En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 19 Résultats Classements Options

Les propos du président de la FA sur l’homophobie font réagir

Modififié
Greg Clarke, président de la FA, répondait aux questions du Parlement anglais concernant la gouvernance du football. Parmi les sujets abordés, entre autres, la lutte contre l’homophobie. Alors que des chants homophobes ont résonné lors du match entre Leyton Orient et Luton Town, le boss du football anglais s’est dit conscient des difficultés pour les joueurs homosexuels de dévoiler leur orientation sexuelle.

Pêle-mêle : « Ils risquent de souffrir d’injures » , «  J’ai honte qu’ils ne se sentent pas libres de se déclarer homosexuels » , ou encore : « Si j’étais gay, pourquoi devrais-je m’exposer à cela ? »

En 2015, Clarke avait déjà abordé le sujet, déclarant au Daily Miror que plusieurs joueurs de Premier League, dont un international anglais, seraient prêts à faire leur coming-out. En tout cas, les propos de Clarke n’ont pas tardé à faire réagir. Chris Sutton, ex-joueur du Celtic, pense que c’est « le moment parfait pour qu’un footballeur fasse son coming-out. C’est la meilleure chose qui pourrait arriver concernant le débat sur l’homophobie. Je suis sûr que 99,9% des gens partagent mon avis, est-ce qu’on se base sur les 0,1% restants ? » Bonne question.

Joey Barton, par exemple, s'est engagé contre l’homophobie dans le foot, participant à un documentaire sur le sujet et à la campagne « lacets arc-en-ciel » , et témoigne de l’homophobie dans le monde du ballon rond au Gardian : « Quand j'ai participé à la campagne des lacets arc-en-ciel, j'ai vu les réactions des gens. Sur Twitter, certains se demandaient si j'étais gay simplement parce que je participais à cette campagne. Un jour, un journaliste du Daily Mail, je crois, a dit à propos de moi : "Il n'a qu'à faire son coming-out s'il est gay." »


Pour rappel, très rares sont les joueurs qui ont révélé leur homosexualité. Justin Fashanu fait office de pionnier en faisant son coming-out en 1990, mais, face au climat d’homophobie dont il était victime, il s’est suicidé huit ans plus tard. En 2014, Thomas Hitzlsperger, international allemand, a attendu la fin de sa carrière avant de se déclarer ouvertement gay.
CP
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


il y a 4 heures La double fracture de McCarthy 2 il y a 5 heures Pablo Aimar va (re)faire ses adieux 5 il y a 5 heures Un gardien espagnol marque de 60 mètres 5
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
Hier à 09:00 Coentrão casse le banc des remplaçants 9