Les regrets de mercato du Napoli

Modififié
4 3
Directeur sportif du Napoli depuis octobre 2009, Riccardo Bigon est l'homme fort du mercato des Partenopei.

Une position qui permet au dirigeant napolitain de raconter certaines anecdotes notables au magazine E' azzurro : « Est-ce que j'ai des regrets ? Oui, j'en ai quelques-uns. Le premier est Gareth Bale. En 2010, j'étais arrivé depuis peu au Napoli et nous avions une urgence sur l'aile gauche. Il nous fallait un gaucher, et Bale jouait peu à Tottenham avec Redknapp sur le banc. Nous avions la possibilité de le prendre, mais il était très jeune, et Tottenham en demandait 10 millions d'euros. Dommage. Le second est Arturo Vidal. J'avais un temps d'avance sur lui. En avril, j'avais rencontré son agent, Felicevich, à l'occasion de Bologna-Napoli, puis je m'étais rendu à Leverkusen dans le plus grand secret pour démarrer les discussions avec le Bayer. J'ai encore le fax avec le prix à mettre. Si Vidal n'était pas parti à la Copa América, nous l'aurions probablement signé. Au final, il a attendu, et la Juventus nous a devancés. »

Bigon, à nos actes manqués. EM2
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Juventine7 Niveau : CFA2
Ouais ouais, et a peut de chose près Wenger avait CR7 et Zlatan sous ses ordres à Arsenal il y à quelques années.
Près des cimes... Niveau : CFA2
"EM2"?

Eric (Maggiori), c'est comme ça que t'as bizuté le nouvel EM de la rédac?
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Article suivant
Le périple du Congo
4 3