1. //
  2. // 1/4
  3. // Bordeaux-Lorient

Les princes de Lorient

C'était au printemps 2002. Le FC Lorient était déjà condamné à un retour vers la deuxième division. Pourtant, cette année-là, la bande de Darcheville et Feindouno poussera le plaisir à deux reprises au Stade de France. Entre un ciseau de Pauleta, une Marseillaise sifflée, un trophée perdu et un soulevé par Rémi Gaillard.

Modififié
« C'est simple. Ce groupe avait une force : il savait faire la fête, toujours, même après une défaite. Avec certains entraîneurs, ça n'aurait pas pu passer, mais l'état d'esprit était fantastique. C'est le secret. » Presque quatorze ans après les deux épopées de son Lorient, en 2002, Yvon Pouliquen parle encore de « ce groupe soudé, solide et concerné » qui avait disputé une finale de Coupe de la Ligue face aux Girondins de Bordeaux (0-3) et gagné la Coupe de France face à Bastia (1-0). Cette saison-là, les Merlus étaient des promus en perdition, déjà condamnés à un retour à l'étage inférieur au moment de prendre la route pour le Stade de France et le premier titre de leur histoire. Leur principale force était ailleurs, dans les pieds et dans le cœur de deux potes. L'un, Pascal Feindouno, était prêté par les Girondins de Bordeaux. L'autre, Jean-Claude Darcheville, était un buteur hors pair, un type capable de te sortir de toutes les situations. « Sur le terrain, ils étaient fantastiques. Mais c'est surtout leurs qualités humaines que je retiens. Les deux associés à Éli Kroupi, c'était quelque chose. Toute la saison, les mecs ont insufflé un état d'esprit extraordinaire au groupe. Dans le vestiaire, les mecs s'amusaient à glisser sur les tables avec les tapis de sol comme dans la pub Pliz où on voit une vieille dame le faire » , raconte l'entraîneur lorientais de l'époque, arrivé en urgence en janvier pour sauver le club après le départ d'Ángel Marcos.

Le peuple, la peur et l'Aigle


À la reprise, au début de l'année 2002, Lorient est alors relégable, déjà. La première partie de saison a été marquée par quelques pétards contre Guingamp (6-2) ou une belle victoire contre Monaco (2-0), mais aussi par une déroute terrible à Sedan (0-5). Voilà le parfait résumé de la saison 2001/02 du FC Lorient. Une équipe qui joue, qui claque des buts (quatrième attaque du championnat avec 43 buts), mais qui en encaisse beaucoup avec une moyenne de 1,88 but encaissé par rencontre. « Ce qui était assez fort, quand je suis arrivé en janvier pour prendre le groupe, c'est que les joueurs vivaient vraiment bien ensemble malgré les mauvais résultats. À aucun moment, je n'ai senti l'équipe marquée psychologiquement. Les gars déconnaient même après certaines défaites. C'est cette fraîcheur qui nous a portés dans les coupes » , explique Pouliquen. Lorient va alors se transformer en un groupe d'épopée avec, à la barre, le capitaine Pancho Abardonado, débarqué de l'OM l'été précédent avec son « esprit de guerrier » .

Le parcours des Lorientais en Coupe de la Ligue avait commencé par une frayeur à domicile face au FC Metz (5-4). La suite ? Trois tours traversés à l'arraché, 1-0 à chaque fois, face à Auxerre, Bastia et le Stade rennais de Christian Gourcuff. Ou quand le fils abat le père. En finale, Bordeaux attend alors Lorient au Stade de France. « C'est la première fois que j'ai senti de l'appréhension dans le groupe. Pour la plupart, c'était la première finale. Et en face, c'était Bordeaux, des internationaux. Finalement, cette finale était une répétition pour celle de la Coupe de France qui avait lieu trois semaines plus tard, détaille Pouliquen. Les Girondins ont rapidement tué le match avec des buts fantastiques. » La finale a lieu le 20 avril 2002. Le peuple lorientais est monté à Paris. C'est la première finale, celle que tout le monde veut vivre. 20 000 écharpes fluo sont alors amassées dans les travées de Saint-Denis.
Reste que, dès la cinquième minute, Pauleta ouvre le score, avant que Camel Meriem ne double la mise juste avant la pause. Tout va trop vite et, au retour des vestiaires, sur un service du capitaine Duga', Pauleta s'envole et claque un ciseau dans le petit filet droit de Stéphane Le Garrec. 3-0, sans suspense. Christophe Dugarry ira au coup de sifflet final saluer un à un les Lorientais, alors que Pauleta est célébré dans le délire. Plus haut, dans la tribune, sous les lunettes rieuses de Gérard Bourgoin alors président de la Ligue, les Girondins soulèvent leur première Coupe de la Ligue. En bas, le regard rêveur de la paire Feindouno-Darcheville. Ces deux-là le savent, la saison suivante, ils seront ensemble chez les Girondins. Le kop bordelais le sait aussi et chante : « Darcheville à Bordeaux ! »

Les sifflets et le succès


Yvon Pouliquen a alors trois semaines pour remobiliser un groupe revanchard. Rendez-vous est pris : le 11 mai, Lorient a une deuxième finale à disputer. Le tout après un parcours marqué par une nouvelle victoire sur Rennes, mais surtout un succès (1-0) au Parc en quarts. Pouliquen : « C'est assez incroyable, car cette finale, en réalité, on n'aurait jamais dû la disputer. Face au PSG, on était hors du règlement. J'avais aligné une équipe remaniée et je n'avais pas mis les sept joueurs ayant disputé les deux matchs précédents obligatoires. Si Paris avait porté réclamation, on aurait sauté. » Les supporters lorientais reviennent donc à Saint-Denis. Cette fois, c'est la Coupe de France, et cette fois, c'est Bastia. Pour ce groupe, c'est le dernier sommet avant de retrouver la deuxième division. L'occasion surtout d'inscrire un premier trophée majeur au palmarès du club breton.
« Ce jour-là, Bastia s'est un peu retrouvé dans la situation que l'on avait connue trois semaines plus tôt. Mais il y a aussi eu ce contexte particulier » , décrit l'entraîneur lorientais. La scène se passe quelques minutes avant le coup d'envoi, au moment de la traditionnelle Marseillaise. Jacques Chirac, alors président de la République, est sur son siège. Il est 20h40, le kop corse est en ébullition. Dès les premières notes de l'hymne, des sifflets jaillissent de la tribune bleue. Chirac, debout, demande à Claude Simonet, à sa droite : « Qui est-ce qui siffle ? Ok, je m'en vais. » Les deux équipes sont alors renvoyées dans le couloir du Stade de France. Claude Simonet doit s'excuser immédiatement. Tout rouge, l'ancien champion de France militaire prend le micro et « présente ses excuses à la France parce qu'on a sifflé la Marseillaise » . Dix minutes plus tard, tout le monde revient pour repartir. Chirac n'en a pas assez, il veut prendre à son tour la parole. Une fois le discours présidentiel présenté à la télévision, rien n'est plus comme avant. Et le match passe au second plan.
Pourtant, sur la pelouse, Jean-Claude Darcheville va soigner son futur départ en inscrivant le seul but de la rencontre (1-0). Lorient vient de remporter le premier trophée de son histoire avec Le Lan, Druon, Keita. Cette fois, la fête est totale, et les Merlus décrochent même un ticket pour la Coupe de l'UEFA au cours de laquelle ils sortiront au premier tour contre Denizlispor (3-1, 0-2). « Le retour à Lorient a été fou. La fête a été incroyable pendant toute la nuit et la journée suivante. On a même réussi à perdre pendant quelques heures la coupe de France. Au final, le président m'a demandé de la retrouver. J'ai découvert la coupe dans un bar et son chapeau dans un autre. C'était assez extraordinaire » , se remémore Pouliquen. C'était il y a quatorze ans. Lorient remportait alors le seul trophée de son histoire, avec Rémi Gaillard en invité surprise sur la pelouse. Darcheville s'apprêtait alors à poursuivre sa boulimie de buts à Bordeaux. Feindouno, lui, ne pensait pas encore à Sedan.


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce troll de Gaillard, superbe
Message posté par jb59
Ce troll de Gaillard, superbe


Le gars est carrément allé jusqu'à serrer la main de Jacko !! Sublime.
JC Darcheville = Lord Kossity
Superbe article Maxime !!!
Que de souvenirs. Une petite précision a apporter toutefois. Quand on joue la finale contre Bordeaux, on est encore dans la course pour le maintient. C'est entre les deux finales qu'on descend. On avait déjà fais l'ascenseur 2 ans avant pour notre 1ere saison en élite. Et la, tu le fais pas le fier. 3-0 en final + descente qques jours après, on est loin de partir favoris contre Bastia qui finis dans le ventre mou. On a coutume de dire que les petite équipe n'ont rien a perdre, bah la si, on avais tout a perdre. Vous savez ce que c'est on a tous notre petite fierté, et 2 finale perdue plus descente, fallait pas déconner, bonjour l'ardoise de looser (amis rennais si vous me lisez)!! Donc cette putain de finale gagne, avec tout ce qui s'etait passer avant c'etait juste immense comme joie. Apparemment, le lendemain, on parlait partout en France de la marseillaise siflee, bah pas a Lorient, je peux vous l'assurer !!
Ah ce match face à Lorient, c'est l'une de mes premières vraies grosses émotions footballistiques !

Pauleta, Dugarry, Dhorasoo, Meriem, Jemmali, Sommeil, Afanou, Bruno Basto, Smertin, Costa... Elle avait fière allure cette équipe.

Pedro bordel tu me manques !
Jemmali, Smertin... merci pour la petite nostalgie de notre anciene liguain!
C'était quand même n'imp cette finale entre la marseillaise sifflée et la coupe soulevée par Rémi Gaillard, on s'en souvient plus que le match
Hier à 09:24 202€ à gagner avec le Real Madrid & l'OM mercredi 16 août NOUVEAU : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1
il y a 1 heure Trezeguet bouscule Beşiktaş 13
Partenaires
Logo FOOT.fr Olive & Tom
Hier à 13:48 Nantes, la mascotte et le plagiat 25 Hier à 11:48 Brian Fernández arrive à Metz 7
jeudi 17 août Valdés lance sa société de production 8 jeudi 17 août Zlatan à l'affiche d'un jeu vidéo 13 mercredi 16 août Un match arrêté par des jets d'œufs 11 mercredi 16 août Des lions sur les murs d'un vestiaire 30 mardi 15 août La belle ouverture du score de Liverpool 16 mardi 15 août Macron s'est invité à la Commanderie 31 mardi 15 août Un mercato raccourci en Premier League ? 26 mardi 15 août Gignac donne son nom à un tigre 22 mardi 15 août Déjà un doublé pour Gomis en Turquie 6 lundi 14 août Ribéry défait les lacets de l'arbitre en plein match 42 dimanche 13 août Le premier but de Neymar avec Paris 10 dimanche 13 août La banderole guingampaise pour Neymar 33 dimanche 13 août Gignac claque son premier pion de la saison dimanche 13 août La douceur de Bendtner 11 dimanche 13 août L'expulsion invraisemblable de Kaká 29 samedi 12 août Un joueur expulsé après 39 secondes 3 samedi 12 août Les Farc veulent une équipe professionnelle 23 vendredi 11 août Sneijder présenté à l'Allianz Riviera 11 vendredi 11 août 340€ à gagner avec Bordeaux & Caen-Saint-Etienne vendredi 11 août Watford annonce une recrue via Football Manager 13 vendredi 11 août L'énorme raté de Van Wolfswinkel 6 vendredi 11 août Burnley s'intéresse à De Préville 25 vendredi 11 août Botafogo et le Club Nacional voient rouge en Libertadores 5 vendredi 11 août La photo de Fellaini en street-art à Melbourne 11 jeudi 10 août Un club estonien marque sans avoir touché le ballon 7 mercredi 9 août La drôle de vidéo de présentation de Boudebouz au Betis 9 mercredi 9 août Taye Taiwo s'exile en Suède 23 mercredi 9 août Peux-tu résoudre l'énigme de Geoffrey Jourdren ? (via BRUT SPORT) mercredi 9 août Il se blesse en enjambant un panneau publicitaire 36 mercredi 9 août La mine exceptionnelle de Tierney pour le Celtic 7 mercredi 9 août Et si c'était la saison d'Arsenal ? (via BRUT SPORT) mardi 8 août Patrick Montel s'indigne du transfert de Neymar (via BRUT SPORT) mardi 8 août Maradona est prêt à se battre pour Maduro 61 lundi 7 août Nainggolan, Strootman et Cafu s'essayent au drone challenge 12 lundi 7 août Djourou finalement à Antalyaspor 13 lundi 7 août Ils remboursent leurs supporters après une défaite 8-2 18 lundi 7 août Bricomarché partenaire de la Coupe de la Ligue 83 lundi 7 août David Villa plante un triplé dans le derby new yorkais 4 dimanche 6 août Le PSG aurait dépensé 50 000€ pour illuminer la Tour Eiffel 28 dimanche 6 août Une reprise de volée monumentale en Russie 9 dimanche 6 août Aboubakar Kamara : appelez-le "AK 47" 9 dimanche 6 août Quand Buffon rend hommage à Bolt 32 dimanche 6 août La praline de Drogba 5 samedi 5 août La merveille de Graziano Pellè 28 vendredi 4 août 400€ à gagner avec Neymar meilleur buteur de la Ligue 1 ! 1 vendredi 4 août Le vrai salaire de Neymar au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 3 août En direct devant l'hôtel de Neymar à Paris (via BRUT SPORT) jeudi 3 août Comment accueillir Neymar à Paris ? (via BRUT SPORT) jeudi 3 août L'ouverture du score du Videoton contre Bordeaux 2 jeudi 3 août La Premier League interdit les dessins sur ses pelouses 10 jeudi 3 août L'ancien boss de Disney s'offre Portsmouth 14 jeudi 3 août Le Real Madrid accroché par les All-Stars MLS 16 jeudi 3 août Domenech : « Les entraîneurs français ont un déficit d'image » 88 jeudi 3 août La lettre du maire d'Ostende aux supporters de l'OM 69 jeudi 3 août Un tifo du Legia revient sur la révolte de Varsovie 53 jeudi 3 août La franchise MLS de Beckham prend forme 35 jeudi 3 août 200€ à gagner avec PSG & FC Bâle jeudi 3 août Lampard embrasse la carrière de consultant 11 jeudi 3 août Aly Cissokho rejoint un promu turc 18 mercredi 2 août Kylian Mbappé souhaiterait quitter l'AS Monaco 114 mercredi 2 août Le super but collectif qui libère Nice 15 mercredi 2 août Le tifo en l'honneur de Nouri 2 mercredi 2 août Un joueur rémunéré en huile d'olive 39 mercredi 2 août Dundee met en vente son gardien sur Twitter 6 mardi 1er août Schweinsteiger trolle la presse US 7 mardi 1er août Les supporters bâlois s'invitent en conférence de presse 3 mardi 1er août Un cycliste parodie le tweet de Piqué 6 mardi 1er août Nainggolan met un coup de tondeuse à des supporters 5 mardi 1er août Excuse-toi comme Echouafni ! (via BRUT SPORT) mardi 1er août La formule « ABBA » lancée pour les TAB 33 mardi 1er août Klopp répare le micro de Simeone 22 lundi 31 juillet Adu testé en Pologne 26 lundi 31 juillet Les joueurs de Colo-Colo rentrent sur la pelouse avec des chiens 30 lundi 31 juillet "On peut te tuer dans la rue pour un téléphone portable" (via BRUT SPORT) lundi 31 juillet Giovinco claque encore un coup franc 16 lundi 31 juillet Dybala ridiculise Nainggolan 38 dimanche 30 juillet Le plus vieux derby du monde (via BRUT SPORT) dimanche 30 juillet La jolie praline de Kaká 16 dimanche 30 juillet Griezmann en saucisse sur Twitter 15 dimanche 30 juillet L'énorme boulette de la gardienne danoise 19 dimanche 30 juillet Un gardien égalise en dégageant 7 samedi 29 juillet Le derby de Soweto endeuillé 2 samedi 29 juillet Podolski débute par un doublé 5 samedi 29 juillet Laszlo Bölöni oublie le nom d'un joueur recruté la veille 15 samedi 29 juillet Kondogbia inscrit un superbe but... contre son camp 23 vendredi 28 juillet Les frangins dos Santos réunis aux Los Angeles Galaxy 23 vendredi 28 juillet Jermaine Pennant va signer en septième division anglaise 20 vendredi 28 juillet Le fils de Rivaldo claque une mine devant les yeux de son père 8 vendredi 28 juillet Metz veut rapatrier Emmanuel Rivière 27 vendredi 28 juillet Ángel María Villar démissionne de ses postes à la FIFA et l'UEFA 25 vendredi 28 juillet Brandão retrouve Anigo en Grèce 15 jeudi 27 juillet Le triplé de Valère Germain 20 jeudi 27 juillet La boulette de la gardienne portugaise 29 jeudi 27 juillet Bob Bradley va revenir en MLS à Los Angeles FC 2 jeudi 27 juillet Leroy Sané se tatoue son portrait dans le dos 103 mercredi 26 juillet Le Dynamo Kiev et Astana rigolent, Ludogorets et le Celtic font la moue 30 mercredi 26 juillet Les supporters niçois déjà bouillants 2 mercredi 26 juillet Un joueur quitte son club à cause de la croix catholique sur l'écusson 139 mercredi 26 juillet Siniša Mihajlović enquille les lucarnes à l'entraînement 22 mercredi 26 juillet Les fans de San Lorenzo reprennent Despacito (via Brut Sport)