pire que Django, ce qui n'est pas rien.
ultimo minuto Niveau : DHR
Note : 1
Je demande le retour de la peine capitale pour l'auteur de l'article qui a osé nommer Scirea et Cabrini en laissant croire qu'ils étaient "les bâtards" de l'époque!
Message posté par ultimo minuto
Je demande le retour de la peine capitale pour l'auteur de l'article qui a osé nommer Scirea et Cabrini en laissant croire qu'ils étaient "les bâtards" de l'époque!


Pas de réclamation pour Gentile en revanche...
Totti Chianti Niveau : CFA2
Note : 1
Message posté par Victor H.
Ma femme est italienne. Et comme tous les italiens, elles supportent son équipe. Hier soir, dans le canapé, avant le début de la rencontre.

21h

- "Chérie, je ne veux gâcher ton optimisme mais cette fois, de l'avis général, l'Italie n'est pas en forme".
- "Arrête avec tes clichés! J'ai entendu ça toute ma vie!".
- "Oui je sais bien mais ne t'emballe pas car je ne vois pas comment cette équipe peut actuellement être performante...".
- "Comme toujours, elle le sera car on joue ensemble, on meurt ensemble sur le terrain et que le foot est la seconde religion de notre pays".
- "C'est pas suffisant, il manque des talents, de la technique, de l'organisation...".
- "Tu me gonfles, c'est justement quand on est critiqué et qu'on joue sans pression qu'on arrive au moins en finale. On défend tous, on attaque tous, et finalement on a une défense béton et un bon milieu...".
- "C'est la Belgique! Une des équipes les plus fortes en ce moment".
- "Ta gueule ça commence!".

22h45

- "Au fait, tu disais quoi avant le match?".


J'aime ta femme!
Oh pardon...
Vous devez avoir les mains bien sales à force de vous palucher.

Oui, on a perdu. Oui, l'Italie a mérité sa victoire mais arrêtez de dénigrer juste pour le plaisir de dénigrer. Occupez-vous de votre équipe.

L'Italie était très bien organisée, a bétonné derrière et a fait sa pétasse avec les fautes d'anti-jeu dans la dernière 1/2 heure (qui devraient être sanctionnées bien différemment).

La Belgique s'est bien vautrée sur ce match. Il en reste 2 pour aller en 1/8.

Le Kiosque SO PRESS

Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
7k 59