1. // Corruption à la FIFA

Les sud-américains démentent

0 0
Le scandale se répand dans les hautes sphères du football mondial. En cause, les accusations de corruption dans l'attribution des Mondiaux 2018 et 2022. Un député britannique et le patron de la candidature anglaise David Triesman ont parlé de «  comportements incorrects et non éthiques » de la part de certains membres de la FIFA.

Parmi les personnes citées par Triesman, Jack Warner, président de la CONCACAF, Nicolas Leoz, président de la Confédération sud-américaine, et Ricardo Teixeira, président de la Fédération brésilienne. La réaction de ces derniers ne s'est pas faite attendre, par l'intermédiaire de la Confédération sud-américaine, qui a qualifié Triesman d' « imposteur sans aucune crédibilité » .

Histoire à suivre, avec les révélations de l'enquête du Sunday Times bientôt dévoilée. Car selon le député britannique Damian Collins, le Camerounais Issa Hayatou, vice-président de la FIFA et président de la Confédération africaine, et l'Ivoirien Jacques Anouma auraient été payés pour donner leur vote au Qatar.

FM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Trop de fête au Benfica
0 0