Advertisement Une caméraUne caméra qui illustre les papiers contenant une vidéo PhylactèrePictogramme représentant un phylactère (bulle utilisée dans les bandes déssinées) servant à illsutrer les commentaires envoyés par les lecteursTrophéePictogramme représentant un trophée. Ce picto illustre la section résultats / classement de SOFOOT.com Logo FacebookIcone facebook faisant le lien avec la page Facebook de notre siteFlècheUne flèche servant à la navigation. Le sens de la flèche change en fonction du contexte où elle est utiliséeLogo Google +Lien vers notre page Google+Icone "Hamburger"Icone composé de trois lignes noires horizontales identiques, les unes au dessus des autres, servant à illustrer la notion de "menu".Logo, InstagramPetit appareil photo servant à lier vers notre page InstagramPouce vers le hautPictogramme représentant une main fermée en poing avec le pouce dressé vers le haut. Illustration de la notion de "like" des réseaux sociauxMoinsLe signe mathématique "moins" Appareil photoUn appareil photo qsui illustre les articles avec photoPlusLe signe mathématique "plus" LoupePictogramme représentant une loupe, illsutrant la notion de "recherche" sur le site.Répondre àUne flèche arrondie, pointant vers la gauche et servant à évoquer la réponse à un commentaireEtoileEtoile à 5 branches, illustrant la notion de "mise en favoris"Logo twitterPetit oiseau illustrant le lien vers notre compte Twitter
MATCHS 3 Résultats Classements Options
  1. // Bilans mi-saison
  2. // Tous championnats

Les raisons d’y croire pour les lanternes rouges

Le Nouvel An, la bouffe à foison, le champagne, la cuite, la gueule de bois, mais aussi les bonnes résolutions et la nouvelle dynamique. Les lanternes rouges de chaque championnat, aussi mal soient-elles, ont des raisons d’espérer. Déjà parce qu’à ce qu’on dit, 2016 ne pourra pas être pire que 2015…

Modififié

L’ESTAC


- Parce qu’ils ne pourront pas faire pire. Et ce ne sera pas bien compliqué avec seulement huit points et aucune victoire lors de la première partie de saison.


- Parce que Claude Robin est un peu comme Jésus. Il a le pouvoir de transformer un point en trois : « C’est vraiment une victoire pour nous » , a-t-il déclaré après le match contre Monaco. Une formule reprise, répétée et intégrée par ses propres joueurs. Et forcément, de trois points en trois points, ça va plus vite.

- Parce que les promus ne sont pas forcément destinés à en chier. Angers et le Gazélec en sont la preuve vivante. Et puis, l’année dernière, les Troyens étaient un peu le PSG de la Ligue 2, alors pourquoi pas ?

- Parce que l’électrochoc. Jean-Marc Furlan parti, c’est le meilleur atout de Claude Robin. D’ailleurs, le Haut-Savoyard avait déjà réussi l’exploit de se sauver en 2007 avec l’équipe réserve de Saint-Étienne grâce à une meilleure différence de buts. Et ça, ce n’est pas rien.

- Parce que Toulouse, Guingamp et Reims n’avancent pas beaucoup plus vite. Et eux, ils ne prennent qu’un point en cas d’ex-aequo.

Aston Villa


- Parce qu’ils étaient premiers après la première journée. Ex-aequo.

- Parce que Rémi Garde. Et depuis son arrivée, le Français a pris quatre points en huit journées. Soit autant que Tim Sherwood et Kevin Macdonald en onze journées.

- Parce que Jordan Ayew, c’est aussi bien qu’Emile Heskey, Gabriel Agbonlahor ou encore Darren Bent attaquants en 2011-2012, année durant laquelle les Villans avaient eu chaud aux fesses.

- Parce que Loïc Rémy pourrait rejoindre le club. Mourinho ne le faisait pas vraiment jouer, il n’y a pas de raison qu’Hiddink en fasse davantage.

- Parce que leur dernière relégation remonte à 1987 et puis parce qu’ils ont déjà gagné la Ligue des champions, merde !

Levante


- Parce qu’avec onze points en dix-sept journées, c’est une des moins pires lanternes rouges d’Europe.

- Parce que leur nouvel entraîneur se fait surnommer Rubi. Et aussi parce qu’il a été adjoint de Tata Martino en 2013-2014. Pas la meilleure équipe de tous les temps, mais le Barça, tout de même…

- Parce que gagner contre Villarreal, cinquième de Liga, ce n’est pas anodin.

Hellas Vérone


- Parce que devant, il y a Carpi et Frosinone, c’est rattrapable. Même s’il faudra aussi aller chercher le Genoa, Palerme ou Bologne.

- Parce que Luca Toni. Meilleur buteur l’année dernière, le senior revient tout doucement en piste. Et la danse de la main autour de l’oreille devrait également faire son retour.

- Parce qu’Emmanuelson vient de signer au club et qu’il va bien falloir un jour ou l’autre qu’il montre ce qu’il a dans les jambes.

Hoffenheim


- Parce qu’avec treize points en dix-sept journées, c’est une des moins pires lanternes rouges d’Europe.

- Parce qu’ils ont l’habitude de traîner à proximité de la zone rouge. C’est même là qu’ils sont les meilleurs. #Kaiserslautern2013

- Parce que c’est toujours long et fastidieux de changer de cap, de miser sur la jeunesse et d’apprendre à jouer sans Firmino. Patience…

Tondela


- Parce qu’avec un nom de club pareil, on ne peut faire que des merveilles.

- Parce qu’une équipe qui passe de la cinquième division à la première en dix ans ne peut pas s’écrouler une fois au sommet. Les contes pour enfants se terminent toujours bien.

- Parce qu’il faut du temps pour qu’un effectif, renouvelé au deux tiers cet été, crée des automatismes et soit productif.

Westerlo


- Parce que Julien Vercauteren y retrouvera son Plat Pays et sa Jupiler Pro League.

- Parce La Gantoise est en huitième de finale de Ligue des champions, en sortant la « deuxième » meilleure équipe de notre championnat. C’est donc que les Belges sont pleins de ressources.

Dundee United


- Parce que Paul Hogan.


- Parce que leur gardien international japonais, Eiji Kawashima, peut enfin jouer, après deux mois à attendre son permis de travail.

- Parce que dans un championnat à douze équipes où les six dernières équipes jouent en barrages pour savoir qui va descendre, tout est possible.

De Graafschap


- Parce qu’ils n’ont perdu qu’un set contre le PSV. Pas le match.

- Parce qu’ils n’ont simplement pas de réussite…

FC Vaduz


- Parce que dans un championnat à dix équipes, avec deux matchs aller-retour, tout est possible.

- Parce que dans un championnat où 80% des équipes se nomment le « Football Club de… » , Vaduz a tout à fait sa place.

- Parce qu'un club du Liechtenstein dans le championnat suisse, c'est quand même rigolo.

Eskişehirspor


- Parce qu’ils ne sont derniers qu'à la différence de buts.

- Parce qu'ils sont sur une bonne série d'une victoire d'affilée.

Mordovia Saransk


- Parce qu'avec quatorze points en dix-huit journées, c'est une des moins pires lanternes rouges d'Europe.

- Parce que pour s'enfuir de là-bas, Damien Le Tallec va bien devoir se montrer davantage réaliste.

- Parce qu'ils en ont mis quatre au CSKA, leader du championnat.


Ugo Bocchi
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Podcast Football Recall Épisode 9: La France fait le boulot, le naufrage argentin et les votes WTF suisses Hier à 10:02 350€ offerts EN CASH pour parier sans risque sur la Coupe du monde
Hier à 15:49 Pourquoi c’est largement mieux de regarder un match AuBureau plutôt qu’au bureau ?
Partenaires
Olive & Tom MAILLOTS FOOT VINTAGE Tsugi Podcast Football Recall Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur
Hier à 14:00 Des bourses d'échanges Panini près de Nantes 5 Hier à 12:20 Où trouver le guide SO FOOT du Mondial 2018 ? Hier à 11:33 Suivez la Coupe du monde sur un bateau à Paris ! 9 Hier à 10:00 Des fans colombiens cachent de la vodka dans des jumelles 9 Hier à 09:54 La chanson de N'Golo Kanté (via Facebook SO FOOT) Podcast Football Recall Épisode 30: France-Pérou, terrain glissant, la fougue iranienne et le métro de Moscou mercredi 20 juin Vers une pénurie de bière pendant le Mondial ? 49 mercredi 20 juin Tinder fait sauter les réseaux russes pendant le Mondial 34