Les supporters du Napoli sont fans de « The Young Pope »

Modififié
3 31

Visiblement, les supporters de Naples suivent attentivement The Young Pope.

Dans la série, l'un des personnages principaux, le cardinal Voiello, secrétaire d'État du pape, est un grand supporter de l'équipe napolitaine. Du coup, les tifosi ont décidé de mêler fiction et réalité en rendant hommage à l'homme d'Église. Hier, lors de la rencontre face à Sassuolo (1-1), ils ont déployé une banderole où l'on peut lire « Cardinal Voiello, l'un des nôtres » .


Seul souci, la série a été filmée avant le départ d'Higuaín à la Juventus. On peut donc apercevoir, dans plusieurs séquences, le cardinal avec des photos de l'Argentin sur son téléphone. Le réalisateur, Paolo Sorrentino, y voit un symbole : « L'Église aborde la loyauté et la trahison. Conserver des images d'Higuaín avec le maillot du Napoli permet de rappeler aux spectateurs ces deux concepts. »

CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Dans cet article

Une banderole "Ciro Di Marzio, uno di noi" aurait été plus drôle.
Ce commentaire a été modifié.
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
Bah lui il n'y a pas besoin de préciser, par contre, Gomorra, ça sent la prochaine saison à Rome, un peu dans le même délire que le film Suburra. J'ai p*tain de hâte !
Ce serait dommage de délocaliser l'action hors de Naples et comme tu le dis, à Rome avec une intrigue qui pencherait sans doute vers la politique, ça ferait doublon avec Suburra (qui va aussi sortir sous forme de série) et Romanzo Criminale.
Cela dit, la question de l'affection de certains napolitains pour les camorristes est sensible.
Dans Gomorra (le roman), Saviano raconte que certains jeunes de Scampia mettaient la photo de Cosimo Di Lauro sur leur portable (le boss local, lui même fils de boss, qui sert de modèle à Genny Savastano dans la série).
Eugène Samonacco Niveau : CFA2
Moi j'ai plutôt lu à l'international. Les voir se frotter à d'autres mafias dans le monde, ça me chauffe : la camorra vs les yakuza *__*
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
Je ne savais pas que Suburra allait être mis au format serie, pas une mauvaise nouvelle ça :cool:

Mais bon quand on voit la fin, de la saison 2, on ne peut que leur faire confiance pour nous régaler !
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
Je kifferai voir ça ! Mine de rien, on entrerait dans un univers à la comics, avec des crossovers mafieux :genial:
Il y a déjà un crossover entre Suburra et Romanzo Criminale avec "Samurai" le dernier survivant de la bande de la Magliana.
Normal c'est De Cataldo qui a écrit les deux.
A priori la série sera sur Netflix en 2017.
read my nullitay Niveau : DHR
Avec une saison dans les hauts-de-seine, et des flashbacks en corse ?
Déjà fait, ça s'appelle Mafiosa et ça boxe pas vraiment dans la même catégorie.
suburra c'est de l'esthetisme indecent du crime organisé...c'est quasiment de la glorification de gros fils de putes...

Gomorra à la base c'est justement réveler l'abjection de la mafia
Tout à fait d'accord pour Gomorra. Saviano n'écrit pas ça pour déconner et on connait les répercussions derrière.
Suburra (comme Romanzo Criminale) effectivement c'est pas le même délire.
Giancarlo De Cataldo faut s'imaginer un mec qui passe son temps en cour d'assises à juger "des gros fils de pute" (comme tu dis) et quand il écrit, la gravité il la laisse au tribunal. Lui sa bouffée d'oxygène c'est de les mettre en scène dans des romans où l'humour noir est toujours présent mais où au final leur connerie les amène systématiquement à s'entretuer (c'est sa morale à lui). Et c'est malheureusement, il colle parfaitement à la réalité: la collusion entre le "milieu", l'extrême droite et les services secrets pendant les années de plomb, la corruption à haut niveau de Mafia Capitale, tout ça est avéré.
Camorra vs Godzilla je signe aussi.

:)
ça tourne un peu en rond gomorra...
Loulou Nic au Lin Niveau : District
Forcément, ça parle de la camorra donc c'est trahison, meurtre, vengeance et on recommence.

Mais c'était plutôt de bonne qualité. Le fait que ça ait été filmé à Naples donne une vraie plus-value. Maintenant je suis pas sûr que les saisons à venir gagnent en qualité.
15 réponses à ce commentaire.
Ce commentaire a été modifié 2 fois.
Scatos, Portos & Adilramis Niveau : DHR
en exclu, spin off foot de gomorra, le casting se dévoile
Eugène Samonacco Niveau : CFA2
hahaha, mine de rien, ça ferait un carton cette série !

(ah on me dit dans l'oreillette que les gens la suive effectivement chaque semaine depuis quelques années déjà sans le savoir ...)
Ce commentaire a été modifié.
Eugène Samonacco Niveau : CFA2
- on a placé un ami à nous à manchester, va le voir, il t'arrangera bien

read my nullitay Niveau : DHR
On rigole, on rigole, mais il a fait claquer un fric monstre à ces clubs, et s'est récupéré des indemnités monstres aussi ...
3 réponses à ce commentaire.
Elle est comment cette série ?
J'ai du mal avec Sorrentino.
Eugène Samonacco Niveau : CFA2
Sorrentino ? il est génial, Il Divo et la Grande Bellezza c'était vraiment bien, Youth un peu moins bien mais quand même très intéressant, parce que ses films sont souvent la narration d'un constat, avec une vraie explication, un cheminement et à la fin, il nous donne sa réponse. On ne perd pas de temps, c'est un cycle qui commence et se finit dans la salle, pas de foutage de gueule qui se finit par une ouverture parce que les mecs n'ont pas assez pensé leur film.
Bref, c'est mon avis, pour Young Pope il faut que je puisse dégager 10h, sûrement ce we.
Ruud t'en parlera certainement mieux que moi, il encense cette série sur le forum Séries.
Je suis tombé sur un passage (justement avec le cardinal grimé de la tête aux pieds de la tenue du Napoli se décomposer devant un match des siens). Du peu que j'en ai vu, l'écriture et la mise en scène semblent d'un très bon niveau. Je vais m'y mettre.
On sent la différence entre un grand cinéaste et un obscure showrunner hollywoodien ou un scénariste hipster de Canal.
Je ne doute pas du fait que Sorrentino soit un grand cinéaste. Simplement, son cinéma ne m'attire pas...
Je ne me souviens pas très bien d'Il Divo, que j'avais vu à la télévision et non au cinéma.
Youth ne m'a fait aucun effet et la Grande Bellezza m'a bien énervé ! Il y a trop de maîtrise pour que la poésie et l'émotion qu'il semble vouloir porter à l'écran fonctionne sur moi. J'ai constamment l'impression que chacun de ses plans est fait pour éblouir le spectateur à tout prix, ce qui porte préjudice au fond (auquel j'adhère) qui finit par être vidé de toute consistance. Il en sort des films creux, esthétisés à outrance. Ensuite, pour la GB, on a beaucoup parlé d'hommage et de clins d'oeil à L Dolce Vita et à Roma. J'y vois un simple pastiche des deux, les scènes explicitement reprises des deux Fellini étant risibles à souhait !
Je confonds souvent Garrone et Sorrentino tant leur parcours se ressemble. Ils se font connaitre avec des films très politiques (Il divo - biopic sur Andreotti pour l'un et Gomorra - le film - pour l'autre) avant de partir sur des films plus personnels se disputant l'héritage de Fellini. Dans Reality, on dirait que les personnages sortent d'Amarcord.
Eugène Samonacco Niveau : CFA2
C'est un napolitain ... avec du goût, esthétiquement parlant, c'est très très rare ^^
Donc pas étonnant qu'il essaie d'impressionner avec chaque plan, comme tu le dis, mais moi j'apprécie, parce que ça ne me rebute pas, au contraire j'ai envie de plonger plus profondément dans l'image. Je n'ai toujours pas vu la Dolce Vita, mais Rome j'en suis amoureux donc voir tous ces plans, c'est mon dièse :)
Sorrentino est un napolitain qui filme Rome (Il divo, La grande Bellezza, Young Pope), Garrone est un romain qui filme Naples (Gomorra, Reality). Ils se partagent leur acteur fétiche (Toni Servillo). Ils ont le même âge, la même gueule, présentent leurs films à Cannes en même temps. En fait c'est une seule et même personne atteinte de schizophrénie!
Haha ! Par contre, je n'ai jamais regardé de Garrone. Amarcord est mon préféré de Fellini, du coup ça m'intrigue. Ils repasseront forcément dans les cinémas, assez vite, j'espère.

@Eugène Samonacco
Tu ne trouves pas que cette "grande beauté", lissée, épurée, avec les incrustations numériques est contre-productive ?
Tu vas avoir un air de déjà-vu en découvrant la Dolce Vita : le pitch est globalement le même que la Grande Bellezza avec un journaliste mondain dans un environnement décadent. La grande différence, c'est que l'aristocratie est devenue moins intellectuelle et plus vulgaire. Sorrentino me semble tout de même plus optimiste que ne l'était Fellini.
Toi qui aimes Roma, ça ne t'a rien fait de voir la Magnani "remplacée" par Fanny Ardant ? :p
Dragged down by the stone Niveau : Loisir
Vu aucune de ses films mais la série est pour moi largement top 10 toutes séries confondues.
Oublie que c'est Sorrentino et jette un coup d'oeil.
D'acc, j'essaierai de trouver du temps alors !
9 réponses à ce commentaire.
Du coup si on résumé les deux dernières brèves sur Napoli, "une équipe d'adolescents" suivi par le cardinal Voiello. Rien de choquant en effet..
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 31