1. //
  2. //
  3. // Lille/PSG

Les râteaux de QSI

Propriétaires du Paris-SG depuis juillet 2011, les Qataris de QSI ont la fâcheuse tendance à ne jamais réussir à emballer le premier soir. A Lille, c'est la cinquième fois que le PSG nouvelle ère se lance dans l'aventure Ligue 1 depuis le rachat du club par les mécènes à moustaches. Pour ce PSG, il s'agira de conjurer le mauvais sort. En effet, jamais depuis l'arrivée des Qataris à Paris le PSG ne l'a jamais emporté en ouverture de Ligue 1.

5 32
  • 2011, Lorient et la douche froide


    C'est la première sortie officielle de QSI. C'est attendu. Bruyant. Chaud. Quelques jours avant l'ouverture de la saison, le PSG a sorti un énorme chèque pour attirer Javier Pastore, de Palerme. 42 millions d'euros. C'est la première star et le premier gros coup financier de Leonardo. L'Argentin sera présenté au public parisien avant le match. Jusque là, tout allait bien. Pourtant, il faut jouer Lorient au Parc des Princes. Il pleut. Le Parc est blindé. Antoine Kombouaré, même s'il n'a pas les stars actuelles, a du beau monde dans son onze de départ : Menez, Matuidi, Nenê, Gameiro, Hoarau, Sakho, Sirigu. Normalement, c'est une formalité. Normalement, puisque rien n'est jamais normal avec le PSG. QSI ou pas. La première période est un fiasco. Lorient s'amuse et rentre comme dans du beurre dans une défense apathique. Les jambes sont lourdes et le PSG bute sur une défense bretonne injouable depuis l'ouverture du score de Quercia, peu de temps avant la demi-heure de jeu. Les rentrées de Bodmer et Erding n'y changeront rien, les Parisiens passent complètement à côté de leur sujet, ne trouvant jamais la faille. Même Christian Gourcuff, coach lorientais, en remet une couche au coup de sifflet final. « Avec tout le tapage médiatique qui a lieu autour du PSG, ils avaient la pression et on les a fait douter. Ça prouve aussi qu'il n'y a pas que l'argent et le fait d'empiler des noms pour gagner. Il y a d'autres valeurs dans le foot : le jeu, par exemple. » Par exemple.

  • 2012, les Merlus remettent ça



    Tout a changé en une saison. Ancelotti est arrivé, Montpellier a été champion et Leonardo est passé en phase deux de son projet avec les arrivées de Lavezzi, Verratti, Thiago Silva et surtout Zlatan Ibrahimovic. C'est le premier match du Suédois en Ligue 1. Son dépucelage au Parc des Princes. Le sort est coquin puisque Lorient est encore dans le coin au moment d'entamer cette saison 2012-2013. Et comme la saison précédente, le démarrage est chaotique. Après moins de 500 secondes de jeu, Maxwell a déjà marqué contre son camp. Avant la pause, Aliadière prend facilement le meilleur sur la charnière Sakho-Alex. Le PSG est mené 2-0. Et c'est logique tant le PSG ne ressemble à rien. Puis, Zlatan Ibrahimovic se met en marche. En première période, déjà, il avait envoyé Ecuele Manga à l'infirmerie pour six mois. Le Gabonais s'était sacrifié sur une frappe du numéro 18 parisien. Mauvaise idée. Le genou a cédé. En seconde période, Ibra s'énerve et fait preuve d'une supériorité physique comme rarement observée en France. Sur son premier but, il contrôle un ballon aérien de la poitrine au-dessus de la… tête de Bourillon. La suite est d'une facilité déconcertante. Son penalty en fin de match sauve un point mais l'essentiel est ailleurs. La France vient d'accueillir un monstre.

  • 2013, Last action Herault



    Tout a encore changé au PSG. Le club de la capitale a gagné un titre de champion, Leonardo est parti, Edinson Cavani est arrivé, Laurent Blanc a remplacé Carlo Ancelotti et Javier Pastore a une coupe de cheveux horrible. Pour débuter, c'est à Montpellier que ça se passe. Là où la carrière de Blanc a commencé. Un signe. Et comme souvent avec le PSG lors d'une première journée de championnat, la défense prend un caramel très vite. Au bout de dix minutes, Cabella a déjà trompé Sirigu d'une superbe frappe. Le 442 à plat de Blanc prend l'eau. Surtout au milieu. La seconde période est mieux avec l'égalisation de Maxwell sur une remise d'Ibrahimovic mais le PSG termine le match avec un point. Et des regrets puisque Montpellier a joué à dix pendant 30 minutes. Même si la manière est moins alarmante qu'en 2011 et 2012, on sent qu'il manque quelque chose. Un taulier au milieu (Thiago Motta était blessé) et une autre organisation tactique. Quoi qu'il en soit, la Mosson s'est régalé puisqu'elle a vu débuter Edinson Cavani en Ligue 1. Le plus gros transfert de l'histoire du championnat. Une semaine plus tard, le Matador marquera son premier but en France d'une merveille du gauche contre Ajaccio.

  • 2014, on rebouche le champagne



    Tiens, il pleut. Encore. Tiens, le PSG prend encore des buts en première période. Tiens, Ibrahimovic est déjà chaud. Décidément, les ouvertures de bal se suivent et se ressemblent avec QSI. A Reims, c'est surtout une première mi-temps folle qui attend le PSG. Ibra ouvre le score rapidement puis touche le poteau avant de rater un penalty. A la 20ème, le PSG devrait déjà mener 3-0. Et puis Reims égalise avant de prendre l'avantage dix minutes plus tard. En dix minutes, Oniangué et Devaux ont mis en avant la fragilité de la charnière Marquinhos-Silva. Physiquement, le PSG n'est pas prêt malgré un duo Pastore-Ibrahimovic au top. C'est encore eux qui sauveront la patrie en seconde période où le premier enverra le second au but. En fin de match, Cavani a la balle du 3-2 au bout des crampons. Raté. L'Uruguayen, comme Lucas, est invisible. Alors que ce match aurait dû être une formalité, Paris s'est compliqué la vie. Tout seul. Comme un grand. QSI attend donc toujours sa première victoire en ouverture de Ligue 1. Que les Qataris se rassurent, c'est une spécialité maison. A part Saint-Etienne en 2010, les Parisiens n'ont jamais gagné leur premier match de championnat depuis 10 ans. L'ADN…


    Par Mathieu Faure
    Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
  • Ne pas avoir gagné ce match contre Reims relève de l'anomalie totale. J'étais comme un dingue devant ma télé entre le croquage de Lucas, le poteau d'Ibra, son pénalty loupé... Tu te fais punir obligatoirement derrière, et ça n'a pas loupé.
    Collez un 3-0 aux Lillois et on en parle plus, merde*.

    PS: la L1 reprend ce soir. Je bande. Bonne saison à tous!
    Tu as tout très bien dit mieux que je n'aurais pu le faire. Surtout la dernière ligne.
    Ca repreeeeeend !! Putain on va kiffer !!!
    Note : 1
    Message posté par m_alive
    Ne pas avoir gagné ce match contre Reims relève de l'anomalie totale. J'étais comme un dingue devant ma télé entre le croquage de Lucas, le poteau d'Ibra, son pénalty loupé... Tu te fais punir obligatoirement derrière, et ça n'a pas loupé.
    Collez un 3-0 aux Lillois et on en parle plus, merde*.

    PS: la L1 reprend ce soir. Je bande. Bonne saison à tous!


    Haha je m'en souviens comme si c'était hier, j'en revenais pas devant mon streaming. Le poteau de Zlatan sur la petite passe square de Verratti, alors qu'il a le but grand ouvert devant lui, comme une faille dans la matrice. Le match qui illustre parfaitement la 1ère partie de saison, comme un signe avant coureur.

    Bon maintenant ça fait qq saisons que je me suis fait une raison, je ne mets plus trop d'espoir dans la 1ere journée de L1. Faut juste que la machine se lance à temps, pas la peine se surchauffer dès le début. Mais une petite victoire 1-2 pour se mettre en tranquille en route, je crache pas dessus.

    C'est quand même dommage de plus avoir de vrai Multiplex en 1ère journée, y avait rien de mieux pour lancer une bonne saison !
    Par respect pour l'histoire, j'annonce un 1-1 tout pourri ce soir (but de JKA). Cavani serait frustrant par son manque de réalisme et Lucas par son manque tout court.
    Et les numéros du loto : 1,2,3,4 et 6.
    Merci, bonsoir.
    bière-pizza + maillot sur les épaules + streaming dégueulasse = Bonheur

    Vous m'aviez manqué les copains.

    A tout à l'heure. Bisous.
    J'entends le loup Blanc, le Renard et la belette, j'entends...
    Cheric Zghemmfour Niveau : CFA
    Match équilibré,0-1 pour Paris,but de Loukass'.

    Il faut dire que Lille a considérablement renouvelé son effectif.Si il y a bien un match ou ils n'ont pas de pression,c'est bien celui contre le plus gros budget.Ça devrait contribuer à les libérer.
    PhoenixLite Niveau : Loisir
    Message posté par m_alive
    Ne pas avoir gagné ce match contre Reims relève de l'anomalie totale. J'étais comme un dingue devant ma télé entre le croquage de Lucas, le poteau d'Ibra, son pénalty loupé... Tu te fais punir obligatoirement derrière, et ça n'a pas loupé.
    Collez un 3-0 aux Lillois et on en parle plus, merde*.

    PS: la L1 reprend ce soir. Je bande. Bonne saison à tous!

    Ouais, celui-la + le fameux match de Caen avec les 47 blessés avant Chelsea.
    L'impression de vivre 2 aller-retours de 90 minutes dans une dimension parallèle pour ma part.
    A cette fameuse malédiction de la première journée ... j'ai souvenir qu'on l'avait traîné comme un boulet avec l'OL dans les années 2000 ... et si ma mémoire est bonne on avait jamais gagné un match d'ouverture en L1 depuis la remonté du club en 1989 et ce jusqu'à une victoire contre Nice en 2004 ou 2005.

    Finalement, Paris rencontre les mêmes problèmes au démarrage ... par contre ils sont toujours devant au final.
    Señor Gifle Niveau : CFA
    "logiquement poteau c'est but" y'a que dans la cour de récré qu'on entend ça par contre

    excusez si j'suis tatillon j'suis tendu comme une crampe, j'attend le multiplex de demain comme un gamin des maison ronald mcdonald attend ses parents
    Vu la puissance de la malédiction parisienne je suis tenté d'envoyer en sec sur Lille
    Je sais que le calendrier est décidé par une commission, avec une part de tirage au sort.

    Néanmoins, je trouverais pas mal que le premier match de la saison oppose le champion de L1 au champion de L2, ça serait une façon sympa de débuter.

    Cette saison, on aurait donc Troyes contre Paris, et histoire que le champion sortant ait un avantage symbolique dans son calendrier (un peu comme le vainqueur sortant du Tour a généralement le privilège de l'élancer en dernier lors du prologue du Tour suivant si celui-ci ne commence pas par une étape en ligne, courant ainsi en connaissant les temps de ses rivau), on pourrait imaginer qu'il dispute le dernier match de sa saison à domicile, et donc ouvre la saison en rendant visite au champion sortant de l'échelon inférieur.

    Cette saison, on aurait donc en ouverture de championnat Troyes - PSG, et le retour lors de la dernière journée.

    Je suis dans du chipotage absolu, je sais, mais j'aimerais bien qu'on institutionnalise un truc comme ça.
    De mémoire je dirais que notre dernière victoire lors d'une première journée c'est un 3 - 1 contre Monaco. A une époque où on ne savait pas si ces équipes jouerait le podium ou le maintien. La ligue 1 a bien changé!
    La malédiction est même pire que ce que vous pensez. La dernière fois que le PSG a gagné son premier match quand il était à l'extérieur remonte à 1996...

    Après ça, soit on a gagné mais à domicile, soit on a perdu ou fait match nul.

    On a dû installer le parc au-dessus d'un cimetière hindou protégé par les mayas, je sais pas.
    Message posté par paul.la.poulpe
    De mémoire je dirais que notre dernière victoire lors d'une première journée c'est un 3 - 1 contre Monaco. A une époque où on ne savait pas si ces équipes jouerait le podium ou le maintien. La ligue 1 a bien changé!


    c'était contre sainté. premier match de nenê avec paris. et première saison post-plan leproux
    Message posté par bosgy


    c'était contre sainté. premier match de nenê avec paris. et première saison post-plan leproux


    Exact je viens de vérifier, j'ai dit n'importe quoi. Le Monaco-PSG c'était en 2008 et on a perdu. Donc ça n'a aucun rapport quoi :P

    Par contre je me souvenais du score (3-1), c'est déjà ça. Mon cerveau a dû associer Nenê à Monaco. Ou alors j'ai pas de cerveau. Possible aussi.
    Les Lives So Foot reprennent aussi ?
    Partenaires
    Olive & Tom Logo FOOT.fr
    Article suivant
    Frites et hot-Dogues
    5 32