1. //
  2. // FFF/LFP

Les réactions de Thiriez et Le Graët

Modififié
3 11
Noël 1, Moustache 0.

Le Conseil d'État a rendu sa décision quant à la réforme des montées/descentes des championnats de France. L'instance juridique a refusé le recours de la Ligue de football professionnel et a donc décidé de suspendre de manière effective ce changement de règlement. Suite à cette décision, les deux protagonistes de cette affaire, à savoir Frédéric Thiriez et Noël Le Graët, ont tous les deux réagi, respectivement sur les sites de la LFP et de la FFF.

Thiriez : « Le Conseil d'État n'a pas voulu statuer en urgence. C'est dommage, car l'incertitude demeure, mais c'est ainsi. L'affaire sera donc jugée plus tard sur le fond. Ce n'est que partie remise. Il est heureux que le Conseil d'État s'engage à juger l'affaire rapidement. Le plus tôt sera le mieux ! »

Le Graët : « Je prends acte avec satisfaction de cette décision de justice. Cette décision démontre que cette réforme méritait plus de concertation, plus de dialogue entre les parties concernées et plus de temps pour trouver le meilleur compromis et la mettre en œuvre. L'important désormais est de retrouver une unité, une cohésion et de la sérénité à tous les niveaux. »

Et de se débarrasser de Thiriez.
LM
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié

Note : 4
Les mecs puent l'incompétence rien qu'à leur tronche.
Le Graët est vraiment un politicien.Le conseil d'état a dit que le caractère urgent de la demande de la LFP (cf que le CE statut plus vite que d'habitude) n'avait pas lieu d'être et qu'ils pouvaient attendre la procédure standard (soit entre nov. et janvier).
C'est tout.
Rien à voir avec le fait que la 1ere décision a été prise trop vite comme le dit Le Graët.Les politiciens adorent déformer la réalité dans leur sens et c'est pour ça que personne (ou presque) ne leur font confiance
Ah le référé! Quelle plaie! Aujourd'hui on fait un référé sur n'importe quoi sans se poser la question de l'urgence et en jetant un dé en l'air en espérant que le juge statut en notre faveur (décision qui sera bien sûr attaquée sur le fond) et vas y que je t'engorge les tribunaux avec ça en rajoutant une couche de procédure.
On aurait dû laisser "cette chose juridique" à la défenses des droit fondamentaux et la limiter uniquement à ça. Ce ringard de Thiriez ne se serait pas ridiculisé. Le mec est en chute libre mais est le seul à ne pas le voir comme Blatter. Même ses potes du Conseil d'Etat sont entrain de le lâcher.
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
3 11