En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 10 Résultats Classements Options
  1. // Ligues des Champions
  2. // Quarts

Les podiums des quarts

Bale, Raul, Affelay, Anelka, Vidic, Gomes, Lucio, Drogba, Messi... Grâce ou à cause d'eux, Schalke, Barcelone, Madrid et Manchester s'affronteront en demi-finales de la C1.

Modififié
Les confirmations

Vidic (Manchester United) : Depuis le début de la saison, Manchester n'a convaincu personne. On est quand même mi-avril, et ils sont en course pour le triplé. C'est peut-être parce que le meilleur joueur de cette équipe, c'est Vidic. C'est pas très beau, mais ça ne perd jamais.

Raul (Schalke 04) : Sa feinte où il s'amène le ballon à droite pour dribbler le goal, il la sortait déjà quand il avait le maillot Kelme et le sponsor Teka. Eh ben, elle marche encore.

Bale (Tottenham) : Il n'a pas déçu alors que l'attente sur ses épaules était énorme. Des frappes, des crochets et une grosse activité. Quand on pensera à la Ligue des Champions édition 2011, le nom de Bale viendra forcément à l'esprit.


Les déceptions

Lampard (Chelsea) : Une activité fantomatique au milieu de terrain. Si c'est pour faire ça, autant laisser Anelka se faire plaisir dans ce rôle là.

Ivanovic (Chelsea) : En début de saison, c'était peut-être le meilleur arrière droit d'Europe. Depuis qu'il fait des allers-retours dans l'axe, il est méconnaissable. Confondre les deux postes en plein match, ça aide pas.

Gomes (Tottenham) : La dernière fois qu'un gardien a rendu deux copies européennes à la suite remplies de boulettes, c'était Guillaume Warmuz avec Lens.


Les révélations

Drogba (Chelsea) : Le remplaçant de Torres s'affirme de plus en plus. Comment ça, ça fait des années qu'il appartient au gratin européen ? Vous pensez vraiment qu'Ancelotti ne serait pas au courant ?

Rakytskiy (Shakhtar) : Barcelone et Guardiola vont encore se faire avoir. Ils vont encore dépenser une fortune pour un défenseur qu'ils ont affronté face au Shakhtar à la relance propre, capable de filer un coup de main devant. En même temps, vu son match, Rakytskiy, c'est peut-être plus fort que Chygrinski.

Affelay (Barcelone) : Barcelone a commencé sans Pedro et ça ne s'est pas remarqué. Affelay ne sera donc plus uniquement célèbre en Catalogne pour une vidéo qui relate ses exploits à l'entraînement.


Ceux qui n'ont pas le niveau

Lucio (Inter Milan) : Une horreur quand il défend en reculant. En même temps, c'était écrit qu'il n'allait plus être au niveau pour sa deuxième saison.

Pavlyuchenko (Tottenham) : A chaque fois qu'il joue avec Tottenham, c'est pareil. Les supporters sont indulgents, même d'une frappe dévissée, et se contentent de peu, vu ses capacités. Il a quand même coûté 18 millions.

Milito (Barcelone) : A peine rentré en jeu, il glisse et se prend un carton. Remarque, il y a du progrès, il s'en tire sans blessure.


Ceux qui nous ont fait marrer

Anelka (Chelsea) : qui refuse de serrer la main d'Ancelotti en sortant du terrain. Alors comme ça, Anelka serait un type à problèmes ?

O'Shea (Manchester United): qui s'essaie à la talonnade pour Giggs. Ca a surpris tout le monde. Ca a aussi fait but.

Assou-Ekotto (Tottenham): qui s'est amusé à faire la toupie sur une faute sur Benzema. Avec ses cheveux, on avait vraiment l'impression que la fumée noire de LOST était de retour.

Vous avez relevé une coquille ou une inexactitude dans ce papier ? Proposez une correction à nos secrétaires de rédaction.
Modifié



Hier à 12:00 90 Minutes, la meilleure BD de foot du moment ! 15 Hier à 11:15 Un club de D7 allemande propose de recruter Bastian Schweinsteiger 6
Partenaires
Gérez comme un pro votre équipe de sport amateur Olive & Tom
mardi 16 janvier L2 : Les résultats de la 21e journée 4 mardi 16 janvier L'entraînement extrême des gardiens du Dock Sud 20 mardi 16 janvier Le gouvernement italien veut intégrer les migrants par le foot 38 mardi 16 janvier Tévez : « En Chine, j'étais en vacances » 88
À lire ensuite
Le Clásico en dix points