1. //
  2. // Économie

Les supporters, vaches à lait de la Premier League ?

Alors que les droits télé ont explosé et fait de la Premier League le centre économique du foot mondial, les clubs anglais imposent des prix toujours plus élevés à leurs supporters désireux de se rendre aux stades. Et si la passion légendaire des fans britanniques en faisait les victimes idéales d'un racket organisé ?

813 21
À l'aube de la saison 1992-1993 est née la Premier League. En rendant l'élite du football anglais indépendante de la Fédération et de la Ligue pour négocier ses droits télévisés et ses contrats de sponsoring, l'ambition des fondateurs était d'augmenter les revenus des clubs et par conséquent leur compétitivité continentale. Si la feuille de route a été parfaitement tenue – huit trophées européens depuis la création de la Premier League dont quatre Ligues des champions et des droits télévisés qui se chiffrent en milliards -, l'essor du championnat anglais ne fait pas que des heureux. En 2014, les supporters, quelles que soient leurs couleurs, font face au prix croissant des places.

80 euros pour assister à Arsenal-Manchester City


Le 13 septembre prochain, pour le choc entre Arsenal et Manchester City à l'Emirates Stadium, les fans des Citizens devront sortir 64 livres, soit 80 euros, pour pouvoir supporter leur équipe. Déjà l'an passé, les supporters mancuniens avaient manifesté avec une banderole ( « Where will it stop ? » ) et boycotté près de 900 places en raison de billets visiteurs facturés à 62 livres (77 euros). Face à cette situation qu'apaisent à peine les réductions des places pour les plus de 65 ans à 27,5 livres et des moins de 16 ans à 24 livres, les dirigeants de Manchester City ont décidé de faire un geste : subventionner 50% des tickets visiteurs pour les supporters détenteurs d'un abonnement annuel. Mais la démarche du club mancunien n'est encore qu'un grain de sable face à la problématique majeure qu'est devenu le prix moyen des billets en Premier League. Un accord sur trois saisons existe entre la Ligue anglaise, les clubs professionnels et les associations de supporters, et porte sur un investissement de 200 000 livres annuel par club de Premier League pour soutenir financièrement les fans en déplacement.

« Si nous continuons ainsi, les pères ne pourront plus emmener leurs enfants aux matchs »

Ainsi, si City a décidé d'offrir des réductions à ses abonnés, d'autres clubs avancent d'autres méthodes, comme Stoke City qui paie une partie des coûts de transport de ses supporters ou Manchester United qui retire 4 livres du prix de chaque billet extérieur pour ses fans. Ces modestes progrès font suite à des protestations croissantes de l'Association des supporters de football contre l'augmentation continue du prix des billets en PL. Les tickets visiteurs sont tout particulièrement visés, car leur montant est fixé par les clubs hôtes des rencontres. Ainsi, Arsenal fait payer ses billets visiteurs 64 livres aux supporters de City, quand ces précieux sésames sont facturés en moyenne 58 livres par City, 59 livres par Chelsea ou encore 55 livres par Manchester United. Ces prix évoluent en fonction des rencontres, les fans de Norwich n'avaient ainsi payé que 25,5 livres pour se rendre à l'Emirates en 2013-2014, mais ceux des Gunners avaient payé le double au retour...

La Premier League, championnat le plus cher d'Europe


D'une manière générale, une étude du Guardian en 2012-2013 avait montré que la Premier League était le championnat majeur avec les billets les plus chers, Arsenal étant nettement l'équipe la plus chère à regarder jouer de Grande-Bretagne. En juin 2013, un groupe de supporters s'est donc réuni pour marcher devant les locaux de la Premier League en protestation contre le coût croissant des billets en dépit de droits télé faramineux. Si la manifestation - qui a réuni derrière une même cause des supporters traditionnellement rivaux comme ceux d'Arsenal et Tottenham ou de Liverpool et Manchester United - a poussé quelques clubs à geler provisoirement leurs prix, la tendance à l'inflation n'a pas été infléchie. « Si nous continuons ainsi, les pères ne pourront plus emmener leurs enfants aux matchs et l'atmosphère des stades mourra  » expliquait ainsi au Guardian Adam Kearns, un modeste supporter de Liverpool, lors de la manifestation de 2013. La protestation des associations de supporters devant le siège de la Premier League est depuis devenue un événement annuel dont la devise est de faire en sorte que «  le coût du football reste abordable pour tous  » .

Malgré ces hausses de prix, la Premier League s'en sort avec un taux de remplissage des stades à 95% en 2012-2013.

Les réactions des clubs, si elles existent, restent marginales ou purement symboliques. Ainsi, Tottenham, Swansea ou West Bromwich ont gelé le prix des billets pour la saison 2014-2015, Manchester City a fait un effort sur ses abonnements aux prix les plus bas, mais en nombre limité également. En revanche, plusieurs records tombent comme celui de l'abonnement le plus cher, qui vient de passer la barre symbolique des 2000 livres à Arsenal après un gel de trois saisons, alors qu'à Chelsea (1250 livres) et Manchester United (950 livres), il est gelé depuis quatre saisons désormais. Les différentes statistiques sur les prix de la Premier League révèlent Londres comme la ville la plus chère, avec Arsenal, Tottenham et Chelsea en trio de tête.

1992, l'année charnière


Cette évolution des prix a pris toute sa mesure en 1992 avec la création de la Premier League et l'augmentation des droits TV, la modernisation du championnat anglais et son choix de s'adresser aux classes moyennes plutôt qu'aux supporters historiques et populaires. À titre d'exemple, en 1989-90 à Old Trafford, il y avait encore des tickets à 3,5 livres avant la publication du rapport Taylor sur la sécurité dans les stades (document qui traite des causes de la tragédie d'Hillsborough en 1989). Si on se base sur l'inflation du coût de la vie en Angleterre ces 24 dernières années, ce type de billet serait encore en dessous de 7 livres aujourd'hui. Or, le billet le moins cher à Old Trafford en 2014 coûte 31 livres (785% d'inflation par rapport à 90). En comparaison, à Liverpool, le billet le moins cher en 1990 était à 4 livres, aujourd'hui à 46, soit une inflation de 1150%.

Selon une étude de la BBC en 2014, le prix global des abonnements en première division anglaise depuis 1981 a augmenté de 181% au-dessus du taux d'inflation, la palme revenant à Newcastle (+354%). Malgré ces hausses de prix extrêmes, la Premier League s'en sort particulièrement bien avec un taux de remplissage des stades à 95% en 2012-2013. Le premier signal négatif vient cependant des tickets visiteurs, dont le remplissage a baissé de 10% sur la même période. Pour Kevin Miles, le président de la Fédération des supporters de football (FSF) qui s'était exprimé il y a plusieurs semaines dans le Guardian, l'augmentation continue des prix n'a pas nécessairement fait changer le profil type du spectateur de Premier League, mais l'a plutôt poussé à de plus gros sacrifices pour préserver sa passion : « On suppose que le football est devenu un passe-temps de la classe moyenne, mais ce n'est pas ce que je vois. Je vois les supporters traditionnels qui tirent sur la corde, paient des prix qu'ils trouvent déraisonnables simplement pour faire ce qu'ils aiment. C'est un marché captivant, les clubs peuvent presser les gens dans une proportion qu'aucun autre secteur d'activité ne peut se permettre.  »

Arsenal en tête du classement


Pour rappel, lors de la saison 2013-2014, les abonnements les moins chers de Premier League se trouvaient à Manchester City (299 livres), quand tous les clubs de Bundesliga proposaient à leurs fans des abonnements annuels minimums sous la barre des 200 euros (80 euros au Bayern Munich). A contrario, les pass annuels les plus chers d'Angleterre se trouvaient à Arsenal (1995 livres), suivis de près par ceux de Tottenham (1845 livres) et dans une moindre mesure de Chelsea (1250 livres) et Fulham (999 livres). Quant au ticket pour un match, les plus bas prix se pratiquaient à Newcastle (15 livres), Aston Villa, Hull City, West Bromwich et Fulham (20 livres), ce dernier club offrant les places les moins chères de Londres. En revanche, pour assister à un match à Stamford Bridge, il était impossible de débourser moins de 41 livres. Quant aux spectateurs les moins regardant sur les prix, ils pouvaient dépenser 126 livres sur un seul match des Gunners d'Arsenal. À l'échelle européenne, une étude commanditée pour la même saison par la BBC et également publiée par le Guardian avait révélé qu'au classement des abonnements les moins chers dans les quatre grands championnats européens (Angleterre, Allemagne, Espagne, Italie), 17 clubs anglais faisaient partie du top 20 des clubs les plus onéreux et donc les moins accessibles aux petites bourses. Le supporter anglais étant un passionné, il paie d'abord et se plaint après...

Par Nicolas Jucha
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Marrant l'argument "les pères ne pourront plus amener leurs enfants au stade".
C'est aussi très souvent l'argument avancé pour justifier l'augmentation des prix parce que le pauvre et sale et violent.
La fin des déplacements de supporteurs en Angleterre (et ailleurs, en L1 par exemple), je ne suis pas sûr que ce soit une chose qu'ils veulent changer. il me semble même que c'était plus ou moins un objectif à peine caché quand ils ont décidés de nettoyer les stades anglais.

Sinon, ils me font doucement rigoler à se plaindre des prix.
Ils veulent qu'on leur montre la facture d'un supporteur de canapé de L1? on reparlera de la rentabilité de l'investissement ensuite.
Quand tu y réfléchis et que tu te dis que c'est pour payer le salaire de type comme Ben Arfa ... ça fait mal ...
Message posté par Patate
Marrant l'argument "les pères ne pourront plus amener leurs enfants au stade".
C'est aussi très souvent l'argument avancé pour justifier l'augmentation des prix parce que le pauvre et sale et violent.


C'est quand même une vérité sociale, t'as plus de pauvres sales et violents (en public) que de riches.

Signé un pauvre en rémission.
bah faut se faire payer les abonnements par la caf comme dans le nord ou a marseille
Message posté par toumou
bah faut se faire payer les abonnements par la caf comme dans le nord ou a marseille


De nos jours, sûr qu'ils claquent tout ce bon pognon en smartphones ou en consoles de jeux (pour jouer avec le PSG sur FIFA).

Triste époque.
Message posté par Baldecko
Quand tu y réfléchis et que tu te dis que c'est pour payer le salaire de type comme Ben Arfa ... ça fait mal ...


Ca me fait penser qu'à la fin du mois, il faut que je fasse mon chèque pour Thiriez.
C'était un article vraiment très intéressant, merci Sofoot. Si c'était comme ça en France, les stades seraient souvent à moitié vides.
Arsenal s'est fait construire un stade flambant neuf, ce qui peut expliquer en partie ces prix. Mais maintenant qu'ils ont fini de le payer, non seulement c'est trop cher mais en plus ils sortent les millions à la pelle comme si le club ne s'était pas serré la ceinture pendant plusieurs années... En plus, ils ont des contrats records, comme avec Puma. Pourtant, 2000£ d'abonnement annuel.
Avec le prix des joueurs à acheter (pour les grands clubs) et les salaires parfois exorbitants, il ne faut pas s'étonner de tels prix. Les infrastructures du club et tout le business autour peut aussi l'expliquer. Les clubs sont devenus de grosses entreprises, voire des multinationales comme Manchester United ou le Real Madrid.
C'est pour ça que les "gros" passent au travers du Fair Play financier puisqu'ils se remplissent les poches et apparaissent "à l'équilibre" alors que fortement endettés. Ce sont les supporters qui paient : places, maillots...
Le foot business devient totalement fou.
rp.bourque Niveau : DHR
Ce serait vraiment une bonne chose qu'il n'y ait plus d'exclusivité de retransmission télévisée, et sans doute, du coup, que les clubs se financent sur les places de match. Ca me semble être un business-model beaucoup plus sain.
La Premier League, ce disneyland pour touristes asiatiques et petits bourgeois...
Bonjour, je vous lis depuis un petit moment mais c'est la première fois que je poste sur le forum.

Je me suis donc inscrit pour dire (et m'indigner) que ce phénomène ne touche pas que la PL, mais aussi d'autres championnats européens.

SoFoot traite souvent des prix abusifs affichés en Angleterre, où globalement les prix en général et la vie est chère, mais les prix sont les mêmes en Espagne !

Etant supporter de la Sociedad, je compte plus de 90€ pour aller voir un match contre une tête d'affiche (Barcelone, Madrid, LdC...) et au moins 40 voire 50€ pour des rencontres contre des équipes comme Villareal, Valence, ou même Grenade (40€ la saison passée).
L'Espagne est connue pour ses prix attractifs, mais pour aller au stade, c'est une autre histoire...

Tout ça pour dire que oui la PL c'est cher, mais regardez ailleurs aussi bordel !
Kachkar Reviens ! Niveau : DHR
Le football anglais est en train d'oublier d'où il vient, il ne sait donc pas où il va, car sociologiquement si les pauvres (et leurs enfants, en effet) ne vont plus au stade et qu'ils sont remplacés par des wannabe quadras célibataires, et bien ces enfants de pauvres n'iront plus au stade, ils regarderont le football avec un oeil exterieur, inaccessible, et auront donc de moins en moins envie de sacrifier leur jeunesse pour devenir joueur pro.

Leur équipe nationale déjà en décrépitude va encore plus couler, mais ces gros lards plein de fish&chips façon bobo auront plein de stars internationales à voir jouer. On n'a que ce qu'on mérite, et ils vont l'avoir bien profond.
Milan_forza18 Niveau : CFA
Un championnat montée de A-Z
Milan_forza18 Niveau : CFA
Un championnat monté de À-a Z qui n'a plus aucune authenticité !!
Très bon article. Très intéressant même s'il faut tempérer l'analyse sociale qui en découle et l'aseptisation des stades. Cela a une influence, oui, mais pas uniquement.

Pour ceux que ça intéresse, ces deux sites en parlent (gros coup de coeur pour les deux)

Saga sur la naissance de la Premier League qui explique un peu tout (c'est tellement complet, ce mec est un génie) : http://cahiersdufootball.net/blogs/teen … league-13/

Comparaison entre la Premier League et l'Empire Britannique : http://www.hat-trick.fr/la-premier-leag … itannique/
Message posté par patrontom
Les parigots ont enclenché la même manœuvre dans l'indifférence quasi générale et l'aveuglement des moutons qui leur servent de fans, trop abruti par la présence de leurs starlettes pour réfléchir un peu au chemin que prend "leur" club.


"Les parigots" (bis) t'emmerdent...
On avait la terre entière liguée contre les supporteurs du PSG (la ligue, les médias, les politiques de tous bords, les présidents de clubs et souvent même leurs supps en dépit de quelques manifestations sporadiques de soutien, les préfets, la police, la mairie de Paris etc

On s'est battu et on a logiquement perdu vu que lorsqu'il s'agit du PSG tout le monde se torche avec le droit...
Certains ne reviendront jamais plus, beaucoup sont devenus supporteurs de canapés et d'autres sont devenus de sympathiques collabos (je plaisante, disons de sympathiques pragmatiques)

Bref, même en faisant régner la terreur via des actions terroristes massives, on le perdait ce combat.
Alors je ne sais pas... Tu dois au moins être Batman pour te permettre d'ouvrir ta gueule comme ça.
L'offre stagne mais la demande augmente, c'est la bête logique économique. Puis bon les supporters de Londres ne me feront pas pleurer, ils sont noyés sous le choix, moi je suis condamné à voir des tocards de CFA (je devrais même être rémunérés pour encourager certains...) le club de L1 le plus proche étant à 1h30 de bagnoles.
Message posté par Kachkar Reviens !
Le football anglais est en train d'oublier d'où il vient, il ne sait donc pas où il va, car sociologiquement si les pauvres (et leurs enfants, en effet) ne vont plus au stade et qu'ils sont remplacés par des wannabe quadras célibataires, et bien ces enfants de pauvres n'iront plus au stade, ils regarderont le football avec un oeil exterieur, inaccessible, et auront donc de moins en moins envie de sacrifier leur jeunesse pour devenir joueur pro.

Leur équipe nationale déjà en décrépitude va encore plus couler, mais ces gros lards plein de fish&chips façon bobo auront plein de stars internationales à voir jouer. On n'a que ce qu'on mérite, et ils vont l'avoir bien profond.


Le foot anglais n'a pas oublie d'ou il vient - The Championship, League 1, League 2 et non league, nous savons bien d'ou on vient et ce qu'il représente. The Premiershite a oublie ses racines, sa culture et le fait la 'EPL' (je deplore cette pseudo) a besoin de ces championnats autant qu'on a besoin de lui. The Football League et non-league est très accessible.
suzanelache Niveau : Loisir
BONJOUR A VOTRE ATTENTION
Vous qui êtes à la recherche de prêt d'argent, je ne sais pas comment vous
faire part de ma joie car étant moi même à la recherche de prêt, je suis
tombé sur un Mr d'affaires français. Il m'a octroyé
un prêt de 980.000€ et j'en ai parlé à plusieurs collègues qui
ont également reçu des prêts chez ce monsieur sans avoir de soucis.
Particulièrement à moi, j'ai reçu ma demande de crédit par virement
bancaire en une durée de 48 heures sans protocole et je suis tout à fait
satisfait. Alors j'ai décidé de faire part de cette
opportunité à vous qui n'avez pas la faveur des banques ou qui avaient eu à
faire à des prêteurs malhonnêtes qui ne font qu'abuser de la personnalité
d'autrui; vous avez un projet ou un besoin de financement, vous pouvez lui
écrire et lui expliquer votre situation; il vous aidera s'il est convaincu
de votre honnêteté son email est :

dulonpierre09@gmail.com

Merci
Ouais des types comme Ben Arfa... C'est marrant comme ça change en 6 mois
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
813 21