Les trois frères

Le trio Nenê-Javier Pastore-Jérémy Menez pèse 37 buts et 25 passes décisives. Oui, Carlo Ancelotti a trouvé sa formule magique en alignant ses trois tripoteurs de gonfle au sommet de son arbre de Noël. Suffisant pour aller y accrocher l'étoile ? Peut-être.

Modififié
207 26
Finalement, le meilleur schéma offensif du Paris-SG consiste à jouer sans attaquant de métier. C'est paradoxal, mais c'est comme ça. Quand Carlo Ancelotti aligne son trio Pastore-Nenê-Menez, le club de la capitale est injouable (5 matches, 5 victoires, 17 buts inscrits). Contre Valenciennes, dimanche dernier, les trois étoiles ont joué ensemble. Aussi bien offensivement que défensivement. Et ce, pour la première fois. Et quand ces trois mecs-là se dépouillent pour le collectif, ça fait mal. Chacun a son profil. Chacun a son style.

Javier Pastore, un génie endormi (12 buts, 5 passes décisives)

Difficile de dire si l'Argentin est un type sur-vendu ou un génie. On va passer sur le prix de son transfert car c'est un faux débat. Le vrai concerne son réel niveau. Une chose est sûre, l'ancien de Palerme a quelque chose de différent. Appelez ça comme vous voulez, mais il a un truc. Décrié, moqué, raillé, le numéro 27 semble vivre assez facilement avec les critiques. Pour expliquer sa saison en dents de scie, pour le protéger aussi, d'aucuns évoquent la jurisprudence Raï. Celle d'une star transparente lors de sa première saison avant d'exploser. A la différence du Brésilien (6 buts lors de son premier exercice), l'Argentin va rendre une copie plus qu'honorable (12 buts, 5 passes décisives déjà). Qu'en sera-t-il lorsqu'il réalisera une grosse saison ? Sur une touche de balle, il peut déstabiliser un bloc entier. Ils sont peu en Ligue 1 à pouvoir se vanter d'en faire autant.

Il ne faut pas oublier qu'El Flaco n'a vu le jour qu'en 1989. Sa marge de progression est donc importante. Parfois aligné en pointe au sein du trio, Javier est le seul à pouvoir occuper un poste plus reculé. Pour ce faire, il devra étoffer son jeu sans ballon. Notamment dans le harcèlement. "Je manque parfois d’agressivité, affirmait-il dans les colonnes de L'Équipe. Je n’ai pas découvert le football avec l’idée que les joueurs doivent se rentrer dedans violemment. Je sais que je dois devenir plus combatif, que je dois me conditionner pour répéter les duels avec l’adversaire." Quoi qu'il en soit, il sera intéressant de voir comment le numéro 27 s'accommodera à la Ligue des Champions et à la concurrence. Que ce soit celle de Kakà ou celle d'un autre.



Nenê, la gauche caviar (18 buts, 9 passes décisives)

Un corps à jouer les doublures lumière dans Chicken Run, cette saloperie d'écarte-narines, ce menton fuyant. Tout est énervant chez le Brésilien. Il se dégage de son jeu une réaction épidermique. Pourtant, l'ancien Asémiste est sur une année exceptionnelle. Certains ont beau vouloir lui casser la gueule à coups de clé à molette quand il s'effondre, Nenê marche sur l'eau. Meilleur buteur du club, deuxième meilleur passeur, le gaucher est même devenu constant. Fini le trou d'air de six mois dès que la température descend en-dessous des 15 degrés. Alors qu'il semblait le plus menacé après l'arrivée des stars cet été, cette concurrence l'a dopé. Sur son flan gauche, le Brésilien enchaîne les performances et les actions décisives.

Bon, on ne devient pas parfait du jour au lendemain, par contre. De temps en temps, il en fait trop. Il a tendance à abuser des dribbles ou des grigris inutiles. Pis, il galvaude certaines occasions de buts en oubliant ses potes. Notamment Kevin Gameiro à Auxerre. Il le sait. Mais quand il simplifie son jeu comme à Valenciennes, il est magnifique. Dimanche soir, il ne s'est d'ailleurs pas fait prier pour le dire en conférence de presse. "Je n’ai pas fait une passe, on dit que je n’en fais jamais. Ce soir, je fais deux passes décisives donc je suis très content. C’est d’abord mon premier rôle." Et en ce qui concerne l'organisation offensive sans pointe, il semble apprécier. "On n’a pas une vraie pointe. C’est plus difficile pour les adversaires car on n’a pas une position fixe. Ils ne savent pas où l’on se déplace. On prend du plaisir et on montre qu’on peut jouer sans attaquant." Avec le temps, on se dit que le mec est quand même passé à côté d'une sacrée carrière.



Jérémy Ménez, X-Factor (7 buts, 11 passes décisives)

Entre ses cheveux, sa dégaine, sa nonchalance, sa capacité à ne pas défendre et son ego présumé, les excuses pour faire de Jérémy Ménez une tête de truc ne manquent pas. Pourtant, l'homme au délit capillaire permanent est en train de prendre une épaisseur internationale depuis quelques semaines. Souvent présenté comme un enfant gâté incapable de se gérer, Menez n'avait jamais franchi le pas. On attendait son explosion. Membre de cette fameuse génération 1987 dorée (Champion d'Europe U17 avec Nasri, Benzema, Ben Arfa), le natif de Longjumeau semblait considérablement en retard sur ses collègues. Si son passage à la Roma n'a pas été un franc succès sportif, il a eu le mérite de confronter le mec aux rigueurs du haut niveau. Dans son club de cœur parisien, Jérémy Ménez a pris son temps. Balle au pied, il est stratosphérique. Parfois irritant quand il porte trop la gonfle, il est capable de foutre le bordel dans une défense à tout moment. C'est sa force. Ils sont peu à être capables de redoubler les prises de risque balle au pied. Jérémy, lui, insiste. Il insiste. Il insiste...

Utilisé comme avant-centre par Ancelotti, Ménez en a profité pour claquer quelques caramels. Depuis janvier, il est constant. Régulier. Performant. C'est une nouveauté. Bizarrement, dès qu'il quitte le onze francilien (blessures ou suspensions), le PSG mord la poussière. CQFD. Quasiment assuré d'une place à l'Euro, le numéro 7 francilien pourrait même y squatter une place de titulaire. Le mec a franchi un cap. C'est définitif. A 25 piges, il était temps. A ce propos, son agent ne cache pas sa joie. "Ce qui me frappe, c’est la façon dont ses entraîneurs parlent de lui, comme Ranieri ou Ancelotti. Cela ne trompe pas. Aujourd’hui, il arrive à maturité. Là où il a le plus progressé cette saison, c’est dans la régularité et la finition. Il peut faire partie des grands attaquants européens." Ah oui, il s'agit d'un certain Jean-Pierre Bernès.



Par Mathieu Faure
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Depuis qu'Ancelotti a mis en place son 4-3-3, les trois n'ont plus beaucoup d'efforts défensifs à faire ( merci motta, matuidi et sissoko ) et ça se voit au niveau fraicheur et finition...

En tout casn y'a quand même du niveau avec ses trois mecs...

Si on fait le calcul, nene 6 millions, menez 7 millions et pastore 42 millions ( - 10 millions de sirigu dans braquage à l'italienne ) soit 32 ça fait 15 millions par joueur en moyenne donc un investissement plus que rentable ( 18 en moyenne si on prend 42 millions pour pastore )...

soit en gros le prix de gignac ou gourcuff ... pas mal quand même ...

surtout que niveau salaire, menez et pastore ne touchent pas des masses par rapport à certains joueurs de L1 qui ne le méritent pas forcément vu les prestations

Bref trois très bons joueurs... futurs grands ( pour menez et pastore )?
Paris est magic92 Niveau : DHR
Pour une fois j'aime bien un article ^^ bravos
Je suis vraiment le seul à penser que Gameiro ne mérite pas son traitement, et que si les 3 lui faisaient des passes, il empilerait autant de buts qu'en première partie de saison ?

Je comprends pas pourquoi tout le monde dit qu'il est devenu nul, alors qu'en début de saison c'était le contraire, c'est plus la même personne ? Ok il foire des trucs quand il joue en ce moment, mais putain j'ai bien regardé les matchs avant que Paris joue sans pointe, le gars était tellement volontairement ignoré par les 3 que c'en était choquant, au final il avait 2 occasions dans le match.

Même quand il a joué pour les 3 autres sans tiré, et qu'il a été élu homme du match (je sais plus contre qui, ça doit être son dernier comme titu), il a pas tiré (ce qui doit être dur pour lui), il a dribblé, passé, et on l'a sorti eet mis sur le banc pour le prochain match.

Je suis sûr que si on reculait Pastore d'un cran pour mettre Gameiro en pointe, et qu'ils continuaient de foutre le bordel en permutant de partout, aujourd'hui on serait premier.

Moi ce qui me dégoute, c'est que sans Gameiro on aurait été dans la merde avec la blessure d'Hoarau, il a fait le taf, prouvé son niveau, et on le remercie en mettant en pointe un gars qui tire sur le poteau après avoir éliminé le gardien.
@buddy love: Oui certes si on fait le calcul que tu viens de faire, Paris fait une excellente affaire, ce qu'il y a c'est que le bilan, quand on parle d'investissement, doit se faire sur chaque joueur individuellement..Ce n'est pas parce qu'un joueur obtenu gratuitement ou pour pas cher explose qu'on doit forcément diviser le prix du transfert raté..
En tout cas loin de moi l'idée de penser que Pastore est un bide, il rentablisera ses 42M, j'en suis persuadé..
Incroyable "formule magique" que nous à sorti de son chapeau ce bon vieux Carlo...
Je n'ai pas les stats de ces joueurs à mi-parcours, en revanche ce que je sais c'est qu'avec Kombouré ils étaient premier. Avec Ancelotti le magicien ils ont peut-être marqué plein de buts magigues et fait de pleins de passes magiques mais ils seront probablement pas champion...
waynerooney Niveau : CFA
A l'image du film, trois cas sociaux.
taniamokrani Niveau : Loisir
@Lantar : le problème ce n'est pas tant que Gameiro soit devenu nul mais il n'est pas assez efficace. Certes bon nombre de fois Pastore, Nene ou Menez aurait pu lui faire des passes mais bon nombre de fois où une fois les passes reçues il n'a pas su être décisif. Je pense que contrairement à un Nene qui a su élever son niveau de jeu, Gameiro n'a pas su le faire et aujourd'hui, avec les ambitions du club, un attaquant de la trempe d'Aguero, Falcao etc est indispensable. De plus, on parle souvent de Pastore qui devrait muscler son jeu mais je pense aussi que cela devrait être le cas de Gameiro qui se fait bouger par les défenses adverses... Il est vrai que les défenses sont plus resserrées face à Paris qu'elles ne pouvaient l'être face à Lorient et apparemment Gameiro a eu du mal à le saisir. Enfin ce n'est que mon avis.
@Lantar.

Je suis un grand supporter du PSG (abonné depuis 8 saisons), et je peux te dire que c'est uniquement par les médias que Gameiro est "mal-traité". Ces mêmes gens qui l'ont admiré l'année dernière, qui l'ont critiqué pendant plusieurs mois cette année, et qui le font passer pour une victime aujourd'hui.

Certes, plusieurs fois, les "3 frères" (belle expression SoFoot), l'ont parfois oublié. Mais ce sont 3 dribbleurs, et ça fait complètement parti de leur jeu. Gameiro fait un appel d'un côté, il va vite, il attire un defenseur, et du coup ça libère de l'espace pour celui qui a la balle. Ca fait partie du jeu.

En ayant été titulaire "seulement" 26 fois cette saison (+ 7 entrées), Gameiro est tout de même le 6e joueur qui tire le plus au but, le 5e seulement pour les tirs cadrés (devancé par Giroud, Aubame, Nene & Hazard). Donc les occasions, il les a ! Des face-à-face contre le gardien, il les a !

J'adore ce mec surtout pour sa combativité (exemple son dernier match titulaire contre Lille où il a été énorme, cf l'action où il choppe la balle à Chedjou). Mais il faut être réaliste, on lui fait des offrandes, et il a beaucoup foiré. Il a du mal à dribbler, il a un peu peur. Il ne tente plus de gestes instantanés comme il le faisait à Lorient.

Il est tout simplement moins bon que les 3 autres, et n'est pas à la hauteur des espérances. Même si on a la meilleure attaque et que notre problème est plutot défensif, on a un énorme problème d'efficacité cette saison, et c'est en grande partie à cause de ses échecs.

Malgré tout, il n'a jamais été pris en grippe par le public, et j'espère vraiment qu'il va rester cet été, pour se battre et retrouver une place de titulaire !
@taniamokrani : Les Aguerö Falcao Tevez et compagnie ils peuvent rester où ils sont j'en veut pas, je préfère 100 fois des joueurs comme Gameiro, Ménez ou Sakho qui on l'amour du maillot plutôt qu'un mercenaire aussi doué soit il, la ligue des champions je m'en fous si c'est pour qu'on devienne Man City...

@gfkop : J'aimerais comment on est passé ce ça http://videos.tf1.fr/telefoot/psg-gamei … 62593.html (docu de téléfoot du début de saison qui parait venir de la 5ème dimension aujourd'hui) à ce qu'on a aujourd'hui, les journalistes se sont mis à tailler Gameiro, en disant qu'il marquait pas, qu'il était en baisse de forme, alors que le mec jouait pas, tu parles de dribbleurs, un paquet de fois j'ai crié CREVAAARD devant ma télé, des fois Gameiro faisait des bons appels, des appels de buts et il était ignoré pour... Rien au final, ça se produisait pas du temps de Kombouaré, et Gameiro marquait des buts.

Franchement à un moment c'est devenu bizarre, quand au début de saison Gameiro trustait le titre de buteur, on jouait sur lui, mais à un moment il s'est retrouvé tellement ignoré que je me suis demandé si le mec était pas détestable en privé et que ses coéquipiers pouvaient pas le sacquer, c'est pas possible à un moment d'être ignoré à ce point. Face à Auxerre, si on lui avait fait une offrande comme tu dis, aujourd'hui on aurait 2 points de plus.
Moi je reste persuadé qu'il reste meilleur en finition que les 3 autres.

Ce qui me chagrine le plus en fait, c'est que ce mec aurait pu partir à Valence, il a choisit Paris, comme on voit dans le reportage que j'ai posté, il se disait heureux, on le disait le second derrière Benzema en EDF, tout allait bien pour lui, et aujourd'hui on lui pourrit sa carrière et sa place à l'Euro, alors que le mec a montré qu'il servait à quelque chose sur le terrain, et pas seulement en finition, ça me dégoute un peu que mon club ne tourne pas rond comme ça, ne fonctionne pas au mérite.
Désolé c'est pas la première fois que je dérive le débat sur Gameiro, mais un article "Gameiro, le mal-aimé ?" m'intéresserait bien plus que "Tout va bien à Paris c'est une équipe super top !".

Pour tes stats, tu peux me dire où tu les chopes ?
Le lien du reportage TF1 est pas passé dans mon post, j'espère le faire passer c'est con votre système, ça parle de foot, c'est pas de la pub et TF1 n'est pas votre concurrent...

Lien : http:// videos.tf1. fr/telefoot/psg-gameiro-le-maitre-du-jeu-6662593.html

retirez les espaces si le lien est passé.
Les stats c'est sur le site de la LFP (stats officielles après chaque journée). Et tu te trompes quand tu fais une différence entre l'époque AK et Ancelotti. Je me souviens de son superbe but contre Sochaux (début décembre) en début de match. Il nous fait gagné 1-0. Ca faisait 5 matchs qu'il n'avait pas marqué !
Donc le problème d'efficacité existait déjà en début de saison. A part Aout et Septembre il y a vraiment toujours eu des moments creux dans sa saison. Tu ajoutes son triplé début octobre contre Ajaccio, et depuis, presque rien.

AK a continué à utiliser ce 4-2-3-1 qui marchait plutot pas mal, et c'est pour ça que Gameiro était titulaire. Ancelotti a simplement changé + ou - de système. Et si Gameiro (ou Hoarau d'ailleurs) était meilleur, il mettrait Pastore, Nene ou Menez sur le banc.

Mais voila c'est pas du tout le cas. Et franchement, le jeu qu'on pratique en ce moment est beaucoup mieux qu'en début de saison. Je vois déjà les gens dire que AK a fait 40pts et qu'on en avait 3 d'avance sur Montpellier et maintenant 3 de retard... Mais attendez un peu. Montpellier fait une 2e partie de saison exceptionnelle. Si on gagne nos deux derniers matchs, on finira à 79pts, soit 39pts pour Ancelotti (pas de différence donc).
Et depuis qu'on a changé, on est de loin la meilleure attaque de L1 (4 buts passés à Ajaccio, Lyon, Valenciennes, 6 à Sochaux, pour ne citez que ceux la). Le problème depuis qu'il est là est clairement derrière (Lugano pas au niveau, baisse de forme de Sakho, Alex pas très bon, Bisevac souvent blessé...). Mais pour moi il a clairement fait les bons choix offensivement.
@Lantar:Gameiro a encore raté le but du 2-0 contre Lille. Il perd tous ses face à face avec le gardien cette saison. Il a quand même réussi à enchainer 45 tirs consécutifs sans marquer cette saison!

Par contre, un bon point pour lui, il est revenu avec un état d'esprit sur le terrain bien meilleur. Je pense qu'il est capable de percer l'année prochaine. Même si c'est pas sûr qu'on lui laisse une chance (ou même qu'il se laisse une chance de passer une saison sur le banc)...
Ça c'est clair que le jeu est carrément meilleur, avant on gagnait des matchs sur des éclairs de génies, ou sur des cadeaux de l'arbitre il faut bien le dire, par contre c'est vrai que j'en veux à Ancelotti de ne pas avoir apporté grand chose en défense, on se prend toujours des butsbêtes pour des placement bizarre sur jeu aérien ou des joueurs pas au poteau dangereux. Il a compensé ça par le fait de mettre que des milieux défensifs au milieu.

Intéressant le site de stats de la LFP, concernant Gameiro, il est à 1 tir toutes les 27 minutes, quand le leader Giroud tire toutes les 20 minutes, Gameiro a un meilleur pourcentage de tirs cadrés que Giroud ! (49.4 %) Mais on voit qu'il a presque tiré 2 fois moins que lui.

Mais ce qui est intéressant c'est de comparer avec les "3 frères", Nenê fait un tir toutes les 29 minutes pour 45% de tirs cadrés, Pasto un tir toutes les 31 minutes pour 42%, et Ménez un tir toutes les 39 minutes pour 38%, d'ailleurs Ménez est plus collectif ces derniers temps, mais c'est celui qui m'a rendu le plus fou à tirer en l'air, quand Gameiro était démarqué, même si je sais que c'est pas toujours simple de chercher ses coéquipiers quand on vient d'éliminer un joueur, mais s'il pouvais arrêter de tirer, je suis sûr qu'on marquerait plus de buts.

C'est ça le problème, quand on voit les stats, Gameiro est clairement celui qui a le profil d'attaquant, à sa place j'aurais les boules modèle géant de voir qu'on donne ma place à Ménez, même si sur la fiche de match c'est très clairement pour faire joli.

Encore une dernière précision, si on retire les pénaltys, Gameiro et Nenê ont le même nombre de buts (10).

Ok on marque des buts on en met 6 à Sochaux et 4 à Ajaccio (en comptant aussi sur les milieux et défenseurs), mais au moment ou on joue contre une bonne défense d'un grande équipe comme Lyon ou Lille, qu'on a que quelques occasions dans un match, un vrai attaquant ça fait la différence.

Je crois que je suis pas prêt de changer d'avis, quand je pense que ce club a été obligé de compter sur des mecs comme Erding, Bahebeck ou même Luyindula, et qu'aujourd'hui on crache sur Gameiro, je me dis que j'aime pas du tout le tournant que prend le club.
pour moi, gameiro n'a pas pour le moment un jeu fait pour le psg...

ses défauts principaux sont autres que de rater des face à face et sissoko a bien résumé son problème lors d'un entrainement : tu lui passes la balle, il la perd direct... niveau conservation de balle il est nul...

en plus de ça, il ne sait pas dribbler, et comme face à paris, 95% des équipes jouent à 10 derrière, il ne peux pas s'exprimer avec ses qualités première : la prise d'espaces...

troisièmement il est tout petit et n'arrive à reprendre aucun centre de la tête... nous avons de bons joueurs pour centrer ( maxwell, jallet, menez, nene etc... )et personne au point de chute

quatrièmement, il ne semble pas très apprécié du groupe et a pas mal l'air de se la raconter quand même...

Tout comme sakho, la balle est dans son camp, il n'y aura pas de passe droit au psg et s'il fait son taf et progresse, il pourra disputer une place de titulaire l'année prochaine...

avantage pour lui, l'année prochaine si nous sommes en ldc, ses appels devraient faire mal car les équipes ne jouent à 10 derrière que contre le barca ou le real... il devrait avoir plus de liberté mais il doit progresser dans les face à face... s'il était plus réaliste, pastore aurait au moins une dizaine de passes decisives... je me souviens de raté qui nous ont coutés des points psg-lille, sochaux-psg, losc-psg, VA-psg etc... il se présente à chaque fois seul sur des passes de pastore et il se foire...
Comme certains l'ont fait remarquer plus haut force est de constater que le jeu du PSG est bien meilleur lorsqu'on évolue sans attaquant de pointe.
Pour revenir au cas Gameiro il faut réaliser qu'Ancelotti voit les entraînements, suit les joueurs tous les jours et si ses choix lui donne raison les jours de matches on peut pas tout remettre en cause non plus..
Globalement je suis d'accord avec Lantard sur le fait qu'il n'est parfois pas bien servi ou pas servi du tout (jurisprudence Abbé Deschamps...) mais il en craque quand même de belles... Si tu regardes les matches des gros clubs européen tu verras que quasiment tous les attaquants de pointes sont capables de jouer en remise, de conserver le ballon et surtout ne toucheront jamais plus de 40 ballons dans un match sauf fait rarissime; c'est précisément à ces conditions de jeux auxquelles Gameiro doit s'habituer s'il veut passer un pallier. D'ailleurs à Auxerre qui est sont meilleur match de la deuxième partie de saison selon moi, il est justement redescendu et a joué de nombreuses fois en remise.

Plus globalement il faut arrêter de croire qu'il y a une cabale contre Gameiro, que les médias soient versatiles c'est "normal", mais regrettable certes, ils le font avec tous les joueurs (le meilleur exemple est Pastore, prenez les Une de l'équipe entre son arrivée, ses premiers matchs, son gros coup de mou c'est juste hallucinant ^^). De même Ancelotti n'a rien contre lui ou Sakho, il juge sur ce qu'il voit.

Sur le tournant que prend le club personnellement il ne me semble pas bien différent de celui pris par le PSG des années Canal mais j'ai peut-être la mémoire qui flanche :)
"quatrièmement, il ne semble pas très apprécié du groupe et a pas mal l'air de se la raconter quand même..."

J'ai remarqué ça aussi, son truc de se la raconter, c'est pour blaguer, faut voir si tout le monde comprends son humour, mais j'ai vraiment pas l'impression que Nene et Ménez aient envie de le voir/faire briller, comme par hasard le collectif est de retour quand Gameiro est sur le banc, et je pense pas que ce soit dû à son absence, vu son dernier match ou il avait joué pour les autres sans tirer...

Le truc c'est que j'ai l'impression que les journalistes s'en foutent complètement de Gameiro en fait.
lantar

perso, je pense l'inverse... quand tu écoutes courbis, larqué, l'équipe etc ils prennent tous parti pour gameiro ( franchouille oblige )

j'ai entendu plusieurs interviews de gameiro et le ton qu'il emploie à l'air très hautain et il semble avoir une haute opinion de lui... après est de l'humour ou pas ??? A voir

le truc que la plupart des consultants et supporters adverses ne comprend pas c'est qu'il y a vraiment une très grosse concurrence au psg et que personne le matin en se rendant à l'entrainement n'est assuré de démarrer le match s'il ne se donne pas et ça c'est ce qu'il se passe au milan, au real, au barca, à chelsea etc ... ( sauf pour ronaldo, van persie ou messi quoique je pense que ses derniers sont des modèles de professionnalisme )

gameiro doit prouver et s'il ne le fait pas il partira point...

je suis plus triste pour chantome qui a trainé les blessures alors qu'il a tout pour s'imposer, j'espère qu'il ne partira pas l'année prochaine, je le verrait bien de le 3 du milieu ( motta-chantome-matuidi ou sissoko ou bodmer face à une petite équipe )

je suis aussi triste pour sakho mais maitenant, il doit prouver qu'il est top sinon, on aura un meilleur qui s'imposera... c'est le foot...
Buddy a raison, Gameiro jouit d'une belle côte auprès des journalistes qui font partis du microcosme Ligue 1 (entraîneurs ou anciens joueurs) qui le plaignent plus qu'autre chose sans forcément remettre en cause tout le temps ses performances.

Sur Chantôme amplement d'accord d'autant que le schéma lui conviendrait parfaitement compte tenu de ses capacités de récupération et à se projeter rapidement vers l'avant
pier-rototo Niveau : DHR
lol cet article... assez marrant sachant que, outre ptêtre le match contre valencienne, les auteurs d'article disaient se faire chier devant leur match et que les victoires étaient généralement immérité (notamment contre sainté, pour sur le match...).

dur à suivre
J'ai toujours adoré Menez depuis ses 17 ans quand il était à sochaux, l'ancien entraîneur des espoir disait que Menez est le plus talentueux de la génération 87 c'est dire.
Pastore pour moi est un génie mais qui n'a pas encore le coffre physique ni l'agressivité, il manque de constance mais il est jeune il fera très mal les saisons prochaine.
Nêne on le connait à force un bon joueur mais un très mauvais caractère
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
207 26