1. // Coupes d'Europe
  2. //

Les tireurs de penaltys à la peine en C1

Modififié
0 10
Il est loin le temps où l'on pleurait dès que l’arbitre désignait le petit point blanc.

En Ligue des champions, le penalty devient une situation de moins en moins dangereuse. Sur les dix-neuf sifflés cette saison en C1, seulement neuf ont été convertis. Soit moins d’un sur deux (47,37%), le pire pourcentage depuis dix ans.

Lors de cette troisième journée, Neymar, Lacazette et Insigne ont tous les trois manqué un penalty, contrairement à André Silva, Miroslav Radović, Eduardo Salvio et Edinson Cavani. L’année dernière déjà, le taux de conversion des penaltys avait baissé significativement, avec vingt-cinq buts pour quarante-trois tirs (58,14%), par rapport à l’édition 2014-2015 (79,49%).

Certains loupés avaient même coûté cher, comme le penalty manqué de Müller en demies contre l’Atlético et celui de Griezmann sur la barre en finale.

Diego Alves aime ça.
RR
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Note : -1
Peut-on faire le lien entre les pénaltys loupés et cette tendance à la course d'élan de trisomique hémiplégique cul de jatte ?
Je me suis fait exactement la même réflexion... peut être que le bon vieux penalty en force ras le poteau doit redevenir à la mode.

Peut être aussi que ça met en évidence, une meilleure allonge des gardiens et des réflexes plus élevés?

Ou peut être ce lié au ballon ? (je dis ça pas vraiment en plaisantant, après tout on a vu certains ballons changer radicalement le style des coups francs).
Pour moi, la course d'élan semble effectivement être un facteur. Je me souviens que Balotelli, déjà il y a deux ou trois ans, les tirait avec une course d'élan interrompu, et attendait que le gardien choisisse son coté avant de tirer, alors que le tir était pourtant assez facile à arrêter, SI le gardien n'était pas déjà parti. Il avait eu une série ininterrompue de pénalties réussis assez prodigieuse. Mais depuis quelques temps, les gardiens attendent le tireur, ce qui réduit considérablement l'efficacité des tirs où le tireur attend le gardien parce que généralement les tirs sont moins bien placés et moins puissants (ce qui n'était jusqu'alors pas un problème puisque les gardiens sautaient en avance et il suffisait de tirer de l'autre côté). C'était le cas de Müller en demie de C1 (et globalement pour bon nombre de pénalties tirés), c'était cette fois le cas de Neymar.

A l'inverse, Pogba avait hier aussi une course d'élan étrange mais il n'a pas interrompu son geste et le tir était parfait.

Mais je pense que cette ruse de la course d'élan interrompue est vraiment inefficace dès lors que les gardiens attendent le tir et ne partent pas en avance. Je pense que l'idéal reste le classique "tir en force au ras du poteau", comme le fait bien Ronaldo.

Enfin, les tirs en force et en hauteur sont toujours dangereux puisqu'ils risquent davantage de s'envoler (cf. Griezmann et Trézéguet) mais le gardien ne peut généralement rien pour eux. Je me souviens de la finale de C1 2011-2012 à Munich où les joueurs de Chelsea avaient tiré avec énormément d'efficacité, presque systématiquement en force et en hauteur (d'autant plus efficace que Neuer plonge toujours au sol, comme en atteste les tab contre l'Italie).
zinczinc78 Niveau : CFA
Les exemples sont nombreux de joueurs qui ont pendant une période utilisé une course d'élan interrompue pour tirer un péno. Je retiendrais surtout CR7 et Hazard.

Je me souviens de Cristiano qui rate son tab en finale de C1 dcontre Chelsea, justement parce que Cech attend avant de partir. Depuis, CR7 est revenu à l'ancienne méthode.

C'est encore plus flagrant chez Hazard, qui les a (il me semble) tous mis au fond lors de la saison 2014-2015 avec une course d'élan stoppée. Dès le début de la saison suivante, il manque les deux premiers, les gardiens l'ayant de toute évidence étudié à la video. Depuis, il s'est remis à les tirer en force (souvent en hauteur).
blue_army Niveau : CFA2
ah oui les tirs de chelsea etait exellent lors de cette seance de tir au but , de toute façon un chelsea qui a un penaltyà l'époque etait forcement un but avec lampard
Bien dit. Quant à Pogba il s'est plutôt bien foutu du monde, il a commencé sa couse en mode Zaza, et au lieu de mettre son temps d'arrêt habituel il a envoyé une grosse accélération sur 1 petit mètre, au final ça a donné une frappe surpuissante (compte tenu de l'élan je veut dire) plutôt bien placée. Même si le gardien plongeait du bon côté, la sortir aurait été très compliqué.
GeronimoHous Niveau : District
J'ai pensé à la même chose.

Les mecs ne savent plus tirer les penaltys ca en ai désespérant!

Avant tu prenais 5 pas d'élan, 45° de course et une bonne mine et tu tergiversais pas 25 secondes à savoir où tu allais taper!

Après je pense que les gardiens font également de plus en plus de travail spécifique sur ce point puisque le nombre de penaltys explose ces dernières années, vu que les mecs à la moindre touchette s'effondre et que les arbitres "au cas où" sifflent penalty!
6 réponses à ce commentaire.
GENERAL DE GOAL. Niveau : Ligue 2
peut -on aussi penser que les gardiens ont beaucoup evolués dans ce domaine?(quand les tires sont cadrés)

pour neymar on voit que le gardien reste debout jusqu'au dernier moment et destabilise le tireur dans son choix.

les lauriers reviennent rarement aux gardiens et c'est dommage


"Il est loin le temps où l'on pleurait dès que l’arbitre désignait le petit point blanc."

Hahaha, c'est une blague ? On n'a jamais autant chouiné !
Je pense que les gardiens se sont tout simplement adapté à la façon de temporiser des tireurs, et quand le gardien ne plonge pas dès le départ(en plus, il gagne quelques cm pendant la temporisation, toujours utile pour boucher l'angle), ses chances d'arrêter les pénos augmentent considérablement.
En réaction, les attaquants vont sûrement revenir à l'ancienne méthode, avec moins de contrôle mais aussi moins de chance de voir son péno stoppé ou s'envoler (la panique quand tu vois que le gardien ne mort pas).
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Zaza ne doute pas
0 10