Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // 8e journée
  3. // Chelsea/Southampton

Les Saints plongent Chelsea dans la crise

Apathiques, les Blues concèdent un lourd revers, logique, face à des Saints appliqués. En manque de solutions, José Mourinho est désormais dans une situation plus que délicate.

Modififié

Chelsea FC 1 - 3 Southampton FC

Buts : Willian (10e) pour les Blues // Davis (43e), Mané (60e) et Pellè (72e) pour les Saints

Cette fois, Begović ne peut rien faire. Nous sommes à l'heure de jeu, et Sadio Mané, jusqu'alors malheureux dans ses tentatives, profite d'un marquage plus que lâche de la défense de Chelsea pour tromper le Bosnien, pourtant auteur de plusieurs arrêts en première période, d'un plat du pied. Le début du cauchemar. Désorganisés, traumatisés, les hommes de Mourinho laissent alors les Saints s'amuser dans leur jardin et les punir. Même le Mou, d'habitude serein en toutes circonstances, semble perdu et n'hésite pas à sanctionner Matić, en le remplaçant moins de trente minutes après l'avoir fait entrer en jeu. Pour la première fois depuis sa première arrivée à Chelsea, le Portugais voit son équipe encaisser trois buts en Premier League à Stamford Bridge. Qu'on se le dise, les Blues, qui ont concédé leur quatrième revers depuis le début de saison en championnat, sont définitivement malades.

Willian, « juninhesque »


L'arbitre donne le coup d'envoi dans un Stamford Bridge désireux de voir son équipe réagir. Aligné au milieu de terrain après sa bonne entrée face à Newcastle, Ramires se distingue d'entrée avec une grosse semelle sur Pellè. Crispés, les Blues concèdent plusieurs coups francs en début de rencontre, mais Dušan Tadić, maladroit, ne parvient pas à créer de situation dangereuse. Tout le contraire de Willian, passé maître dans l'art cher à Juninho. Sur le premier coup franc sifflé pour les Blues, le Brésilien trouve la lucarne d'une frappe somptueuse (1-0, 10e), inscrivant au passage son quatrième coup franc sur les quatre derniers matchs. Dans la foulée, Ivanović, toujours aussi méconnaissable, joue avec le maillot de Van Dijk sur un coup franc défensif, mais l'arbitre ne le voit pas. Bien contrôlés par le milieu des Blues, les hommes de Koeman peinent à s'approcher des cages de Begović, même si Davis profite d'un trou d'air d'Azpilicueta pour tenter sa chance, sans parvenir à cadrer. Les Blues réagissent, et Hazard, trouvé dans la surface, remet en retrait vers Falcao, mais Fonte, vigilant, intervient dans les pieds du Colombien. Concentrés, les Blues insistent, et après un une-deux entre Oscar et Fàbregas dans la surface, Stekelenburg doit s'interposer sur la frappe du Brésilien. Le rythme retombe quelque peu, mais sur une de ses rares prises de balles dans la surface, Sadio Mané est fauché irrégulièrement par Ramires, mais l'arbitre sanctionne le numéro 10 des Saints pour simulation. Plus entreprenants, les Saints manquent d'égaliser sur un centre détourné de Wanyama, mais Begović, vigilant, détourne en corner. Les hommes de Koeman poussent, et sur un ballon délicieux de Mané en profondeur, Bertrand bute une nouvelle fois sur le Bosnien. Et à force d'insister, cela finit par passer. Sur un long coup franc, Pellè remet de la tête vers Davis qui crucifie Begović d'une somptueuse demi-volée (1-1, 43e). Après un dernier coup franc raté de Willian, l'arbitre renvoie les deux équipes aux vestiaires.

SuperMané


La deuxième période reprend sur les chapeaux de roues. On a repris depuis trois minutes lorsque Mané s'offre une double occasion, mais voit d'abord Begović s'interposer, puis une jambe contrer son deuxième tir. Fébriles, les Blues se remettent néanmoins dans le sens de la marche, mais sur un bon centre d'Oscar, Falcao, transparent depuis le début de la rencontre, est trop court pour reprendre le ballon de la tête. Lancé en profondeur par le Brésilien quelques minutes plus tard, le Colombien plonge dans la surface et écope lui aussi d'un jaune pour simulation. Le début des ennuis. Sur une situation plutôt anodine, Tadić récupère le ballon à vingt mètres, trouve Pellè qui profite de l'apathie générale des Blues pour lancer Mané en profondeur. Le Sénégalais, peu en réussite depuis le début de la rencontre, ne se fait pas prier pour donner l'avantage aux siens (1-2, 60e). En confiance, les Saints tentent d'aggraver le score, mais le coup franc de Tadić échoue à gauche du poteau de Begović. Mais voilà, ce Chelsea-là ne met plus un pied devant l'autre. Alors pourquoi se priver de punir les hommes de Mourinho ? Sur un contre mené à 200 à l'heure, Mané décale Pellè sur la droite, qui aggrave la marque d'une frappe parfaitement croisée (1-3, 72e). En confiance, les hommes de Koeman déroulent, et Mané, intenable, humilie Cahill avant de servir Tadić sur un plateau, mais le Serbe voit sa frappe détournée in extremis par Terry. Malgré un dernier sursaut d'orgeuil mené par Eden Hazard, la réussite fuit les Blues, à l'image de ce coup franc détourné de Falcao qui passe juste au-dessus de la barre de Stekelenburg. Après un dernier dégagement en touche, le coup de sifflet final retentit. Désormais deuxième pire défense du championnat, Chelsea, qu'on se le dise, est au bord de la rupture.

Par Paul Piquard
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur MAILLOTS FOOT VINTAGE Olive & Tom Podcast Football Recall Un autre t-shirt de foot est possible Tsugi
Hier à 15:57 Quand Bryan Mélisse plante ses pieds dans un adversaire 25