En poursuivant votre navigation sur SOFOOT.com, vous acceptez nos CGV relatives à l’utilisation de cookies
et des données associées pour vous proposer des contenus et services adaptés à vos centres d’intérêts
. Gérer les paramètres des cookies.
MATCHS 8 Résultats Classements Options
  1. // Publi-rédactionnel
  2. // Top 10
  3. // Les dream teams

Les plus belles dream teams de l’histoire du foot - Man Utd 67

Composer une équipe de superstars n’a jamais été une garantie de remporter tous les matchs... Encore faut-il trouver un moyen de faire cohabiter tous ces ego démesurés, comme Luke Cage, Jessica Jones, Iron Fist et Daredevil s’unissant pour former les Defenders et défendre New York. En s’inspirant de la bande des super-héros de la série diffusée par Netflix à partir du 18 août, So Foot a décidé de répertorier quelques-unes des plus belles dream teams de l’histoire du foot : des joueurs magiques qui ne s’entendaient pas forcément en dehors du terrain, mais qui savaient associer leurs talents pour faire face à l’adversité !

Modififié

Man. Utd. 67 Charlton + Law + Best + Herd

Bobby Charlton + Denis Law + George Best + David Herd

L’une des lignes d’attaque les plus folles de l’histoire, composée uniquement de rock stars passées à la postérité dans le cœur des Red Devils. D’abord, George Best, le 5e Beatle, le génie autodestructeur, capable de revenir sur ses pas pour dribbler quelques défenseurs de plus plutôt que de tenter un tir. Ensuite, Denis Law, le plus grand joueur écossais de tous les temps, 171 buts en 309 matchs sous le maillot de Manchester United, celui dont le prénom a inspiré le père de Dennis Bergkamp. Et enfin, l’Anglais Bobby Charlton, futur Sir Bobby Charlton, qui disputera plus de 750 matchs pour les Red Devils. Ces trois-là composent la « Sainte Trinité » , mais partagent le secteur offensif avec un autre Écossais, David Herd, formidable artilleur auteur de 114 buts en 200 matchs pour Manchester. Déjà grand artisan du titre de champion en 1965 (10 buts pour Best et Charlton, 20 pour Herd, 28 pour Law), le quatuor magique récidive en 1967 (10 buts pour Best, 12 pour Charlton, 16 pour Herd, 23 pour Law) malgré une jambe cassée pour Herd en mars. L’année suivante, les Diables rouges partent à la conquête de l’Europe et remportent leur premier titre devant plus de 90 000 personnes, à Wembley, contre Benfica (4-1 après prolongation). Il faudra attendre plus de trente ans pour que Manchester United s’impose à nouveau en Ligue des champions (1999), grâce à un autre quatuor de génies : Beckham, Giggs, Yorke et Solskjær.