Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 35 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8es
  3. // Dortmund-Benfica

Les scénarios du match

Dortmund a perdu le match aller contre Benfica sur la plus petite des marges, et sans parvenir à marquer à Lisbonne. Au match retour, le BvB n'a donc pas le choix : il faut gagner par deux buts d'écart ou sortir. Le deal est simple, mais ce n'est pas le seul scénario de ce huitième de Ligue des champions.

Modififié

  • La meilleure défense d'Europe

  • Selon Guardiola, on ne fait pas mieux que Rui Vitória pour l'organisation défensive. L'an dernier, lors de la double confrontation avec le Bayern, Pep a été admiratif du travail fait par l'équipe portugaise pour réduire les espaces, tenir les lignes et surtout ne pas reculer bêtement. Au point de comparer cela au travail du grand Arrigo Sacchi, selon les propos rapportés par Martí Perarnau dans sa biographie du Catalan parue en fin d'année dernière. « C’est une équipe digne d'Arrigo Sacchi, qui a la meilleure organisation défensive d’Europe. Mais ce n’est pas une équipe défensive. [Rui Vitória] place la ligne la plus reculée très haut et fait pression sans arrêter. Il ne laisse pas d’espace entre les lignes. » Dommage pour Dortmund, qui aime plutôt les matchs ouverts aux quatre vents pour des scores fous.



  • Benfica et sa force de frappe à l'extérieur

  • Plus inquiétant encore, cette saison, le club portugais a toujours marqué au moins un but à l'extérieur, en dehors d'une défaite 1-0 sur le terrain de Setúbal fin janvier. Avec le résultat obtenu à l'aller, Benfica connaît donc son programme : jouer comme à l'habitude, et planter la banderille qui met à genou Dortmund dès que possible. Le plus tôt sera le mieux. Quitte à faire comme à Istanbul, plus tôt dans la saison : les Benficistes mènent rapidement 3-0, puis cèdent finalement le match nul à 3-3. Si jamais ils parviennent à prendre trois buts d'avance au Westfalenstadion à la pause, ce huitième sera de toute manière bel et bien plié. Autant accorder trois buts plaisir à l'adversaire.




  • Dortmund et le souvenir de la dernière seconde

  • Avec le désavantage de ne pas avoir marqué lors du match aller, Dortmund peut ainsi craindre d'être en très mauvaise posture si Benfica parvient à planter un but. Toutefois, il y aura toujours un souvenir pour croire au miracle. Les Jaune et Noir ont déjà su se sortir de situations malencontreuses dues à cette règle des buts à l'extérieur. La folle soirée d'avril 2013 hante encore les têtes à Dortmund. Après un triste 0-0 en Espagne, Málaga prend l'avantage à dix minutes de la fin et semble assuré de la qualification. En deux buts dans le temps additionnel – dont un fabuleux cafouillage qui profite à Felipe Santana, hors jeu sur la ligne –, Dortmund arrache sa place au tour suivant. Benfica, si tu mènes, prends garde à toi.


  • Aubameyang va-t-il se battre pour Dortmund ?

  • C'était l'image du match aller : soixante minutes d'un Pierre-Emerick Aubameyang incapable de marquer un but, même sur penalty. Dans la foulée, PEA se fait remarquer pour une virgule sponsorisée en guise de coupe de cheveux (Le BvB est chez Puma, ndlr). Pour les boss de Dortmund, le vase a déjà débordé depuis longtemps avec l'attaquant gabonais et ses sorties malvenues. L'ambiance n'est pas au beau fixe depuis quelques semaines et empire à mesure que les accrocs s'accumulent. Après le match contre Leverkusen, Michael Zorc a annoncé vouloir taper (encore) du poing sur la table : « Il n’a pas intérêt à recommencer, ce sont des choses qui ne se font pas. On va en discuter. » Ce match retour peut être celui de trop, du cauchemar et de la rupture quatre ans après l'arrivée du Lavallois. Après avoir tapé le poteau d'Ederson par deux fois, PEA s'agace de ne pas avoir reçu un ballon de la part de Dembélé et le pousse par terre. Tuchel doit entrer sur la pelouse pour séparer les deux joueurs. Aubameyang enlève son maillot, le laisse sur la pelouse et rentre aux vestiaires sans dire un mot. Le lendemain matin, il est sanctionné par son club et doit passer le reste de la saison en réserve. Évidemment, dans ce scénario, le BvB est piteusement éliminé sans combattre.



  • L'absence de Marco Reus est-elle le tournant du match ?

  • Ce week-end, le Borussia Dortmund a parfaitement réussi son échauffement pour ce huitième de finale de Ligue des champions (victoire 6-2 contre Leverkusen), à un détail près : Marco Reus. Lors d'un duel avec Tin Jedvaj, le milieu offensif s'est blessé et a abandonné ses partenaires avant la pause. Pour affronter Benfica, il sera au mieux dans les tribunes. Thomas Tuchel l'a affirmé après le match : « C'est une nouvelle très triste [et] une perte énorme. » Si Dortmund a un effectif fourni, personne ne remplace vraiment Marco Reus dans l'identification avec le club et la constance des performances – quand il peut jouer. Sans lui, il va falloir jongler avec une solution de bricolage : Pulisic, plus habitué à jouer côté droit, ou Schürrle, que Thomas Tuchel préfère dans un rôle de neuf ? Sans lui, les Schwarzgelben ne sont plus les mêmes. C'est aussi simple que cela et ça pourrait coûter une qualif en quarts. Sur ce coup-là, on vous laisse deviner la suite.



    Par Côme Tessier
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
    Modifié




    Dans cet article


    Hier à 18:15 Quand les écrans de Bristol Rovers diffusent le téléphone rose 6 Hier à 17:45 Mathias Pogba recalé par un club de D3 allemande 22 Hier à 17:00 La finale de la Copa Libertadores en un seul match à partir de 2019 8
    Hier à 16:40 Iniesta plante déjà son deuxième but au Japon 16 Hier à 15:15 Il chambre les fans adverses, mais son but est hors jeu 18 Hier à 14:35 À l'Ajax, on maîtrise l'art de la roulette 5
    Partenaires
    Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Tsugi Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Un autre t-shirt de foot est possible
    mardi 14 août La moitié des clubs anglais n'a plus besoin des spectateurs pour engendrer des profits 98 mardi 14 août La Liga gratuitement en direct sur Facebook en Asie du Sud 8 mardi 14 août River Plate devrait quitter El Monumental 14 mardi 14 août Les nouvelles clauses inquiétantes du code éthique de la FIFA 36