Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options

Les têtes sont dangereuses pour la santé

Modififié
L'an dernier, les États-Unis nous avaient montré qu'ils pouvaient être à la pointe sur le football.

Dans le cadre de la prévention contre les commotions cérébrales, la Fédération américaine de football avait décidé d'interdire aux enfants de moins de dix ans de faire des têtes à l'entraînement et avait limité leur nombre pour les enfants entre onze et treize ans.

Si la décision semblait surprenante au moment de l'annonce, une étude confirme l'impact sur la mémoire des têtes dans le football. Dans une étude réalisée par des chercheurs de l'université de Sterling et publiée dans EBioMedicine, les scientifiques ont montré que les performances de mémorisation lors des tests étaient réduites de 41% à 67% suite à des têtes à répétition et cela durant 24 heures.

Pour les besoins de la recherche, les scientifiques ont simulé, à l'aide d'une machine, la vitesse et la force d'une balle lors d'un corner. Ils ont également demandé à des footballeurs d'effectuer une série de vingt têtes.


Le Dr Magdalena Ietswaart, une des neuroscientifiques qui a conduit l'enquête, a répondu à la BBC sur les conséquences des têtes dans le football. « Bien que les effets soient temporaires, nous pensons qu'ils sont significatifs pour la santé du cerveau, surtout si cela arrive régulièrement comme c'est le cas pour les footballeurs. Vu le nombre de personnes pratiquant ce sport dans le monde, je pense que c'est important qu'ils sachent ce qu'il se passe dans le cerveau et les effets durables que cela peut avoir.  »

Bientôt le port du casque obligatoire dans le football ? CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Partenaires
Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur