1. //
  2. // Gr. E
  3. // Belgique/Italie (0-2)

Les trois salopards

Ils sont solides, ils font des fautes, ils défendent merveilleusement bien. Eux, ce sont Andrea Barzagli, Leonardo Bonucci et Giorgio Chiellini, les trois beaux salopards de la Nazionale italienne.

Modififié
7k 59
En 2015, Quentin Tarantino a sorti Les Huit Salopards. Mais le réalisateur américain ne se doutait pas, qu'à peine un an plus tard, un sélectionneur italien du nom d'Antonio Conte dégainerait un spin-off : les Trois Salopards. Dans les rôles principaux, trois gueules. Trois grognards. Trois roublards. Giorgio Chiellini, Leonardo Bonucci et Andrea Barzagli. La défense de la Juventus qui, ce lundi soir, a appliqué à la lettre le plan établi par leur parrain, Don Antonio. Il fallait museler les attaquants et les milieux offensifs de la Belgique. La manière ? Peu importe. Avec des fautes s'il le faut, la jambe un peu en l'air, mais pas trop, le tacle appuyé juste ce qu'il faut, l'anticipation. Et les trois salopards se sont exécutés. À la perfection.

Ranocchia, où es-tu ?


Il faut dire que Barzagli, Bonucci et Chiellini ont déjà été aux ordres de Don Antonio pendant trois années, couronnées de trois titres de champion d'Italie. Avec eux derrière, la Juventus a retrouvé sa souveraineté en Italie. Chiellini est le premier à débarquer à Turin, en 2004 en provenance de Livourne. Il est rejoint en 2010 par Bonucci, puis un an plus tard par Barzagli. Le trio est au complet. Avec eux, la Juventus ne laissera plus filer le moindre Scudetto et redevient la meilleure défense de Serie A. Surtout, depuis que les trois compères composent la défense, Gigi Buffon semble connaître une seconde jeunesse, lui qui avait connu un vrai coup de mou après la remontée de la Juve en Serie A, entre 2007 et 2010.


En Italie, on a souvent eu tendance à se moquer gentiment de ces trois-là. Chiellini n'est pas surnommé « le Gorille » pour rien. Il est gauche, parfois lourd, pataud, fait marrer les foules avec ses gros pansements sur le crâne, mais fait preuve d'une abnégation exceptionnelle. On pourrait avoir l'impression qu'il commet énormément de fautes grossières, mais les statistiques affirment qu'il n'a pris que deux cartons rouges directs en onze saisons passées à Turin. Bonucci, lui, a souvent subi quelques railleries lors de son arrivée à Turin. De fait, il formait auparavant à Bari une belle défense centrale avec Ranocchia. L'Inter a recruté Ranocchia, la Juve Bonucci, et la plupart des observateurs affirmait que c'est le club nerazzurro qui avait recruté « le bon » . Six ans plus tard, leur courbe de progression respective se passe de commentaires.

De CGS à BBC


Car, en 2016, c'est bien le trio infernal BBC qui est aligné en équipe d'Italie. Ranocchia ? Disparu des radars. Les autres ? Tous relégués au second plan, en attente. Comme si tout ceci n'était qu'un plan machiavélique élaboré par Conte depuis 2011. Comme si l'ancien coach de la Juve avait tout prévu à l'avance, qu'il savait déjà qu'en 2016, ce serait lui, le patron de cette Nazionale, et que ces trois années passées à Turin avaient aussi servi à préparer son futur bloc défensif. Comme un scénario de film à la Tarantino. Aujourd'hui, Barzagli, Bonucci et Chiellini ne font qu'un. Un bloc défensif aux automatismes parfaitement rodés, et un bloc qui ne s'est ébranlé qu'à de rares, très rares occasions (un Espagne-Italie 2012, un Fiorentina-Juventus 2014, un Bayern-Juventus 2016, c'est à peu près tout).


Trois défenseurs bianconeri qui se connaissent par cœur, et qui tiennent la baraque en Nazionale... Tiens, ça nous rappellerait presque quelque chose ? Mais si... Juillet 1982. Il y a 34 ans. La défense de la Nazionale qui soulève la Coupe du monde en Espagne est composée de trois autres salopards, des magnifiques salopards. Antonio Cabrini, Claudio Gentile et le regretté Gaetano Scirea. Trois Juventini, qui évoluaient ensemble sous le maillot blanc et noir depuis 1976. Ah, et dans les cages, il y avait un certain Dino Zoff, emblématique gardien de la Juventus. Les superstitieux apprécieront.

Par Éric Maggiori
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Ils étaient là et bien là.. Comme prévu.
Mais le truc c'est que leur milieu les a bien aidé.
L'équipe entière est au niveau
il y a une erreur contre le bayern chiellini était blessé il était donc pas présent il était suspendu pour la finale contre le barca
Juillet 82 ça fait 34 ans.
(Et ça fait un peu mal, aussi.)
Les Huit Salopards puisque l'auteur en parle, je l'ai pas encore suivi, vaut il vraiment le coup? Ou ai je bien fait de pas le regarder?
Je connaissais Claudio Gentile, mais Bruno Gentile, jamais entendu parler ...
La Squadra Azzura a pris sa revanche sur la Belgique qui l'avait privée de "sa" finale de l'Euro 80 en tant que pays organisateur.

Quant aux 3 magnifiques salopards de 82, je retirerais quand même l'adjectif magnifique pour Gentile...
Message posté par ZizouGabor
Je connaissais Claudio Gentile, mais Bruno Gentile, jamais entendu parler ...


Eric s'emporte un peu suite à sa soirée d'hier: il confond les 24 ans et 34 ans et fait un mix entre Bruno Conti et Claudio le Gentil.
Ca lui passera quand il aura repris ses esprits.
Message posté par Elji haz14
Les Huit Salopards puisque l'auteur en parle, je l'ai pas encore suivi, vaut il vraiment le coup? Ou ai je bien fait de pas le regarder?


Vas-y les yeux fermés. Le plus original des Tarantino. Assez déroutant avec un début bavard, mais il vaut la peine. La 2ème partie du film est incroyable. Tout est cool (musique, décor, acteurs).
Totti Chianti Niveau : CFA
 //  08:32  //  Tifoso della AS Rome
Message posté par madame zizi
Eric s'emporte un peu suite à sa soirée d'hier: il confond les 24 ans et 34 ans et fait un mix entre Bruno Conti et Claudio le Gentil.
Ca lui passera quand il aura repris ses esprits.


Ça fait un super joueur ça...
La vista et le génie technique du gentil Bruno, la hargne et la science tactique de Claudio Gentile.
Faut surtout pas inverser les qualités par contre!
Message posté par Elji haz14
Les Huit Salopards puisque l'auteur en parle, je l'ai pas encore suivi, vaut il vraiment le coup? Ou ai je bien fait de pas le regarder?


Un bon cru, pas le meilleur mais pas mal.
Message posté par Spv
Ils étaient là et bien là.. Comme prévu.
Mais le truc c'est que leur milieu les a bien aidé.
L'équipe entière est au niveau


Ouais, bien aidé par des belges à côté de la plaque. Mais quelle belle équipe d'Italie, solide, hargneuse, solidaire, à défaut de grand talent offensif. Quoique le petit Giaccherini, pas mal du tout. Son contrôle sur le 1er but...
Totti Chianti Niveau : CFA
 //  09:04  //  Tifoso della AS Rome
Message posté par marco22
Ouais, bien aidé par des belges à côté de la plaque. Mais quelle belle équipe d'Italie, solide, hargneuse, solidaire, à défaut de grand talent offensif. Quoique le petit Giaccherini, pas mal du tout. Son contrôle sur le 1er but...


Avec un soupçon de talent en plus, la victoire finale était envisageable.
Qui a dit Marchisio et Verratti?
L Blanc a pris des notes hier soir: le 3-5-2 c'est pas mal en fait quand c'est maîtrisé
Claude le Gentil Niveau : CFA
Eric, tu cherches les problèmes ...
marquis di gorgonzola Niveau : District
Juillet 1982, c'était il y a 34 ans (pas 24), ce qui ne me rajeunit pas! Sinon, je souscris à 100% à ce que tu affirmes dans ton article Eric ;)
Totti Chianti Niveau : CFA
 //  09:29  //  Tifoso della AS Rome
En tant que supporteur de la Roma, je n'apprécie pas plus que ça Bonucci.
Normal, pour les adversaires de la Juve, il est plutôt considéré comme arrogant et imbuvable.
Par contre, quel joueur.
Pour un défenseur, il a une qualité technique impressionnante. Ouvertures, placement, marquage, tout y est. Un vrai grand joueur.

Concernant Barzagli, amour et respect. Ce mec est le dernier grand défenseur à l'ancienne. L'école italienne dans toute sa splendeur.

Chiellini m'a toujours plu. Besogneux et talentueux à la fois. Je ne sais plus qui a dit cela hier sur le forum ou le site mais ses remontées de balle étaint les copies conformes de celles de Souley Diawara! Mais c'est trop ça en fait! Bon, Chiello c'est un autre niveau quand même et il a aussi une grosse frappe de balle et quelques jolis buts en carrière. Un peu à la Materazzi mais en moins boucher. Chiellini fait aussi des fautes bien sûr mais y a jamais eu la violence de Materazzi en lui. Il a l'air d'être plutôt un bon gars.

Bref, la défense de la Juve fait du bien à cette Nazionale, "la plus faible de l'histoire", je vous le rappelle!

Un bémol, un peu trop de cartons jaunes. Cela pourrait porter préjudice pour la suite.
La défense de la Juve est la base de cette Nazionale, celle qui tient la baraque. Les belges, pourtant supérieurs individuellement et même collectivement, ont été incapables de la déstabiliser.

La différence avec 82 c'est le reste de l'équipe, au milieu et devant. On chercherait en vain, aujourd'hui, les Antognoni, les Tardelli et les Conti.

Malgré cette belle victoire, je continue à douter de la validité de cette Nazionale. J'espère me tromper.
Top-player Niveau : CFA
Seul petit bémol : cartons jaunes pour Giorgio et Bonucci, seul Barza y a echapppé
Top-player Niveau : CFA
Le problème aussi c'est qu'après ce match, l'Italie est tout a fait capable de faire un 0-0 dégueulasse ou même de perdre face a l'Irlande ou la Suède

Mais bon j'ai envie d'y croire car si l'Italie finit 1ere, il y a pas mal de chances qu'elle retrouve l'Allemagne en quarts.

Et qui dit du Allemagne-Italie..
 //  09:39  //  Passionné de Allemagne
Note : -4
Mais arrêtez la lèche et la désinformation : ce sont 3 joueurs moyens sans classe ni élégance et avec un nombre incalculable de fautes et de gestes d'anti-jeu.

Ok ils défendent, ils se sacrifient, ils "collent" les attaquants adverses mais n'importe quel défenseur de la ligue I fait la même chose.

Je les classerai plutôt dans la catégorie besogneux et travailleurs mais sans réel talent. Vous tapez dans une poubelle de défenseurs, il en sort des dizaines comme ce trio là !


Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
7k 59