1. //
  2. // Supporter
  3. // SM Caen

Les supporters de Caen privés de local

Modififié
267 5
Malgré une jolie victoire (3-0) de leur équipe sur la pelouse d'Évian TG lors de la première journée de Ligue 1, la saison ne commence pas vraiment de la meilleure des manières pour le Malherbe Normandy Kop (MNK), le principal groupe de supporters du SM Caen (400 membres environ).

Bénéficiant d'un local ( « un très petit espace, sans toilettes, et pour lequel nous payons quand même des charges » , assure le MNK) mis à disposition par la ville depuis quelques années, ces ultras ont récemment appris que la nouvelle équipe municipale (Union de la droite) avait décidé de les expulser de cet endroit. Selon un communiqué posté par les supporters caennais sur le site mouvement-ultra.fr, le maire et ses adjoints reprochent au groupe un « tapage nocturne » et des « jeux de ballons » à proximité du local. « Notre local nous servait à travailler sur les animations en tribune, à réaliser des inscriptions pour les déplacements » , assure Olaf, le président du groupe, à So Foot. « Comme toutes les associations, il est déjà arrivé que l'on fasse des soirées dedans. Mais le problème vient surtout d'un voisin. Notre simple présence le dérangeait. Plus d'une fois, j'ai vu la police se déplacer et constater qu'il ne se passait rien... Un simple barbecue, un simple football dans la rue, tout était source de problèmes. »

Pour Philippe Lailler, adjoint de Joël Bruneau, maire de Caen, le mal est plus profond. « Nous avons avec le Malherbe Normandy Kop de nombreux troubles à l'ordre public, explique-t-il à So Foot. Il y a eu beaucoup de plaintes des riverains, la lassitude de la police municipale suite aux interventions répétées pour les mêmes individus ainsi que la demande de la police nationale qui réclame, elle aussi, la fermeture de ce local. Bien entendu, nous avons retrouvé le bien de la ville dans un état dégradé. Au lieu d'être un lieu de travail, cet espace était réservé à l'alcoolisation des jeunes qui finissent naturellement sur la voie publique. » Cet élu affirme même posséder plusieurs clichés permettant de prouver cela. De son côté, la police de Caen, contactée par nos soins, a déclaré être « étrangère à cette affaire et n'avoir aucun commentaire à faire dessus » . Même son de cloche pour le SM Caen, bien que la direction annonce chercher « des solutions pour aider le groupe » .

Au MNK, on ne comprend pas la stratégie de la municipalité et encore moins les termes employés par l'adjoint au maire. Olaf détaille : « Parler de troubles à l'ordre public lorsque l'on célèbre une montée en Ligue 1, c'est... Avec la mairie précédente, ça se passait très bien. On a déjà eu quelques rappels à l'ordre, mais il n'y avait pas eu mort d'homme. Et quand j'entends parler de dégradation dans le local, ça m'amuse beaucoup... On garde des bouteilles pour les jeter dans le container à verre situé 200m plus loin. Et puisque la serrure a été changée le matin même de notre rencontre avec la mairie et sans que l'on puisse récupérer quoi que ce soit... Concernant l'intérieur du local, il a été repeint par deux artistes, également membres de notre groupe, qui ont réalisé de superbes fresques. Vu leur talent, on peut difficilement parler de dégradations. »

Quoi qu'il en soit, les deux parties semblent toujours prêtes au dialogue. « Comme dans de nombreuses villes de France, c'est au club de football du SM Caen d'organiser la vie des supporters et non l'inverse. À la fin du mois de juillet, le maire a rencontré le MNK avec M. Olivier, maire adjoint aux sports, et moi-même pour définir ensemble l'utilisation d'un deuxième local qui est toujours, pour l'instant, attribué au club. Nous devons nous rencontrer, à nouveau, à la rentrée, pour définir les nouvelles modalités d'utilisation de ce second local » , affirme Philippe Lailler.

« L'autre local dont la mairie parle est juste un local de stockage au stade Michel d'Ornano et on n'y a pas accès pour le moment, ripostent les supporters caennais. À cause de cette situation, on ne peut presque plus rien faire, on ne peut pas bosser sur les tifos... On est, bien sûr, ouvert au dialogue, mais on a moyennement apprécié la manière dont on a été mis dehors, les menaces, les abus de pouvoir. On est un groupe avec un bon esprit, une bonne mentalité, considéré dans toute la ville et n'ayant jamais demandé de subvention... » Avant de poursuivre : « Nous espérons qu'une solution sera trouvée le plus vite possible, ce local étant primordial pour le bon fonctionnement de notre vie associative. Sans celui-ci, sans le soutien de la mairie de la ville que nous représentons fièrement partout en France, notre groupe aura bien du mal à survivre. » AA
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Sans local, j'espère que leur groupe ne va pas caner
parce que maintenant les ultras jouent au ballon et bouffent des merguez ?!

Putain mais foutez les moi au trou ces hooligans-délinquants-tueurs d'enfants-skinhead-arnachistes-punks-terroristes !
Guinness boy Niveau : CFA2
Je les soutiens franchement mais quand même un détail...

Concernant l'intérieur du local, il a été repeint par deux artistes, également membres de notre groupe, qui ont réalisé de superbes fresques. Vu leur talent, on peut difficilement parler de dégradations.

Tout est relatif les gars... j'imagine bien les fresques et les gôuts du maire de droite et de ses adjoints.

Mais sinon courage à eux!
On s'en fout de Caen. Qu'ils retournent sut leur bicyclette de junkies
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
267 5