Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 5 Résultats Classements Options

Les sacrés numéros de l’OM

Vendredi soir, Patrice Évra a fait sa première apparition sous le maillot de l’Olympique de Marseille, avec le numéro 21 floqué dans le dos. Un numéro censé être retiré depuis le départ de Souleymane Diawara.

Modififié
« Le choix était assez limité. Évra a une préférence pour le 3, mais il est déjà sur le dos de Matheus Dória. Restait donc le 9, le 13, le 21 et le 30. Le premier est de tradition réservé aux attaquants. Le second ne sied pas aux superstitieux comme Patrice et enfin le dernier est réservé aux gardiens de but en France. (...) Le 21 est donc apparu comme une évidence, même s’il n’était pas la priorité du néo-olympien. Une réticence vite éclipsée par Rudi Garcia, lequel a trouvé la parade en un instant : "J’aime bien le 21, en plus, 2+1 ça fait 3, donc tu t’y retrouves." Un argument convaincant pour Patrice Évra. » Voici la petite histoire du numéro 21 choisi par Patrice Évra selon le site internet de l’Olympique de Marseille. Un numéro retiré depuis presque trois ans par Vincent Labrune, en hommage à Souleymane Diawara.

Le Hall of Fame des moqueries


Le 17 mai 2014, le président de l’OM entend en effet inaugurer un Hall of Fame, à la manière de ce qui se fait dans le sport américain. Le défenseur sénégalais, artisan du titre de 2010 et de tous les trophées décrochés entre 2010 et 2012, est donc le premier joueur à l’intégrer. Une grande cérémonie pour son dernier match au Vélodrome, une pose avec son maillot encadré et une belle photo suffiront à entériner la décision. Le numéro 21 est désormais chasse gardée, et plus jamais un joueur de l’OM ne le portera. Rapidement, les critiques se font nombreuses. La plupart sur le ton de la moquerie, et quelques-unes sur celui de la colère, notamment de la part des anciens joueurs du club. Leur argument, recevable : Souley a le droit à un privilège que d’autres légendes du club, bien plus importantes, n’ont jamais eu l’honneur de recevoir. Vincent Labrune se défend en expliquant qu’il « souhaite distinguer les joueurs du moment et qu’en faire de même avec les anciens n’est pas de (son) ressort » .

Éric Di Meco, lui, n’y croit pas du tout et parle d’une vulgaire manipulation d’un président qui « piétine l’histoire du club » . « Souley Diawara, on lui a promis, oralement, une prolongation de contrat cette année. Sauf qu’à la fin de l’année, au lieu de le prolonger, on lui a encadré un maillot et on lui a dit qu’il entrait au Hall of Fame. C’est sûr que ça coûte moins cher. Ils l’ont mis dans l’embarras avec cette histoire. Lui, il est gêné, il sait très bien que ce club a plus de cent ans d’histoire. Il s’est fait enfumer, c’est ça la réalité » , explique-t-il au micro de RMC. Mais peu importe les qu’en-dira-t-on, le Hall of Fame est créé. Et pour l’étoffer un peu, Labrune décide d’y faire entrer un autre joueur sur le départ : Mathieu Valbuena. 5 août 2014, émouvante conférence de presse d’adieu, le même cadre avec le numéro 28, la même photo et le même cérémonial. Sauf qu’un an plus tard, Petit Vélo signe à Lyon et se voit attribuer l’étiquette de « traître » sur la tronche. Résultat, comme pour le punir, Antoine Rabillard entre sur le terrain avec le numéro 28 sur le dos le 10 janvier 2016.

Rupture avec l’ancienne direction


Alors, même si la raison de ce retournement de veste est discutable, elle a le mérite d’exister. En ce qui concerne Souleymane Diawara en revanche, la décision de réattribuer son numéro n’a aucune justification valable. Si Habib Beye a assuré dimanche aux commentaires de Marseille-Montpellier que « Souley n’est pas du tout contrarié et l’a pris avec le sourire » , la logique paraît bancale. La réaction de l’ancien capitaine marseillais en dit même long sur le peu de valeur qu’avait l’initiative de Vincent Labrune, même aux yeux du principal intéressé. « C’est une décision qui a été prise sous Labrune et MLD. Depuis, il y a eu du changement, une nouvelle direction, un nouvel actionnaire, on n’a pas d’explications à communiquer là-dessus » , dit-on du côté de l’Olympique de Marseille, comme pour marquer la rupture définitive avec l’ère Louis-Dreyfus. Ou peut-être que Frank McCourt, l’Américain, a tout simplement compris la portée et la signification d’un véritable Hall of Fame.

Par Kevin Charnay
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


Hier à 12:30 Un Ukrainien refuse de faire face au drapeau russe 24
Partenaires
Olive & Tom Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Tsugi Podcast Football Recall MAILLOTS FOOT VINTAGE Un autre t-shirt de foot est possible
samedi 18 août Leeds enchaîne 19
À lire ensuite
La bascule d'Anfield