En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Les têtes interdites aux enfants de moins de dix ans en Angleterre ?

Modififié
Quand les Anglais s'inspirent des Américains.

Depuis un an maintenant, la Fédération américaine de football a interdit aux enfants de moins de dix ans de jouer de la tête à l'entraînement comme en match. Une idée qui pourrait arriver en Angleterre. C'est en tout cas ce que souhaite activement l'Association des footballeurs professionnels (PFA) qui a demandé à la Fédération anglaise de football d'instaurer la même interdiction que les Américains au sujet des coups de casque afin de prévenir les risques de commotions cérébrales.

Pour justifier sa demande, la PFA utilise l'étude réalisée par des chercheurs de l'université de Sterling qui montrait que les performances de mémorisation étaient réduites de 41% à 67% suite à des têtes à répétition et cela durant 24 heures. Le directeur de la PFA, Gordon Taylor, s'est exprimé à ce sujet au Telegraph : « Je pense que cela doit être une considération sérieuse. Ce n'est pas juste une réaction impulsive. Ce serait une réaction logique qui prendrait compte des nombreuses preuves venues des différents sports et dans une moindre mesure dans le football. »


Si en effet, les joueurs de football américain sont les plus touchés par ce phénomène de commotions cérébrales, les footballeurs ne sont pas à l'abri non plus. Ancien attaquant de West Bromwich Albion, Jeff Astle est décédé en 2002, à l'âge de cinquante-neuf ans, d'une encéphalopathie traumatique chronique due notamment aux nombreuses têtes qu'il a effectuées durant sa carrière de footballeur.

Faisant partie de l'équipe médicale qui a fait des recherches sur la mort de Jeff Astle, le médecin Willie Stewart partage totalement l'avis de la PFA comme il l'a déclaré au Telegraph : « Si je mettais des gants de boxe et que j'allais dans une école frapper à la tête des enfants, avec la même force qu'un ballon de football, j'irai en prison. En revanche, si je prenais un ballon et que je faisais la même chose, je serai entraîneur. »

À méditer. SO
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9 vendredi 19 janvier L2 : Les résultats de la 22e journée 4
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
vendredi 19 janvier Un club espagnol offre un maillot à tous les bébés nés en 2018 3