Les secrets du sacre brésilien 94

0 0
L'arrière gauche à patte lourde Branco avait permis à la Seleçao de se qualifier pour les demies contre les Pays-Bas.


Dans les colonnes du Sun, l'actuel dirigeant du Fluminense livre quelques-uns des bons tuyaux ayant permis au Brésil de capitaine Dunga de renouer avec le succès mondial en 1994 : « Mon fils Stefano a été conçu pendant la Coupe du Monde 94 lors d'un jour de repos avec ma femme à San Francisco. Le sexe fait du bien. Cela évacue la tension. Nous n'avions pas gagné la Coupe du Monde depuis 24 ans donc ça ne pouvait pas nous faire de mal. Nous étions très professionnels quand nous avions gagné le Mondial 94. Nous y étions pour le gagner. Boire était autorisé et nous prenions trois ou quatre verres pour nous relaxer. Qu'il y a-t-il de mal à ça ? Si cela avait été un problème, eh bien il n'y aurait plus de football en Allemagne ou en Angleterre, où ils boivent de la bière, ou en Italie, en France et en Argentine où ils boivent du vin. Cela fait partie de la culture » .

Football, alcool et sexe, toujours indissociables...


RB
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Aucun commentaire sur cet article.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Article suivant
Toulalan optimiste
0 0