En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 18 Résultats Classements Options

Les premiers fautifs

Dans la continuité de son mois de décembre compliqué, le PSG d’Unai Emery a pris l’eau samedi face à Guingamp. Une défaite qui signe le grand retour de la crise hivernale dans la capitale et pose une question : qui est le coupable ?

Modififié
Il faut absolument féliciter l’En Avant Guingamp pour sa performance tout en solidarité et sa volonté de jouer les moindres coups à fond contre le PSG. Il faut saluer le superbe public du Roudourou, l’état d’esprit des joueurs guingampais et le boulot monstrueux accompli par leur entraîneur, Antoine Kombouaré. Mais samedi après-midi, on a vu, encore une fois, le pire du PSG : inefficace devant, fragile derrière et terriblement friable mentalement. On peut chipoter, dire que Paris a dominé, livré une bonne première période et eu l’occasion de revenir, mais les résultats sont là. Face à face, il y avait une équipe dont les joueurs se battent pour le discours de leur coach et une équipe qui ne semble pas disposée à mettre en place la philosophie d’Unai Emery. Pour être clair, les bons matchs du PSG cette saison se comptent sur les doigts d’une main. Les matchs de référence tiennent sur le pouce et l’index.


Dès lors, à qui la faute ? La tentation est forte de désigner Unai Emery, ses trois coupes d’Europe, son accent espagnol, son temps d’adaptation et ses démonstrations tactiques avec des bouteilles d’eau 33cl. Lui qui galère encore et toujours à stabiliser son système de jeu, à dégager une équipe type, à gérer Di Maria... Ou de tomber sur la direction, son organigramme instable et son mercato mal négocié, rayons départs et arrivées. Ils ont leur part de responsabilités, bien sûr, mais ce ne sont ni Nasser ni Unai Emery qui expliquent une défaite à Guingamp. Qu’importe le président, qu’importe l’entraîneur : ce PSG-là a le droit de perdre de temps en temps, bien entendu, mais ce PSG-là, avec cet effectif, cette expérience et ses ambitions, ne devrait pas présenter un tel visage face à Guingamp, Montpellier et compagnie. Ce PSG-là ne devrait pas attendre d’être mené 2-0 pour se réveiller. Et les premiers fautifs du fiasco actuel, ce sont les joueurs. Il n’est d’ailleurs pas interdit de penser qu’ils le savent. Ainsi, au lieu de commencer à spéculer sur les remplaçants potentiels du technicien espagnol, la question se pose peut-être autrement : et si Unai Emery était tout simplement en train de faire de son mieux avec des joueurs qui sont loin de faire du mieux qu’ils peuvent ?

Entre reconstruction et démolition


Cette équipe est décevante. Pas nulle ni bonne à rien, vraiment pas, n'exagérons rien : juste décevante. Si Edinson Cavani ne mérite pas d’être associé à ce marasme, que trois-quatre joueurs surnagent un peu en courant alternatif (Verratti, Aurier, Matuidi...), le reste de l’effectif est loin d’être au niveau attendu. Dans un effectif de stars qui doit servir un immense projet sportif, le rendement actuel de nombreux joueurs est insuffisant au regard de leur potentiel et de leurs qualités. Au Real Madrid, au FC Barcelone, au Bayern Munich, à la Juventus Turin, dans tous les grands clubs, il n’y a pas de maillon faible, d’éléments qui jouent à l’envers, qui démissionnent d’un match. Il y a des stars qui répondent présent dans les grands rendez-vous ou quand leur équipe est dans le dur, mais aussi des joueurs qui se révoltent, qui vont chercher des points dans les dernières minutes, quel que soit l’adversaire, grosse écurie ou formation de bas de tableau. Il y a un état d’esprit de gagnant. De détestation de la défaite.

Dans ce PSG, il n’y a plus d’état d’esprit : il y a des joueurs qui ne font pas les efforts au même degré, une défense et un gardien qui pèchent trop souvent dans leur concentration, des stars qui ne pensent qu’à elles, des créateurs qui font des mauvais choix, des coéquipiers qui se mettent sur la gueule... Il y a un problème de banc, aussi. Paris a remplacé ses doublures (Van der Wiel, Stambouli, Digne, Lavezzi...) par des joueurs qui n’ont pas vocation à l’être, voire n’acceptent pas le jeu de la concurrence (Krychowiak, Jésé, Ben Arfa...), mais qui déçoivent à chaque ballon touché. Pour ne rien arranger, Paris a remplacé une guerre de gardiens par une autre guerre de gardiens. Bref, Paris fait quelques pas en arrière dans son projet et donne clairement l’impression d’être en train de passer à côté de sa nécessaire année de transition. Après tout, la dernière demi-saison de Laurent Blanc donnait déjà des signes de fatigue et de fin de cycle pour ce PSG ; c’était le bon moment pour embrayer sur quelque chose de différent.

Lever la tête


Peu importent les titres, cette saison devait, doit ou devrait être celle où certains joueurs se révèlent comme leaders pendant que d’autres passent un cap technique sur le terrain. En s’attachant judicieusement les services d’un bâtisseur tel qu’Unai Emery, le PSG devait évoluer en continuant à construire sur des bases solides. Sauf qu’il est plutôt en train de démolir ses fondations. À mi-saison, pour autant, le verre demeure à moitié plein et tout n’est pas à jeter : le PSG est une équipe « en crise » qui est loin d’être larguée dans la course au titre (avec une victoire face à Lorient, Paris resterait même dans des temps de passage très corrects à la trêve), qui a connu une belle période de douze matchs sans défaite, reste en lice en Coupe de la Ligue et qualifiée en huitièmes de finale de la Ligue des champions. Il y a pire comme bilan catastrophique, hein. Le tout avec un mercato hivernal à venir qui pourrait lui permettre de panser succinctement quelques plaies estivales et les retours programmés de joueurs majeurs comme Rabiot ou Pastore.

Certes, Paris est passé, en partie sur le plan du jeu, de la manière et de l'état d'esprit, à côté des cinq premiers mois de son année de transition. Mais, sa chance, c’est qu’il lui en reste cinq pour redresser la barre et reprendre son projet en main. Une demi-saison pour que la direction remette de l’ordre dans son organisation, qu’Emery impose enfin son autorité, mais surtout qu’individuellement et collectivement, les joueurs retrouvent leur niveau. Qu’ils jouent en équipe, (re)lèvent la tête et se révoltent. C’est le principal. Parce que tout viendra du terrain. Dans une saison comme celle-là, on devrait retenir que Nice et Monaco, comme l’OM de Bielsa il y a deux ans, tiennent la dragée haute au grand PSG. Pas que le PSG est une équipe qui tremble en prenant la route du Roudourou ou à l’aube d’accueillir Lorient. À la fin d’une saison comme celle-là, en mai prochain, on devrait aussi se dire que les premiers fautifs de la crise de décembre sont devenus les premiers responsables d'une transition réussie...

Par Pierre Maturana
Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié


Dans cet article


vendredi 22 septembre EXCLU : 120€ offerts au lieu de 100€ pour miser chez France-Pari !
il y a 6 heures Le fou sosie de Marek Hamšík 3
Partenaires
Olive & Tom Logo FOOT.fr
Hier à 16:16 Wayne Shaw suspendu deux mois pour avoir mangé une tarte 5 Hier à 15:48 Le jeune fils de Donald Trump rejoint DC United 11 Hier à 14:42 Ronaldinho sait toujours y faire 3 Hier à 14:17 Quand les Ultramarines enflamment Bordeaux 1 Hier à 12:33 Le récap de la #SOFOOTLIGUE 2 vendredi 22 septembre Le Shanghai Shenhua accuse SFR Sport d’avoir déformé les propos de Tévez 8 vendredi 22 septembre Rolf Fringer agressé physiquement par Christian Constantin 33 vendredi 22 septembre Le but fou d'Enzo Pérez 13 vendredi 22 septembre Le magnifique loupé en D1 roumaine 2 jeudi 21 septembre L'UEFA crée « la Ligue des nations » 102 jeudi 21 septembre 288€ à gagner avec Barça, Man City & Lyon 2 jeudi 21 septembre 153 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 1 mercredi 20 septembre Quand les joueurs de Sankt-Pauli chassent des hooligans 5 mercredi 20 septembre Carlos Tévez chambre les footballeurs chinois 56 mercredi 20 septembre Énervé, il fait mine de se masturber 23 mercredi 20 septembre Čeferin espère plus de soutien politique 14 mercredi 20 septembre L'entraîneur d'Antalyaspor prend la porte 17 mercredi 20 septembre Neuchâtel : trois des quatre gardiens absents, un croupier gardera les cages 11 mercredi 20 septembre OFFRE SPÉCIALE - FIFA 18 à 46,99 € seulement ! mercredi 20 septembre La douceur de Slimani 10 mercredi 20 septembre Quand le sponsor de Burnley insulte ses propres joueurs 6 mercredi 20 septembre Paco Jémez était à Mexico lors du séisme 6 mardi 19 septembre Tianjin Quanjian ne veut plus d'Aubameyang 13 mardi 19 septembre Qui es-tu, UEFA League Nations ? 35 mardi 19 septembre Infantino pense que le fair-play financier est un grand succès 39 mardi 19 septembre Un joueur de Majorque sauvé en plein match 4 mardi 19 septembre Mbappé et Dembélé nommés pour le Golden Boy 2017 11 mardi 19 septembre Rafael Márquez reprend l'entraînement 6 mardi 19 septembre Bony chante à sa gloire lors de son bizutage 2 lundi 18 septembre Un joueur assassiné à l'entraînement 24 lundi 18 septembre 341€ à gagner avec l'AS Roma & le Milan AC lundi 18 septembre Lyon-Duchère : club recherche supporters 19 lundi 18 septembre 139 Millions d'€ à gagner ce mardi à l'Euro Millions ! 1 lundi 18 septembre Un site de pari annonce un footballeur décédé comme possible coach de Birmingham 4 lundi 18 septembre Mâcon : il sauve son pote avec des ciseaux 21 dimanche 17 septembre Ligue 1 - 6e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Liga - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Premier League - 5e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Serie A - 4e journée - Résultats et Classements dimanche 17 septembre Bundesliga - 4e journée - Résultas et Classements dimanche 17 septembre Rejoignez SoFoot.com sur Facebook ! dimanche 17 septembre Rejoignez SO FOOT sur Facebook ! dimanche 17 septembre Harry Redknapp remercié par Birmigham City 4 samedi 16 septembre Kurzawa offre son maillot sur le périphérique 18 vendredi 15 septembre 426€ à gagner avec le PSG, Milan AC & Juventus vendredi 15 septembre Un club allemand au tribunal pour défendre ses positions antinazies 25 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! 1 vendredi 15 septembre Dernier jour : 110€ offerts chez Winamax au lieu de 100€ !!! jeudi 14 septembre 130 Millions d'€ à gagner ce vendredi à l'Euro Millions ! 4 jeudi 14 septembre Deux championnes du monde rejoignent la campagne de Juan Mata 3 jeudi 14 septembre Club América vient en aide aux victimes du tremblement de terre 2 jeudi 14 septembre Villas-Boas va faire l'objet d'une procédure disciplinaire 14 jeudi 14 septembre Vers une Liga Iberica en 2019 ? 29 jeudi 14 septembre Mondial 2018 : Les premiers billets sont en vente 15 jeudi 14 septembre FIFA : Infantino visé par une nouvelle plainte 9 mercredi 13 septembre Villas-Boas accuse son adversaire de sabotage 13 mercredi 13 septembre Tévez en surpoids 32 mercredi 13 septembre Eibar chambre Leganés 4 mercredi 13 septembre Ribéry énervé d'être remplacé 22 mardi 12 septembre 522€ à gagner avec Manchester City & Naples 1 mardi 12 septembre Barcelone, Chelsea et City dévoilent leur maillot third 36 lundi 11 septembre 255€ à gagner avec le PSG & Manchester United lundi 11 septembre C1/C3 : 100€ offerts pour miser chez BetStars ! 1 lundi 11 septembre Nouveau : 300€ offerts en CASH pour parier le cœur léger ! lundi 11 septembre Gignac et Kolodziejczak au secours des sinistrés mexicains 6 lundi 11 septembre Pourquoi faut-il succomber à l’offre Club VIP RueDesJoueurs 3 lundi 11 septembre Le magnifique coup franc de Veretout 7 dimanche 10 septembre Le but impossible de Diamanti 15 dimanche 10 septembre Huntelaar a de beaux restes 11 vendredi 8 septembre 768€ à gagner avec Lyon, Naples & Torino 1 jeudi 7 septembre Le club de Calais en voie de disparition 28 mercredi 6 septembre Čeferin pour un mercato plus court 7 mercredi 6 septembre LIVE : la conférence de présentation de Mbappé 34 mercredi 6 septembre Quand la télé péruvienne s'enflamme... 23 mardi 5 septembre Serge Aurier rend hommage au PSG 34 mardi 5 septembre Bibiana Steinhaus dans le grand bain dès ce week-end 13 mardi 5 septembre Un ticket Beckham-Ronaldo en MLS ? 15 mardi 5 septembre Dele Alli risque une suspension 32 lundi 4 septembre L'Allemagne déroule, l'Angleterre sur la voie royale 32 dimanche 3 septembre Mbappé titulaire avec les Bleus 20 dimanche 3 septembre Alessandrini régale encore Los Angeles 4 dimanche 3 septembre Quand Isco mystifie Verratti 21 samedi 2 septembre Augustin écarté du groupe France espoirs 22 samedi 2 septembre Une ligne d'appel pour les arbitres agressés 2