1. //
  2. // 1/4
  3. // Bordeaux-Lorient

Les princes de Lorient

C'était au printemps 2002. Le FC Lorient était déjà condamné à un retour vers la deuxième division. Pourtant, cette année-là, la bande de Darcheville et Feindouno poussera le plaisir à deux reprises au Stade de France. Entre un ciseau de Pauleta, une Marseillaise sifflée, un trophée perdu et un soulevé par Rémi Gaillard.

Modififié
« C'est simple. Ce groupe avait une force : il savait faire la fête, toujours, même après une défaite. Avec certains entraîneurs, ça n'aurait pas pu passer, mais l'état d'esprit était fantastique. C'est le secret. » Presque quatorze ans après les deux épopées de son Lorient, en 2002, Yvon Pouliquen parle encore de « ce groupe soudé, solide et concerné » qui avait disputé une finale de Coupe de la Ligue face aux Girondins de Bordeaux (0-3) et gagné la Coupe de France face à Bastia (1-0). Cette saison-là, les Merlus étaient des promus en perdition, déjà condamnés à un retour à l'étage inférieur au moment de prendre la route pour le Stade de France et le premier titre de leur histoire. Leur principale force était ailleurs, dans les pieds et dans le cœur de deux potes. L'un, Pascal Feindouno, était prêté par les Girondins de Bordeaux. L'autre, Jean-Claude Darcheville, était un buteur hors pair, un type capable de te sortir de toutes les situations. « Sur le terrain, ils étaient fantastiques. Mais c'est surtout leurs qualités humaines que je retiens. Les deux associés à Éli Kroupi, c'était quelque chose. Toute la saison, les mecs ont insufflé un état d'esprit extraordinaire au groupe. Dans le vestiaire, les mecs s'amusaient à glisser sur les tables avec les tapis de sol comme dans la pub Pliz où on voit une vieille dame le faire » , raconte l'entraîneur lorientais de l'époque, arrivé en urgence en janvier pour sauver le club après le départ d'Ángel Marcos.

Le peuple, la peur et l'Aigle


À la reprise, au début de l'année 2002, Lorient est alors relégable, déjà. La première partie de saison a été marquée par quelques pétards contre Guingamp (6-2) ou une belle victoire contre Monaco (2-0), mais aussi par une déroute terrible à Sedan (0-5). Voilà le parfait résumé de la saison 2001/02 du FC Lorient. Une équipe qui joue, qui claque des buts (quatrième attaque du championnat avec 43 buts), mais qui en encaisse beaucoup avec une moyenne de 1,88 but encaissé par rencontre. « Ce qui était assez fort, quand je suis arrivé en janvier pour prendre le groupe, c'est que les joueurs vivaient vraiment bien ensemble malgré les mauvais résultats. À aucun moment, je n'ai senti l'équipe marquée psychologiquement. Les gars déconnaient même après certaines défaites. C'est cette fraîcheur qui nous a portés dans les coupes » , explique Pouliquen. Lorient va alors se transformer en un groupe d'épopée avec, à la barre, le capitaine Pancho Abardonado, débarqué de l'OM l'été précédent avec son « esprit de guerrier » .

Le parcours des Lorientais en Coupe de la Ligue avait commencé par une frayeur à domicile face au FC Metz (5-4). La suite ? Trois tours traversés à l'arraché, 1-0 à chaque fois, face à Auxerre, Bastia et le Stade rennais de Christian Gourcuff. Ou quand le fils abat le père. En finale, Bordeaux attend alors Lorient au Stade de France. « C'est la première fois que j'ai senti de l'appréhension dans le groupe. Pour la plupart, c'était la première finale. Et en face, c'était Bordeaux, des internationaux. Finalement, cette finale était une répétition pour celle de la Coupe de France qui avait lieu trois semaines plus tard, détaille Pouliquen. Les Girondins ont rapidement tué le match avec des buts fantastiques. » La finale a lieu le 20 avril 2002. Le peuple lorientais est monté à Paris. C'est la première finale, celle que tout le monde veut vivre. 20 000 écharpes fluo sont alors amassées dans les travées de Saint-Denis.
Reste que, dès la cinquième minute, Pauleta ouvre le score, avant que Camel Meriem ne double la mise juste avant la pause. Tout va trop vite et, au retour des vestiaires, sur un service du capitaine Duga', Pauleta s'envole et claque un ciseau dans le petit filet droit de Stéphane Le Garrec. 3-0, sans suspense. Christophe Dugarry ira au coup de sifflet final saluer un à un les Lorientais, alors que Pauleta est célébré dans le délire. Plus haut, dans la tribune, sous les lunettes rieuses de Gérard Bourgoin alors président de la Ligue, les Girondins soulèvent leur première Coupe de la Ligue. En bas, le regard rêveur de la paire Feindouno-Darcheville. Ces deux-là le savent, la saison suivante, ils seront ensemble chez les Girondins. Le kop bordelais le sait aussi et chante : « Darcheville à Bordeaux ! »

Les sifflets et le succès


Yvon Pouliquen a alors trois semaines pour remobiliser un groupe revanchard. Rendez-vous est pris : le 11 mai, Lorient a une deuxième finale à disputer. Le tout après un parcours marqué par une nouvelle victoire sur Rennes, mais surtout un succès (1-0) au Parc en quarts. Pouliquen : « C'est assez incroyable, car cette finale, en réalité, on n'aurait jamais dû la disputer. Face au PSG, on était hors du règlement. J'avais aligné une équipe remaniée et je n'avais pas mis les sept joueurs ayant disputé les deux matchs précédents obligatoires. Si Paris avait porté réclamation, on aurait sauté. » Les supporters lorientais reviennent donc à Saint-Denis. Cette fois, c'est la Coupe de France, et cette fois, c'est Bastia. Pour ce groupe, c'est le dernier sommet avant de retrouver la deuxième division. L'occasion surtout d'inscrire un premier trophée majeur au palmarès du club breton.
« Ce jour-là, Bastia s'est un peu retrouvé dans la situation que l'on avait connue trois semaines plus tôt. Mais il y a aussi eu ce contexte particulier » , décrit l'entraîneur lorientais. La scène se passe quelques minutes avant le coup d'envoi, au moment de la traditionnelle Marseillaise. Jacques Chirac, alors président de la République, est sur son siège. Il est 20h40, le kop corse est en ébullition. Dès les premières notes de l'hymne, des sifflets jaillissent de la tribune bleue. Chirac, debout, demande à Claude Simonet, à sa droite : « Qui est-ce qui siffle ? Ok, je m'en vais. » Les deux équipes sont alors renvoyées dans le couloir du Stade de France. Claude Simonet doit s'excuser immédiatement. Tout rouge, l'ancien champion de France militaire prend le micro et « présente ses excuses à la France parce qu'on a sifflé la Marseillaise » . Dix minutes plus tard, tout le monde revient pour repartir. Chirac n'en a pas assez, il veut prendre à son tour la parole. Une fois le discours présidentiel présenté à la télévision, rien n'est plus comme avant. Et le match passe au second plan.
Pourtant, sur la pelouse, Jean-Claude Darcheville va soigner son futur départ en inscrivant le seul but de la rencontre (1-0). Lorient vient de remporter le premier trophée de son histoire avec Le Lan, Druon, Keita. Cette fois, la fête est totale, et les Merlus décrochent même un ticket pour la Coupe de l'UEFA au cours de laquelle ils sortiront au premier tour contre Denizlispor (3-1, 0-2). « Le retour à Lorient a été fou. La fête a été incroyable pendant toute la nuit et la journée suivante. On a même réussi à perdre pendant quelques heures la coupe de France. Au final, le président m'a demandé de la retrouver. J'ai découvert la coupe dans un bar et son chapeau dans un autre. C'était assez extraordinaire » , se remémore Pouliquen. C'était il y a quatorze ans. Lorient remportait alors le seul trophée de son histoire, avec Rémi Gaillard en invité surprise sur la pelouse. Darcheville s'apprêtait alors à poursuivre sa boulimie de buts à Bordeaux. Feindouno, lui, ne pensait pas encore à Sedan.


Par Maxime Brigand
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article

Ce troll de Gaillard, superbe
Message posté par jb59
Ce troll de Gaillard, superbe


Le gars est carrément allé jusqu'à serrer la main de Jacko !! Sublime.
JC Darcheville = Lord Kossity
Superbe article Maxime !!!
Que de souvenirs. Une petite précision a apporter toutefois. Quand on joue la finale contre Bordeaux, on est encore dans la course pour le maintient. C'est entre les deux finales qu'on descend. On avait déjà fais l'ascenseur 2 ans avant pour notre 1ere saison en élite. Et la, tu le fais pas le fier. 3-0 en final + descente qques jours après, on est loin de partir favoris contre Bastia qui finis dans le ventre mou. On a coutume de dire que les petite équipe n'ont rien a perdre, bah la si, on avais tout a perdre. Vous savez ce que c'est on a tous notre petite fierté, et 2 finale perdue plus descente, fallait pas déconner, bonjour l'ardoise de looser (amis rennais si vous me lisez)!! Donc cette putain de finale gagne, avec tout ce qui s'etait passer avant c'etait juste immense comme joie. Apparemment, le lendemain, on parlait partout en France de la marseillaise siflee, bah pas a Lorient, je peux vous l'assurer !!
Ah ce match face à Lorient, c'est l'une de mes premières vraies grosses émotions footballistiques !

Pauleta, Dugarry, Dhorasoo, Meriem, Jemmali, Sommeil, Afanou, Bruno Basto, Smertin, Costa... Elle avait fière allure cette équipe.

Pedro bordel tu me manques !
Jemmali, Smertin... merci pour la petite nostalgie de notre anciene liguain!
C'était quand même n'imp cette finale entre la marseillaise sifflée et la coupe soulevée par Rémi Gaillard, on s'en souvient plus que le match
Hier à 17:07 Un joueur de MLS prend un amende à cause de ses chaussettes 8 Hier à 13:36 Manchester City passe au foot US 12 Hier à 10:27 La CAN se jouera l'été et à 24 équipes 75
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
jeudi 20 juillet Zabaleta claque une grosse volée pour accueillir Joe Hart 3
jeudi 20 juillet La théorie qui dit que Neymar va signer au PSG (via BRUT SPORT) jeudi 20 juillet Une remontée historique des Seattle Sounders 19 mercredi 19 juillet Les Brésiliens du PSG (via BRUT SPORT) mercredi 19 juillet La petite gourmandise de Callejón 4 mercredi 19 juillet Un but barcelonesque en D4 argentine 10 mardi 18 juillet Un supporter argentin dégomme un drone 18 mardi 18 juillet Utaka débarque à Sedan ! 19 mardi 18 juillet La Norvège, prochaine étape de Diego Forlán ? 11 mardi 18 juillet Un champion du monde 2006 recherche un club sur LinkedIn 41 lundi 17 juillet Lass officiellement à Al-Jazira 40 lundi 17 juillet Un tatouage de Lacazette sur le cul d'un fan d'Arsenal 44 lundi 17 juillet Les énormes fumigènes du Lech Poznań 11 lundi 17 juillet Michu arrête sa carrière 14 lundi 17 juillet Diego Costa parade avec un maillot de l'Atlético 13 dimanche 16 juillet Marco Simone nouvel entraîneur du Club africain 7 dimanche 16 juillet La mine de Pato avec le Tianjin Quanjian 5 dimanche 16 juillet David Bellion au Festival d'Avignon 15 dimanche 16 juillet Le lapsus embarrassant de Biglia 17 dimanche 16 juillet Gold Cup : La Martinique quasiment éliminée 2 samedi 15 juillet La famille Ajax affiche son soutien à Nouri 7 samedi 15 juillet Éric Abidal flambe dans un tournoi de foot à six 13 samedi 15 juillet Ah, au fait, Sneijder est officiellement libre 25 samedi 15 juillet La Guyane éliminée de la Gold Cup 8 vendredi 14 juillet Un match amical à onze contre cent 12 vendredi 14 juillet La Guyane perd sur tapis vert à cause de Malouda 22 vendredi 14 juillet Candela régale avec l'équipe de France de légendes de futsal 14 vendredi 14 juillet Un jour après son transfert, il se prend un lob de 50 mètres jeudi 13 juillet Rooney claque une grosse mine pour son retour 18 jeudi 13 juillet Bolton installe des sièges de luxe dans son stade 16 jeudi 13 juillet Munich 1860 ne jouera plus à l'Allianz Arena 22 jeudi 13 juillet Chuck Blazer est mort 96 mercredi 12 juillet Un club anglais va payer ses joueuses autant que ses joueurs 27 mercredi 12 juillet En direct : la présentation de Dani Alves au PSG (via Brut Sport) 6 mercredi 12 juillet Solomon Nyantakyi accusé de double meurtre 40 mercredi 12 juillet Verratti affiche Trapp 36 mercredi 12 juillet La Guyane prend un point historique ! 41 mardi 11 juillet Malouda titulaire avec la Guyane 4 mardi 11 juillet Quel mercato pour la saison 2017/2018 ? 5 lundi 10 juillet Amavi recalé à la visite médicale 38 lundi 10 juillet Le pétard de Ziri Hammar 2 lundi 10 juillet Un Allemand passe du foot amateur à la D3 anglaise 21 dimanche 9 juillet L'hommage de United à Rooney 17 dimanche 9 juillet Sol Campbell prêt à travailler gratuitement 22 dimanche 9 juillet Un maillot interdit à cause d'une carte du XXe siècle 9 samedi 8 juillet Le coup franc sublime d'Anderlecht 1 vendredi 7 juillet Un cours d'anglais pour annoncer la dernière recrue de Swansea 1 vendredi 7 juillet Les joueurs de Bilbao se rasent le crâne en soutien à Yeray Álvarez 13 vendredi 7 juillet Guy Roux rêve d'aligner Macron 17 vendredi 7 juillet Le programme de la première journée de Ligue 1 31 vendredi 7 juillet Mbappé en tournée à Paris 66 vendredi 7 juillet Un Anglais va faire le tour des stades des 55 pays d'Europe pendant un an 14 jeudi 6 juillet Fusion Juvisy-Paris FC actée 9 jeudi 6 juillet Platini : suspension confirmée par le Tribunal fédéral suisse 5 jeudi 6 juillet Le golazo de Damião avec Flamengo 10 jeudi 6 juillet Wycombe dévoile un maillot de gardien hypnotisant 20 jeudi 6 juillet Giovinco continue de régaler à Toronto 12 jeudi 6 juillet Piqué s'éclate dans le désert 20 jeudi 6 juillet Maradona continue ses péripéties 13 mercredi 5 juillet Le Real met la main sur Theo Hernández 44 mercredi 5 juillet SOLDES : jusqu'à -20% sur la boutique SO FOOT 2 mercredi 5 juillet Asamoah Gyan revient en Europe 26 mercredi 5 juillet Un supporter fait 13 700 km pour voir jouer son équipe 8 mercredi 5 juillet Eric Dier fait l'essuie-glace 9 mercredi 5 juillet Chapecoense vire son entraîneur 7 mercredi 5 juillet Lingard tape un foot avec des gosses hystériques 43 mardi 4 juillet Le prochain SO FOOT en kiosque le 12 juillet 1 mardi 4 juillet Chine : un arbitre tabassé lors d'un match supposé truqué 12 mardi 4 juillet John Terry s'invite sur la fesse d'un supporter d'Aston Villa 15 mardi 4 juillet Un Géorgien se fait tatouer son onze de rêve des Pays-Bas 48 mardi 4 juillet Maradona au match pour Infantino 3 mardi 4 juillet Podolski et la culture japonaise 23 mardi 4 juillet La superbe vidéo de campagne d'abonnement de la Sampdoria 24 lundi 3 juillet Maradona accusé d'agression par une journaliste russe 45 lundi 3 juillet Djibril Cissé signe en D3 suisse 26 lundi 3 juillet Le portrait mural d'Hamšík dévoilé 13 lundi 3 juillet Maradona joue au hockey en Russie 4 lundi 3 juillet Un joueur nord-irlandais fait croire qu'il signe au Barça 13 lundi 3 juillet Éric Besson devient président du Blanc-Mesnil 15 dimanche 2 juillet Le solo de Pato 14 dimanche 2 juillet Blatter : « J'aurais dû m'arrêter plus tôt » 16 dimanche 2 juillet Dybala marque un coup franc improbable 8