En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 1 Résultats Classements Options

Les supporters nancéiens interpellent Platini

Modififié
Ça commence à devenir une habitude en Lorraine. Une fois de plus, le derby entre le FC Metz et l'AS Nancy Lorraine, le 18 septembre prochain au stade Saint-Symphorien, se jouera sans supporters visiteurs. Le souvenir du derby du 24 septembre 2013, qui avait vu éclater des incidents dans le parcage nancéien, semble encore hanter les mémoires.

Déjà en mars 2014, le match retour à Marcel-Picot avait fait l'objet de mesures drastiques. Une fois de plus, les autorités ont publié un arrêté préfectoral interdisant « la circulation et le stationnement sur la voie publique de toute personne se prévalant de la qualité de supporter de l'ASNL ou se comportant comme tel » le jour du match aux abords du stade. Les groupes de supporters de l'AS Nancy Lorraine, soutenus par l'Association nationale des supporters (ANS), ont décidé de viser haut, en interpellant le président de l'UEFA, Michel Platini, dans une lettre ouverte. Outre son influence dans le monde du football, les supporters lorrains espèrent toucher la corde sensible chez celui qui a été formé à l'ASNL.

Le communiqué alerte l'ancien capitaine des Bleus sur des mesures qui « deviennent la norme en matière de gestion "à la française" des supporters » . En effet, le FC Metz est l'un des clubs français les plus touchés par ces interdictions « prises de façon unilatérale » , à la fois des supporters adverses à domicile, et de ses propres supporters à l'extérieur. Le 3 août dernier, c'était au tour des Lensois de se voir interdire l'accès à Saint-Symphorien. Par cette lettre ouverte, les supporters lorrains tentent de démontrer au président de l'UEFA que la France est le mauvais élève du foot européen. Ils fustigent notamment des instances qui « refusent la mise en place de l'article 35 de la loi UEFA sur le fairplay financier et la mise en place d'officiers de liaison » . Ils dénoncent aussi le fait que « la "Convention européenne sur la violence et les débordements des spectateurs lors de manifestations sportives et notamment de matchs de football" impose une concertation avec les représentants de supporters n'influence pas plus la position des pouvoirs publics et de la LFP » .


Pour mettre toutes les chances de leur côté, les supporters nancéiens jouent leur dernier atout, celui du cœur : « Nous connaissons l'attachement que vous portez au club de vos débuts. À ce titre, vous pouvez être considéré comme "supporter". Il vous est donc interdit d'approcher le stade de Saint-Symphorien… comme tous les amoureux de l'AS Nancy Lorraine. » Sur la question des supporters, qui de mieux qu'un n°10 pour mener le jeu ? GN
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 6 heures Barton : « 50% des joueurs parient sur les matchs » 18
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 15:40 Une ex-formatrice défonce la goal-line technology (via Brut Sport) Hier à 14:28 Quand Ronaldo planquait de la bière 51 Hier à 12:50 Dupraz quitte le TFC 128 Hier à 11:55 Robinho en route vers Sivasspor 60 Hier à 08:57 Un supporter arrêté après avoir uriné dans la bouteille du gardien adverse 18 dimanche 21 janvier La double fracture de McCarthy 4 dimanche 21 janvier Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 10 dimanche 21 janvier Un gardien espagnol marque de 60 mètres 7