Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. //
  2. // Groupe G
  3. // Schalke 04/Chelsea

Les revanches de Di Matteo

Après avoir ramené la première C1 à Stamford Bridge en 2012, Roberto Di Matteo a été débarqué à la première occasion, comme un malpropre. Pourtant personne n'a jamais fait aussi bien que lui en 3 mois. Alors ce mardi soir, c'est son soir. Roberto a l'occasion de mener une Vendetta face à son ancien club. Et voilà quelques idées pour faire ça dans les règles de l'art.

  • Prendre Mourinho en un contre un et l'humilier

    C'est même le Happy One qui a soumis l'idée ce week-end : « Ce n'est pas Mourinho contre Di Matteo. C'est Chelsea contre Schalke. Et si je jouais contre lui, il gagnerait car il joue mieux que moi. » En plus, Mourinho admet qu'il est moins bon crampons aux pieds que Di Matteo. Ce dernier aurait donc tout intérêt à organiser une confrontation à l'ancienne : une pelouse, quatre chaussures pour faire les deux mini-cages et un ballon. Que le meilleur - souvent le plus endurant - gagne. Et vu les carrières professionnelles des deux joueurs, nul doute que Roberto prenne largement le dessus sur José.

  • Gagner, tout simplement

    À Gelsenkirchen, tout est possible. Schalke reste sur une victoire qui fait du bien face à Wolfsburg. Di Matteo semble avoir retrouvé la réussite qui faisait sa force. Et puis Maribor a bien réussi à tenir les Blues à domicile. Alors pourquoi pas Schalke ? Le club de la Ruhr peut très bien être le premier à faire tomber les « invincibles du moment » . Et permettre au Sporting Portugal de revenir au classement. Et sortir Chelsea dès la phase de poules. Et les reverser en Ligue Europa sachant que le Mou en fait des cauchemars : « Finir en Ligue Europa serait contre-productif pour notre équipe. » Bref, la meilleure réponse, c'est toujours celle du terrain, hein ?

  • Se ramener au match avec son palmarès

    Une coupe aux grandes oreilles sous le bras droit, un 2011/2012 tatoué sur le cou, un tee-shirt floqué « Always first » en VO ( « À jamais le premier » en VF) et bien se montrer à toutes les caméras présentes le soir du match. Surtout celle qui diffuse directement sur l'écran géant pour qu'Abramovitch assiste en direct à tout cela. Et aux détracteurs qui diront que Mourinho a un bien meilleur palmarès que lui, il pourra toujours leur répondre que le Portugais entraîne depuis plus longtemps et qu'il n'a jamais gagné la Ligue des champions avec Chelsea, lui. Bref, Roberto a quelques billes sous le coude en matière de palmarès.

  • Garer un bus devant les cages de Fährmann

    Ça revient à dire qu'il faut prendre Chelsea à son propre - et ancien - jeu. Pour cela, Di Matteo devra aligner une équipe de 11 joueurs, passer à dix derrière en phase défensive avec Huntelaar en arrière gauche, jouer les contres à fond, marquer un vieux but à la 78e sur la première vraie occasion et gagner 1 à 0. Voilà qui rendrait le club de Chelsea dans sa globalité complètement fou. Et de conclure en conférence de presse d'après-match : « On n'a pas garé un bus. On a garé un avion devant nos cages. »


  • Rendre ses 15 millions d'euros de chômage à Abramovitch

    Pour tout comprendre, il faut revenir en novembre 2012. Six mois après avoir gagné la Ligue des champions, Di Matteo se fait donc virer par l'oligarque russe. Mais les deux parties n'arrivent pas à se mettre d'accord à l'amiable. Abramovitch doit donc payer son intérimaire jusqu'à la fin de son contrat. Deux longues années à 150 000 boules la semaine, ça fait au total plus de 15 millions à ne rien faire. Si l'argent ne fait pas le bonheur, il ne fait pas la fierté non plus. Du coup, Roberto n'a qu'à rendre tout cet argent à la meilleure caisse d'allocation chômage du monde pour lui montrer que l'honneur, c'est un luxe que même lui ne peut pas se payer. Ou bien il n'a qu'à le donner à une association/ONG/Restos du Cœur, c'est bien aussi.


    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.


  • Partenaires
    Un autre t-shirt de foot est possible MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Olive & Tom Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
    Podcast Football Recall Épisode 48: Mbappé, merci ; Lloris, oups ; Deschamps, président : émission exceptionnelle de Football Recall Hier à 09:02 La danse de la deuxième étoile !! (via Facebook SO FOOT) Hier à 00:10 La drôle de liste d'invités de la finale 37 dimanche 15 juillet Modrić meilleur joueur du tournoi, Mbappé meilleur jeune 68 Podcast Football Recall Épisode 47 : Mbappé va rouler sur les Croates, des enfants racontent le Mondial et la revanche belge dimanche 15 juillet Rooney inspire DC United 3