1. //
  2. // 8es
  3. // Atlético Madrid-PSV (0-0, 8-7 tab)

Les tirs au but sauvent l'Atlético

Il aura fallu attendre les tirs au but pour départager le PSV Eindhoven et l'Atlético de Madrid. Mais Diego Simeone, survolté, poussera son public pour envoyer ses joueurs, à bout de nerfs, en quarts de finale.

Modififié
742 87

Atlético de Madrid 0-0 (8-7 tab) PSV Eindhoven



Le plan de Phillip Cocu a failli marcher. En 2005, c'est lui qui avait marqué à l'aller, permettant à son PSV de sortir un des plus gros outsiders de la compétition, l'Olympique lyonnais. Plus de dix ans plus tard, celui qui est désormais coach de l'équipe batave a ressorti un plan aux petits oignons pour écarter l'Atlético de Madrid de Simeone. Après un match aller plutôt fermé, il a fait jouer ses troupes à Vicente-Calderón dans un inhabituel 3-5-2, acceptation sans sourciller de la domination madrilène. Tout ça pour une action à l'heure de jeu, au plus fort des attaques des Matelassiers. Une frappe enroulée de Locadia, la première sérieuse des Bataves, déviée in extremis par Oblak sur son poteau. Le ballon revient dans le jeu sur De Jong, qui semblait avoir travaillé son positionnement à l'entraînement. Mais Filipe Luís le contre. Énorme frisson, mais non, il n'y a pas but pour le PSV. Alors Cocu forcera le trait avec une défense à six pendant la prolongation. Mais il fera aussi entrer Narsingh, qui ratera son péno lors de la séance fatidique. Tout le monde avait marqué jusque-là. Et Juanfran se fera une joie derrière de mettre un terme à ce match plein de tensions.

Zoet s'impose rapidement face à Griezmann


Pour ce match, Eindhoven se présente donc à cinq derrière, sans doute pour faire du marquage individuel et contrer l'attaque à deux têtes du second de la Liga. Comme bien souvent depuis le début de l'année 2016, Diego Simeone a choisi d'aligner Yannick Ferreira Carrasco et Antoine Griezmann. Tout pour permettre au Français de briller, comme cela avait pu être le cas à Bernabéu dans le derby madrilène. Au bout d'un quart d'heure, bien servi par Koke dans la surface, Grizi a sa première cartouche, il contrôle et frappe dans la foulée, dans son style caractéristique. Mais Zoet, aussi juvénile qu'imposant, sort bien dans les cages des visiteurs. Le reste de la première mi-temps le confirme, il est dans un grand soir. C'est aussi le cas en face d'Oblak, qui anticipe parfaitement sur la seule incursion du PSV et un centre de Van Ginkel.

Les Sud-Américains mettent des coups


Comme toute bonne formation hollandaise qui se respecte, le PSV a son salopard pour faire dégoupiller les adversaires. Il s'agit d'Héctor Moreno, le Mexicain. Sortir de sa ligne défensive pour pousser Griezmann dans le dos alors que l'arbitre est tourné, se rappeler la grande époque de la WWF avec un coup de la corde à linge sur un Ferreira Carrasco lancé, il ne se refuse rien. En face, c'est l'Uruguayen José Giménez qui s'énerve. Les coups de pied dans la surface adverse sont un prétexte pour monter sur des adversaires, l'attaquant qui traîne trop près de lui se fait marcher sur le pied. Joueur, Diego Simeone n'était pas le dernier pour ce genre de jeu.

Désormais sur le banc, il ne tient pas en place. Il tente à la 55e de forcer les choses avec l'entrée de Torres, mais se ravise un peu 20 minutes plus tard, sortant Carrasco pour la promesse Kranevitter, conscient que ce PSV reste défensif, mais n'a absolument pas peur. Dans les dix dernières minutes du temps réglementaire, Filipe Luís provoque dans la surface, mais ne voit pas l'arbitre lui offrir un penalty. Torres frappe fort dans l'angle, mais Zoet ne laisse pas passer. Il faudra donc en passer par la prolongation. Où les Hollandais sont donc regroupés derrière, dans un 6-4-0. Ce qui veut dire que lorsque Saul Ñíguez parvient à en dribbler trois et à la glisser dans la surface à Griezmann, le Français n'a qu'une fraction de seconde pour frapper. Et c'est toujours sans danger pour Zoet. Il ne s'inclinera que lors de la séance de tirs au but.

  • Résultats et classement de la Ligue des champions
    Retrouvez toute l'actualité de la Ligue des champions

    Par Romain Canuti
  • Modifié

    Dans cet article

    Dégoûté par ce remplacement de Cocu.
    Je vais pas dire que l'Atletico méritait pas mais cette équipe est tellement dégueulasse....
    spacieux_rituel Niveau : DHR
    Note : 2

    par spacieux_rituel le 15/03/2016 à 23:16
    Narshing va rater le sien


    JE VEUX MA MEDAILLE.

    Sinon le stream qui plante pendant les TAB c'est vraiment le truc qui te fait regretter de pas être allé au catéchisme quand t'étais petit...
    read my mind Niveau : National
    Note : -1
    Le PSV a fini cocu.
    Note : 1
    L'article bâcle un peu cette séance de tirs au but : c'étaient des machines tout simplement, incroyables de sang froid. Mention spéciale à Simeone qui demande au stade de faire du bruit après vu que le dernier tireur du PSV était nerveux.

    A part ça j'ai quand même un peu de mal à situer l'Atletico dans la hiérarchie du Top 8 européen, les quarts vont clarifier un peu cela.
    Tout n'était pas incroyable mais un bon match de coupe d'europe, haletant et indécis, après ces huitièmes décevants et insipides dans l'ensemble (à part bayern/juve).
    Note : 1
    J'ai vraiment du mal avec les matchs de l'ATM. Sinon les penos c'est dommage mais c'est comme ca, mais j'aurais préféré voir le PSV en quart plutôt que ces pleureuses. Griezman est il considéré comme un top player? Carrasco lui refait le fion sans problème pourtant.
    Note : -5
    Quel foot dégueulasse de l'atletico. Simeone est vraiment une merde qui est capable de pourrir même le Barca d'aujourd'hui. Y a vraiment pas justice dans le football...

    Griezman nul a chier, Saul et Philippe luis idem.
    Note : 1
    Message posté par Two fesses
    Bah quoi?
    Moi aussi, je fais ça à cette engeance démoniaque!


    Avec des pièces de monnaie ou des cacahuètes ?
    Naturezza Niveau : DHR
    Note : -1
    Message posté par sociopathe
    A part quelques décisions, match pas trop difficile à arbitrer ... mais qu’est ce qu’il est serein Mr. Clattenburg. Toujours bien placé, sûr de lui et ne se laisse pas marcher sur les pieds par des colcheneros coutumiers du fait.
    Godin côté atletico et Zoet côté PSV étaient au dessus du lot ce soir.
    Faut dire à Griezmann qu’un match c’est 90 minutes (120 même des fois).
    C’est quoi cette manière de défendre du PSV ? 3 défenseurs ... 2 latéraux et les milieux qui viennent se greffer entre les centraux et les latéraux ....
    Et sinon rien que pour ces enfoirés je suis joie ce soir : https://twitter.com/UItraSuristic/statu … 0556601344


    Vraiment révoltant. En espérant que la défaite ait gâché le sejour de ces abrutis.
    Note : 1
    Bon entraineur le Cocu.
    Et il est toujours aussi classe
    Face au manque de talent offensif de l'Atleti, est-ce que le PSV aurait du jouer un peu plus le coup en fin de match?
    En sachant qu'un seul but aurait tué l'Atletico...
    Note : 3
    Message posté par Two fesses
    Dégoûté par ce remplacement de Cocu.
    Je vais pas dire que l'Atletico méritait pas mais cette équipe est tellement dégueulasse....


    C'est sûr que là-dessus, c'est pas la meilleure chose qu'il ait faite du match Cocu. La plus "dégeu" des deux équipes c'était peut-être le PSV quand même dans le sens où ils finissent en 6-4-0 quand même. Ils étaient venus pour bétonner et fermer le jeu en espérant avoir une occase et la mettre au fond, ce qui a bien failli arriver ceci dit.

    L'Atlético, ça fait trois ou quatre ans que j'entends dire que ça joue dégeu. C'est sûr, ça n'est pas le Barca avec Suarez Messi et Neymar, où la possession outrancière et chirurgicale du Bayern. C'est une équipe besogneuse qui quadrille admirablement le terrain en ne laissant que peu d'espace à ses adversaires.
    C'est comme tout, les goûts et les couleurs...
    Mais le truc qu'on ne peut enlever à l'Atléti, c'est qu'il a gagné la Copa, la Liga, l'Europa et qu'il a aussi été en finale de Ligue des Champions en 2014. Sur cinq ans, ce n'est pas rien quand tes concurrents sont Séville, Valence, Villareal, le Barca et le Real entre autres... Simeone a des profils de joueurs qu'il affectionne. L'exemple type c'est Juanfran. Le type tu ne le feras pas poser des slips, n'est pas hypra esthétique quand il joue, mais fait des efforts de la première à la dernière seconde, en dosant parfaitement ses allées et venues offensives et défensives.

    Moi, si je ne trouve pas ça toujours très beau en tant que supporter, je considère que ce qu'à fait Simeone à la fois humainement et tactiquement, c'est franchement balaise !
    Message posté par sociopathe
    A part quelques décisions, match pas trop difficile à arbitrer ... mais qu’est ce qu’il est serein Mr. Clattenburg. Toujours bien placé, sûr de lui et ne se laisse pas marcher sur les pieds par des colcheneros coutumiers du fait.
    Godin côté atletico et Zoet côté PSV étaient au dessus du lot ce soir.
    Faut dire à Griezmann qu’un match c’est 90 minutes (120 même des fois).
    C’est quoi cette manière de défendre du PSV ? 3 défenseurs ... 2 latéraux et les milieux qui viennent se greffer entre les centraux et les latéraux ....
    Et sinon rien que pour ces enfoirés je suis joie ce soir : https://twitter.com/UItraSuristic/statu … 0556601344


    Écœurant putain
    Note : 1
    Le niveau d'une équipe entre un 1/8 et un 1/4 de Ligue des Champions peut varier mais, personnellement, je ne donne pas cher de la peau de l'Atlético. Beaucoup trop faible offensivement pour inquiéter des équipes comme le Barça, le Bayern, le PSG ou encore un Real Madrid à 100%.

    Wait and see, mais l'Atlético semble être au bout de son quinquennat historique !
    Message posté par MetekoO
    C'est sûr que là-dessus, c'est pas la meilleure chose qu'il ait faite du match Cocu. La plus "dégeu" des deux équipes c'était peut-être le PSV quand même dans le sens où ils finissent en 6-4-0 quand même. Ils étaient venus pour bétonner et fermer le jeu en espérant avoir une occase et la mettre au fond, ce qui a bien failli arriver ceci dit.

    L'Atlético, ça fait trois ou quatre ans que j'entends dire que ça joue dégeu. C'est sûr, ça n'est pas le Barca avec Suarez Messi et Neymar, où la possession outrancière et chirurgicale du Bayern. C'est une équipe besogneuse qui quadrille admirablement le terrain en ne laissant que peu d'espace à ses adversaires.
    C'est comme tout, les goûts et les couleurs...
    Mais le truc qu'on ne peut enlever à l'Atléti, c'est qu'il a gagné la Copa, la Liga, l'Europa et qu'il a aussi été en finale de Ligue des Champions en 2014. Sur cinq ans, ce n'est pas rien quand tes concurrents sont Séville, Valence, Villareal, le Barca et le Real entre autres... Simeone a des profils de joueurs qu'il affectionne. L'exemple type c'est Juanfran. Le type tu ne le feras pas poser des slips, n'est pas hypra esthétique quand il joue, mais fait des efforts de la première à la dernière seconde, en dosant parfaitement ses allées et venues offensives et défensives.

    Moi, si je ne trouve pas ça toujours très beau en tant que supporter, je considère que ce qu'à fait Simeone à la fois humainement et tactiquement, c'est franchement balaise !


    La différence, c'est que le PSV a le budget de Sainté, des joueurs très jeunes et joue la C1 pour la première fois depuis 2008.
    Note : 1
    Putain je me prend -2 parce que je bande pas sur le catenaccio...
    Message posté par Two-Face
    Bon entraineur le Cocu.
    Et il est toujours aussi classe


    Cocu, je suis pas étonné qu'il soit un bon tacticien, quand il était joueur du Barca je l'appelais le one man team, capable quasiment d'évoluer à tous les postes.
    Note : 2
    Message posté par AnalDeRey
    Je veux bien me prendre des -1 mais si on me repond.

    Je veux revoir les grandes ames du football persistant à dire que la Juve (qui ne passe pas en quart) et l'ATM (qui joue le match de sa vie contre le PSV) defoncent le PSG


    Il faut pas se baser sur ce match, le PSG ne jouera surement pas comme le PSV ce soir, et la force de l'atletico réside dans les contres attaques.
    Donc bien que plus fort que le PSV, le PSG est un club qui convient mieux a l'Atletico
    Message posté par .Pelusa.
    Justement. A l'instar de Cocu-joueur qui pouvait évoluer à tous les postes ou presque, Cocu-entraîneur me semble (du peu que j'ai vu) capable de faire jouer ses équipes de presque toutes les façons possibles.

    Rien à voir entre la partition de ce soir et celle du match aller, c'est impressionnant.

    (Et ça casse toute la théorie de SoFoot sur les raisons de l'échec de Sagnol, comme quoi les jeunes joueurs ont besoin de schémas tactiques immuables)


    C'est totalement faux et on l'a vu avec Van Gaal qui a toujours pu déployer des équipes origamiques avec des jeunes et jamais avec des vieux.
    Non mais si on laisse Cocu travailler sans perdre plus de 2 joueurs par saison, je suis convaincu qu'il peut remettre le PSV en demie.
    Je pense qu'ils peuvent être encore plus forts, l'an prochain, s'ils ne perdent que De Jong et Willems, le remplaçant de Willems est déjà bon et le recrutement de Vincent Janssen, ça peut donner encore plus de force.
    Note : 2
    Message posté par AnalDeRey
    Je veux bien me prendre des -1 mais si on me repond.

    Je veux revoir les grandes ames du football persistant à dire que la Juve (qui ne passe pas en quart) et l'ATM (qui joue le match de sa vie contre le PSV) defoncent le PSG


    Je ne t'ai pas mis -1 parce que depuis le nouveau système de notation, j'ai abandonné, mais je veux bien tenter de te répondre.

    Beaucoup de gens ne voient que deux à trois matchs de l'Atlético par saison et s'arrêtent sur une équipe qui tue le football, laide à regarder jouer lors des matchs couperets, incapable de bouger les petits et forcée à des coups de pute contre les gros.

    Je grossis le trait, mais l'Atlético c'est bien plus que ça. Et je pense que le PSG serait beaucoup plus à l'aise en tirant Wolfsburg, le Benfica ou le Real que l'Atlético.

    Déjà parce que laisser le ballon à l'adversaire, les colchoneros savent faire et très bien faire même. Paris aime s'engouffrer dans les espaces laissés dans le dos de la défense, notamment sur la "spéciale" décalage dans le couloir gauche, centre au cordeau de Maxwell et but de Zlatan. Or, l'Atlético ne laisse que rarement des espaces dans son dos.

    Ce n'est pas pour rien que niveau stats cette équipe est la meilleure défense d'Europe. Entre des latéraux rompus aux joutes européennes et une paire de centraux qui se connaissent vraiment par coeur, t'as quelque chose de vraiment pas mal. Devant, c'est vrai que ça peut pêcher, mais tu as quand même de bons joueurs entre Griezmann, Carrasco, Correa, Vietto, Torres, Oliver Torres...

    Donc sans aller dire que le PSG va se faire fister ou quoi, s'ils tombent sur l'Atlético, je pense que ce sera bien plus dur que ce que Chelsea a pu offrir comme opposition.

    Je peux me tromper, je ne revendique pas science infuse, mais l'Atlético n'est pas un morceau à prendre plus à la légère qu'un autre arrivé en 1/4 de Champion's League.
    Message posté par MetekoO
    Je ne t'ai pas mis -1 parce que depuis le nouveau système de notation, j'ai abandonné, mais je veux bien tenter de te répondre.

    Beaucoup de gens ne voient que deux à trois matchs de l'Atlético par saison et s'arrêtent sur une équipe qui tue le football, laide à regarder jouer lors des matchs couperets, incapable de bouger les petits et forcée à des coups de pute contre les gros.

    Je grossis le trait, mais l'Atlético c'est bien plus que ça. Et je pense que le PSG serait beaucoup plus à l'aise en tirant Wolfsburg, le Benfica ou le Real que l'Atlético.

    Déjà parce que laisser le ballon à l'adversaire, les colchoneros savent faire et très bien faire même. Paris aime s'engouffrer dans les espaces laissés dans le dos de la défense, notamment sur la "spéciale" décalage dans le couloir gauche, centre au cordeau de Maxwell et but de Zlatan. Or, l'Atlético ne laisse que rarement des espaces dans son dos.

    Ce n'est pas pour rien que niveau stats cette équipe est la meilleure défense d'Europe. Entre des latéraux rompus aux joutes européennes et une paire de centraux qui se connaissent vraiment par coeur, t'as quelque chose de vraiment pas mal. Devant, c'est vrai que ça peut pêcher, mais tu as quand même de bons joueurs entre Griezmann, Carrasco, Correa, Vietto, Torres, Oliver Torres...

    Donc sans aller dire que le PSG va se faire fister ou quoi, s'ils tombent sur l'Atlético, je pense que ce sera bien plus dur que ce que Chelsea a pu offrir comme opposition.

    Je peux me tromper, je ne revendique pas science infuse, mais l'Atlético n'est pas un morceau à prendre plus à la légère qu'un autre arrivé en 1/4 de Champion's League.


    Merci
    Note : 1
    Message posté par read my mind
    T'es conscient que ATM en diminutif pour l'atletico signifie aussi ass to mouth , je sais pas si c'est volontaire vu ton pseudo enfin bref au cas où tu sais:)


    Quelle culture tu as
    J'ai pas vu le match mais je connais le niveau de l'Atleti et il est très élevé. Pas dans l'esthétisme certes, mais dans l'efficacité c'est une machine de guerre.

    Du coup, peut-on dire que le PSV a aussi une bonne équipe ? Je pense qu'on ne parle pas assez de Philip Cocu... Et si c'était lui, le tur-fu du Barça ?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    La bataille de Bramall Lane
    742 87