1. // #FirstNeverFollows
  2. // Publirédactionnel

Les premiers qui ont flambé cette saison

La saison est encore jeune, et pourtant ils sont nombreux à s’être déjà distingués en démarrant ce nouvel exercice sur les chapeaux de roue. Petit tour d’horizon de ces joueurs qui s’affirment comme des têtes de classe dès la rentrée.

Modififié
868 6
  • Alexandre Lacazette
    Trois matchs de championnat, et déjà six buts. À ce rythme infernal, Alexandre devrait terminer la saison avec plus de 75 cacahuètes au compteur. En inscrivant les cinq premiers buts de l’Olympique lyonnais cette saison, Lacazette a prouvé qu’il avait retrouvé son meilleur niveau, qu’il est sans conteste l’atout numéro 1 de son club en attaque et qu’il ne regrette en aucun cas d’avoir rempilé pour une saison supplémentaire – au moins. Nul doute que Jean-Michel Aulas doit se féliciter d’avoir repoussé des offres mirobolantes pour son buteur, sur lequel il doit beaucoup compter pour faire meilleure figure en Ligue des champions. Le retour au premier plan d’Alexandre Lacazette aurait d’ailleurs dû être récompensé d’une nouvelle sélection en équipe de France, mais une blessure au genou l’a contraint à décliner l’invitation à Clairefontaine. L’opportunité devrait se représenter très vite.

  • Layvin Kurzawa
    C’est enfin le temps de la relève dans le couloir gauche du Paris Saint-Germain, après quatre saisons passées sous la régence du Brésilien Maxwell. Layvin Kurzawa, qui a rejoint la capitale à l’été 2015, apparaît désormais comme son digne successeur et n’a pas mis longtemps à confirmer qu’il était prêt à assumer son nouveau statut de titulaire. Sa méthode ? Marquer les esprits ! Le but de la victoire inscrit lors de la 1re journée à Bastia, le but du break marqué lors de la journée suivante face à Metz… Pas mal pour un arrière gauche. Et surtout, une très belle façon de se distinguer à l’instant précis où Patrice Évra vient enfin de rendre la clé de sa chambre à Clairefontaine. Il y a une place à prendre, et Kurzawa fait plus que jamais office de favori. Pour le prouver, il a profité de sa titularisation face à l’Italie pour inscrire son premier but en Bleu, et adresser une passe décisive à Giroud. Tout reste à faire, mais le chemin est balisé.


  • Ousmane Dembélé
    Sa carrière ressemble à un décollage programmé. Et sa rentrée des classes à un rêve éveillé. Après que son talent a été révélé au grand jour du côté de Rennes, Dembélé a logiquement fait résonner les sirènes des grosses écuries, et a franchi le Rhin pour s’épanouir du côté de Dortmund aux côtés de Raphaël Guerreiro, lui aussi exilé de la Bretagne jusqu’en Allemagne. Après une préparation de pré-saison époustouflante, et une première titularisation en Bundesliga sous ses nouvelles couleurs (2-0), Ousmane a profité du forfait de Fekir pour obtenir sa première convocation en équipe de France et gratter quelques minutes de jeu face à l’Italie. Et voilà une pépite de plus à intégrer dans la ligne d’attaque des Bleus.

  • Tiémoué Bakayoko
    L’AS Monaco réalise un début de saison quasiment parfait. Les joueurs de Jardim pointent déjà en tête du championnat avec sept points récoltés en trois journées de championnat, un succès de prestige – et mérité – face à l’intouchable Paris Saint-Germain (3-1) et, surtout, une qualification pour la Ligue des champions après avoir disposé de Fenerbahçe et de Villarreal en tours préliminaires. Et si on attendait beaucoup de l’association entre Valère Germain et Radamel Falcao, de l’explosion programmée de Thomas Lemar, des débuts de Djibril Sidibé, de la technique de Bernardo Silva, c’est en fait Tiémoué Bakayoko qui a attiré tous les regards. L’ancien Rennais de vingt-deux ans enchaîne les prestations de haut niveau, au point de s’affirmer comme un nouveau N’Golo Kanté : récupération, transmissions, jeu vers l’avant, il sait tout faire, et sans jamais s’arrêter pour reprendre son souffle. Avec un tel joueur dans l’entrejeu, on en viendrait presque à dire que le titre annoncé du PSG n’est peut-être pas joué.

  • Zlatan Ibrahimović
    Comme toujours, il était attendu de pied ferme. Et comme d’habitude, ça ne semble en rien l’affecter. Avec sa manière inimitable de se mettre en scène et de régaler journalistes et supporters de sorties mémorables, Zlatan n’a besoin de personne pour se coller une pression énorme, et démontrer ensuite qu’il est à la hauteur du personnage quasi mystique qu’il s’est créé. Quoi de plus naturel, donc, que de le voir débarquer dans le club qui a fait d’Éric Cantona son idole intemporelle ? Décisif dès sa première apparition officielle sous ses nouvelles couleurs, il inscrit le but de la victoire lors du Community Shield face à Leicester City (2-1), récidive lors de la première journée de championnat contre Bournemouth, et poursuit avec un doublé lors de la journée suivante contre Southampton. Il y a vraiment des gens qui pensent que Zlatan est fini ?

  • Sergio Agüero
    Son nouvel entraîneur, Pep Guardiola, considère qu’il peut apporter encore plus à son équipe, notamment en participant à l’effort défensif. Le Kun Agüero réalise pourtant un début de saison canon, et pointe déjà en tête du classement des buteurs avec… Zlatan Ibrahimović. Le petit Argentin progresse d’ailleurs au même rythme que le géant suédois : un but lors de la première journée, puis un doublé lors de la rencontre suivante. Mais Agüero a surtout marqué les esprits lors du match aller en tour préliminaire de la Ligue des champions : sur le terrain du Steaua Bucarest, il envoie un penalty en tribune, et un autre sur le gardien roumain, mais se permet tout de même de claquer un triplé dans la foulée. Déjà intouchable et même légendaire dans le cœur des Citizens depuis son but du titre en 2012, Sergio Agüero reste l’une des valeurs sûres de la Premier League, et bataillera sûrement pour récupérer le titre de meilleur buteur qu’Harry Kane lui a dérobé l’an dernier.

  • Kevin-Prince Boateng
    Viré de Schalke 04, indésirable à l’AC Milan, coupable de multiples frasques et précédé partout d’une réputation de bad boy, on n’attendait plus grand-chose de Kevin-Prince Boateng, demi-frère du Munichois Jérôme Boateng, actuellement considéré comme l’un des meilleurs défenseurs du monde. Autant dire que personne n’a été vraiment surpris de le voir s’engager au début du mois d’août dans le modeste club de Las Palmas – pour un an, et une année bonus en fonction de son comportement. Aligner Kevin-Prince Boateng, c’est un peu comme manipuler une substance explosive et hautement instable. Personne ne doute de son talent, mais on attend plus souvent de lui une nouvelle incartade qu’un exploit sportif. Et pourtant, les débuts du Ghanéen en Liga ont été plus que réussis. Après deux petites journées de championnat, Las Palmas pointe en tête, devant le Barça et le Real, après deux succès éblouissants (2-4, puis 5-1). « KPB » s’est au passage distingué en marquant un but lors de chaque match, et en rendant deux copies impeccables. On espère qu’à l’instar de Ben Arfa, Boateng soit désormais en paix avec lui-même, et qu’il puisse afficher ce niveau de jeu pendant au moins toute une saison.


  • Robert Lewandowski
    Comme la Ligue 1, la Bundesliga souffre d’un cruel manque de suspense, et tout le monde semblait déjà s’accorder sur le nom du futur champion avant la première journée de championnat. Et puis le Bayern a joué son premier match, et là il n’y a plus eu aucun doute. Les Munichois ont décomposé le Werder Brême (6-0) et ont déjà pris la tête. Ils ont le même nombre de points que Dortmund ou Wolfsburg, et pourtant ils semblent loin devant. Au passage, Robert Lewandowski en a profité pour tuer le suspense quant à l’identité du futur meilleur buteur du championnat. Un triplé pour la rentrée, dont un but 40 secondes après la mi-temps, pendant que son compère Thomas Müller s’amusait en réalisant trois passes décisives. Si le Bayern n’est pas la simple addition de magnifiques individualités, ces deux-là tutoient tout de même les sommets. Et ils savent marquer les esprits.
  • Modifié

    Max_Payne Niveau : CFA2
    Note : 4
    Et rien sur le canonnier de Guingamp Moustapha Diallo...
    On dérange ! On gêne les puissants !
    +1 c est quoi ce name dropping de footix oO

    ICI C DIALLO DIALLO ! !
    Didierdrogba Niveau : District
    Bizarre je pensais voir Pogba dans la liste
    Mollo sur Kurzawa, il reste une tanche quand il s'agit de défendre cf sa prestation contre Monaco où il s'est fait manger tout cru face à Sidibé. Donc mollo sur la kurz'. Ou alors il faut le replacer ailier.
    Caribou West Niveau : DHR
    Exception faite de Bakayoko, il n'y a ici que des joueurs offensifs plus un latéral qui a planté 3 buts en 4 matchs. On peut être très bon, et flamber même, sans marquer de buts. Et puis, mettre Dembélé après un match officiel (durant lequel il n'a ni été particulièrement flambeur, ni gonflé sa feuille de stat) et quelques minutes en sélection... Autant mettre Sidibé (nouveau club, énorme contre Paris à un nouveau poste, première sélection) à ce moment là, ou Santini si vous voulez vraiment mettre un offensif.
    en liga je verrais sans doute aussi arda turan, non?

    Le Kiosque SO PRESS

    Partenaires
    Logo FOOT.fr Olive & Tom
    Article suivant
    La rentrée de Gigio
    868 6