1. //
  2. // Groupe G
  3. //
  4. // Schalke 04/Chelsea

Les revanches de Di Matteo

Après avoir ramené la première C1 à Stamford Bridge en 2012, Roberto Di Matteo a été débarqué à la première occasion, comme un malpropre. Pourtant personne n'a jamais fait aussi bien que lui en 3 mois. Alors ce mardi soir, c'est son soir. Roberto a l'occasion de mener une Vendetta face à son ancien club. Et voilà quelques idées pour faire ça dans les règles de l'art.

8 7
  • Prendre Mourinho en un contre un et l'humilier

    C'est même le Happy One qui a soumis l'idée ce week-end : « Ce n'est pas Mourinho contre Di Matteo. C'est Chelsea contre Schalke. Et si je jouais contre lui, il gagnerait car il joue mieux que moi. » En plus, Mourinho admet qu'il est moins bon crampons aux pieds que Di Matteo. Ce dernier aurait donc tout intérêt à organiser une confrontation à l'ancienne : une pelouse, quatre chaussures pour faire les deux mini-cages et un ballon. Que le meilleur - souvent le plus endurant - gagne. Et vu les carrières professionnelles des deux joueurs, nul doute que Roberto prenne largement le dessus sur José.

  • Gagner, tout simplement

    À Gelsenkirchen, tout est possible. Schalke reste sur une victoire qui fait du bien face à Wolfsburg. Di Matteo semble avoir retrouvé la réussite qui faisait sa force. Et puis Maribor a bien réussi à tenir les Blues à domicile. Alors pourquoi pas Schalke ? Le club de la Ruhr peut très bien être le premier à faire tomber les « invincibles du moment » . Et permettre au Sporting Portugal de revenir au classement. Et sortir Chelsea dès la phase de poules. Et les reverser en Ligue Europa sachant que le Mou en fait des cauchemars : « Finir en Ligue Europa serait contre-productif pour notre équipe. » Bref, la meilleure réponse, c'est toujours celle du terrain, hein ?

  • Se ramener au match avec son palmarès

    Une coupe aux grandes oreilles sous le bras droit, un 2011/2012 tatoué sur le cou, un tee-shirt floqué « Always first » en VO ( « À jamais le premier » en VF) et bien se montrer à toutes les caméras présentes le soir du match. Surtout celle qui diffuse directement sur l'écran géant pour qu'Abramovitch assiste en direct à tout cela. Et aux détracteurs qui diront que Mourinho a un bien meilleur palmarès que lui, il pourra toujours leur répondre que le Portugais entraîne depuis plus longtemps et qu'il n'a jamais gagné la Ligue des champions avec Chelsea, lui. Bref, Roberto a quelques billes sous le coude en matière de palmarès.

  • Garer un bus devant les cages de Fährmann

    Ça revient à dire qu'il faut prendre Chelsea à son propre - et ancien - jeu. Pour cela, Di Matteo devra aligner une équipe de 11 joueurs, passer à dix derrière en phase défensive avec Huntelaar en arrière gauche, jouer les contres à fond, marquer un vieux but à la 78e sur la première vraie occasion et gagner 1 à 0. Voilà qui rendrait le club de Chelsea dans sa globalité complètement fou. Et de conclure en conférence de presse d'après-match : « On n'a pas garé un bus. On a garé un avion devant nos cages. »

  • Rendre ses 15 millions d'euros de chômage à Abramovitch

    Pour tout comprendre, il faut revenir en novembre 2012. Six mois après avoir gagné la Ligue des champions, Di Matteo se fait donc virer par l'oligarque russe. Mais les deux parties n'arrivent pas à se mettre d'accord à l'amiable. Abramovitch doit donc payer son intérimaire jusqu'à la fin de son contrat. Deux longues années à 150 000 boules la semaine, ça fait au total plus de 15 millions à ne rien faire. Si l'argent ne fait pas le bonheur, il ne fait pas la fierté non plus. Du coup, Roberto n'a qu'à rendre tout cet argent à la meilleure caisse d'allocation chômage du monde pour lui montrer que l'honneur, c'est un luxe que même lui ne peut pas se payer. Ou bien il n'a qu'à le donner à une association/ONG/Restos du Cœur, c'est bien aussi.


    Par Ugo Bocchi
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Note : 1
    « Always first » en VO (« À jamais le premier » en VF)

    Selon GoogeTrad peut être mais ça me semble quand même faux...
    Always sous entends l'idée de répétition, pas l'état de permanence. Ce serait plutôt forever, voir still.
    On a ete excellent au match aller, tout le monde a 100% et on fait 1-1.
    Je pense pas que ca va passer et c'est peut etre "tant mieux". (Si ca nous evite la honte de Galatasaray ou la baffe Madrilene)
    Une petite Europa League au palmares ce serait cool vu qu'il n'y a rien d'autre a jouer cette annee :-)
    Message posté par Gelsen04
    On a ete excellent au match aller, tout le monde a 100% et on fait 1-1.
    Je pense pas que ca va passer et c'est peut etre "tant mieux". (Si ca nous evite la honte de Galatasaray ou la baffe Madrilene)
    Une petite Europa League au palmares ce serait cool vu qu'il n'y a rien d'autre a jouer cette annee :-)


    Je peux avoir ton avis sur DiMatteo ?
    J'essaye de suivre Schalke 04 et de ce que j'ai vu je suis perplexe.
    Bon deja le mec a pas l'air a 100% sur.

    Ya un an et demi il devait venir, puis on pense a Wilmots vu qu'il incarne beaucoup plus Schalke (140 matchs et 3 coupes dont une d'Europe en 5 ans au club) que Roberto puis on attend avec Keller ..

    Dans son style le mec va avoir du mal, il debarque en costard dans LE club de la classe ouvriere allemande (Malocherklub) fait beaucoup de maniere, bref c'est pas une grande gueule charismatique comme Huub Stevens (le mec que Rene Girard connaissait pas ..).

    Passons aux choses moins importante, le jeu : beaucoup de difficultes avec sa defense a 3 en phase offensives et a 5 lorsque l'adversaire a le ballon. Moi la finesse Suisso Italienne je veux bien mais c'etait un peu le bordel sur le terrain contre Volkswagen et on a eu une chatte pas possible d'avoir un Choupo de feu qui reussissait presque tout sans parler d'Uchida qui etait juste beaucoup trop fort pour ce match. Il semble par contre avoir pas mal gere le cas KPB qui etait vraiment mieux places que d'habitude et en confiance.

    Dans l'ensemble je suis POUR qu'on lui donne sa chance, le football ultra defensif ce n'est pas sa marque de fabrique, comme il l'a repete mille fois, le Londres - Munich de 2012 est une exception il n'y avait rien d'autre a faire puisque le FCB etait juste beaucoup trop fort pour esperer autre chose que le bus et la tete de Didier.

    Voila voila bonne soiree !
    Heiseinberg Niveau : CFA
    Belle revanche effectivement.
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    8 7