En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 25 Résultats Classements Options

Les tauliers de retour

Après avoir fait le pari de la jeunesse, Mano Menezes compte sur l'expérience de Maicon, Lucio et Elano pour affronter l'Écosse, à Londres, le 27 mars prochain.

Après deux défaites contre leur bête noire à Saint-Denis et contre leurs meilleurs ennemis argentins à Doha, les Brésiliens ont intérêt à redresser le tir. Pour affronter l'Écosse à l'Emirates Stadium de Londres le 27 mars, Mano Menezes a décidé de muscler son arrière-garde en rappelant Maicon et Lucio pour la première fois depuis la Coupe du Monde en Afsud.

Jusque-là, le sélectionneur avait justifié la non-convocation des deux vieux briscards nerazzurri en arguant qu'il connaissait déjà leur niveau et qu'il n'éprouvait pas le besoin de les tester dans l'immédiat. Cela dit, en raison de leur âge canonique (trente-deux printemps pour Lucio et trente piges pour Maicon), on est en droit de se demander s'ils ont vraiment un avenir dans cette équipe fortement rajeunie depuis que Mano est aux commandes. Mine de rien, la Coupe du Monde, c'est dans quatre ans et ce sera à domicile pour la Seleção.

Et quand on voit les performances des jeunots David Luiz et Thiago Silva (vingt-trois et vingt-six ans), on se dit qu'il aura du mal à les déloger de la charnière centrale pour le Mondial 2014. « C'est difficile de répondre aujourd'hui à la question de savoir si j'y serai ou pas. Cette réponse, je vais la donner sur le terrain. De nos jours, un joueur de trente-deux ans et un joueur de vingt-cinq peuvent avoir un rendement similaire. Ça dépend de l'état de forme du moment » , affirmait Lucio au site Globoesporte.com. Visiblement soulagé d'avoir enfin été rappelé après cinq matchs sans nouvelles du coach, il se dit même « encore plus heureux que la première fois » qu'il a été convoqué.

Copa américa et JO en attendant 2014

Maicon, lui, n'a pas l'air de se poser trop de questions. A quelques jours de l'annonce de la liste du match contre l'Écosse, il affichait déjà sa sérénité : « Mano est allé nous voir en Italie pour nous expliquer la situation. Il nous a assuré que tout ce que nous avions fait en équipe nationale ne serait pas effacé du jour au lendemain » . Au poste de latéral droit, même si Rafael joue régulièrement à Manchester et si Mariano montre de belles choses avec Fluminense, Dani Alves, titulaire depuis le début de l'ère Menezes, est son seul concurrent crédible à l'heure actuelle.

En plus des deux Intéristes, Mano a aussi rappelé un autre homme de confiance de Dunga soit Elano, qui s'est refait une santé depuis le début de l'année à Santos. Avec son club formateur, il est en tête du classement des buteurs du championnat pauliste avec huit pions en dix matchs.

Au vu de ces retours, on pourrait se dire que le sélectionneur a laissé tomber sa politique de rénovation. Mais à y regarder de plus près, on s'aperçoit plutôt que l'ancien coach des Corinthians prépare une transition en douceur. Et surtout, il doit penser à toutes les échéances qui se profilent à l'horizon. La Coupe du Monde, c'est bien gentil, mais en juillet, il y aura la Copa América en Argentine. Pas question de se faire ridiculiser en présentant une équipe inexpérimentée chez le voisin honni.

Deux Lucas au milieu


Cela dit, il doit aussi roder la classe biberon pour préparer les JO de Londres, pour tenter de gagner le seul titre important qui manque encore à la Seleção. Là encore, Mano a tout prévu. Pour le match contre l'Écosse, il a laissé de côté Robinho, titulaire lors de toutes les rencontres sous ses ordres et auquel il avait même confié le brassard de capitaine. Officiellement, il a décidé de se passer du Milanais « pour lui donner du repos » . Mais en fait, il cherche peut-être aussi à tester d'entrée le trio magique qui pourrait amener le Brésil à la médaille d'or en 2012. En plus de Neymar et Pato, il a fait aussi appel à un autre grand espoir : Lucas. Pas celui de Liverpool, lui aussi convoqué, mais un dribbleur fou de 19 ans, qui a explosé la saison dernière avec le São Paulo FC. Il a aussi éclaboussé de toute sa classe le championnat d'Amérique du Sud des moins de 20 ans, notamment grâce à un triplé d'extraterrestre lors de la victoire 6-0 lors du match décisif contre l'Uruguay. Son entente avec la starlette Neymar pourrait bien faire des étincelles.

En attendant, Mano a aussi appelé deux autres nouvelles têtes : Henrique, milieu récupérateur de Cruzeiro et Jonas, meilleur buteur de dernier championnat brésilien avec Grêmio, parti à Valence au mercato d'hiver. Jeunes loups aux dents longues ou vieux briscards sur le retour, ils vont tous devoir faire leurs preuves contre Ferguson et ses sbires pour remettre la Seleção sur le chemin de la victoire.

Louis Génot, à Rio de Janeiro

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


Hier à 15:30 OFFRE SANS DÉPÔT : 10€ gratuits jusqu'à mercredi pour parier chez Winamax !!! jeudi 22 février Pronostic PSG OM : 10€ offerts sans dépôt et 1260€ à gagner
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:19 Génésio : « On est capables de faire des grandes choses » 24
À lire ensuite
Arsenal sans munition