Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 0 Résultats Classements Options
  1. // C3 – Rennes/Belgrade (4-0)

Les Rennais déroulent

Si les supporters serbes ont fait le spectacle en tribune, ce sont bien les Bretons qui ont assuré côté terrain, avec une solide prestation récompensée au tableau d'affichage. Le match vu des tribunes de La Route de Lorient.

Modififié
Rennes/Belgrade : 4-0


Buts : Buts : Montaño (10eme), M'Vila (18eme sp), Pajot (85eme) et Kembo-Ekoko (90eme) pour Rennes


C'est sûr, les Serbes fans de ballon rond ont une étiquette. Une grosse. Il y a marqué « attention, danger » dessus. Leur sale réputation les poursuit partout où ils se déplacent, y compris à 24h de route de chez eux. Les forces de l'ordre rennais avaient donc mis le paquet pour éviter tout incident avant, pendant ou après cette rencontre classée à très haut risque. Dès l'après-midi, on a ainsi pu voir des CRS se balader par petits groupes dans le centre de la ville, habillés comme des Robocops et suivant à bonne distance les attroupements de supporters de l'Etoile Rouge, qu'ils viennent du pays ou de bien plus proche. Pas mal d'entre eux s'étaient réunis rue de la Soif, normal, histoire de siffler quelques pintes et se chauffer la voix. Ça s'est arrêté là néanmoins, il n'y a pas eu le désordre craint. Au stade aussi, ils ont eu le droit à un traitement spécial, avec une mise en quarantaine dans leur parcage, tout entouré de tribunes fermées pour l'occasion, sur les côtés comme en hauteur. Ils se sont vite presque tous foutus torse-poils, n'ont cessé de chanter durant les quatre-vingt-dix minutes et ont cramé quelques fumigènes, obligeant l'arbitre à interrompre une ou deux fois le match et le speaker à baragouiner des «  please it's forbidden » dans un anglais mal assuré, mais globalement ça s'est bien déroulé. Voilà pour l'extra-sportif.

Pour ce qui est du jeu produit sur la pelouse, on va cette fois pouvoir parler des Rennais, puisqu'on a vu qu'eux ou presque. Dès l'entame de la partie, on les a sentis bien en jambes, avec certainement l'envie de se rassurer après le vilain revers concédé dimanche à La Mosson (0-4). C'est par ce même score, mais cette fois à leur avantage, qu'ils ont giflé leurs adversaires du soir. Cumulé au 2-1 obtenu au Marakana de Belgrade à l'aller, on obtient donc une brillante qualification pour les phases de groupe de l'Europa Ligue. Ce n'est pas la seule satisfaction à tirer de cette soirée du côté des Bretons, qui ont fourni une belle prestation d'ensemble. Il y a d'abord eu ce début de match tonitruant, donc, avec un premier but de Montano d'une jolie frappe dans la lucarne, puis le break peu après le quart d'heure de jeu, par M'Vila sur pénalty suite à une faute commise sur Kana-Biyik. Collectivement, le Stade Rennais a été solide, avec beaucoup d'application défensive : des ballons récupérés en glissade dans les pieds adverses (merci la pluie) et de l'impact physique. Mention spécial à Théophile-Catherine, très actif dans son couloir gauche.



Offensivement aussi, l'équipe a répondu présent, avec un Montano enfin réaliste face au but et un M'Vila toujours aussi précieux dans ses relances. Et puis Antonetti peut être particulièrement fier de lui, puisque les deux buts inscrits en seconde période sont à 100 % l'œuvre de ses trois joueurs entrants ; d'abord Dalmat, qui sert Kembo côté gauche, lequel fixe et centre au second poteau pour Pajot qui coupe pour le 3-0, puis Kembo cette fois à la conclusion du 4-0, qui bénéficie de l'offrande servie dans la profondeur par Dalmat, joker XXL en ce début de saison. Le Stade Rennais cherche un renfort offensif d'ici la fin du mercato, vraiment ?

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



il y a 1 heure Un joueur argentin accusé du meurtre d'un gardien passé par River Plate 6 il y a 1 heure Parme jouera bien en Serie A 22
Hier à 16:00 Paulo Bento débarqué de son club chinois 13
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Un autre t-shirt de foot est possible Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:23 Le nouveau coup d'éclat de René Higuita 14
À lire ensuite
Porto face au dernier boss